Vivaldi -Dorilla in Tempe- Fasolis -CD Naïve 2017

L'actu; découvertes, sorties, critiques et conseils !
Répondre
Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 19468
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Vivaldi -Dorilla in Tempe- Fasolis -CD Naïve 2017

Message par JdeB » 10 déc. 2017, 09:13

Dorilla in Tempe de Vivaldi (1726, version remaniée de 1734)

Romina Basso : Dorilla
Serena Malfi ; Elmiro,
Marina De Liso : Nomio,
Sonia Prina : Eudamia,
Lucia Cirillo : Filindo.
Christian Senn : Admeto.

I Barocchisti
Coro della Radiotelevisione svizzera
Diego Fasolis, dir

CD Naïve, 2017 (dans le cadre de leur intégrale Vivaldi)

Et voici donc le 55 ième opus (!) de l'intégrale Naïve initiée en l'an 2000 qui nous permet de retrouver Dorilla in Tempe , déjà enregistrée par Gilbert Bezzina (après les délicieuses représentations niçoise de mars 2013, un spectacle haut en couleur qui aurait largement mérité un DVD),dans une version de 1734 truffée d'airs exogènes empruntés par Vivaldi à ses confères. En effet, au terme d'une belle carrière qui a vu notamment cette pastorale créée en 1726 reprise à Prague au printemps 1732, l'ouvrage revient à Venise sous la forme d'un pasticico avec trois airs de Hasse ("Mi lusinga il dolce affetto" de Catone in Utica (I,1)," Non ha piu pace il cor amante" de Cajo Fabricio (III,7) et "Sapro ben con petto"), un de Leo ("Vorrei da’lacci sciogliere" de Demetrio (II,2)) et trois de Giacomelli (dont "Rete, lacci o strali adopra" d'Alessandro Severo (I,9) et le "Non vuo che un infedele" puisé dans Filindo (II,9)).

Le livret combine les légendes mythologiques de la lutte victorieuse d'Apollon contre le dragon Python et celle de Persée délivrant Andromède dans un univers bucolique tandis que la partition recycle des airs antérieurs de Vivaldi, tirés de son Armida al campo et d'Il Giustino, ainsi que le très fameux thème du Printemps (à la fin de l'ouverture et dans le chœur initial). Cette création marque les débuts de la longue collaboration entre le Prêtre Roux et la cantatrice Anna Giro, fille d'un perruquier français...

La distribution réunie ici permet, aux côtés de chanteurs parfaitement aguerris à ce style, de découvrir un grand talent en la personne de la mezzo italienne Serena Malfi, dont le timbre somptueux, fuligineux et chatoyant, sensuellement rond et parfaitement homogène, rappelle furieusement celui de la jeune Cecilia Bartoli et dont la virtuosité est à l'avenant. Peu connue en France où elle a notamment chanté Zerlina à Bastille et Cenerentola à Garnier, tout récemment Dorabella à Versailles, elle est désormais sollicitée par les plus grandes scènes, enchainant en ce début 2018 deux rôles mozartiens au Met, et ce n'est que justice. Et ce n'est peut-être même que le début de son ascension !

Diego Fasolis dirige ce bijou avec l'allant discursif, le sens des contrastes et des atmosphères variées, la probité stylistique savoureuse qu'on lui connaît.

Jérôme Pesqué
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 19468
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Vivaldi -Dorilla in Tempe- Fasolis -CD Naïve 2017

Message par JdeB » 24 déc. 2017, 16:40

Je viens enfin de trouver le temps de publier ma critique.
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 33 invités