Discographie de Lohengrin de Wagner

L'actu; découvertes, sorties, critiques et conseils !
Avatar du membre
jerome
Basse
Basse
Messages : 8459
Enregistré le : 03 mars 2003, 00:00
Localisation : NANCY

Re: Discographie de Lohengrin de Wagner

Message par jerome » 22 juil. 2018, 13:36

Oui ah ben je n'ai pas mis non plus toutes les versions en italien avec pourtant des casts passionnants:
par exemple:

- Fenice de Venise 18/02/1973
Elsa - Katia Ricciarelli
Lohengrin - Gilbert Py
Telramund - Silvano Carroli
Ortrud - Bianca Berini
Heinrich - Carlo Cava
Herrufer - Giuseppe Zecchillo

Dir: Bruno Bartoletti

- Teatro Verdi de Trieste, 27/01/1976
Elsa - Maria Chiara
Lohengrin - Giuseppe Goacomini
Telramund - Silvano Carroli
Ortrud - Bianca Berini
Heinrich - Lorenzo Gaetani
Herrufer - Antonio Salvatori

Dir: Giuseppe Patane

Avatar du membre
Loïs
Basse
Basse
Messages : 3588
Enregistré le : 06 févr. 2013, 11:04
Localisation : sans opera fixe

Re: Discographie de Lohengrin de Wagner

Message par Loïs » 22 juil. 2018, 16:53

jerome a écrit :
22 juil. 2018, 13:36
Oui ah ben je n'ai pas mis non plus toutes les versions en italien avec pourtant des casts passionnants:
ce qui est surprenant c'est que l'on chante encore du Wagner en italien à ces dates là

Avatar du membre
jerome
Basse
Basse
Messages : 8459
Enregistré le : 03 mars 2003, 00:00
Localisation : NANCY

Re: Discographie de Lohengrin de Wagner

Message par jerome » 22 juil. 2018, 17:26

On chantait aussi les opéras allemands de Mozart en italien ...
J'ai la bande d'une Flauta magica à la Fenice avec la Regina della notte de Cristina Deutekom et l'unique Sarastro de Ruggero Raimondi ...

Avatar du membre
Lucas
Basse
Basse
Messages : 2059
Enregistré le : 07 janv. 2005, 00:00
Contact :

Re: Discographie de Lohengrin de Wagner

Message par Lucas » 23 juil. 2018, 13:36

Dans le cas de Lohengrin, je garde une nette préférence pour Abbado dont la direction translucide (il allège tout) et cursive emporte l'adhésion et ce, d'autant plus que sa distribution est parfaite : Studer, à son zénith avec une pureté de timbre inouïe, Jerusalem jouant la carte d'un ténor lyrique sans jamais forcer et Meïer, terrifiante de mordant et de beauté sonore car captée dans ses meilleures années.

Juste derrière et en raison uniquement d'une captation sonore moindre, je placerais le live de Matacic présentant le meilleur Lohengrin de la discographie avec Sandor Konya, contamment en lévitation avec des effets de voix mixte uniques et une Grümmer, bien plus jeune et en voix que dans sa version "officielle" plus tardive avec Kempe. Enfin, je garde une tendresse particulière pour l'Elsa cristalline de Janowitz, plutôt bien entourée (même si Jones parait bien triviale et tremblotante face à Mëier) et l'enregistrement de Solti, complètement hors sujet (Norman, sublime vocalement mais bien lourde pour évoquer les tourments de la jeune Elsa et Domingo, à l'allemand encore très exotique) mais avec lequel j'ai découvert l’œuvre.

1-
Image

2-
Image

3-
Image

4-
Image

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 23 invités