Discographie I Masnadieri

L'actu; découvertes, sorties, critiques et conseils !
Répondre

Entre ces 2 versions, laquelle préférez-vous ?

Le sondage s’est terminé le 14 mars 2009, 00:24

Gardelli / Caballé - Bergonzi
10
71%
Bonynge / Sutherland - Bonisolli
4
29%
 
Nombre total de votes : 14

opera-tic
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 224
Enregistré le : 28 août 2005, 23:00
Localisation : Paris

Discographie I Masnadieri

Message par opera-tic » 07 mars 2009, 00:24

Quelle version discographique recommanderiez-vous et pourquoi ?

Avatar du membre
Ruggero
Basse
Basse
Messages : 5414
Enregistré le : 02 sept. 2004, 23:00
Contact :

Message par Ruggero » 07 mars 2009, 02:13

Gardelli pour Ruggeroooooooooooooooo!!!!!!!!!
L'opéra semble voué à être le dernier refuge du besoin de la beauté artistique en toc.
(Bernard Shaw, 1898)

paco
Basse
Basse
Messages : 7732
Enregistré le : 23 mars 2006, 00:00

Message par paco » 07 mars 2009, 10:33

Gardelli, pour le sublime violoncelliste solo, et pour la distribution, homogène et magnifique. Quel dommage, du reste, que cet opéra ne soit pas plus représenté, il est théâtralement et musicalement une belle réussite

alieia
Soprano
Soprano
Messages : 54
Enregistré le : 14 sept. 2005, 23:00
Localisation : nantes

Message par alieia » 07 mars 2009, 19:48

Je n'ai pas eu le temps encore d'écouter la version parue récemment chez myto :

Conductor Franco Mannino - 1971

Orchestra - RAI Torino

Massimiliano - Mario Petri

Carlo - Gastone Limarilli

Francesco - Bonaldo Giaiotti

Amalia - Rita Orlandi Malaspina

Quelqu'un connaît cette version ?
merci !

Avatar du membre
aroldo
Baryton
Baryton
Messages : 1753
Enregistré le : 29 nov. 2004, 00:00

Re: Discographie I Masnadieri

Message par aroldo » 18 juil. 2017, 20:01

Écoute aujourd'hui de la version Gavazzeni (Opera d'Oro). Comme on pouvait s'y attendre, c'est le chef qui adopte les tempi les plus vifs que je connaisse pour cette œuvre (même les chœurs sont pris à toute vitesse) à une gentille exception : Ligabue n'est pas en mesure de chanter la cabalette de sa grande scène, il ralentit donc avec beaucoup de délicatesse. Pour le reste, il y a de très belles choses (c'est toujours électrique avec lui, un peu comme avec Prêtre et le violoncelle solo est très beau) et d'autres plus contestables (la valse ... valse trop). Distribution attachante et habitée : Raimondi me semble banal après Bonisolli, plus court d'aigus, plus court de grave, Ligabue n'a pas de vrais trilles et doit laisser les vocalises finales de sa cabalette à l'orchestre. En revanche, le "drapé" de la voix est superbe, le timbre toujours aussi beau, l'engagement tangible ... Les deux qui valent absolument l'écoute (mais, autant le dire tout de suite, j'ai une faiblesse pour Ligabue) sont Bruson qui est tout ce qu'on peut imaginer (c'est à dire royal, inquiétant, autoritaire, vocalement splendide - quel timbre lui aussi - et tout le tintouin) et qui se situe dans d'autres sphères que le pourtant très honorable Manuguerra et Cristoff qui d'un seul mot, à mes oreilles, expédie Ramey au fond d'un trou. J'attends d'avoir terminé l'écoute avant de revenir sur lui, je n'ai pas encore entendu sa délivrance.
l'enlevement de Clarissa a été un des évènements de ma jeunesse.

Avatar du membre
aroldo
Baryton
Baryton
Messages : 1753
Enregistré le : 29 nov. 2004, 00:00

Re: Discographie I Masnadieri

Message par aroldo » 18 juil. 2017, 23:02

Acte IV enthousiasmant, vraiment : Raimondi s'héroïse et s'érotise, tout dressé qu'il est vers la victoire (vocale, j'entends), Ligabue sans jamais poitriner s'éloigne à grand pas de Lind et sonne avec la pugnacité d'un mezzo et surtout Bruson (sa grande scène est prodigieuse), Cristoff et Gavazzeni passent du registre pathétique au sublime (ce qui était le propos à la fois de Verdi et du librettiste, à mon avis) et rendent ainsi pleinement justice à l’œuvre.
l'enlevement de Clarissa a été un des évènements de ma jeunesse.

Avatar du membre
aroldo
Baryton
Baryton
Messages : 1753
Enregistré le : 29 nov. 2004, 00:00

Re: Discographie I Masnadieri

Message par aroldo » 19 juil. 2017, 10:05

Suite à une discussion privée, à ceux qui voudraient (re)découvrir I Masnadieri, je dirais de vraiment penser l’œuvre comme une succession de tableaux et de s'appuyer sur le livret. Certaines choses intéressantes surgissent : par exemple, Amalia qui s'agenouille auprès de Massimiliano endormi dans un fauteuil et lui qui s'agite dans son sommeil. Ca n'a l'air de rien, mais je trouve cette image frappante et bien romantique et ça donne un autre relief à son air d'entrée.

Curieusement, je crois que les passages avec le ténor sont les moins inspirés. En priorité, à mon avis, il faut écouter la très belle ouverture, souvent signalée et toutes les scènes avec Francesco, surtout celle du début du dernier acte (le moment le plus puissant de l'opéra) et le difficile duo "valse" de l'acte II, qui me sert un peu d'aune pour mesurer la réussite d'une interprétation.

Les deux airs d'Amalia, en particulier le deuxième sont intéressants parce qu'on sait qu'ils furent réellement écrits sur mesure : on entend la vocalité de Lind et, par exemple, on pressent le moment où un trille (sa spécialité) ferait un bel effet, manifestement Verdi (qui l'a laissée libre dans les cadences) savait comment ménager ses effets. Ca manque d'ailleurs quand on écoute Ligabue (ou même, dans une certaine mesure, Deutekom).
l'enlevement de Clarissa a été un des évènements de ma jeunesse.

Avatar du membre
Loïs
Basse
Basse
Messages : 2721
Enregistré le : 06 févr. 2013, 11:04
Localisation : sans opera fixe

Re: Discographie I Masnadieri

Message par Loïs » 19 juil. 2017, 15:20

paco a écrit :
07 mars 2009, 10:33
Gardelli, pour le sublime violoncelliste solo, et pour la distribution, homogène et magnifique. Quel dommage, du reste, que cet opéra ne soit pas plus représenté, il est théâtralement et musicalement une belle réussite
il sera monté à la rentrée à Vienne mais en Allemand:
https://www.volksoper.at/produktion/die ... 58.de.html

paco
Basse
Basse
Messages : 7732
Enregistré le : 23 mars 2006, 00:00

Re: Discographie I Masnadieri

Message par paco » 19 juil. 2017, 15:28

je suis d'accord avec les uns et les autres de ce fil pour dire qu'I Masnadieri est une très belle oeuvre, qui mériterait d'être plus souvent représentée. Son impact théâtral n'est pas négligeable. On n'atteint pas le génie de Macbeth, mais ça vaut largement Nabucco, qui aurait probablement disparu du répertoire s'il n'y avait pas eu le mythe du choeur "Va pensiero".

Avatar du membre
aroldo
Baryton
Baryton
Messages : 1753
Enregistré le : 29 nov. 2004, 00:00

Re: Discographie I Masnadieri

Message par aroldo » 19 juil. 2017, 16:15

"Va Pensiero" peut-être, mais, outre la question de la qualité intrinsèque de la partition, Verdi a aussi écrit deux rôles gigantesques, dont le côté monstrueusement exigeants a toujours dû attirer les interprètes. Je trouve que le récitatif avant le grand air d’Abigail est une des choses les plus excitantes jamais écrites. Si Nabucco avait disparu du répertoire, je pense qu'on s'émerveillerait au moment d'une éventuelle redécouverte.

En revanche, je trouve que Masnadieri vaut largement Ernani, moi. 8)

Rappel rigolo, l'agrégation de Lettres 2006 avait proposé à une des questions de comparée Les Brigands, La Force du Destin et Ernani, justement. Je vous laisse deviner le lien officieux entre les trois œuvres.
l'enlevement de Clarissa a été un des évènements de ma jeunesse.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 20 invités