Opéras de Weber au disque

L'actu; découvertes, sorties, critiques et conseils !
parsifal832
Alto
Alto
Messages : 385
Enregistré le : 08 févr. 2005, 00:00
Localisation : SEINE ET MARNE

Message par parsifal832 » 22 juil. 2005, 21:30

beckmesser a écrit :Il me revient en mémoire ce superbe Oberon dirigé par le même Gardiner à Lyon en mai/juin 1986 (en langue originale anglaise) avec tout le texte parlé (sans coupure).

Un très bon souvenir.
Je l'ai vu également,en plus au 1er rang d'orchestre! Un magnifique souvenir!

DieFeen
Ténor
Ténor
Messages : 508
Enregistré le : 21 mai 2005, 23:00

Message par DieFeen » 23 juil. 2005, 15:15

Et les récitatifs constituent sans doute la seule vraie grande réserve que l'on puisse émettre au sujet de cet enregistrement d'Oberon par Gardiner. En lieu et place des dialogues attendus, on retrouve la narration d'un conteur... par Gardiner himself... Le chef tente de justifier pareil choix dans la notice d'accompagnement. Cela reste un choix très particulier qui peut effectivement s'adapter à la version des mille et unes nuits ; il demeure que la vérité de l'opus est quelque peu bafouée. C'est un sujet toujours délicat de modifier l'essence des récitatifs (cf Die Zauberflötte cette année à Paris...) et cette attitude n'est pas sans surprendre de la part de Gardiner qui semblait bien plus proche des vérités originales voici quelques années à Lyon.
Cela étant, la double lecture de ses propos dans les notices des enregistrement respectifs d'Orfeo ed Euridice (Lyon, Philips, Ragin) et d'Orphée et Eurydice (Lyon, E.M.I., Otter) faisait montre d'une mauvaise foi évidente, un peu de celle d'un homme légèrement psycho-rigide...
Comme toujours, qu'importe le flacon !
DF

Avatar du membre
Clement
Ténor
Ténor
Messages : 502
Enregistré le : 12 août 2004, 23:00
Localisation : PARIS

Message par Clement » 12 août 2005, 15:44

Je suis fort loin d'être un weberien (simple méconnaissance...), mais j'aborde là le modeste Abu Hassan, servi par Moser, Gedda, Moll, Sawallisch. c'est charmant !
je sais que Schwarzkopf l'a aussi chanté, mais je l'imagine volontiers un peu trop duchesse dans la petite Fatime.
des avis ?

bajazet
Basse
Basse
Messages : 2676
Enregistré le : 12 juin 2004, 23:00
Contact :

Message par bajazet » 12 août 2005, 16:14

Je ne connais que la version Sawallisch, brillantissime, y compris pour les dialogues parlés. Moser est impayable dans l'air parodique où elle contrefait la veuve éplorée.

Avatar du membre
Clement
Ténor
Ténor
Messages : 502
Enregistré le : 12 août 2004, 23:00
Localisation : PARIS

Message par Clement » 13 août 2005, 09:06

C'est vrai que cette version est très satisfaisante. la plainte feinte de Fatime est accompagnée par un beau solo de clarinette. Le duo avec le parfait Kurt Moll est également une belle réussite, et tu as raison de souligner la qualité des dialogues parlés, qui a l'instar de l'opéra comique français, jouent un rôle primordial pour l'équilibre de l'ensemble, et sont souvent si difficile à rendre.
L'oeuvre est fort courte : moins de cinquante minutes. idéale à coupler avec une oeuvre de durée moyenne pour une soirée d'opéra.

Avatar du membre
MarshallinWerdenberg
Messages : 46
Enregistré le : 23 mars 2005, 00:00
Contact :

Message par MarshallinWerdenberg » 21 août 2005, 14:32

Quelqu'un a-t-il déjà entendu l'Euryanthe de Maria Reining?
Die Feldmarshallin, Prinzesin Werdenberg

"Und in dem Wie, da liegt der ganze Unterschied"

Montfort
Ténor
Ténor
Messages : 847
Enregistré le : 22 mai 2005, 23:00
Localisation : Paris XVI

Message par Montfort » 30 août 2005, 17:33

bajazet a écrit :Merci. La version anglaise d'Oberon a je crois été enregistrée par Gardiner dans la foulée du concert au Châtelet il y a 3 ans, et
devrait sortir dans les mois à venir
.
Elle vient de sortir : l'extrait que je viens d'entendre "thou, mighty ocean" m'a beaucoup séduit - je vais certainement l'acheter (à moins que des ODbiens en pointe ne m'en dissuade avec des arguments pertinents - comme (presque) toujours).

Montfort
Eccomi alfine in Babilonia

Montfort
Ténor
Ténor
Messages : 847
Enregistré le : 22 mai 2005, 23:00
Localisation : Paris XVI

Message par Montfort » 03 sept. 2005, 17:05

bajazet a écrit :
Mais enfin, la version Keilberth, avec Grümmer (EMI
) !
Insurpassée en effet !

Montfort
Eccomi alfine in Babilonia

yoshi
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 117
Enregistré le : 13 déc. 2004, 00:00

Message par yoshi » 03 sept. 2005, 17:15

DieFeen a écrit :Et les récitatifs constituent sans doute la seule vraie grande réserve que l'on puisse émettre au sujet de cet enregistrement d'Oberon par Gardiner......C'est un sujet toujours délicat de modifier l'essence des récitatifs........
Vous voulez dire la narration (parlé).
Le "récitatif" est un "genre de chant qui suit librement la souplesse, les inflexions et le rythme de la langue parlée" (Jacques Siron). Ca m'étonnerait que John Eliot Gardiner coupe du récitatif dans "Oberon" :jason2:

bajazet
Basse
Basse
Messages : 2676
Enregistré le : 12 juin 2004, 23:00
Contact :

Message par bajazet » 03 sept. 2005, 17:22

À propos d'Oberon, est-ce que Richard Tauber a enregistré la prière de Huon ? A priori ce n'est pas son emploi, mais vu qu'il a beaucoup publié ?
"La patrie du cochon se trouve partout où il ya du gland."
Fénelon, Dialogues des Morts.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 17 invités