Discographie I Masnadieri

L'actu; découvertes, sorties, critiques et conseils !

Entre ces 2 versions, laquelle préférez-vous ?

Le sondage s’est terminé le 14 mars 2009, 00:24

Gardelli / Caballé - Bergonzi
10
71%
Bonynge / Sutherland - Bonisolli
4
29%
 
Nombre total de votes : 14

DieFeen
Ténor
Ténor
Messages : 508
Enregistré le : 21 mai 2005, 23:00

Re: Discographie I Masnadieri

Message par DieFeen » 25 juil. 2017, 10:27

Quand même si ; j'ai fini par retenir le duo du III. Il se siffle très bien sous la douche ;-)

Avatar du membre
jerome
Basse
Basse
Messages : 8024
Enregistré le : 03 mars 2003, 00:00
Localisation : NANCY

Re: Discographie I Masnadieri

Message par jerome » 25 juil. 2017, 12:05

DieFeen a écrit :
25 juil. 2017, 09:33
J'avais justement acquis cet enregistrement, comme quelques autres de la première partie de carrière de Verdi, sur l'assurance supposée de distributions alléchantes et d'abord sur le nom de l'Espagnole que je croyais apprécier voici une vingtaine d'années, à l'image de sa Tosca par Davis. Le temps est passé et je ne supporte plus guère entendre son timbre...
oui sauf que la voix de Caballé reste tout de même une des plus belles et avec un art du chant parmi les plus sublimes du XXème siècle et que si Masnadieri n'est pas l'ouvrage le plus adéquat pour elle, il en a été d'autres du jeune verdi où elle est sensationnelle: Giovanna d'Arco, Il Corsaro.
DieFeen a écrit :
25 juil. 2017, 09:33
malgré un certain manque d'originalité -mais comme tant de Donizetti aussi, pour la plupart des profanes que nous sommes ; Yonel, arrête de taper !- un certain plaisir commence à se dégager assuré par des enchaînements bien ficelés et de bien jolis ensembles. Il doit vraiment falloir goûter à cette musique directement au théâtre pour en être plus durablement marqué.
Il aurait raison! :lol:

Avatar du membre
aroldo
Baryton
Baryton
Messages : 1753
Enregistré le : 29 nov. 2004, 00:00

Re: Discographie I Masnadieri

Message par aroldo » 25 juil. 2017, 12:54

Maintenant, les goûts peuvent jouer, pour le timbre et surtout par sa "manière", qui est quand même très particulière. Je n'aime plus beaucoup, moi non plus, sauf dans un répertoire qui n'est pas celui pour lequel elle est le plus connue. Après, je suis sensible au cirque, quand même, donc quand à la fin du prologue de Lucrezia Borgia (live de la Scala), elle tient un aigu pendant une bonne minute, partant d'un pianissimo parfait et l'enflant progressivement, l'admirateur de prouesse sportive en moi reste impressionné.
l'enlevement de Clarissa a été un des évènements de ma jeunesse.

DieFeen
Ténor
Ténor
Messages : 508
Enregistré le : 21 mai 2005, 23:00

Re: Discographie I Masnadieri

Message par DieFeen » 25 juil. 2017, 13:23

jerome a écrit :
25 juil. 2017, 12:05
DieFeen a écrit :
25 juil. 2017, 09:33
J'avais justement acquis cet enregistrement, comme quelques autres de la première partie de carrière de Verdi, sur l'assurance supposée de distributions alléchantes et d'abord sur le nom de l'Espagnole que je croyais apprécier voici une vingtaine d'années, à l'image de sa Tosca par Davis. Le temps est passé et je ne supporte plus guère entendre son timbre...
oui sauf que la voix de Caballé reste tout de même une des plus belles et avec un art du chant parmi les plus sublimes du XXème siècle et que si Masnadieri n'est pas l'ouvrage le plus adéquat pour elle, il en a été d'autres du jeune verdi où elle est sensationnelle: Giovanna d'Arco, Il Corsaro.
DieFeen a écrit :
25 juil. 2017, 09:33
malgré un certain manque d'originalité -mais comme tant de Donizetti aussi, pour la plupart des profanes que nous sommes ; Yonel, arrête de taper !- un certain plaisir commence à se dégager assuré par des enchaînements bien ficelés et de bien jolis ensembles. Il doit vraiment falloir goûter à cette musique directement au théâtre pour en être plus durablement marqué.
Il aurait raison! :lol:
Elle le reste pour toi ; ce n'est plus mon cas et je n'en suis même pas navré ; ah les amours de jeunesse contrariées ! Mais j'avais effectivement oublié sa Giovanna d'Arco, rôle pour lequel je suis d'accord avec toi. Je réécouterai attentivement Il corsaro sous peu pour donner mon avis.
Sinon, je te laisse apprécier qui tu veux bien ; merci de me conserver un libre-arbitre intact :wink:
Concernant Donizetti, je me souviens des très longues et très intéressantes interventions -et publications- dudit Yonel sur autre espace, d'où mon clin d’œil initial si jamais cet interlocuteur lisait notre pauvre prose. Tout n'est pas à prendre au premier degré, surtout venant de toi le génial amateurissime des smileys bien glissés :lol:

Plus sérieusement, et j'écris cela autant pour le "jeune" Verdi que pour une certaine production donizettienne, je pense que mon oreille et sans doute celle de la plupart d'entre nous n'est pas placée sous le sceau d'une égalité parfaite avec la tienne ou celle de quelques autres de nos contemporains. En cela, j'entends personnellement et très humblement ne pas être en mesure de retenir la musique, les airs, les mélodies -à part ceux de Massenet, Puccini, Bizet et Gluck à ma disposition- de l'intégralité des opéras des compositeurs prolixes comme ceux des deux premiers cités. Ainsi, je parviens à saturer ma mémoire au moins pendant quelques jours, semaines voire quelques années dans le cas de I masnadieri. Et c'est aussi pourquoi il est sans doute plus aisé d'aborder, apprécier -éventuellement- et retenir la musique des opus enregistrés par PBZ dont certains ouvrages voire certains auteurs m'étaient totalement inconnus, musicalement s'entend.
Pour un pauvre amateur d'opéra comme ton serviteur, seule la partition -comme j'en ai encore rarement la volonté- et seul le spectacle vivant sont des media à même d'accélérer l'assimilation d'ouvrages inconnus ou musicalement proches de leurs frères de composition. En dehors de ce double spectre, seuls le temps et plus encore, la discussion constructive comme celle entretenue par Aroldo sur toute cette série de fils consacrés aux enregistrements peuvent permettre à des œuvres que je négligeais d'entrer dans mon répertoire plus intime.
Sans ironie, merci Aroldo, et à tous les autres :D

Avatar du membre
jerome
Basse
Basse
Messages : 8024
Enregistré le : 03 mars 2003, 00:00
Localisation : NANCY

Re: Discographie I Masnadieri

Message par jerome » 25 juil. 2017, 13:50

Non ce n'est pas que pour moi que Caballé reste ce que j'ai dit qu'elle restait! C'est aux yeux de l'histoire du chant qu'elle est définitivement classée comme l'une des plus belles et grandes voix du XXème siècle avec notamment la période ô combien fastueuse des années 60 et 70 qui aura fait d'elle, entre autres, une des plus grandes Norma de notre temps. C'est factuel, c'est acté, c'est ancré et encré! C'est au delà de mon point de vue perso et du tien (que j'ai toujours plaisir à lire). Ca ne remet évidemment pas en cause ton libre-arbitre perso à ton échelle perso ni le mien à la mienne mais ça reste perso ...

Sur la 2ème partie de ta réponse j'ai:
- une question: qu'entends tu par "retenir" la musique ? La mémoriser pour pouvoir la fredonner ou la siffloter sous la douche ? est ce si indispensable que ça ? ou simplement pouvoir la reconnaître dès lors qu'on la ré-entend ?
- une remarque: non tu n'es pas un pauvre amateur d'opéra (je n'ai jamais pensé une chose pareille de qui que ce soit d'ailleurs!)

paco
Basse
Basse
Messages : 7749
Enregistré le : 23 mars 2006, 00:00

Re: Discographie I Masnadieri

Message par paco » 25 juil. 2017, 14:03

Justement, en parlant de Caballé, j'ai réécouté récemment son Elisabetta du Don Carlo de Vérone de 1969, c'est à tomber (délire interminable du public après "Tu che le vanità")

DieFeen
Ténor
Ténor
Messages : 508
Enregistré le : 21 mai 2005, 23:00

Re: Discographie I Masnadieri

Message par DieFeen » 25 juil. 2017, 14:11

jerome a écrit :
25 juil. 2017, 13:50
Sur la 2ème partie de ta réponse j'ai:
- une question: qu'entends tu par "retenir" la musique ? La mémoriser pour pouvoir la fredonner ou la siffloter sous la douche ? est ce si indispensable que ça ? ou simplement pouvoir la reconnaître dès lors qu'on la ré-entend ?
- une remarque: non tu n'es pas un pauvre amateur d'opéra (je n'ai jamais pensé une chose pareille de qui que ce soit d'ailleurs!)
Il n'est pas utile ici de disserter sur Caballe ; peut-être sur un fil dédié ?...
Pour répondre à ta question, oui, c'est cela : par "retenir" j'entends "fredonner" ; reconnaître c'est déjà comprendre un peu. Adolescent, j'adorais me tromper à croire reconnaître quelque introduction de Nabucco alors qu'une scène de Norma commençait :lol:
Et si le "jeune" Verdi se reconnaît presque à coup sûr, en revanche je suis encore bien incapable d'être certain d'en identifier l'opéra précisément pour les raisons de similarité auditive subjective évoquées plus haut. Pour I masnadieri, après une cinquième écoute en cours et sur deux jours là j'ai progressé d'un coup et, progressivement, une identité originale voit le jour, mais que d'efforts et d'années :lol:
Sinon, nous sommes tous le pauvre d'un plus riche ; aucune honte à l'écrire :D

Avatar du membre
aroldo
Baryton
Baryton
Messages : 1753
Enregistré le : 29 nov. 2004, 00:00

Re: Discographie I Masnadieri

Message par aroldo » 25 juil. 2017, 17:29

Le duo valse, baryton-soprano, ça se chantonne bien sous la douche ! Regardez : ta ta da daaaaaaaaaaaa ta da ta da taaaaaaaaaaaaaa da ta taaaaaaaaaaa ...

Et "Carlo vive" aussi : mais il faut les trilles "ta da da ta, da ta ta taaaaaaaaaa". C'est pour ça qu'avec Caballé, tu ne peux retenir !
l'enlevement de Clarissa a été un des évènements de ma jeunesse.

DieFeen
Ténor
Ténor
Messages : 508
Enregistré le : 21 mai 2005, 23:00

Re: Discographie I Masnadieri

Message par DieFeen » 29 juil. 2017, 12:24

aroldo a écrit :
25 juil. 2017, 17:29
Le duo valse, baryton-soprano, ça se chantonne bien sous la douche ! Regardez : ta ta da daaaaaaaaaaaa ta da ta da taaaaaaaaaaaaaa da ta taaaaaaaaaaa ...
Et "Carlo vive" aussi : mais il faut les trilles "ta da da ta, da ta ta taaaaaaaaaa". C'est pour ça qu'avec Caballé, tu ne peux retenir !
Je m'avoue vaincu :D
La 6ème écoute attentive fut la bonne :P
Je reconnais qu'à partir de du fameux duo, l'intensité dramatique ne fléchit plus.
Alors, même si c'est du Gardelli (en ce sens que je lui trouve le défaut d'insister un peu trop lourdement sur tous les éléments phatiques de cette prime écriture verdienne), cela reste finalement très intéressant une fois les numéros plus ou moins retenus. J'en oublie les quelques imperfections vocales relevées plus haut : elles n'ont plus guère d'importance puisque la partition l'emporte au final.
Merci Aroldo pour cette re-découverte :D

Avatar du membre
jerome
Basse
Basse
Messages : 8024
Enregistré le : 03 mars 2003, 00:00
Localisation : NANCY

Re: Discographie I Masnadieri

Message par jerome » 29 juil. 2017, 13:24

Tu peux donc passer à la version Bonynge pour réparer les imperfections vocales et pour avoir une direction pertinente. :wink:

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 15 invités