Page 1 sur 1

Il Pirata - Bellini, discographie

Posté : 01 juil. 2018, 21:06
par jerome
Versions officielles:

ImageImage
ImageImage

lives:

ImageImage
ImageImage

Re: Il Pirata - Bellini, discographie

Posté : 01 juil. 2018, 22:55
par HELENE ADAM
Merci Jérôme, je trouve cet opéra musicalement très beau et affreusement difficile pour ses interprètes. J'ai entendu récemment avant la version actuelle avec Yoncheva (voir le fil retransmission), une version récente également très intéressante chantée par Angela Meade au Caramoor Center for Music de New York qui a été récemment retransmise par BBC3.
Sondra Radvanovsky a annoncé dans une récente interview que ce serait une prise de rôle prochaine pour elle.

PS : amusant ce thème du magnifique final qui évoque l'introduction de Casta Diva... solo de harpe puis de flûte divins pour accompagner l'air de la soprano... de la beauté pure.

Re: Il Pirata - Bellini, discographie

Posté : 02 juil. 2018, 10:26
par jerome
Montserrat Caballé disait très clairement que le rôle d'Imogène était beaucoup plus difficile que celui de Norma. Et il est vrai que la tessiture globale du rôle en partant de la même assise dans le grave que pour Norma sollicite davantage le registre aigu, générant ainsi de terribles écarts vocaux.
Et pour le ténor, c'est incroyablement difficile d'écriture vocale et à ce jour, Rockwell Blake est le seul à avoir pleinement rendu justice à un rôle trop souvent amputé de ses reprises.
Enfin, oui je ne peux qu'être d'accord sur le fait que l'œuvre est magnifique.

Re: Il Pirata - Bellini, discographie

Posté : 02 juil. 2018, 17:28
par philopera
Il y a une version live avec Mariella Devia dans un très bon son ICI :worthy: ; Gregory Kunde chante le rôle d'Ernesto ; c'était au Liceo en 2013

Re: Il Pirata - Bellini, discographie

Posté : 03 juil. 2018, 13:18
par zigfrid
Caballé est somptueuse dans le live de Florence.

Re: Il Pirata - Bellini, discographie

Posté : 04 juil. 2018, 14:35
par tuano
Lequel ?

Re: Il Pirata - Bellini, discographie

Posté : 05 juil. 2018, 10:40
par JC87
Caballé for ever ! Un des rôles où elle se montre vraiment époustouflante. La scène finale figurant dans son concert à Pleyel en 1966 est anthologique tant pour la beauté du chant que pour l'engagement.

Re: Il Pirata - Bellini, discographie

Posté : 11 juil. 2018, 21:43
par zigfrid
tuano a écrit :
04 juil. 2018, 14:35
Lequel ?
celui avec le bandeau rouge "archivi del maggio...." et le son est stéréo en plus.

Re: Il Pirata - Bellini, discographie

Posté : 11 juil. 2018, 23:24
par operakohler
Caballé est pour moi la meilleure Imogène. Elle chanta ce rôle difficile dans les années ou son timbre était absolument magnifique, en parfaite adéquation à sa technique de haut vol. Elle est très difficile à concurrencer.
Pour Gualtiero c'est plus ouvert. Je suis d'accord avec Jérôme, Blake se détache du ploton par son art du bel canto (messa di voce...) mais nous n'avons que des live où les coupures sont toujours présentes (même si à Saint étienne dans l'air d'entrée la reprise de la cavatine est là). Donc lui aussi abrége et réduit ce rôle. Il se démarque cependant par une élégance souveraine et une belle interprétation des récitatifs.
Je viens d'écouter des extraits de la réprésentation avec Meade. Elle est vraiment superbe et pour moi la grande bel cantiste actuelle (j'y ajoute Jessica Pratt dont le médium est moins étoffé). Superbe interprétation. Gualtiero est chanté par Santiago Ballerini.J'ai apprécié son art des nuances et surtout des coupures beaucoup moins importantes. Très bel sur-aigu dans l'air d'entrée.
Si vous voulez avoir le rôle complet, il fau écouter Barnabé Marti mais pour moi le timbre est une affaire de goût...
Aliberti a défendu Imogène, je n'ai pas un souvenir exceptionnel. Il faut que je la réécoute. De même pour Callas.
J'ai la bande de Yoncheva, mais j'ai un peu peur du résultat. Bilan je ne l'ai pas écoutée. Un avis ses représentations ?

Re: Il Pirata - Bellini, discographie

Posté : 12 juil. 2018, 08:33
par jerome
Barnabé Marti vaut mieux que la réputation de tâcheron qui lui colle à la peau. La voix est saine et large, la projection imposante et l'aigu facile et péremptoire mais le timbre est assez commun et le chant, brut de décoffrage. Dans belcanto, il a un peu oublié le côté "bel". C'est dommage. Il ferait cependant aujourd'hui une assez belle carrière.
Aliberti en Imogène, c'est très bien. Elle a beaucoup écouté Callas et elle a eu l'intelligence de ne pas en imiter les défauts.
Quant à Yoncheva, c'est plutôt une agréable surprise de l'entendre se couler aussi bien dans cette écriture vocale si difficile.
Et oui, évidemment d'accord avec toi, Caballé est une Imogène absolument extraordinaire.