Discographie de Rigoletto

L'actu; découvertes, sorties, critiques et conseils !
Répondre
Avatar du membre
Ruggero
Basse
Basse
Messages : 4634
Enregistré le : 02 sept. 2004, 23:00
Contact :

Discographie de Rigoletto

Message par Ruggero » 07 nov. 2006, 14:58

Envoyé par erreur en proposition de news.
adecambrai a écrit :Version de Rigoletto ?

Bonjour,
J''aime beaucoup Rigoletto (entre autres). J'avais une version avec Sutherland, Pavarotti, Milnes.
J''ai récemment acquis une version avec Bergonzi, Scotto et Fischer-Dieskau. Personnellement, même si j''aime bien DFD, j'ai préféré l''nterprétation de Milnes.

Quels seraient les autres versions intéressantes à découvrir en CD ?

Merci.
J'ai été éduqué avec la version Sinopoli (Shicoff, Bruson, Gruberova) qui a très mauvaise réputation mais j'y reviens toujours.
L'opéra semble voué à être le dernier refuge du besoin de la beauté artistique en toc.
(Bernard Shaw, 1898)

Avatar du membre
calbo
Baryton
Baryton
Messages : 1810
Enregistré le : 01 mai 2006, 23:00
Localisation : Poitiers
Contact :

Message par calbo » 07 nov. 2006, 15:06

J'ai récement emprunté cette version à la médiathèque au cours d'une de mes razzias.

http://www.amazon.fr/Rigoletto-J-Kubeli ... F8&s=music
Non temer, d'un basso affetto,
Non temer, d'un basso affetto
Non fu mai quel cor capace

Avatar du membre
Rodolphe
Ténor
Ténor
Messages : 532
Enregistré le : 01 mai 2006, 23:00
Localisation : Paris
Contact :

Message par Rodolphe » 07 nov. 2006, 15:32

Une excellente version :

Sinopoli, 1984

Avec :

Le duc de Mantoue : Neil Shicoff
Rigoletto : Renato Bruson
Gilda : Edita Gruberova
Sparafucile : Robert Lloyd
Maddalena : Brigitte Fassbaender
Giovanna : Jean Rigby
Montreone : Kurt Rydl

paul
Alto
Alto
Messages : 409
Enregistré le : 23 nov. 2004, 00:00
Localisation : Igny (91)
Contact :

Message par paul » 07 nov. 2006, 16:35

calbo a écrit :J'ai récement emprunté cette version à la médiathèque au cours d'une de mes razzias.

http://www.amazon.fr/Rigoletto-J-Kubeli ... F8&s=music
Une de mes versions préférée.

Sinon, mais est-elle encore trouvable, la version Panerai/Rinaldi/Bonisolli est bizarre mais superbe, un très grand Rigoletto, une Gilda correcte et un duc... à la hauteur de ses notes :lol:
A écouter, les extraits en français avec Baquier en Rigoletto, superbe

Avatar du membre
calbo
Baryton
Baryton
Messages : 1810
Enregistré le : 01 mai 2006, 23:00
Localisation : Poitiers
Contact :

Message par calbo » 07 nov. 2006, 16:37

paul a écrit :
calbo a écrit :J'ai récement emprunté cette version à la médiathèque au cours d'une de mes razzias.

http://www.amazon.fr/Rigoletto-J-Kubeli ... F8&s=music
Une de mes versions préférée.

Sinon, mais est-elle encore trouvable, la version Panerai/Rinaldi/Bonisolli est bizarre mais superbe, un très grand Rigoletto, une Gilda correcte et un duc... à la hauteur de ses notes :lol:
A écouter, les extraits en français avec Baquier en Rigoletto, superbe
La version que je cite est en vente sur amazon.fr
Non temer, d'un basso affetto,
Non temer, d'un basso affetto
Non fu mai quel cor capace

Avatar du membre
adecambrai
Alto
Alto
Messages : 412
Enregistré le : 07 nov. 2006, 00:00

Message par adecambrai » 07 nov. 2006, 16:47

En fait la version que vous citez sur Amazon est celle que j'ai achetée il y a peu (Scotto - Bergonzi - DFD - dir. Kubelik).

C'est vrai qu'elle n'est pas mal du tout (même si je maintiens, selon une appréciation toute personnelle bien entendu, que j'ai trouvé le timbre de Milnes plus approprié pour le personnage de Rigoletto).

Par contre je ne connais pas la version Panerai/Rinaldi/Bonisolli. En quoi est-elle bizzare ?

Avatar du membre
calbo
Baryton
Baryton
Messages : 1810
Enregistré le : 01 mai 2006, 23:00
Localisation : Poitiers
Contact :

Message par calbo » 07 nov. 2006, 16:56

adecambrai a écrit :En fait la version que vous citez sur Amazon est celle que j'ai achetée il y a peu (Scotto - Bergonzi - DFD - dir. Kubelik).

C'est vrai qu'elle n'est pas mal du tout (même si je maintiens, selon une appréciation toute personnelle bien entendu, que j'ai trouvé le timbre de Milnes plus approprié pour le personnage de Rigoletto).

Par contre je ne connais pas la version Panerai/Rinaldi/Bonisolli. En quoi est-elle bizzare ?
C'est une très belle version mais concernant la seconde version citée je ne la commais pas du tout je ne peux donc pas te répondre
Non temer, d'un basso affetto,
Non temer, d'un basso affetto
Non fu mai quel cor capace

Avatar du membre
Polyeucte
Baryton
Baryton
Messages : 1556
Enregistré le : 21 juil. 2005, 23:00
Localisation : Vincennes
Contact :

Message par Polyeucte » 07 nov. 2006, 16:58

Il y a aussi de très beaux extraits avec Janine Micheau et Ernest Blanc dans le coffret "Les Années Pathés"...

Polyeucte, qui aime les enregistrements exotiques... :lol:
http://erikcarnets.fr/
"Périsse mon œuvre, périsse mon Faust, mais que Polyeucte soit repris et vive " Charles GOUNOD

paul
Alto
Alto
Messages : 409
Enregistré le : 23 nov. 2004, 00:00
Localisation : Igny (91)
Contact :

Message par paul » 07 nov. 2006, 17:01

adecambrai a écrit :
Par contre je ne connais pas la version Panerai/Rinaldi/Bonisolli. En quoi est-elle bizzare ?
C'est la bande son d'un film hyper kitsh, fait, je crois, pour la télévision allemande. Rinaldi n'est vraiment que correct, Panerai est vraiment très bon, la couleur de voix idéale pour Rigoletto mais peut-être pas complètement investi par le personnage. Le bizarre c'est Bonisolli qui n'est vraiment pas un duc ordinaire: la voix comme d'habitude somptueuse,, les aigus magnifiques (y compris ceux rajoutés), mais il a vraimennt tendance à tirer la couverture à lui, avec une interprétation vraiment imposante de grivoiserie et de sensualité. Faudrait que je l'écoute sans regarder les images (j'ai le film, mais la bande son a été éditée à part), cela me paraîtrait peut-être moins bizarre...

Avatar du membre
Batone
Alto
Alto
Messages : 285
Enregistré le : 26 sept. 2006, 23:00
Contact :

Message par Batone » 07 nov. 2006, 17:04

J'adore la version Giulini, avec Cappuccilli, Cotrubas et Domingo. Pour moi, ça restera toujours la version de référence. Mais j'ai déniché (chez Bongiovanni, je crois) une version avec Bastianini et Kraus qui n'est pas mal du tout.
Ora tocca a me il sorbetto...

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 22 invités