Rigoletto Hvorotovsky (Delos)

L'actu; découvertes, sorties, critiques et conseils !
Avatar du membre
jerome
Basse
Basse
Messages : 8198
Enregistré le : 03 mars 2003, 00:00
Localisation : NANCY

Re: Rigoletto Hvorotovsky (Delos)

Message par jerome » 03 janv. 2018, 11:37

Loïs a écrit :
03 janv. 2018, 07:55
En fouillant ce matin , je vois que la version la moins électrisante des deux est celle de Florence donc cela voudrait dire que celle qu'il faut avoir est la version romaine?
oui celle de Rome est plus électrisante parce que le public romain est plus électrisant que le public florentin et du coup les chanteurs sont galvanisés.

Avatar du membre
Loïs
Basse
Basse
Messages : 3311
Enregistré le : 06 févr. 2013, 11:04
Localisation : sans opera fixe

Re: Rigoletto Hvorotovsky (Delos)

Message par Loïs » 03 janv. 2018, 11:41

jerome a écrit :
03 janv. 2018, 11:34
Moi j'ai pris mes distances le jour où j'y ai entendu qu' Il Trovatore enregistré par EMI avec Karajan, Callas et di Stefano était un live de La Scala dont on avait retiré absolument tous les applaudissements!!!
ou demi mensonge ? Les enregistrements "studio" de la Scala n'étaient ils pas réalisés sur scène avec salle vide à l'époque?

Avatar du membre
jerome
Basse
Basse
Messages : 8198
Enregistré le : 03 mars 2003, 00:00
Localisation : NANCY

Re: Rigoletto Hvorotovsky (Delos)

Message par jerome » 03 janv. 2018, 12:08

Loïs a écrit :
03 janv. 2018, 11:41
jerome a écrit :
03 janv. 2018, 11:34
Moi j'ai pris mes distances le jour où j'y ai entendu qu' Il Trovatore enregistré par EMI avec Karajan, Callas et di Stefano était un live de La Scala dont on avait retiré absolument tous les applaudissements!!!
ou demi mensonge ? Les enregistrements "studio" de la Scala n'étaient ils pas réalisés sur scène avec salle vide à l'époque?
Pas toujours et quand bien même, ça resterait un mensonge total car tout l'arsenal d'un enregistrement studio était réuni et aucun public ne se trouvant en salle, comment ôter leurs applaudissements ?? :lol:
En outre, jamais Karajan n'a dirigé l'oeuvre live à La Scala, jamais Il Trovatore n'a été programmé en aout 1956 ni même en 1956 tout court à La Scala, jamais Callas n'a chanté le rôle de Leonora en live en 1956 (où que ce soit) et jamais de sa vie di Stefano n'a chanté Manrico sur scène.
Mais y a eu plein d'autres conneries de cet acabit racontées sur France Musique, soit par approximation (qui sont donc ces gens qui en fait n'y connaissent pas grand chose ou se sont mal préparés ???) soit pour se rendre intéressants ...
Donc ce faux Rigoletto scaligère ne me surprend guère ... :lol:

opera-tic
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 245
Enregistré le : 28 août 2005, 23:00
Localisation : Paris

Re: Rigoletto Hvorotovsky (Delos)

Message par opera-tic » 09 janv. 2018, 00:34

jerome a écrit :
03 janv. 2018, 11:37
Loïs a écrit :
03 janv. 2018, 07:55
En fouillant ce matin , je vois que la version la moins électrisante des deux est celle de Florence donc cela voudrait dire que celle qu'il faut avoir est la version romaine?
oui celle de Rome est plus électrisante parce que le public romain est plus électrisant que le public florentin et du coup les chanteurs sont galvanisés.
A défaut d'avoir écouté la version romaine, la florentine se distingue par Pavarotti et (surtout) Scotto, tous deux admirables par leur fraicheur et leur technique.
En revanche quel supplice avec la direction de Giulini et l'interprétation de Paskalis !

Avatar du membre
jerome
Basse
Basse
Messages : 8198
Enregistré le : 03 mars 2003, 00:00
Localisation : NANCY

Re: Rigoletto Hvorotovsky (Delos)

Message par jerome » 09 janv. 2018, 08:05

opera-tic a écrit :
09 janv. 2018, 00:34
En revanche quel supplice avec la direction de Giulini et l'interprétation de Paskalis !
pardon ?? supplice ?

sopranolove
Ténor
Ténor
Messages : 592
Enregistré le : 16 avr. 2014, 14:17

Re: Rigoletto Hvorotovsky (Delos)

Message par sopranolove » 09 janv. 2018, 11:54

Bravo Jérôme ! Car Paskalis a été un grand baryton grec des années 60 70 dans les opéras de Verdi. Comme tant d'autres il n'a pas été jusqu'au firmament du disque, mais sa carrière a été assez brillante sur scène. Bon dans Carmen il n'était pas vraiment extraordinaire, mais dans le répertoire Verdi/Puccini ! Et de plus c'était, d'après ce que j'ai lu par ci par là, un grand chanteur acteur. Tiens, je vais essayer de l'écouter sur mon lieu de prédilection !

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 13041
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Rigoletto Hvorotovsky (Delos)

Message par PlacidoCarrerotti » 09 janv. 2018, 12:01

jerome a écrit :
09 janv. 2018, 08:05
opera-tic a écrit :
09 janv. 2018, 00:34
En revanche quel supplice avec la direction de Giulini et l'interprétation de Paskalis !
pardon ?? supplice ?
Un peu vériste, peut-être ?

Gilda ? Gi-gilda ??? GILDA !!! GIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIILDAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA !
"Quant à Madame Sonya Netrebkheros, je tiens à vous rassurer, chers mécènes : elle est à Paris et elle a commencé les répétitions !". Liz Nerves.

Avatar du membre
Lucas
Baryton
Baryton
Messages : 1846
Enregistré le : 07 janv. 2005, 00:00
Contact :

Re: Rigoletto Hvorotovsky (Delos)

Message par Lucas » 09 janv. 2018, 13:27

PlacidoCarrerotti a écrit :
09 janv. 2018, 12:01
Un peu vériste, peut-être ?
Malheureusement un peu comme celui de Hvorostovsky. Je l'ai réécouté avec attention hier et il est malheureusement très diminué : c'est souvent chanté trop bas avec un timbre qui est loin d'avoir le rayonnement d'antan et beaucoup d'excès véristes. Cela me fait de la peine de le dire tant j'adore le baryton russe mais il me semble vraiment préférable, pour l'écouter encore à son meilleur dans Verdi, de se tourner vers sa Traviata, son Don Carlo et son Simon Boccanegra paru il y a trois ans et où il est encore excellent.

Hvorostovsky était un chanteur assez sobre qui se singularisait par un timbre d'une rare beauté, l'élégance de la ligne, le legato et un vrai travail sur les couleurs et ce dernier Rigoletto ne lui permet malheureusement plus de mettre en avant les qualités exceptionnelles d'un chant qui fut rayonnant pendant 25 ans.

Enfin, personne ne l'a dit mais c'est important à souligner, il me semble que, contrairement à Gergiev et Netrebko, il a su garder ses distances à l'égard du régime russe en se gardant de faire l'apologie de Poutine en dépit de pressions qu'on devine assez fortes. Ce qui montre une grande force de caractère et un certain courage.

Avatar du membre
HELENE ADAM
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 10035
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: Rigoletto Hvorotovsky (Delos)

Message par HELENE ADAM » 09 janv. 2018, 14:45

Lucas a écrit :
09 janv. 2018, 13:27
PlacidoCarrerotti a écrit :
09 janv. 2018, 12:01
Un peu vériste, peut-être ?
Malheureusement un peu comme celui de Hvorostovsky. Je l'ai réécouté avec attention hier et il est malheureusement très diminué : c'est souvent chanté trop bas avec un timbre qui est loin d'avoir le rayonnement d'antan et beaucoup d'excès véristes. Cela me fait de la peine de le dire tant j'adore le baryton russe mais il me semble vraiment préférable, pour l'écouter encore à son meilleur dans Verdi, de se tourner vers sa Traviata, son Don Carlo et son Simon Boccanegra paru il y a trois ans et où il est encore excellent.

Hvorostovsky était un chanteur assez sobre qui se singularisait par un timbre d'une rare beauté, l'élégance de la ligne, le legato et un vrai travail sur les couleurs et ce dernier Rigoletto ne lui permet malheureusement plus de mettre en avant les qualités exceptionnelles d'un chant qui fut rayonnant pendant 25 ans.

Enfin, personne ne l'a dit mais c'est important à souligner, il me semble que, contrairement à Gergiev et Netrebko, il a su garder ses distances à l'égard du régime russe en se gardant de faire l'apologie de Poutine en dépit de pressions qu'on devine assez fortes. Ce qui montre une grande force de caractère et un certain courage.
Je l'ai également réécouté avec la même émotion et le même regret que celui que tu exprimes. Quel dommage que cette prestation n'ait pas été captée plus tôt ! Il restera l'un des plus grands ténors de ces 15 dernières années pour moi dans les rôles Russes (trop rares eux aussi hélas), dans ces rôles verdiens (quel Iago, quel Luna....) et... dans la mélodie Russe où il avait atteint une perfection dans un répertoire extrêmement varié, comprenant des chansons traditionnelles, des chants antimilitaristes et des chansons contemporaines. Il a en effet gardé totalement son indépendance vis à vis du régime actuel qui ne lui a d'ailleurs rendu hommage qu'à la veille de sa mort...

http://passionoperaheleneadam.blogspot. ... n-art.html
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre, je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 13041
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Rigoletto Hvorotovsky (Delos)

Message par PlacidoCarrerotti » 09 janv. 2018, 15:15

HELENE ADAM a écrit :
09 janv. 2018, 14:45
Il restera l'un des plus grands ténors de ces 15 dernières années
Tu ne confondrais pas avec un autre Rigoletto, Placido Domingo ?
"Quant à Madame Sonya Netrebkheros, je tiens à vous rassurer, chers mécènes : elle est à Paris et elle a commencé les répétitions !". Liz Nerves.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 14 invités