Cozzolani - Vespro - Gonzalez Toro - CD Naïve - 2019

L'actu; découvertes, sorties, critiques et conseils !
Répondre
Avatar du membre
EdeB
Dossiers ODB
Messages : 2991
Enregistré le : 08 mars 2003, 00:00
Localisation : Ubi est JdeB ...

Cozzolani - Vespro - Gonzalez Toro - CD Naïve - 2019

Message par EdeB » 16 juin 2019, 16:36

Chiara Margarita Cozzolani – Vespro (1650)

Domine ad adjuvandum me festina
Dixit dominus (psaume 109/110)
O Maria, tu dulcis (motet pour ténor solo)
Laudate pueri (psaume 112/113, pour 2 sopranos, 2 ténors et 2 violons)
Salve, o regina (motet pour 2 sopranos)
Lætatus sum (psaume 121/122)
Duo Seraphim (Caterina Assandra (v.1590-après 1618) pour 3 voix d’hommes)
Nisi dominus (psaume 126/127)
Concinant linguæ (motet pour contralto solo)
Beatus vir (psaume 111/112)
O quam bonus es (motet pour 2 sopranos)
Magnificat secondo

Alicia Amo, Natalie Perez, Mathilde Etienne – sopranos
Anthea Pichanik, Mélodie Ruvio – contraltos
Olivier Coiffet, Emiliano Gonzalez Toro – ténors
Renaud Delaigue, Victor Sicard – basses

I Gemelli
Emiliano Gonzalez Toro – direction musicale

Violaine Cochard – orgue et assistance musicale
Mathilde Etienne – conception

CD Naïve, 2019.


Image

Perle de ferveur.

Religieuse bénédictine devenue abbesse du couvent Santa Radegonda de Milan, Chiara Margarita Cozzolani (1602- vers 1676) aurait rejoint les compositrices relativement oubliées si n’étaient ses quatre recueils d’œuvres sacrées. Son excellence musicale fut pourtant encensée de son vivant. Selon l’Ateneo dei letterati milanesi (1670), les religieuses de Sainte-Radegonde étaient les meilleures chanteuses d’Italie. Parmi elles, « Donna Chiara Margarita Cozzolani mérite les plus hautes louanges, Claire par son nom mais encore plus par son mérite, et une perle (« Marguerite ») pour sa peu usuelle et excellente noblesse d’invention… » Issue d’une riche famille milanaise, Margarita revêtit l’habit à l’adolescence, vers 1620, comme l’avaient fait ses sœurs. Prieure puis abbesse de son couvent, elle eut à faire face à la volonté de l’archevêque Alfonso Litta qui souhaitait « limiter la pratique musicale des religieuses et leur contact avec le monde extérieur ». (HOASM). Il faut dire que l’excellence de ces musiciennes (et parfois musiciens, quand s’adjoignaient à elles les frères des couvents voisins, à l’occasion de célébrations plus importantes) rayonnait malgré la clôture, en attirant un éminent auditoire ; elles furent ainsi gratifiées de la visite de la reine Marie-Anne d’Autriche en juin 1649. Preuve de la très grande estime dans laquelle on tenait la compositrice, quatre recueils de sa musique furent imprimés entre 1640 et 1650, bien qu’il n’en demeure désormais que trois, puisque le premier, Primavera di fiori musicali, est désormais perdu.

Cette séduction immédiate dans l’expressivité est encore souveraine, comme en témoignent les choix effectués par Emiliano Gonzalez Toro, ténor qu’on ne présente plus. Pour son premier enregistrement en tant que directeur musical, il a recomposé un office de Vêpres, en sélectionnant quelques trésors de la compositrice parus en 1650 et 1642. La beauté de ces psaumes comme le naturel des enchaînements irradient : l’effervescente intensité de ces partitions modèle un univers fascinant dans lequel dynamisme et douceur se prodiguent sans fard. Allégresse extatique et contemplation intimiste s’y unissent en un même élan. L’exubérance des ornements, la légèreté dynamique de l’ensemble, la précision des contrepoints, et la palette si colorée contribuent à une écoute hors du temps dans les méandres de laquelle on se plait à se perdre.

Cette complexité qui coule de source est servie avec ferveur, sensibilité et précision par des chanteurs inspirés et les superbes I Gemelli, transportés par l’ardeur paisible de cette perle milanaise.

Emmanuelle Pesqué

On retrouvera ICI l’interview d’Emiliano Gonzales Toro accordée à ODB-opera.
Une monstrueuse aberration fait croire aux hommes que le langage est né pour faciliter leurs relations mutuelles. - M. Leiris
Mon blog, CMSDT-Spectacles Ch'io mi scordi di te : http://cmsdt-spectacles.blogspot.fr/
Mon blog consacré à Nancy Storace : http://annselinanancystorace.blogspot.fr/

Avatar du membre
HELENE ADAM
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 12468
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: Cozzolani - Vespro - Gonzalez Toro - CD Naïve - 2019

Message par HELENE ADAM » 21 juin 2019, 16:44

L'enregistrement vient de recevoir un diapason d'or.
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre, je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

Avatar du membre
HELENE ADAM
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 12468
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: Cozzolani - Vespro - Gonzalez Toro - CD Naïve - 2019

Message par HELENE ADAM » 26 août 2019, 19:19

Retransmission du concert donné à Sablé par I Gemelli, ce fameux Vespro de Cozzolani, sur France TV par ce lien
https://www.france.tv/spectacles-et-cul ... pnf-XSPaNo
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre, je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 22 invités