Page 1 sur 1

La Mérope de Giacomelli

Posté : 25 avr. 2016, 19:20
par Julsach
Bonjour,

Je m'excuse d'avance si ce sujet est un peu hors-propos dans le thème "Livrets".

Je ne trouve rien sur internet à propos de La Mérope de Giacomelli. Je cherche à en connaître l'histoire.
J'ai réussi a me procurer les Méropes de Voltaire, Clément et une trés vieille édition de Maffei à la bibliothèque du patrimoine. En revanche, impossible de mettre la main sur le livret d'Apostolo Zeno... Encore moins sur une traduction française ou anglaise (Je ne parle pas l'Italien).

Le problème, c'est que je dois écrire sur l'aria Sposa, non mi conosci , le situer dans le déroulement de la pièce, expliquer quand et pourquoi cet aria intervient. Seulement, aucune Mérope que j'ai lu ne mentionne qu'Egiste a une épouse (Sposa).
Alors, a-t-il une épouse dans le livret de Zeno, ou bien (hypothèse un peu tordue) appelle-t-il sa mère Épouse parce qu'il est question de son mariage avec Polifonte ?

Savez-vous où je pourrais me procurer une traduction du livret d'Apostolo Zeno, ou à défaut la version italienne ?

Bonne soirée à tous

Julsach

Re: La Mérope de Giacomelli

Posté : 25 avr. 2016, 19:57
par cecilou
Bonsoir, je n'ai trouvé que la version italienne, assez rapidement d'ailleurs, mais pas la version française, que je n'ai moi-même pas encore traduite. Donnez-moi votre adresse mail et je vous l'envoie. Cordialement, Cécile

Re: La Mérope de Giacomelli

Posté : 25 avr. 2016, 20:03
par cecilou
erreur de ma part, la version trouvée est celle de Zeno/Gasparini et non pas Giacomelli!

Re: La Mérope de Giacomelli

Posté : 25 avr. 2016, 20:07
par cecilou
mais j'ai trouvé quelque chose d'intéressant là-dessus:

http://www.operamanager.it/cgi-bin/proc ... P&id=10845

Re: La Mérope de Giacomelli

Posté : 22 mai 2016, 09:52
par Stefano P
Julsach a écrit :Bonjour,

Je m'excuse d'avance si ce sujet est un peu hors-propos dans le thème "Livrets".

Je ne trouve rien sur internet à propos de La Mérope de Giacomelli. Je cherche à en connaître l'histoire.
J'ai réussi a me procurer les Méropes de Voltaire, Clément et une trés vieille édition de Maffei à la bibliothèque du patrimoine. En revanche, impossible de mettre la main sur le livret d'Apostolo Zeno... Encore moins sur une traduction française ou anglaise (Je ne parle pas l'Italien).

Le problème, c'est que je dois écrire sur l'aria Sposa, non mi conosci , le situer dans le déroulement de la pièce, expliquer quand et pourquoi cet aria intervient. Seulement, aucune Mérope que j'ai lu ne mentionne qu'Egiste a une épouse (Sposa).
Alors, a-t-il une épouse dans le livret de Zeno, ou bien (hypothèse un peu tordue) appelle-t-il sa mère Épouse parce qu'il est question de son mariage avec Polifonte ?

Savez-vous où je pourrais me procurer une traduction du livret d'Apostolo Zeno, ou à défaut la version italienne ?

Bonne soirée à tous

Julsach
Je n'avais pas vu ton message ; j'espère que ces quelques renseignements peuvent t'être encore utiles :

L'aria Sposa, non mi conosci intervient à l'Acte III, pratiquement à la fin de l'opéra. Il est chanté par Egisthe (Epito ou Epitide dans le livret de Zeno) qui est de retour à Messène pour démasquer le tyran Polifonte et retrouver sa place sur le trône que ce dernier a usurpé.
Epitide a échappé à la mort puisqu'au moment du meurtre de son père et de ses frères, il était retenu en otage par Tideo, le roi d'Etolie ; ce dernier a pris Epitide en affection et l'a gardé auprès de lui après la mort du roi Cresfonte. C'est ainsi que s'explique le "Sposa" de l'aria, puisqu'Epitide s'est marié avec la fille du roi Tideo, nommée Argie. Cette Argie a été enlevée par Polifonte et elle se trouve donc prisonnière à Messène.

Dans le dernier acte, Epitide revient à Messène dans l'intention de venger son père et de reprendre son royaume à l'usurpateur Polifonte ; il arrive incognito sous le nom de Cléon et nous voilà au fameux air : c'est à Argie qu'il s'adresse quand il dit "Sposa, non mi conosci" ("Mon épouse, tu ne me reconnais pas") car en effet, Argie, croyant Mérope coupable du meurtre de Cresfonte, ne veut pas avouer devant elle que Cléon est en fait le fils de Mérope, ce fils qu'elle n'a pas vu depuis dix ans et qu'elle croit mort (elle a peur que Mérope veuille aussi tuer ce dernier fils survivant). Dans cet air, Epitide exprime donc son désarroi, son désespoir : sa femme ne le reconnaît plus et sa mère ne peut pas le reconnaître ; il est abandonné de toute part...

"Mon épouse, tu ne me connais plus
Ma mère, tu ne m'écoutes pas.
Et pourtant, je suis ton amant, et je suis ton fils
(s'adressant à Argie) Parle, mais tu m'es infidèle
(s'adressant à Mérope) Tu crois, mais tu es cruelle
O Dieux ! Je n'ai plus d'espoir, je n'ai plus de soutien
Mon épouse, tu ne me connais plus
Ma mère, tu ne m'écoutes pas..."

Re: La Mérope de Giacomelli

Posté : 03 juin 2016, 15:58
par aron
Monsieur,
vous pouvez trouver le livret que vous cherchez sur le site suivante : http://www.braidense.it/rd/03241.pdf
ou acheter l’opéra de Vivaldi « L’oracolo in Messenia » édition Virgin, qu’a le même livret avec traduction Française, Anglais, Allemand.
Bonne chance
Antonio