Livret les boréades coup de gueule

Vos souhaits, vos commentaires !
Répondre
bernard71
Messages : 6
Enregistré le : 08 mars 2008, 00:00

Livret les boréades coup de gueule

Message par bernard71 » 20 mars 2008, 14:27

Salut à tous .

Je voudrais juste faire part de mon mécontentement. Après avoir acheté les boréades de gardiner (rameau) quelle ne fut pas ma surprise de constater que le coffret était livré sans le livret :cry:

J'ai du l'acheter 15 euros sous format pdf en version téléchargeable.
Inadmissible :twisted:

Voilà c'est tout. :arrow:

tuano
Basse
Basse
Messages : 9360
Enregistré le : 30 mars 2003, 23:00
Localisation : France
Contact :

Message par tuano » 20 mars 2008, 14:31

Les Boréades, c'est un cas à part. Si Rameau a fini sa discussion avec Joyce DiDonato, il pourra peut-être nous raconter pourquoi cette oeuvre ne lui appartient pas vraiment.

Où as-tu trouvé le livret à télécharger ?

abaris
Basse
Basse
Messages : 2897
Enregistré le : 08 févr. 2005, 00:00
Localisation : Paris
Contact :

Re: Livret les boréades coup de gueule

Message par abaris » 20 mars 2008, 14:35

bernard71 a écrit :

J'ai du l'acheter 15 euros sous format pdf en version téléchargeable.
Inadmissible :twisted:

Voilà c'est tout. :arrow:

Et l'avant-scène opéra, ça sert à quoi ?

Dans l'avant-scène figure d'ailleurs un article qui rappelle le conflit sur les droits de l'oeuvre qui avit empêche la publication du livret au moment de la parution de l'enregistrement.

Il faut se renseigner avant de râler.

bernard71
Messages : 6
Enregistré le : 08 mars 2008, 00:00

Message par bernard71 » 20 mars 2008, 14:35


bernard71
Messages : 6
Enregistré le : 08 mars 2008, 00:00

Re: Livret les boréades coup de gueule

Message par bernard71 » 20 mars 2008, 14:41

abaris a écrit :
bernard71 a écrit :

J'ai du l'acheter 15 euros sous format pdf en version téléchargeable.
Inadmissible :twisted:

Voilà c'est tout. :arrow:

Et l'avant-scène opéra, ça sert à quoi ?

Dans l'avant-scène figure d'ailleurs un article qui rappelle le conflit sur les droits de l'oeuvre qui avit empêche la publication du livret au moment de la parution de l'enregistrement.

Il faut se renseigner avant de râler.

Renseigné ou pas il m'a bien fallu l'acheter non ?
Quelle agressivité !!!!!!!!!!

Avatar du membre
Rameau
Baryton
Baryton
Messages : 1810
Enregistré le : 12 oct. 2003, 23:00
Contact :

Message par Rameau » 20 mars 2008, 14:46

Mais très volontiers. Le cas juridique des Boréades (partition et livret) est une affaire systématiquement citée dès qu'on parle de propriété intellectuelle.
Au départ: des sources manuscrites appartenant majoritairement (totalement?) à la BN. Comme une loi l'y autorise pour une oeuvre posthume n'ayant jamais été exécutée, la BN vend les droits d'exploitation de cette oeuvre à Alain Villain, patron des Editions Stil, dans les années 1970, avec des droits qui s'apparentent à ceux du droit d'auteur (je ne suis pas du tout juriste, je précise...). Si bien que cette oeuvre, pour encore de nombreuses années, n'est pas dans le domaine public, alors que ce serait le cas si elle avait connu ne serait-ce qu'une représentation.
La logique de cette loi est d'encourager la découverte d'un patrimoine ignoré en assurant à celui qui fait l'effort de la faire connaître des conditions économiques satisfaisantes. Dans l'affaire présente, le résultat a été différent. M. Villain possède visiblement un caractère certain, mais M. Gardiner sans doute aussi. Villain a été longtemps vilipendé pour son attitude dans cette histoire, et il est certain que sa motivation première, en acquérant les droits d'une oeuvre qui, à l'époque, n'intéressait absolument personne, a été l'amour pour cette musique. Je ne connais pas la nature du différend entre Villain et Gardiner, mais les torts sont semble-t-il moins univoques qu'on l'a longtemps cru, Villain ayant eu cependant certainement tort de se braquer par la suite. Villain s'est vraiment investi dans cette histoire qui nécessitait des investissements importants pour l'édition de la partition (elle était en vente à environ 25 € à Garnier pendant les représentations parisiennes, ce qui est donné).
Tout ce qu'on peut espérer c'est que la période de blocage est définitivement close...

abaris
Basse
Basse
Messages : 2897
Enregistré le : 08 févr. 2005, 00:00
Localisation : Paris
Contact :

Re: Livret les boréades coup de gueule

Message par abaris » 20 mars 2008, 14:48

bernard71 a écrit :
abaris a écrit :
bernard71 a écrit :

J'ai du l'acheter 15 euros sous format pdf en version téléchargeable.
Inadmissible :twisted:

Voilà c'est tout. :arrow:

Et l'avant-scène opéra, ça sert à quoi ?

Dans l'avant-scène figure d'ailleurs un article qui rappelle le conflit sur les droits de l'oeuvre qui avit empêche la publication du livret au moment de la parution de l'enregistrement.

Il faut se renseigner avant de râler.

Renseigné ou pas il m'a bien fallu l'acheter non ?
Quelle agressivité !!!!!!!!!!
Quelle arrivée fracassante sur un forum ! :roll:

Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 19724
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Message par JdeB » 20 mars 2008, 14:51

oui, c'est le droit de désuétude , je crois.


Face au très grand succès du colloque Droit & Opéra, l'Académie des Sciences morales et politiques se propose de nous accueillir en décembre, quai Conti, pour une troisième journée lors du lancement des Actes des deux premières.

nous allons aussi mettre en ligne avant l'été un entretien avec Sylvie Bouissou qui dirige la publication des Opera omnia de Rameau (et a écrit un livret d'opéra...)
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

bernard71
Messages : 6
Enregistré le : 08 mars 2008, 00:00

Re: Livret les boréades coup de gueule

Message par bernard71 » 20 mars 2008, 14:58

abaris a écrit :


Quelle arrivée fracassante sur un forum ! :roll:
Quel accueil charmant vous m'avez ici fait .

bernard71
Messages : 6
Enregistré le : 08 mars 2008, 00:00

Message par bernard71 » 20 mars 2008, 14:58

Rameau a écrit :Mais très volontiers. Le cas juridique des Boréades (partition et livret) est une affaire systématiquement citée dès qu'on parle de propriété intellectuelle.
Au départ: des sources manuscrites appartenant majoritairement (totalement?) à la BN. Comme une loi l'y autorise pour une oeuvre posthume n'ayant jamais été exécutée, la BN vend les droits d'exploitation de cette oeuvre à Alain Villain, patron des Editions Stil, dans les années 1970, avec des droits qui s'apparentent à ceux du droit d'auteur (je ne suis pas du tout juriste, je précise...). Si bien que cette oeuvre, pour encore de nombreuses années, n'est pas dans le domaine public, alors que ce serait le cas si elle avait connu ne serait-ce qu'une représentation.
La logique de cette loi est d'encourager la découverte d'un patrimoine ignoré en assurant à celui qui fait l'effort de la faire connaître des conditions économiques satisfaisantes. Dans l'affaire présente, le résultat a été différent. M. Villain possède visiblement un caractère certain, mais M. Gardiner sans doute aussi. Villain a été longtemps vilipendé pour son attitude dans cette histoire, et il est certain que sa motivation première, en acquérant les droits d'une oeuvre qui, à l'époque, n'intéressait absolument personne, a été l'amour pour cette musique. Je ne connais pas la nature du différend entre Villain et Gardiner, mais les torts sont semble-t-il moins univoques qu'on l'a longtemps cru, Villain ayant eu cependant certainement tort de se braquer par la suite. Villain s'est vraiment investi dans cette histoire qui nécessitait des investissements importants pour l'édition de la partition (elle était en vente à environ 25 € à Garnier pendant les représentations parisiennes, ce qui est donné).
Tout ce qu'on peut espérer c'est que la période de blocage est définitivement close...
Merci pour toutes ces précisions

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 3 invités