Discographie Anna Bolena de Donizetti

L'actu; découvertes, sorties, critiques et conseils !
Avatar du membre
Adalbéron
Baryton
Baryton
Messages : 1567
Enregistré le : 01 mars 2015, 20:51

Re: Discographie Anna Bolena de Donizetti

Message par Adalbéron » 03 sept. 2017, 15:59

Il y a surtout aussi des corpus pour instruments seuls où une grande virtuosité est exigée. Ça n'est pas moins de la musique, c'est simplement une manière différente d'employer des notes et l'expression musicale.
Et je ne crois pas qu'il faille se sentir supérieur parce qu'on aime d'autres répertoires que le vocal pur.
« Dans l'édifice de la pensée, je n'ai trouvé aucune catégorie sur laquelle reposer mon front. En revanche, quel oreiller que le Chaos ! » — Cioran

Avatar du membre
Lucas
Baryton
Baryton
Messages : 1797
Enregistré le : 07 janv. 2005, 00:00
Contact :

Re: Discographie Anna Bolena de Donizetti

Message par Lucas » 03 sept. 2017, 16:10

aroldo a écrit :
03 sept. 2017, 15:27

Je ne comprends pas si tu tiens à un respect scrupuleux de la partition (j'avais cette impression en lisant ce que tu disais du final de Bolena dont on parlait) ou bien si tu acceptes certaines libertés (finalement des notes savonnées ou des coupures, tu fais avec).
Tout n'est pas inscrit dans une partition (phrasés, certaines accentuations rythmiques, cadences ....); ce qui laisse une certaine liberté à l'interprète. Mais liberté ne veut pas dire licence et l'interprète doit respecter la partition surtout quand cette dernière donne des indications précises, sur les tempi notamment.

En revanche, sur les cadences, le compositeur laisse, dans le belcanto, une grande liberté à l'interprète et c'est pourquoi le procès fait à Netrebko me semble injuste. Dans la même optique, je me souviens d'un comparatif sur Lucia où l'un des critiques reprochait à Studer de ne pas faire les suraigus et la réponse de ses contradicteurs a été implacable : ce n'est pas inscrit dans la partition et il faut se méfier des mauvaises traditions d'interprétation. J'ajouterai qu'à trop se focaliser sur l'ornementation et le suraigu, on apporte de l'eau au moulin des détracteurs du belcanto qui trouvent cette musique superficielle et uniquement spectaculaire. C'est d'ailleurs tout le mérite de Callas de ne jamais trop en faire en la matière.
aroldo a écrit :
03 sept. 2017, 15:27
l'amour des timbres ronds et lisses primant sur le reste
Ah non. C'est un paramètre très important mais ce n'est pas le seul. J'adore particulièrement la Bolena de Callas ou Gencer qui n'ont, ni l'une des l'autre, des timbres particulièrement gorgeous. Mais c'est vrai qu'à trop lire Placido qui caricature ma pensée, je peux comprendre ce malentendu
aroldo a écrit :
03 sept. 2017, 15:27
Or chez un instrumentiste, ce timbre changera en fonction de l'instrument.
Pas vraiment pour au moins deux raisons :

1- Les solistes ont souvent leur propre violon ou violoncelle qu'ils n'échangeraient pour rien au monde. Certains pianistes voyagent avec leur propre piano (Zimerman) et d'autres ont un toucher si particulier qu'on retrouve leur pâte sonore quel que soit l'instrument joué (Freire, Argerich ...).

2- Il existe des dompteurs d'orchestre qui imposent leur son quel que soit la phalange qu'ils ont en face d'eux : Karajan avec son legato et son "rideau de cordes", Boulez et sa transparence debussyste, Gergiev qui s'appuie sur les couleurs sombres des violoncelles ...

En revanche, ton propos est assez juste pour les chefs qui s'adaptent à la personnalité de l'orchestre sans chercher à le castrer et, de ce point de vue, la 5ème de Mahler dirigée à 5 ans d'intervalle par Jansons à Amsterdam et avec l'Orchestre de la Radio bavaroise est assez fascinante : le même chef et deux lectures opposées sur le plan de la couleur instrumentale.

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 12222
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Discographie Anna Bolena de Donizetti

Message par PlacidoCarrerotti » 03 sept. 2017, 16:21

Si on tient à un respect minimal de la partition, on ne peut pas cautionner Netrebko dans Bolena, Lucia ou Elvira vu qu'elle y chante ce qui l'arrange.

Et quitte à tout mélanger avec la musique iinstrumentale, je rappelle cette évidence que l'artiste et l'instrument ne font qu'un chez le chanteur (combien de fois ai-je pu voir loué Richter avec des réserves sur son piano). Enfin, un chanteur, c'est aussi quelqu'un de qui on attend une performance théâtrale, ce qui n'est pas le cas des pianistes (à moins d'aimer le cinéma de Lang Lang ou Pogo).
“Plus on ira, moins il y aura de centenaires qui auront connu Napoléon 1er.” Alphonse Allais.

Avatar du membre
Adalbéron
Baryton
Baryton
Messages : 1567
Enregistré le : 01 mars 2015, 20:51

Re: Discographie Anna Bolena de Donizetti

Message par Adalbéron » 03 sept. 2017, 16:29

Mais Sutherland ou Sills s'arrangent aussi pour chanter aiguës certaines notes graves, écrites ainsi sur la partition...
« Dans l'édifice de la pensée, je n'ai trouvé aucune catégorie sur laquelle reposer mon front. En revanche, quel oreiller que le Chaos ! » — Cioran

Avatar du membre
Lucas
Baryton
Baryton
Messages : 1797
Enregistré le : 07 janv. 2005, 00:00
Contact :

Re: Discographie Anna Bolena de Donizetti

Message par Lucas » 03 sept. 2017, 16:43

PlacidoCarrerotti a écrit :
03 sept. 2017, 16:21

Je rappelle cette évidence que l'artiste et l'instrument ne font qu'un chez le chanteur (combien de fois ai-je pu voir loué Richter avec des réserves sur son piano).
C'est faux. les solistes voyagent avec leur propre instrument. Demande à Starker, Rostro, Vengerov, Shaham, Repin and co s'il seraient prêts à troquer leur violon ou violoncelle contre un autre! Quant à Zimerman, il voyage avec son propre piano qu'il accorde lui même. Et au disque, tous les grands pianistes (Freire, Argerich ...) enregistrent avec leur propre piano et imposent même leur ingénieur du son (Brendel, Matsuev, Sudbin, Grosvenor).
PlacidoCarrerotti a écrit :
03 sept. 2017, 16:21
Enfin, un chanteur, c'est aussi quelqu'un de qui on attend une performance théâtrale, ce qui n'est pas le cas des pianistes (à moins d'aimer le cinéma de Lang Lang ou Pogo).
On croit rêver! Parce qu'il n'y a pas de théâtre dans le jeu d'Argerich, Grinberg, Horowitz, Janis, Oïstrakh, Guilels ou Kogan? Ce n'est pas parce qu'on n'assomme pas l'auditeur avec des roucoulades vulgaires a la Grubi qu'il n'y a pas de théâtre, bien au contraire.

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 12222
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Discographie Anna Bolena de Donizetti

Message par PlacidoCarrerotti » 03 sept. 2017, 17:02

Lucas a écrit :
03 sept. 2017, 16:43
PlacidoCarrerotti a écrit :
03 sept. 2017, 16:21
Je rappelle cette évidence que l'artiste et l'instrument ne font qu'un chez le chanteur (combien de fois ai-je pu voir loué Richter avec des réserves sur son piano).
C'est faux. les solistes voyagent avec leur propre instrument. Demande à Starker, Rostro, Vengerov, Shaham, Repin and co s'il seraient prêts à troquer leur violon ou violoncelle contre un autre! Quant à Zimerman, il voyage avec son propre piano qu'il accorde lui même. Et au disque, tous les grands pianistes (Freire, Argerich ...) enregistrent avec leur propre piano et imposent leur ingénieur du son (Brendel)
Un chanteur qui perd sa voix n'en a pas une seconde de rechange. On peut toujours remplacer un Stradivarius volé. Vengerov n'a d'ailleurs pas toujours joué sur le même (Le Reynier puis le Kreutzer si je ne m'abuse), . Et tu ne m'as pas répondu pour Richter.
Lucas a écrit :
03 sept. 2017, 16:43
PlacidoCarrerotti a écrit :
03 sept. 2017, 16:21
Enfin, un chanteur, c'est aussi quelqu'un de qui on attend une performance théâtrale, ce qui n'est pas le cas des pianistes (à moins d'aimer le cinéma de Lang Lang ou Pogo).
On croit rêver! Parce qu'il n'y a pas de théâtre dans le jeu d'Argerich, Grinberg, Horowitz, Janis, Oïstrakh, Guilels ou Kogan?
J'ai vu des Lucia (Sutherland en particulier) courir d'un bout à l'autre de la scène, des Lenski s'effondrer à un coup de pistolet, des Violetta tousser, Luciano simuler l'ivresse, etc. mais je dois avouer que je n'ai jamais vu l'équivalent chez un pianiste.
On demande aussi à un chanteur d'être capable de se comporter de manière crédible en scène.

Lucas a écrit :
03 sept. 2017, 16:43
Ce n'est pas parce qu'on n'assomme pas l'auditeur avec des roucoulades vulgaires a la Grubi qu'il n'y a pas de théâtre, bien au contraire
Mais quel rapport ?!? Qu'est-ce que tu appelles "des roucoulades vulgaires" ? Encore un truc de belcanto auquel tu ne comprends rien ?
(par ailleurs, je ne suis pas plus fan de Grubi que de Del Monaco, ce qui témoigne d'une lecture distraite des posts de tes interlocuteurs)
“Plus on ira, moins il y aura de centenaires qui auront connu Napoléon 1er.” Alphonse Allais.

Avatar du membre
Lucas
Baryton
Baryton
Messages : 1797
Enregistré le : 07 janv. 2005, 00:00
Contact :

Re: Discographie Anna Bolena de Donizetti

Message par Lucas » 03 sept. 2017, 17:07

PlacidoCarrerotti a écrit :
03 sept. 2017, 17:02
Lucas a écrit :
03 sept. 2017, 16:43
PlacidoCarrerotti a écrit :
03 sept. 2017, 16:21
Enfin, un chanteur, c'est aussi quelqu'un de qui on attend une performance théâtrale, ce qui n'est pas le cas des pianistes (à moins d'aimer le cinéma de Lang Lang ou Pogo).
On croit rêver! Parce qu'il n'y a pas de théâtre dans le jeu d'Argerich, Grinberg, Horowitz, Janis, Oïstrakh, Guilels ou Kogan?
J'ai vu des Lucia (Sutherland en particulier) courir d'un bout à l'autre de la scène, des Lenski s'effondrer à un coup de pistolet, des Violetta tousser, Luciano simuler l'ivresse, etc. mais je dois avouer que je n'ai jamais vu l'équivalent chez un pianiste.
On demande aussi à un chanteur d'être capable de se comporter de manière crédible en scène.
Mais le théâtre est avant tout dans la musique, pas dans la mise en scène!

Et plus d'une fois, j'ai entendu davantage de théâtre en écoutant un bon enregistrement qu'en allant à l'opéra.

Avatar du membre
aroldo
Baryton
Baryton
Messages : 1753
Enregistré le : 29 nov. 2004, 00:00

Re: Discographie Anna Bolena de Donizetti

Message par aroldo » 03 sept. 2017, 17:12

Bon, je crois qu'il faudrait ouvrir un fil : qu'attendez-vous des chanteurs ?

Ce fil, une fois ouvert, dérivera vers un autre hors sujet, remarquez ... donc, est-ce vraiment la peine ?
l'enlevement de Clarissa a été un des évènements de ma jeunesse.

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 12222
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Discographie Anna Bolena de Donizetti

Message par PlacidoCarrerotti » 03 sept. 2017, 17:12

Adalbéron a écrit :
03 sept. 2017, 16:29
Mais Sutherland ou Sills s'arrangent aussi pour chanter aiguës certaines notes graves, écrites ainsi sur la partition...
C'est exact, mais ça reste à la marge. Les rôles étant souvent taillés sur mesure pour une voix, il est compréhensible qu'il y ait eu à toutes les époques des adaptations.
Netrebko ne chante pas les reprises et coupe les strettes finales ou les cadences, change les valeurs des notes (cliquer Puritani acte I sur Youtube et "admirer" à 6mn23 les "trois" contre-ut et contre ré).
A ce niveau d'adaptation, c''est une autre histoire ;-)
“Plus on ira, moins il y aura de centenaires qui auront connu Napoléon 1er.” Alphonse Allais.

Avatar du membre
Lucas
Baryton
Baryton
Messages : 1797
Enregistré le : 07 janv. 2005, 00:00
Contact :

Re: Discographie Anna Bolena de Donizetti

Message par Lucas » 03 sept. 2017, 17:16

aroldo a écrit :
03 sept. 2017, 17:12
Bon, je crois qu'il faudrait ouvrir un fil : qu'attendez-vous des chanteurs ?

Ce fil, une fois ouvert, dérivera vers un autre hors sujet, remarquez ... donc, est-ce vraiment la peine ?
Moi, je propose d'ouvrir un fil "hors sujet". Comme cela on sera sûr d'être toujours dedans.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 18 invités