Berlioz - Les Troyens - J. Nelson - Erato (2017)

L'actu; découvertes, sorties, critiques et conseils !
philipppe
Ténor
Ténor
Messages : 938
Enregistré le : 17 févr. 2005, 00:00

Re: Berlioz - Les Troyens - J. Nelson - Erato (2017)

Message par philipppe » 26 nov. 2017, 18:27

HELENE ADAM a écrit :
26 nov. 2017, 09:52
philipppe a écrit :
25 nov. 2017, 21:27
J’en suis encore à la chute de Troie . La voix de Marie Nicole Lemieux ne doit pas être très phonogénique car ce que j entends me semble loin des louanges lues précédemment. Les aiguës sont même assez douloureux
Même constatation :cry:


Le concert est retransmis ce soir sur Medici TV

https://www.medici.tv/fr/concerts/berli ... mes-jolly/
A la réécoute je trouve cependant que elle trouve des accents plus noble dans la dernière scène

muriel
Basse
Basse
Messages : 2723
Enregistré le : 17 nov. 2003, 00:00
Localisation : Arles

Re: Berlioz - Les Troyens - J. Nelson - Erato (2017)

Message par muriel » 03 déc. 2017, 13:26

La voix de Spyres est aussi moins belle qu'en salle, plus métallique dans Inutiles regrets notamment
Lemieux ne passe pas bien, Courjal non plus
Les autres Didonato Crebassa Degout Dubois er De Barbeyrac sont FABULEUX

Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 21068
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Berlioz - Les Troyens - J. Nelson - Erato (2017)

Message par JdeB » 03 déc. 2017, 14:16

muriel a écrit :
03 déc. 2017, 13:26
Lemieux ne passe pas bien, Courjal non plus
Les autres Didonato Crebassa Degout Dubois er De Barbeyrac sont FABULEUX
+1
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

Avatar du membre
Polyeucte
Baryton
Baryton
Messages : 1782
Enregistré le : 21 juil. 2005, 23:00
Localisation : Vincennes
Contact :

Re: Berlioz - Les Troyens - J. Nelson - Erato (2017)

Message par Polyeucte » 03 déc. 2017, 15:07

La voix de Lemieux est peut-être plus difficile à capter...
Mais bon, après quelques écoutes, c'est quand même assez formidable.

En fait, mon plus gros souci vient de Nelson. Non pas qu'il soit mauvais au contraire, ce qu'il propose est superbe. Mais l'orchestre me semble un peu trop peu typé. Je me suis plus habitué à écouter Berlioz soit par Gardiner ou Roth (donc instruments d'époque, direction très incisive) ou au contraire par un Gergiev ou Davis avec le LSO...

Pour les Troyens par exemple, je navigue principalement entre le premier enregistrement de Colin Davis (VIckers!!) et son côté immense et monumental de peplum des années 60... et le DVD dirigé par Gardiner. Et au milieu se trouve l'OVNI Prêtre incendiaire à La Scala bien sûr.
Là la lecture est plus tempérée et moins radicale. Mais plus j'écoute et plus je m'y fais!

En tout cas une grande captation et Spyres est immense de poésie et de beauté vocale!! Même sans des vocalises ou des explorations d'aigus et de graves, cet homme est immense dans ce répertoire! :punk:
http://erikcarnets.fr/
"Périsse mon œuvre, périsse mon Faust, mais que Polyeucte soit repris et vive " Charles GOUNOD

philipppe
Ténor
Ténor
Messages : 938
Enregistré le : 17 févr. 2005, 00:00

Re: Berlioz - Les Troyens - J. Nelson - Erato (2017)

Message par philipppe » 03 déc. 2017, 16:09

Polyeucte a écrit :
03 déc. 2017, 15:07
La voix de Lemieux est peut-être plus difficile à capter...
Mais bon, après quelques écoutes, c'est quand même assez formidable.

En fait, mon plus gros souci vient de Nelson. Non pas qu'il soit mauvais au contraire, ce qu'il propose est superbe. Mais l'orchestre me semble un peu trop peu typé. Je me suis plus habitué à écouter Berlioz soit par Gardiner ou Roth (donc instruments d'époque, direction très incisive) ou au contraire par un Gergiev ou Davis avec le LSO...

Pour les Troyens par exemple, je navigue principalement entre le premier enregistrement de Colin Davis (VIckers!!) et son côté immense et monumental de peplum des années 60... et le DVD dirigé par Gardiner. Et au milieu se trouve l'OVNI Prêtre incendiaire à La Scala bien sûr.
Là la lecture est plus tempérée et moins radicale. Mais plus j'écoute et plus je m'y fais!

En tout cas une grande captation et Spyres est immense de poésie et de beauté vocale!! Même sans des vocalises ou des explorations d'aigus et de graves, cet homme est immense dans ce répertoire! :punk:
C’est vrai, Spyres est merveilleux dans cet enregistrement, un chant très raffiné.

Avatar du membre
Bernard C
Basse
Basse
Messages : 8840
Enregistré le : 04 mai 2011, 23:00
Localisation : Grand-Ouest

Re: Berlioz - Les Troyens - J. Nelson - Erato (2017)

Message par Bernard C » 03 déc. 2017, 20:50

Vivement quelques heures devant moi pour me plonger complètement dans cet enregistrement.

Bernard
"L'amour infini, sans autre aliment qu'un objet à peine entrevu dont mon âme était remplie , je le trouvais exprimé par ce long ruban d'eau qui ruisselle au soleil entre deux rives vertes, par ces lignes de peupliers qui parent de leurs dentelles mobiles ce val d'amour..."

Avatar du membre
Lucas
Baryton
Baryton
Messages : 1827
Enregistré le : 07 janv. 2005, 00:00
Contact :

Re: Berlioz - Les Troyens - J. Nelson - Erato (2017)

Message par Lucas » 02 janv. 2018, 11:33

Magnifiques Troyens de Berlioz dirigé par Nelson qui marqueront la discographie pour au moins deux raisons :

1- Une distribution principalement francophone qui ne confond pas Wagner et Berlioz. C'était, à mon avis, la grande faiblesse des versions de Colin Davis avec des voix beaucoup trop larges pour ce répertoire : Vickers, Heppner, DeYoung. Et puis dans l'ensemble, quelle qualité de la prononciation dans cette nouvelle gravure! Alors, oui, on n'a pas des voix énormes mais elles sont parfaitement calibrées pour un théâtre du XIXème siècle : Spyres, infiniment plus lyrique que Vickers et au timbre autrement séduisant, DiDonato, immense rossinienne sachant alléger sa voix à merveille quand la partition l'exige et Lemieux, un peu métallique de timbre (elle me fait un peu penser à "Général Horne") mais terrifiante dans l'imprécation sans oublier les phrasés royaux du Chorèbe de Degout et le Narbal à la projection magnifique de Courjal.

2- Une direction orchestrale qui fait une synthèse idéale entre Davis et Gardiner. En effet, on avait jusqu'alors principalement le choix entre les lenteurs et les angles émoussés de Davis et la virulence de Gardiner que je trouve passionnant mais un peu baroqueux. Or Nelson trouve la quadrature du cercle en alliant la rondeur des instruments modernes de Davis à la nervosité des tempi et au tranchant des attaques de Gardiner avec une pointe de rubato romantique en plus et un dialogue entre les pupitres idéal. Le tout étant servi par une merveilleuse prise de son (un live probablement "retouché" par des prises effectuées lors des répétitions comme l'attestent certaines photos du livret), il n'y a plus à hésiter.

L''achat de cet enregistrement est aussi un acte militant pour encourager le téméraire Alain Lanceron à poursuivre la diffusion d'enregistrements du grand répertoire (l'Aïda de Pappano était déjà remarquable) dans des conditions sonores idéales et très supérieures aux DVD dont les ventes sont en chute libre (- 40% d'après Christophe Huss dans un très bon article paru dans Le Devoir).

Image

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 12573
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Berlioz - Les Troyens - J. Nelson - Erato (2017)

Message par PlacidoCarrerotti » 02 janv. 2018, 11:56

Désolé pour le léger HS mais "DiDonato, immense rossinienne" ?

Elle a beaucoup (et très bien) chanté Rosina, un peu moins souvent Angelina. Elle a fait Isabella au début de sa carrière mais elle ne l'a pas repris à maturité à ma connaissance. Elle a donc eu quelques réussites dans 2 rôles dans le registre léger.
Depuis 4 ans, les seuls Rossini qu'elle chante sont La Donna del Lago (elle y réussit fort bien la scène finale) et Semiramide (franchement pas terrible : d'ailleurs, elle ne le chante pas au Met malgré la reprise de cette saison).

Ça n'enlève rien à ses grandes qualités.
“Plus on ira, moins il y aura de centenaires qui auront connu Napoléon 1er.” Alphonse Allais.

Avatar du membre
Lucas
Baryton
Baryton
Messages : 1827
Enregistré le : 07 janv. 2005, 00:00
Contact :

Re: Berlioz - Les Troyens - J. Nelson - Erato (2017)

Message par Lucas » 02 janv. 2018, 12:05

PlacidoCarrerotti a écrit :
02 janv. 2018, 11:56
Désolé pour le léger HS mais "DiDonato, immense rossinienne" ?

Elle a beaucoup (et très bien) chanté Rosina, un peu moins souvent Angelina. Elle a fait Isabella au début de sa carrière mais elle ne l'a pas repris à maturité à ma connaissance. Elle a donc eu quelques réussites dans 2 rôles dans le registre léger.
Depuis 4 ans, les seuls Rossini qu'elle chante sont La Donna del Lago (elle y réussit fort bien la scène finale) et Semiramide (franchement pas terrible : d'ailleurs, elle ne le chante pas au Met malgré la reprise de cette saison).
Ben, cela fait quatre rôle et je trouve que ses DVD consacrés à la Cenerentola (avec Florez) et la Donna del Lago sont exceptionnels. En revanche, oui, Semiramis, c'est un peu lourd pour elle car c'est écrit pour un autre type de voix (Sutherland ou Studer y ont été exceptionnelles).

Avatar du membre
jerome
Basse
Basse
Messages : 8103
Enregistré le : 03 mars 2003, 00:00
Localisation : NANCY

Re: Berlioz - Les Troyens - J. Nelson - Erato (2017)

Message par jerome » 02 janv. 2018, 12:13

moi je dirais plutôt estimable rossinienne: très jolie Rosina, appréciable Angelina (mais Bartoli lui est très supérieure!), Elena correcte mais pas exceptionnelle (surtout au regard de l'histoire interprétative du rôle ces 60 dernières années d'où l'on peut extraire certaines chanteuses autrement plus enthousiamantes!) et surtout pas très grande de moyens vocaux ... ce qui s'aggrave encore plus avec Semiramide où elle est totalement insuffisante !
En revanche, je la trouve particulièrement intéressante ici dans Les Troyens.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 26 invités