Pretty Yende - Dreams

L'actu; découvertes, sorties, critiques et conseils !
Répondre
Avatar du membre
jean-didier
Basse
Basse
Messages : 3031
Enregistré le : 02 août 2006, 23:00
Localisation : Asnières

Pretty Yende - Dreams

Message par jean-didier » 13 déc. 2017, 14:30

Charles Gounod (1818–1893)
Roméo et Juliette, « Ah! Je veux vivre »

Gaetano Donizetti (1797–1848)
Lucia di Lammermoor, « Eccola! … Il dolce suono... Spargi d’amaro pianto »
Linda di Chamounix, « Ah! Tardai troppo »

Vincenzo Bellini (1801–1835)
La straniera, « Sono all’ara ... Vaneggia… Chi veggio? La regina! »

Giacomo Meyerbeer (1791–1864)
Dinorah (Le Pardon de Ploërmel), « Dieu, comme cette nuit est lente … Ombre légère »

Vincenzo Bellini (1801-1835)
La sonnambula, « Oh, se una volta sola... Ah! Non credea mirarti... Ah! Non giunge uman pensiero »

Carlo Lepore (basse)
Mattia Olivieri (baryton)
Piero Pretti (ténor)
Ilaria Sicignano (soprano)

Coro Sinfonico di Milano Giuseppe Verdi
Orchestra Sinfonica di Milano Giuseppe Verdi
Direction musicale
Giacomo Sagripanti

Sony Classical, 64'18

2e récital de la soprano Sud-africaine qui se situe dans la même veine que son premier programme avec du bel canto principalement, alliant le plus dramatique (Straniera, Beatrice dans le 1er récital) au plus léger (Dinorah, Linda).
J'étais ressorti déçu de sa Lucia à Bastille et de son récital au TCE du fait de l'absence d'émotion ressentie. Le timbre est unique, somptueux, l'artiste attachante, mais le style un peu fou-fou, les coloratures et suraigus qui partent dans tous les sens manquaient de cohérence et de justification dramatique.
Très belle surprise alors à l'écoute de ce Dreams. Le timbre capturé idéalement par le studio se révèle pleinement, on dirait du Gheorghiu plus plus avec des harmoniques graves qui l'arrachent à l'identité de colorature cui-cui.
La scène de la folie de Lucia est autrement plus intéressante et sentie. Sans les éparpillements du direct (avec peut-être la volonté d'obtenir l'adhésion du public par des acrobaties), le personnage est là, comme s'il y avait une direction dans l'interprétation et non pas un kaléidoscope de petites intentions. La cadence avec flûte n'est pas celle de Ricci (celle qu'on entend 99% du temps) mais une autre qui reprend le thème de la partie lente du duo avec Enrico 'Soffriva nel pianto". Il y a certes quelques acrobaties supplémentaires (contre-mi naturel rajouté) mais qui ne parasitent pas le climat installé.
Très belle Alaide dans une scène finale d'une grande intensité dramatique, qui, sans aller aussi loin que Scotto, m'a donné le frisson.
La cavatine de Linda est donnée dans le ton original (un demi-ton au-dessus de la version traditionnellement donnée) et les cadences et variations originales me semblent bien plus maîtrisées vocalement et stylistiquement que lors du concert TCE.
La richesse du timbre donne épaisseur et relief à la scène finale d'Amina conclue par un contre-fa sonore et inattendu par-dessus chœurs et orchestre.
Une belle réussite !!

Avatar du membre
EdeB
Dossiers ODB
Messages : 2922
Enregistré le : 08 mars 2003, 00:00
Localisation : Ubi est JdeB ...

Re: Pretty Yende - Dreams

Message par EdeB » 13 déc. 2017, 16:33

jean-didier a écrit :
13 déc. 2017, 14:30
La cavatine de Linda est donnée dans le ton original (un demi-ton au-dessus de la version traditionnellement donnée) et les cadences et variations originales me semblent bien plus maîtrisées vocalement et stylistiquement que lors du concert TCE.
La richesse du timbre donne épaisseur et relief à la scène finale d'Amina conclue par un contre-fa sonore et inattendu par-dessus chœurs et orchestre.
Une belle réussite !!
Ah-ha... Merci de nous le signaler... Cela donne envie d'écouter ce récital. :D
Une monstrueuse aberration fait croire aux hommes que le langage est né pour faciliter leurs relations mutuelles. - M. Leiris
Mon blog, CMSDT-Spectacles Ch'io mi scordi di te : http://cmsdt-spectacles.blogspot.fr/
Mon blog consacré à Nancy Storace : http://annselinanancystorace.blogspot.fr/

Avatar du membre
raph13
Basse
Basse
Messages : 2676
Enregistré le : 03 déc. 2005, 00:00
Localisation : Paris

Re: Pretty Yende - Dreams

Message par raph13 » 13 déc. 2017, 17:02

Je n'ai pas vraiment le même ressenti que JD : pour moi c'est très joliment pépié mais cela manque cruellement d'âme et de sentiment.
Et suis-je le seul à trouver que ces suraigus font vraiment cris de souris dans ce CD ?
« L’opéra est comme l’amour : on s’y ennuie mais on y retourne » (Flaubert)

Avatar du membre
Peleo
Ténor
Ténor
Messages : 853
Enregistré le : 06 févr. 2007, 00:00

Re: Pretty Yende - Dreams

Message par Peleo » 13 déc. 2017, 21:22

Une bonne surprise ce CD. Beaucoup plus que l'oiselle détimbrée que je craignais. Une voix intéressante.

operakohler
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 145
Enregistré le : 21 févr. 2008, 00:00
Localisation : paris
Contact :

Re: Pretty Yende - Dreams

Message par operakohler » 16 déc. 2017, 23:41

Mme Yende a une belle voix de lyrique léger mais son suraigu est un peu faible ici. 2 à 3 secondes pour une contre note c'est insuffisant, surtout pour du studio. En revanche bravo pour la cadence de lucia. Elle vaut à elle seule l'acquisition de ce disque.

Avatar du membre
jean-didier
Basse
Basse
Messages : 3031
Enregistré le : 02 août 2006, 23:00
Localisation : Asnières

Re: Pretty Yende - Dreams

Message par jean-didier » 18 déc. 2017, 16:38

operakohler a écrit :
16 déc. 2017, 23:41
Mme Yende a une belle voix de lyrique léger mais son suraigu est un peu faible ici. 2 à 3 secondes pour une contre note c'est insuffisant, surtout pour du studio. En revanche bravo pour la cadence de lucia. Elle vaut à elle seule l'acquisition de ce disque.
C'est vrai qu'elle ne les tient pas très longtemps et en direct on entend dans la voix qu'elle ne le peut pas avec sa technique d'aujourd'hui. Le mi bémol de Lucia semble même "collé" par la magie du studio. Ce que je retiens de ce CD c'est que l'ambiance du studio semble lui avoir donné l'occasion de se "concentrer" sur son interprétation et de livrer des portraits plus aboutis de ces héroïnes.

Avatar du membre
offenbach
Baryton
Baryton
Messages : 1248
Enregistré le : 10 août 2004, 23:00
Contact :

Re: Pretty Yende - Dreams

Message par offenbach » 18 déc. 2017, 18:39

jean-didier a écrit :
18 déc. 2017, 16:38
operakohler a écrit :
16 déc. 2017, 23:41
Mme Yende a une belle voix de lyrique léger mais son suraigu est un peu faible ici. 2 à 3 secondes pour une contre note c'est insuffisant, surtout pour du studio. En revanche bravo pour la cadence de lucia. Elle vaut à elle seule l'acquisition de ce disque.
C'est vrai qu'elle ne les tient pas très longtemps et en direct on entend dans la voix qu'elle ne le peut pas avec sa technique d'aujourd'hui. Le mi bémol de Lucia semble même "collé" par la magie du studio. Ce que je retiens de ce CD c'est que l'ambiance du studio semble lui avoir donné l'occasion de se "concentrer" sur son interprétation et de livrer des portraits plus aboutis de ces héroïnes.
C'est aussi ce qui m'avait frappé au TCE lors de son concert, on sent vraiment qu'il y a un problème de soutien qui l'empêche de tenir un suraigu, le vibrato sonne serré et la note pas dans le corps. C'est dommage, c'est ce qui m'a empêché de vraiment décoller à la fin de ses airs, notamment Lucia. Alors que le reste de la scène était splendidement chantée et vécue. D'où une frustration au moment où le plaisir est sensé être à son paroxysme. (Comme dirait Foresti en femme de commentateur sportif : "alalala, c'est pas passé loin" :lol: )

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 33 invités