Discographie Anna Bolena de Donizetti

L'actu; découvertes, sorties, critiques et conseils !
Répondre
Avatar du membre
jerome
Basse
Basse
Messages : 8143
Enregistré le : 03 mars 2003, 00:00
Localisation : NANCY

Re: Discographie Anna Bolena de Donizetti

Message par jerome » 10 août 2017, 12:39

il manque:
- le live radiophonique de 1967 avec Zylis-Gara
- la version 1977 de Gencer qui existe en intégrale CD (et non pas en extraits comme elle le dit!)
- les intégrales audio et video d'Adelaide Negri en 1984 puis en 2003
- la vidéo de 1986 avec Ricciarelli et Araiza, Toczyska et Nesterenko

Et puis il y a eu le DVD paru en 2015 (mais bon là l'ASO datant de 2014, elle ne pouvait pas l'intégrer par la force des choses ...) chez Dynamics de la version révisée pour Milan par Donizetti et qu'a dirigée Fabio Biondi en 2013 (mais ce n'est pas recensé dans la partie l'oeuvre à l'affiche alors que ça le devrait!)

Avatar du membre
aroldo
Baryton
Baryton
Messages : 1754
Enregistré le : 29 nov. 2004, 00:00

Re: Discographie Anna Bolena de Donizetti

Message par aroldo » 10 août 2017, 18:23

Merci. Je rajoute la discographie d'operadis (jusqu'en 2008)

http://www.operadis-opera-discography.o ... DOANNA.HTM

Mais il y a un certain nombres de disques qui sont probablement des pirates jamais publiés par des majors (ou même des "minors") avec des étiquettes louches du genre "Lovers of Opera".

Olivia Stapp est donc un cas assez rare, puisqu'elle a chanté à la fois Anna et Giovanna.
l'enlevement de Clarissa a été un des évènements de ma jeunesse.

Avatar du membre
Loïs
Basse
Basse
Messages : 3130
Enregistré le : 06 févr. 2013, 11:04
Localisation : sans opera fixe

Re: Discographie Anna Bolena de Donizetti

Message par Loïs » 10 août 2017, 19:39

aroldo a écrit :
10 août 2017, 18:23
Olivia Stapp est donc un cas assez rare, puisqu'elle a chanté à la fois Anna et Giovanna.
je ne connaissais pas ce répertoire chez elle, je me souviens de sa Turandot

Avatar du membre
aroldo
Baryton
Baryton
Messages : 1754
Enregistré le : 29 nov. 2004, 00:00

Re: Discographie Anna Bolena de Donizetti

Message par aroldo » 10 août 2017, 19:47

Un des rares enregistrements officiels de Stapp est un disque de duos belcantistes, je crois.

Je me rappelle du papier de Diapason (ou de Classica ?) d'après le critique, le plus intéressant de ce coffret Gala était le fait d'entendre Stapp, un soprano, en Giovanna, la couleur et la tessiture étant particulièrement intéressantes (dans le guide d'écoute Cazeaux, qui ne retient cependant pas l'hypothèse d'une Giovanna soprano, note d'ailleurs que dans leur duo Anna passe régulièrement sous la ligne vocale de sa rivale).

Je me demande si ces chanteuses, Galvany, Stapp, Gruber, Negri et encore au moins une autre dont le nom m'échappe, seront les Gencer des années 2020-2030 avec des lives publiés enfin officiellement.
l'enlevement de Clarissa a été un des évènements de ma jeunesse.

Avatar du membre
jerome
Basse
Basse
Messages : 8143
Enregistré le : 03 mars 2003, 00:00
Localisation : NANCY

Re: Discographie Anna Bolena de Donizetti

Message par jerome » 10 août 2017, 22:28

Loïs a écrit :
10 août 2017, 19:39
aroldo a écrit :
10 août 2017, 18:23
Olivia Stapp est donc un cas assez rare, puisqu'elle a chanté à la fois Anna et Giovanna.
je ne connaissais pas ce répertoire chez elle, je me souviens de sa Turandot
avec Stapp, j'ai en enregistrements par exemple Il Pirata, La Straniera, Norma, Anna Bolena, Roberto Devereux, Nabucco, Macbeth

Avatar du membre
jerome
Basse
Basse
Messages : 8143
Enregistré le : 03 mars 2003, 00:00
Localisation : NANCY

Re: Discographie Anna Bolena de Donizetti

Message par jerome » 10 août 2017, 22:32

aroldo a écrit :
10 août 2017, 19:47
Je me demande si ces chanteuses, Galvany, Stapp, Gruber, Negri et encore au moins une autre dont le nom m'échappe, seront les Gencer des années 2020-2030 avec des lives publiés enfin officiellement.
Adelaide Negri publie officiellement elle-même tous ses lives des années 70, 80 et 90 (et y en a un paquet!). La maison Ornamenti, c'est elle. Pour les lives des années 2000 faut oublier parce que la dame commence à avoir de sérieux problèmes vocaux ...

Avatar du membre
Loïs
Basse
Basse
Messages : 3130
Enregistré le : 06 févr. 2013, 11:04
Localisation : sans opera fixe

Re: Discographie Anna Bolena de Donizetti

Message par Loïs » 11 août 2017, 09:09

jerome a écrit :
10 août 2017, 22:28
Loïs a écrit :
10 août 2017, 19:39
aroldo a écrit :
10 août 2017, 18:23
Olivia Stapp est donc un cas assez rare, puisqu'elle a chanté à la fois Anna et Giovanna.
je ne connaissais pas ce répertoire chez elle, je me souviens de sa Turandot
avec Stapp, j'ai en enregistrements par exemple Il Pirata, La Straniera, Norma, Anna Bolena, Roberto Devereux, Nabucco, Macbeth
elle a tout abordé en même temps ou sa voix a évolué?

Avatar du membre
jerome
Basse
Basse
Messages : 8143
Enregistré le : 03 mars 2003, 00:00
Localisation : NANCY

Re: Discographie Anna Bolena de Donizetti

Message par jerome » 11 août 2017, 10:02

elle a évolué mais elle a cumulé plutôt que substitué ...

Avatar du membre
aroldo
Baryton
Baryton
Messages : 1754
Enregistré le : 29 nov. 2004, 00:00

Re: Discographie Anna Bolena de Donizetti

Message par aroldo » 17 août 2017, 07:31

Réécoute de pas mal d'extraits du coffret Gala. Souliotis, toujours excitante, me semble moins à l'aise que dans son merveilleux studio, pourtant plus tardif (la cabalette de la folie est vraiment moyenne et l'aigu final est atroce à mes oreilles). Son biographe italien fou prétend qu'il existe une meilleure bande de la même soirée (ou bien une bande d'une autre soirée de la même série de concerts ? Je ne sais plus) ? Le livre est complété par un disque avec quelques extraits, il faudrait que j'écoute plus attentivement pour comparer le duo Anna-Giovanna qui est proposé.

Ce qui m'a vraiment emballé, c'est la confrontation Stapp/Galvany, les deux déchainées (comme toujours) : je ne sais pas si une grande musicienne ou une grande chanteuse malmène la ligne, convulse autant, donne l'impression de tout précipité, comme elles le font, chaque mot, chaque note, semblant crouler sous les intentions, mais ça envoie du bois (et des suraigus aussi).
l'enlevement de Clarissa a été un des évènements de ma jeunesse.

Avatar du membre
aroldo
Baryton
Baryton
Messages : 1754
Enregistré le : 29 nov. 2004, 00:00

Re: Discographie Anna Bolena de Donizetti

Message par aroldo » 30 août 2017, 17:20

Écoute de l'Anna de studio de Sutherland/Bonynge, que j'ai trouvée très bien. Cazaux dit que Souliotis, on attend la jeune favorite devenue reine. Segalini (pour une fois intéressant) écrivait que Sutherland offrait plutôt une souveraine vieillissante que son mari abandonnait. Catherine d'Aragon, plutôt qu'Anne Boleyn, en somme. Mais ça marche très bien : évidemment, il faut aimer Sutherland parce que ces années là, le vibrato est insistant, les attaques toujours un peu hésitantes, le soutien n'est plus ce qu'il était. Mais, si elle est effectivement toute en retenue, elle caractérise et construit incontestablement un personnage, avec, à la fois, dignité, autorité et mélancolie. Et vocalement, il y a encore de très grandes choses (et puis je ne déteste pas son grave un peu éteint, ces années là, que la tessiture du rôle expose beaucoup), avec la même inventivité pour abbellimento. Évidemment, elle pousse le rôle vers l'aigu (la reprise dans la Strette du final I) et l'élégiaque dès qu'elle peut, mais c'est beau. Du coup, face à Ramey, très en voix, très jeune, "arrogant" (copyright Jérôme), un peu prétentieux même, avec des pointes parfois de vulgarité, le couple est assez loin de la vérité historique, mais dramatiquement ça fonctionne. J'adore Hadley et il a été décisif dans mon achat de ce coffret : il a à la hauteur de ce que j'espérais, avec des trilles, des notes filées, des suraigus et en plus la jeunesse, l'ardeur, le timbre un peu précieux et l'impression de spontanéité qui le caractérise. Giovanna excellente (et jeune et sensuelle) de Mentzer, très charnue, vocale, puissante, aussi l'aise dans le grave que dans l'aigu, qui couvre même un peu Sutherland dans la cabalette de leur duo (la note finale aiguë revient à la mezzo). Et le velours et l'italien de Manca di Nisa pour parachever le tout, avec sa belle sonorité de contralto et sa sensibilité. Le tout dirigé par Bonynge, que j'ai trouvé appliqué, analytique presque, pas toujours crépusculaire (entrée du II) comme je l'aime dans cet opéra, mais avec une volonté nette de couver ses chanteurs (et pas que sa femme : voir le duo Henrico/Giovanna, pris avec la même retenue que toutes les plages où Sutherland intervient) et de donner une interprétation surtout sérieuse et équilibrée (plus qu'enflammée et urgente). C'est un bon complément à la version Varsivo (et je réalise que deux des peu nombreuses versions studios de l’œuvre ont été enregistrées par Decca).
l'enlevement de Clarissa a été un des évènements de ma jeunesse.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 18 invités