Page 8 sur 8

Re: Lucrezia Borgia : discographie

Posté : 08 sept. 2017, 13:44
par Loïs
Image
je vois que les représentations de Marseille avec Miriciou sont éditées.
Je l'avais vue dans ce rôle à Montpellier avec Raul Jimenez et elle ne m'avait pas emporté outre mesure
Quelqu'un a vu le spectacle de Marseille?

Re: Lucrezia Borgia : discographie

Posté : 08 sept. 2017, 14:52
par raph13
Loïs a écrit :
08 sept. 2017, 13:44
Image
je vois que les représentations de Marseille avec Miriciou sont éditées.
Je l'avais vue dans ce rôle à Montpellier avec Raul Jimenez et elle ne m'avait pas emporté outre mesure
Quelqu'un a vu le spectacle de Marseille?
J'y étais et malgré l'usure vocale, Miricioiu avait fait preuve de son tempérament volcanique et la scène finale était très réussie (sans cabalette).

Re: Lucrezia Borgia : discographie

Posté : 08 sept. 2017, 15:17
par altini
Ca ne m'avait pas emballé , c'est le moins que je puisse dire.
Mais je suis mauvais juge ayant dans l'oreille de fameux interprètes!

Re: Lucrezia Borgia : discographie

Posté : 08 sept. 2017, 15:19
par PlacidoCarrerotti
altini a écrit :
08 sept. 2017, 15:17
Ca ne m'avait pas emballé , c'est le moins que je puisse dire.
Mais je suis mauvais juge ayant dans l'oreille de fameux interprètes!
Tu parles de l’abominable Sutherland :lol: ?
C'est parce que tu n'étais pas assis sur un siège !!!

Re: Lucrezia Borgia : discographie

Posté : 08 sept. 2017, 15:46
par Loïs
PlacidoCarrerotti a écrit :
08 sept. 2017, 15:19
altini a écrit :
08 sept. 2017, 15:17
Ca ne m'avait pas emballé , c'est le moins que je puisse dire.
Mais je suis mauvais juge ayant dans l'oreille de fameux interprètes!
Tu parles de l’abominable Sutherland :lol: ?
C'est parce que tu n'étais pas assis sur un siège !!!
Moi j'étais assis sur mes fesses (et les genoux de personne) sur un siège en velours et même problème qu'Altini :j'avais biberonné Sutherland à mort (n'ayant à cette époque pu mettre la main sur la version NY de Caballé) et je suis reparti sur ma fin (Jimenez très bien dans mon souvenir par contre)

Re: Lucrezia Borgia : discographie

Posté : 08 sept. 2017, 15:52
par Loïs
Donizetti Lucrezia Borgia Montpellier 20-02-1987 Miricioiu Visconti Cioromila Peeters Matiakh Boulay Catala

Justement en parlant de biberonner, faudrait que j'arrête car ce n'était pas Jimenez mais Piero Visconti !

Et au fait qu'est devenue Mariana Cioromila que l'on voyait partout à l'époque (physique avenant aussi)?
Image

Re: Lucrezia Borgia : discographie

Posté : 08 sept. 2017, 17:05
par raph13
Loïs a écrit :
08 sept. 2017, 15:52
Donizetti Lucrezia Borgia Montpellier 20-02-1987 Miricioiu Visconti Cioromila Peeters Matiakh Boulay Catala

Justement en parlant de biberonner, faudrait que j'arrête car ce n'était pas Jimenez mais Piero Visconti !(pourtant un physique dont on se souvient mais j'étais 100% straigth à l'époque :lol: )
Euh il s'agit de Di Stefano sur ta photo !
Et le CD dont il est question avec Miricioiu ce sont les représentations marseillaises de 2002.

Re: Lucrezia Borgia : discographie

Posté : 08 sept. 2017, 17:20
par PlacidoCarrerotti
raph13 a écrit :
08 sept. 2017, 17:05
Loïs a écrit :
08 sept. 2017, 15:52
Donizetti Lucrezia Borgia Montpellier 20-02-1987 Miricioiu Visconti Cioromila Peeters Matiakh Boulay Catala

Justement en parlant de biberonner, faudrait que j'arrête car ce n'était pas Jimenez mais Piero Visconti !(pourtant un physique dont on se souvient mais j'étais 100% straigth à l'époque :lol: )
Euh il s'agit de Di Stefano sur ta photo !
Et le CD dont il est question avec Miricioiu ce sont les représentations marseillaises de 2002.
Il me semble avoir écrit, au sujet de Loïs, "la vieillesse est un naufrage" ...

Re: Lucrezia Borgia : discographie

Posté : 08 sept. 2017, 17:44
par Loïs
PlacidoCarrerotti a écrit :
08 sept. 2017, 17:20
raph13 a écrit :
08 sept. 2017, 17:05
Loïs a écrit :
08 sept. 2017, 15:52
Donizetti Lucrezia Borgia Montpellier 20-02-1987 Miricioiu Visconti Cioromila Peeters Matiakh Boulay Catala

Justement en parlant de biberonner, faudrait que j'arrête car ce n'était pas Jimenez mais Piero Visconti !(pourtant un physique dont on se souvient mais j'étais 100% straigth à l'époque :lol: )
Euh il s'agit de Di Stefano sur ta photo !
Et le CD dont il est question avec Miricioiu ce sont les représentations marseillaises de 2002.
Il me semble avoir écrit, au sujet de Loïs, "la vieillesse est un naufrage" ...
Non mais quel con! Voilà ce que c'est de faire plusieurs choses en même temps et de ne pas se relire! Bon la voici la bonne
Image
Placido vous n'êtes qu'un malfaisant personnage :mrgreen: Si tu lisais mieux :j'ai dit qu'elle avait chanté le rôle à Montpellier d'où la photo et la distribution puis à Marseille d'où l'enregistrement (c'est qui qui a le cerveau qui part en liquide?)

Re: Lucrezia Borgia : discographie

Posté : 08 sept. 2017, 20:34
par aroldo
J'ai (re)vu le DVD de Sidney (j'en parle ici, dans la mesure où ça a été publié en CD également). C'est la période où j'aime le moins Sutherland, celle qui fait référence, mais où de fait j'entends bien plus là qu'ailleurs les défauts que lui reprochent ses détracteurs. Alors que l'engagement est visible sur scène il n'est pas toujours audible, l'émission et la pureté du son primant, ce qui nous vaut, par exemple, un duo avec Alfonso, sans ironie mordante. Elle n'est pas non plus marmoréenne et il y a des accents expressifs ("presto" particulièrement hargneux quand elle annonce leurs morts aux cinq condamnés) et une cabalette finale avec tout le poids tragique nécessaire. Je ne trouve pas que l'écriture du rôle la flatte beaucoup, avec beaucoup de passage par le bas-medium et des airs lents qui exigent des prodiges de legato malgré des tessitures très larges. Mais, enfin, on voit bien en quoi la soirée est excitante vocalement. A ses côté un épouvantable ténor caprin en Gennaro bon à égorger, pardon, empoisonner, le plus vite possible, le Maffio au trille serré et aux aigus droits de Margreta Elkins (une artiste attachante qui vaut mieux que sa réputation, je trouve) et un Alfonso un peu impavide mais qui a un beau grain de voix et une technique belcantiste probante (j'adore la scène d'Alfonso, et ça n'est pas tous les jours que je dis ça à propos d'un air de baryton-basse dans le belcanto romantique !)