Page 3 sur 4

Re: Discographie de La Gioconda

Posté : 06 août 2017, 09:00
par aroldo
Andrea Gruber, ça ne faisait pas partie de ces chanteuses, comme Galvany, Olivia Stapp, Adelaïde Negri et quelques autres qui ont été des fiancées du Pirates dont on se passait les enregistrements sous le manteau et qui suscitaient un certain culte dans les années 80-90, voire encore 2000 ? Je me laisserais peut être tenté.

Re: Discographie de La Gioconda

Posté : 06 août 2017, 11:32
par jerome
Galvany, Stapp et Negri avaient à la base des voix plus naturellement faciles d'émission, de souplesse, d'arrogance, de suraigu que Gruber.

Re: Discographie de La Gioconda

Posté : 06 août 2017, 12:35
par PlacidoCarrerotti
jerome a écrit :
06 août 2017, 11:32
Galvany, Stapp et Negri avaient à la base des voix plus naturellement faciles d'émission, de souplesse, d'arrogance, de suraigu que Gruber.

Gruber avait un sacré suraigu : contre ré dans Attila, de mémoire, avec variations dans la cabalette.
Sa Turandot à Paris était également grandiose. Je me rappelle de son piano sur "il suo nome e amooooooooooore". Géant.
En revanche, la voix manquait un peu de largeur pour la Leonora de la Forza.
Un météore qui s'est ruiné la santé avec des médicaments :akuma:

Re: Discographie de La Gioconda

Posté : 06 août 2017, 12:43
par jerome
PlacidoCarrerotti a écrit :
06 août 2017, 12:35
Gruber avait un sacré suraigu : contre ré dans Attila, de mémoire, avec variations dans la cabalette.
oui mais pas aussi spontané et glorieux que Galvany par exemple.
PlacidoCarrerotti a écrit :
06 août 2017, 12:35
Sa Turandot à Paris était également grandiose. Je me rappelle de son piano sur "il suo nome e amooooooooooore". Géant.
J'y étais à cette Turandot! On s'y est vu toi et moi et le sieur Xavier :wink:
Gruber était bien mais pas exceptionnelle non plus ...
PlacidoCarrerotti a écrit :
06 août 2017, 12:35
En revanche, la voix manquait un peu de largeur pour la Leonora de la Forza.
Tu sais quand même que Turandot demande une voix encore plus large que Leonora ? :wink:
PlacidoCarrerotti a écrit :
06 août 2017, 12:35
Un météore qui s'est ruiné la santé avec des médicaments :akuma:
pas qu'avec des médicaments ... :lol:

Re: Discographie de La Gioconda

Posté : 06 août 2017, 18:24
par Peleo
Grandiose dans Nabucco à Vérone avec des variations impressionnantes dans la cabalette.

Re: Discographie de La Gioconda

Posté : 06 août 2017, 19:04
par jerome
Peleo a écrit :
06 août 2017, 18:24
Grandiose dans Nabucco à Vérone avec des variations impressionnantes dans la cabalette.
ah oui ça c'est vrai! J'en ai la captation vidéo live d'un pote qui y était en 2005! Là oui elle était scotchante beaucoup plus que dans Odabella d'ailleurs ...

Re: Discographie de La Gioconda

Posté : 17 août 2017, 13:02
par ermione
C'est clair ! le live du MET a largement de quoi rivaliser avec les grands studios. Et pour tout dire, le "cielo e mar" de Corelli provoque en moi un petit orgasme à chaque écoute !

Re: Discographie de La Gioconda

Posté : 21 déc. 2017, 16:55
par Loïs
Pour répondre à une demande je ressors le fil discographie des limbes où Jérôme & Lucas ont tout dit de la discographie disponible à quelques nuances près. En cumulant les deux , tout est dit.
Mais vu que nous sommes dans l'Avent, je vais écrire une lettre au Père Noël car je crois que l'on pourrait réaliser sous peu une référe,nce dans l'enregistrement.
La difficulté de Gioconda c'est ce romantisme décadent post verdien: il faut les moyens vocaux et la technique de chant requis par le répertoire verdien mais il faut savoir glisser vers le vérisme sans jamais l'atteindre. Cette ligne indéfinissable où affleurent les limites du bon goût est très difficile à déterminer. Il ne faut pas avoir peur d'être too much sans pour autant tomber dans le dépoitraillé.
Nous avons maintenant une chanteuse qui correspond exactement à cette définition par la somptuosité du timbre, le format hors norme vocal et la technique nécessaire: Anna Netrebko (on pourrait d'ailleurs faire le même commentaire pour Mefistofele). J'espère qu'une maison de disque y pensera ou qu'elle pourra aborder le rôle sur scène avce DVD à la clef (et je pense que ce rôle est typiquement celui qui peut l'attirer).
Qui en Enzo? Kaufmann n'est pas assez ténor par le timbre et l'interprétation cérébrale. Alagna a par contre la voix solaire et le style requis et je lui fait confiance pour une interprétation mâle. Je pense que je pourrais distribuer aussi Calleja dans ce rôle, stylistiquement en tout cas.
Pour Laura nosu avons l'embarras du choix : Garanca ou Anita Rachvelishvili .
Nous avons encore pour quelques temps la plus grande Cieca dont on puisse réver : Ewa Poddles alors profitons-en.
Pour Barnaba, Tézier est trop stylé, Petean conviendrait mieux. Pour Alvise le rôle, peut intéressant, trouvera facilement preneur avec Schrott ou plutôt Pape.
La baguette j'adorerais la confier à Pappano.
Alors peut être serai-je exaucé (Netrebko a déjà chanté en public "Suicidio" l'an dernier), je m'en vais cirer mes chaussures avant de les déposer devant le sapin et mettre un biscuit et un verre de lait sur le rebord de la fenêtre.

Re: Discographie de La Gioconda

Posté : 22 déc. 2017, 07:55
par Epsilon
Ah oui 👍👍👏👏 Avec cette distribution, j’achète!
Mais Elina plutôt qu’Anita, plus aristocratique, d’autant plus que je suis une inconditionnelle 😍

Re: Discographie de La Gioconda

Posté : 24 déc. 2017, 12:36
par jerome
Ne rêvons pas! Ni DGG ni WARNER ne voudront investir dans une nouvelle version studio de Gioconda!