Diana Damrau CD Meyerbeer (2017)

L'actu; découvertes, sorties, critiques et conseils !
robertram
Soprano
Soprano
Messages : 80
Enregistré le : 03 déc. 2012, 00:00

Diana Damrau - Grand Opera / Meyerbeer - CD Erato 2017

Message par robertram » 11 mai 2017, 07:46

Paru au Royaume Uni le 5 mai, le CD doit être distribué en France vers le 12 mai.
Je l'ai reçu hier et écouté à chaud d'une traite. Mes premières impressions sont excellentes.
L'enregistrement date d'août-septembre 2015, il reprend partiellement le programme de la tournée de concerts que Diana Damrau a effectuée avec Antonio Pappano. Le CD est constitué d'un florilège d'airs de Meyerbeer "brillants" pour colorature. Il est dommage que les plages du disque ne soient pas organisées par ordre chronologique, en concordance avec l'excellent (mais trop court) texte de présentation signé du Palazzetto Bru Zane.
L'enregistrement comprend deux premières mondiales (un air d'Alimelek, un air de l’Étoile du Nord), son minutage est généreux (plus de 81'). Malgré son titre, il n'est pas constitué exclusivement d'airs tirés des Grands Opéras (la tétralogie Robert/Huguenots/Prophète/Vasco-l'Africaine) mais il se veut un reflet de la carrière (et de l'évolution de l'écriture vocale) de Giacomo Meyerbeer. Chaque opéra est représenté par un air, sauf l'Africaine (les deux airs d'Inès), je regrette pour ma;part que Robert le Diable ne soit représenté que par l'air du IV, sacrifiant l'air du II ("En vain j'espère...Iodle de ma vie) .
J'avais entendu en Marguerite de Valois Diana Damrau en 2002 à Francfort (si ma mémoire est bonne), depuis certes la voix a évolué (aigu et suraigu moins faciles, vibrato parfois gênant) mais pour ce disque la voix est en bien meilleure forme que les dernières fois où je l'ai entendue en "live". Le sommet me paraît être l'air de Catherine (l’Étoile du Nord) et celui du Crociato, mais l'ensemble est de très haute tenue.
Pour le programme, pour son interprète, pour les chœurs et l'orchestre de l'opéra de Lyon (mentions aux pupitres de vents) bien dirigés par Emmanuel Vuillaume, pour le soin éditorial apporté à cet enregistrement, un disque à posséder. Il autorise aussi à rêver d'une "Meyerbeer renaissance", et des futures programmations dans les théâtres (les Prophète à venir à Toulouse et Berlin, les Huguenots à Paris et peut-être Robert le Diable à Genève, entre autres du moins je l'espère).

Avatar du membre
MariaStuarda
Basse
Basse
Messages : 6310
Enregistré le : 13 févr. 2013, 14:33
Localisation : Paris

Re: Grand Opéra-Meyerbeer-Damrau

Message par MariaStuarda » 15 mai 2017, 07:40

Déjà écouté cet album 4 fois.
Beaucoup plus mitigé que Robertram.
pour : un florilège bienvenu d'airs du compositeur français injustement méprisé
contre : une voix pas assez ronde pour ce répertoire. Et un album qui apparait vite comme un recueil de vocalises.
à écouter sans aucun doute, en faire un album de référence, j'en doute un peu.

Avatar du membre
jerome
Basse
Basse
Messages : 7918
Enregistré le : 03 mars 2003, 00:00
Localisation : NANCY

Re: Grand Opéra-Meyerbeer-Damrau

Message par jerome » 15 mai 2017, 09:13

MariaStuarda a écrit :
15 mai 2017, 07:40
contre : une voix pas assez ronde pour ce répertoire. Et un album qui apparait vite comme un recueil de vocalises.
Si on va par là, sa voix n'est assez ronde pour aucun répertoire! :lol:
Et le répertoire de soprano lyrique léger chez Meyerbeer ne réclame pas une voix spécifiquement ronde. Par ailleurs la voix de Damrau n'est pas acide, plate, métallique et grinçante et elle est tout de même infiniment plus à sa place là que dans l'opéra italien.

Avatar du membre
MariaStuarda
Basse
Basse
Messages : 6310
Enregistré le : 13 févr. 2013, 14:33
Localisation : Paris

Re: Grand Opéra-Meyerbeer-Damrau

Message par MariaStuarda » 15 mai 2017, 11:20

jerome a écrit :
15 mai 2017, 09:13
MariaStuarda a écrit :
15 mai 2017, 07:40
contre : une voix pas assez ronde pour ce répertoire. Et un album qui apparait vite comme un recueil de vocalises.
Si on va par là, sa voix n'est assez ronde pour aucun répertoire! :lol:
Et le répertoire de soprano lyrique léger chez Meyerbeer ne réclame pas une voix spécifiquement ronde. Par ailleurs la voix de Damrau n'est pas acide, plate, métallique et grinçante et elle est tout de même infiniment plus à sa place là que dans l'opéra italien.
Vu comme ça, je suis d'accord.
Mais après 4 écoutes, j'ai bien peur que cet album soit vite rangé sur l'étagère.

Avatar du membre
Asvo
Ténor
Ténor
Messages : 856
Enregistré le : 05 févr. 2011, 00:00
Contact :

Re: Grand Opéra-Meyerbeer-Damrau

Message par Asvo » 15 mai 2017, 21:06

jerome a écrit :
15 mai 2017, 09:13
MariaStuarda a écrit :
15 mai 2017, 07:40
contre : une voix pas assez ronde pour ce répertoire. Et un album qui apparait vite comme un recueil de vocalises.
Si on va par là, sa voix n'est assez ronde pour aucun répertoire! :lol:
Et le répertoire de soprano lyrique léger chez Meyerbeer ne réclame pas une voix spécifiquement ronde. Par ailleurs la voix de Damrau n'est pas acide, plate, métallique et grinçante et elle est tout de même infiniment plus à sa place là que dans l'opéra italien.
Oui, d'accord avec toi ! Je trouve que c'est un des albums où elle n'agace pas, paraissant beaucoup moins minauder que sur ses précédents albums. Les aigus sont beaucoup plus naturels que sur le CD "Fiamma del Bel Canto".

Content de l'entendre bientôt à Paris dans ce répertoire !

Sinon, les récitals Meyerbeer, ça ne court pas les rues, donc je ne saurais pas lequel autre écouter ^^ Des conseils ?

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 11945
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Grand Opéra-Meyerbeer-Damrau

Message par PlacidoCarrerotti » 15 mai 2017, 21:22

Asvo a écrit :
15 mai 2017, 21:06
Sinon, les récitals Meyerbeer, ça ne court pas les rues, donc je ne saurais pas lequel autre écouter ^^ Des conseils ?

Je connais ça : https://www.amazon.fr/Meyerbeer-France- ... B01GPUM6X2 et ça n'est pas terrible.
Je ne trouve pas que Meyerbeer se prête beaucoup au récital : ce n'est pas un compositeur d'opéras "à air". Son génie est ailleurs.
“Plus on ira, moins il y aura de centenaires qui auront connu Napoléon 1er.” Alphonse Allais.

Avatar du membre
MariaStuarda
Basse
Basse
Messages : 6310
Enregistré le : 13 févr. 2013, 14:33
Localisation : Paris

Re: Grand Opéra-Meyerbeer-Damrau

Message par MariaStuarda » 15 mai 2017, 22:49

PlacidoCarrerotti a écrit :
15 mai 2017, 21:22
Je ne trouve pas que Meyerbeer se prête beaucoup au récital : ce n'est pas un compositeur d'opéras "à air". Son génie est ailleurs.
+1

Avatar du membre
raph13
Modérateur ODB
Modérateur ODB
Messages : 2732
Enregistré le : 03 déc. 2005, 00:00
Localisation : Paris

Re: Diana Damrau - Grand Opera / Meyerbeer - CD Erato 2017

Message par raph13 » 16 mai 2017, 13:37

J'ai écouté l'album en intégralité.
Le programme sort des sentiers battus, avec des airs totalement inédits (Alimelek, Emma di Rosburgo).
Si Diana Damrau est plus à son affaire ici que dans le bel canto, il faut regretter un durcissement notable du suraigu, très crispé, et un timbre qui sonne sec au disque.
J'ai également été surpris par quelques vocalises savonnés, notamment dans l'air de Marguerite (le passage rapide de "Sombres chimères").
Il faut cependant saluer un bel engagement et un peu plus de naturel d'une chanteuse qui minaude d'habitude beaucoup trop à mon goût.
Belle initiative donc mais pas pleinement satisfaisante.
« L’opéra est comme l’amour : on s’y ennuie mais on y retourne » (Flaubert)

Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 20203
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Diana Damrau CD Meyerbeer (2017)

Message par JdeB » 09 sept. 2017, 08:53

Le Prophète : " Mon cœur s'élance et palpite"
Robert le Diable : "Robert, toi que j'aime"
Alimelek oder Die beiden Kalifen : " Nur in der Dämm'rung Stille"
L'étoile du nord : "Ah, mon Dieu!... C'est bien l'air que chaque matin"
L'Africaine : "Là-bas, sous l'arbre noir... Fleurs nouvelles, arbres nouveaux"
Il Crociato in Egitto: " D'una madre disperata... Con qual gioia"
Dinorah : "Ombre légère"
Ein Feldlager in Schlesien: " Oh Schwester, find' ich dich!... Lebe wohl, geliebte Schwester"
Emma di Resburgo : " Sulla rupe triste, sola... Ah questo bacio
Les Huguenots : " O beau pays de la Touraine"
L'Africaine : "Anna, qu'entends-je... Adieu, mon doux rivage "

Diana Damrau, soprano
Orchestre et choeru de l'Opéra national de Lyon dir Emmanuel Villaume
CD Erato (2017)

Seule la période française de la carrière de Giacomo Meyerbeer (1791-1864) est vraiment connue mais ce récital nous permet de découvrir aussi quelques absolues raretés de sa période allemande et italienne, comme un extrait d'Alimelek, titre de la révision pour Prague (1815) de son deuxième opus Wirth und Gast oder Aus Scherz Ernst créé le 6 janvier 1813 à Stuttgart, une scène d'Emma di Resburgo qui a vu le jour à Venise en juin 1819 au Teatro San Benedetto et un ouvrage de la maturité, Ein Feldlager dont les Berlinois ont eu la primeur en décembre 1844.
Seul opéra de la période italienne de Meyerbeer à avoir intéressé les programmateurs de notre temps, Il Crociato (1824) a bénéficié d'une exhumation de grand luxe le 19 juillet 1990 à Montpellier où René Koering avait réuni un carré d'as : R. Blake, M. Dupuy, D. Mazzola et M. Pertusi ! Depuis, deux intégrales discographiques ont été commercialisées dont une sous la direction d'Emmanuel Villaume, il y a 10 ans déjà, en écho à des représentations à la Fenice.

C'est ce même chef français, plus connu à l'étrange que dans sa patrie, qui dirige ce récital avec fougue et raffinement, dans un programme passionnant qui fait la part belle aux grands scènes dramatiques avec chœur et plusieurs protagonistes et qui met surtout en valeur la riche orchestration du compositeur. Les Chœurs et l'Orchestre de l'Opéra de Lyon y atteignent leur niveau d'excellence habituel.
Diana Damrau se montre ici toujours aussi virtuose et engagée, avec un médium qui a gagné en densité et en galbe. Tout juste pourra-t-on lui reprocher une diction pas toujours aussi limpide que souhaitée et un art du trille un peu laborieux.

Péchés véniels pour un disque événement qui va compter vraiment dans la Renaissance Meyerbeer.
En effet, un retour en vogue semble se dessiner depuis cinq ans, mouvement impulsé par le triomphe des Huguenots du tandem Minkowski/ Py montés à Bruxelles puis à Strasbourg, opéra majeur de son époque qui devrait faire son grand retour à l'Opéra de Paris pour l'ouverture de la saison 2018/2019 avec, justement, Diana Damrau en Marguerite de Valois.

Jérôme Pesqué
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 11945
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Diana Damrau CD Meyerbeer (2017)

Message par PlacidoCarrerotti » 09 sept. 2017, 09:54

Très bon disque au programme passionnant.
Même si Meyerbeer n'est pas un "compositeur d'airs", ce panorama lui rend justice sur bon nombre de points : originalité, variété, modernité, orchestration...
Et ouis c'est pour une fois un beau ciffret.
“Plus on ira, moins il y aura de centenaires qui auront connu Napoléon 1er.” Alphonse Allais.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 21 invités