Pamina est-elle une "oie blanche" ?

Vos souhaits, vos commentaires !
Avatar du membre
EdeB
Dossiers ODB
Messages : 2919
Enregistré le : 08 mars 2003, 00:00
Localisation : Ubi est JdeB ...

Pamina est-elle une "oie blanche" ?

Message par EdeB » 31 juil. 2007, 17:03

"Avant que nous ne soyions si rudement interrompus par un crash informatique, Adecambrai, sur un fil désormais dans les limbes du net, suggerait que l'héroïne mozartienne était une "oie blanche"
Qu'en pensez-vous ?

Ps : perso, je dis : " :evil: "
Une monstrueuse aberration fait croire aux hommes que le langage est né pour faciliter leurs relations mutuelles. - M. Leiris
Mon blog, CMSDT-Spectacles Ch'io mi scordi di te : http://cmsdt-spectacles.blogspot.fr/
Mon blog consacré à Nancy Storace : http://annselinanancystorace.blogspot.fr/

Avatar du membre
adecambrai
Alto
Alto
Messages : 412
Enregistré le : 07 nov. 2006, 00:00

Message par adecambrai » 31 juil. 2007, 17:09

Je trouve pour ma part que Pamina est un personnage peu consistant en fait. Elle est tyrannisée, écrasée par sa mère. Même vocalement ce serait un peu hardi de mettre une Pamina avec une voix puissante face à une Reine de la Nuit incolore.

Tout dépend bien entendu de l'interprétation. On peut imaginer une Pamina moins fade, qui transmettrait avec une forte intensité dramatique sa situation. Mais le personnage, dans l'ensemble, me semble plus secondaire. Mais ce n'est pas ce que j'appelerai un "charactère". Je ne vais même pas jusqu'à Tosca ou Turandot. Mais Pamina subit plus les événements qu'elle y participe. AMHA.

Avatar du membre
EdeB
Dossiers ODB
Messages : 2919
Enregistré le : 08 mars 2003, 00:00
Localisation : Ubi est JdeB ...

Message par EdeB » 31 juil. 2007, 17:26

Intéresant, comme approche.... je répondrai ultérieurement, n'ayant pas le loisir de répondre tout de suite... :D
Une monstrueuse aberration fait croire aux hommes que le langage est né pour faciliter leurs relations mutuelles. - M. Leiris
Mon blog, CMSDT-Spectacles Ch'io mi scordi di te : http://cmsdt-spectacles.blogspot.fr/
Mon blog consacré à Nancy Storace : http://annselinanancystorace.blogspot.fr/

Avatar du membre
jean-didier
Basse
Basse
Messages : 3031
Enregistré le : 02 août 2006, 23:00
Localisation : Asnières

Message par jean-didier » 01 août 2007, 08:28

je suis assez d'accord avec adecambrai; même si la musique écrite pour Pamina est sublime (surtout quand son air est vécu, ce qui est assez rare), c'est un peu un plat de nouille dramatiquement; elle me fait penser à une adolescente timide qui n'a pas encore découvert toutes les choses de la vie ... je trouve que seule la scène du suicide lui donne un peu d'épaisseur dramatique.

mais peut-être y a-t-il des aspects de son personnage que je n'ai pas perçus.

Avatar du membre
Polyeucte
Baryton
Baryton
Messages : 1556
Enregistré le : 21 juil. 2005, 23:00
Localisation : Vincennes
Contact :

Message par Polyeucte » 01 août 2007, 08:39

J'adhère aux deux commentaires!!

Pour moi, Pamina est une petite fille qui ne sait pas prendre les choses en main... Elle est ballotée par le destin, sans jamais prendre une décision.

Elle pourrai affronter son destin ou alors être écrasée par celui-ci (comme une Aïda par exemple...) mais non, elle reste à regarder ce qu'il se passe en pleurnichant...
Après, avec une voix plus corsée que celle qui est généralement distribuée (une voix un peu plus corsée...), on pourrait peut-être donner un peu d'épaisseur au personnage, à la rendre plus tragique! Mais je n'ai jamais entendu cela...

Donc, pour moi, oie blanche!! :D
http://erikcarnets.fr/
"Périsse mon œuvre, périsse mon Faust, mais que Polyeucte soit repris et vive " Charles GOUNOD

paul
Alto
Alto
Messages : 409
Enregistré le : 23 nov. 2004, 00:00
Localisation : Igny (91)
Contact :

Message par paul » 01 août 2007, 08:41

jean-didier a écrit : elle me fait penser à une adolescente timide qui n'a pas encore découvert toutes les choses de la vie ... j
La Flûte n'est elle pas un opéra sur justement le passage de l'adolescence à l'âge "adulte" que ce soit pour Tamino ou Pamina, donc normal qu'ils aient tous les deux l'air d'adolescents pas complètement dégrossis?

Avatar du membre
EdeB
Dossiers ODB
Messages : 2919
Enregistré le : 08 mars 2003, 00:00
Localisation : Ubi est JdeB ...

Message par EdeB » 01 août 2007, 09:01

paul a écrit :
jean-didier a écrit : elle me fait penser à une adolescente timide qui n'a pas encore découvert toutes les choses de la vie ... j
La Flûte n'est elle pas un opéra sur justement le passage de l'adolescence à l'âge "adulte" que ce soit pour Tamino ou Pamina, donc normal qu'ils aient tous les deux l'air d'adolescents pas complètement dégrossis?
Si, La Flûte est un opéra "initiatique", mais aussi un conte de fées... il faut garder à l'esprit que les deux aspects coexistent en permanence... et que les personnages sont aussi des archétypes, peu fouillés psychologiquement. Ils incarnent aussi une série d'affects, plus qu'un parcours fouillé. (D'ailleurs, les personnages d'opéra ont-ils vraiment une "psychologie" au XVIIIe siècle, au sens plus tardif du terme ? C'est un vaste débat !)
Il me semble que Pamina est un personnage à la fois frais et tragique (mais pas sombre), parce que l'initiation est plus pour elle que pour Tamino, je pense, malgré l'image que l'on garde tous en mémoire de l'interprétation d'I Bergman).
(Je reviendrai en ligne pour développer cela plus tard.)
Une monstrueuse aberration fait croire aux hommes que le langage est né pour faciliter leurs relations mutuelles. - M. Leiris
Mon blog, CMSDT-Spectacles Ch'io mi scordi di te : http://cmsdt-spectacles.blogspot.fr/
Mon blog consacré à Nancy Storace : http://annselinanancystorace.blogspot.fr/

paul
Alto
Alto
Messages : 409
Enregistré le : 23 nov. 2004, 00:00
Localisation : Igny (91)
Contact :

Message par paul » 01 août 2007, 09:48

EdeB a écrit :
Si, La Flûte est un opéra "initiatique", mais aussi un conte de fées... il faut garder à l'esprit que les deux aspects coexistent en permanence
Si on considère cet opéra comme un conte de fées, alors pourquoi ne pas y mettre une oie blanche :lol:
Sérieusemnet, et malgré Bergman, je n'arrive pas à adhérer à ce côté conte, même si il est juste musicalement et historiquement parlant et préfère regarder cet opéra d'un côté plus "psychanalytique" (sans prétention aucune, n'ayant que peu de connaissance dans le domaine).

Passage de l'adolescence à l'âge adulte, Pamina et Tamino étant le reflet des malaises, des craintes (et des espoirs) des ados subissant la pression du monde extérieur (Sarastro et la reine) avec papageno et papagena comme doubles respectifs (j'insiste sur le respectif, avec l'ambiguité sexuelle, propre à l'adolescence, que cela introduit) évoluant dans la simplicité et dans le rêve de l'enfance. N'est il pas symptomatique que l'histoire se termine, si on "oublie" le happy end final, par papageno et papagena en train de faire des petits :oops: :lol: :arrow:

Enfin, tout ce qu'il faut pour faire une mise en scène décalée propre à s'attirer les foudres odbiiesques :cry: :lol:

Avatar du membre
adecambrai
Alto
Alto
Messages : 412
Enregistré le : 07 nov. 2006, 00:00

Message par adecambrai » 01 août 2007, 10:22

EdeB a écrit : Il me semble que Pamina est un personnage à la fois frais et tragique (mais pas sombre), parce que l'initiation est plus pour elle que pour Tamino, je pense, malgré l'image que l'on garde tous en mémoire de l'interprétation d'I Bergman).
(Je reviendrai en ligne pour développer cela plus tard.)
J'en profite avant que tu reviennes poursuivre.

Oui, je ne conteste pas l'aspect "apprentissage" de l'opéra et donc sa dimension transitionnelle entre les âges. D'aucuns rajouteraient l'aspect maçonnique, autre niveau de lecture initiatique.

Mais le conte de fée produit aussi des personnages campés dans un horizon d'attente.

Ainsi, il me semble qu'à l'instar d'Antigone qui, selon le "bon mot" d'Anouilh, est Antigone pour "dire non et mourir", Pamina est la nunuche nécessaire pour représenter son personnage. Elle doit être une oie blanche pour accomplir sa transformation (notons que Tamino n'est pas beaucoup plus dégourdi comme le soulignent d'autres intervenants).

Encore une fois, même vocalement elle est mise en retrait pour bien marquer la ligne de séparation d'avec sa mère.

Avatar du membre
Polyeucte
Baryton
Baryton
Messages : 1556
Enregistré le : 21 juil. 2005, 23:00
Localisation : Vincennes
Contact :

Message par Polyeucte » 01 août 2007, 10:27

adecambrai a écrit :notons que Tamino n'est pas beaucoup plus dégourdi comme le soulignent d'autres intervenants).
Futur débat : Tamino est-il un jard blanc?? :mrgreen:
http://erikcarnets.fr/
"Périsse mon œuvre, périsse mon Faust, mais que Polyeucte soit repris et vive " Charles GOUNOD

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 9 invités