Discographie de La Gioconda

L'actu; découvertes, sorties, critiques et conseils !
Avatar du membre
Lucas
Baryton
Baryton
Messages : 1784
Enregistré le : 07 janv. 2005, 00:00
Contact :

Re: Discographie de La Gioconda

Message par Lucas » 05 août 2017, 15:44

jerome a écrit :
05 août 2017, 13:03
Je nuance un tout petit peu: c'est pas vraiment du vérisme.
Si l'on s'en tient au termes du Larousse selon lequel "le vérisme est une école artistique italienne axée sur la représentation de la réalité et des problèmes sociaux", tu n'as pas tort. Seul problème, au regard de cette définition, on pourrait considérer que La traviata est un chef d'œuvre du vérisme. Probablement parce que cette définition, trop littéraire, met abusivement l'accent sur le livret quand l'opéra porte avant tout sur la musique.

C'est pourquoi, j'ai toujours préféré parlé d'école lyrique italienne de la seconde partie du XIXème siècle (hors Verdi) pour définir ce mouvement. Ecole fondée sur une exacerbation des sentiments mais surtout sur un langage plus excessif que chez Verdi comportant notamment de très longues phrases musicales culminant sur des "forte" redoutables situés en point d'orgue sans oublier une intégration très subtile du récitatif à l'arioso. De ce point de vue, je vois une vraie parenté entre les grands airs de Butterfly, la Gioconda ou Andrea Chénier alors que, stricto sensu, seul le premier opéra est d'essence naturaliste.

Avatar du membre
jerome
Basse
Basse
Messages : 7927
Enregistré le : 03 mars 2003, 00:00
Localisation : NANCY

Re: Discographie de La Gioconda

Message par jerome » 05 août 2017, 17:33

Quand on parle de l'école vériste à l'opéra, on ne parle que de musique, de style musical! On ne parle à la base absolument pas de livrets même si dans les faits ça joue forcément aussi un rôle. Sur le plan littéraire uniquement, je ne peux que te rejoindre.
Concernant La Gioconda et Ponchielli, ce n'est pas qu'une question d'airs, c'est une question surtout de style musical sur l'ensemble d'une oeuvre et musicalement, avec sa personnalité propre évidemment, Ponchielli est dans cette oeuvre bien davantage dans le mouvement inspiré par Verdi que dans la préfiguration de ce que seront Puccini, Giordano ou Leoncavallo pour ne citer qu'eux.

Avatar du membre
Polyeucte
Baryton
Baryton
Messages : 1735
Enregistré le : 21 juil. 2005, 23:00
Localisation : Vincennes
Contact :

Re: Discographie de La Gioconda

Message par Polyeucte » 05 août 2017, 18:23

jerome a écrit :
05 août 2017, 14:35
Quel dommage que le meilleur Enzo n'ait pas été enregistré à savoir Franco Corelli ...

C'est pourquoi s'il y a un live qu'il faut connaître, c'est celui-là:

Image

SUPERBE!!!
Totalement d'accord... perso, c'est cette version ou Tebaldi... même Gavazzeni ne me convainc pas totalement face à ces deux versions grandioses.
http://erikcarnets.fr/
"Périsse mon œuvre, périsse mon Faust, mais que Polyeucte soit repris et vive " Charles GOUNOD

Avatar du membre
Lucas
Baryton
Baryton
Messages : 1784
Enregistré le : 07 janv. 2005, 00:00
Contact :

Re: Discographie de La Gioconda

Message par Lucas » 05 août 2017, 18:37

jerome a écrit :
05 août 2017, 17:33
Concernant La Gioconda et Ponchielli, ce n'est pas qu'une question d'airs, c'est une question surtout de style musical sur l'ensemble d'une oeuvre et musicalement, avec sa personnalité propre évidemment, Ponchielli est dans cette oeuvre bien davantage dans le mouvement inspiré par Verdi que dans la préfiguration de ce que seront Puccini, Giordano ou Leoncavallo pour ne citer qu'eux.
C'est étrange mais, comme je l'ai expliqué dans mon précédent message, j'entends tout l'inverse.

Mais "peu importe le flacon pourvu qu'on ait l'ivresse".

Avatar du membre
Adalbéron
Baryton
Baryton
Messages : 1387
Enregistré le : 01 mars 2015, 20:51

Re: Discographie de La Gioconda

Message par Adalbéron » 05 août 2017, 18:59

Et Scotto dans tout ça ? :lol:
« Dans l'édifice de la pensée, je n'ai trouvé aucune catégorie sur laquelle reposer mon front. En revanche, quel oreiller que le Chaos ! » — Cioran

Avatar du membre
Adalbéron
Baryton
Baryton
Messages : 1387
Enregistré le : 01 mars 2015, 20:51

Re: Discographie de La Gioconda

Message par Adalbéron » 05 août 2017, 19:01

Lucas a écrit :
05 août 2017, 10:02
Petite discographie sélective et subjective :

1- Gavazzeni 1958 :

Le chef, pourtant excellent d'habitude, dirige comme un bourrin. C'est clinquant, agressif, trop rapide et inutilement vulgaire. Mais le cast remarquable- Cerquetti, Bastianini, Simionato, Siepi- rachèterait tout s'il n'y avait pas l'abominable MariodelMo qui hurle à la mort.
J'achète !
« Dans l'édifice de la pensée, je n'ai trouvé aucune catégorie sur laquelle reposer mon front. En revanche, quel oreiller que le Chaos ! » — Cioran

Avatar du membre
Adalbéron
Baryton
Baryton
Messages : 1387
Enregistré le : 01 mars 2015, 20:51

Re: Discographie de La Gioconda

Message par Adalbéron » 05 août 2017, 19:03

Lucas a écrit :
05 août 2017, 18:37
jerome a écrit :
05 août 2017, 17:33
Concernant La Gioconda et Ponchielli, ce n'est pas qu'une question d'airs, c'est une question surtout de style musical sur l'ensemble d'une oeuvre et musicalement, avec sa personnalité propre évidemment, Ponchielli est dans cette oeuvre bien davantage dans le mouvement inspiré par Verdi que dans la préfiguration de ce que seront Puccini, Giordano ou Leoncavallo pour ne citer qu'eux.
C'est étrange mais, comme je l'ai expliqué dans mon précédent message, j'entends tout l'inverse.

Mais "peu importe le flacon pourvu qu'on ait l'ivresse".
Moi aussi, mais je vais réécouter cet opéra qui m'avait beaucoup plu quand je l'avais découvert (dans la version Callas 1 puis avec Urmana sur scène à l'ONP, bien que dans une mise en scène d'un ennui abyssal...).
« Dans l'édifice de la pensée, je n'ai trouvé aucune catégorie sur laquelle reposer mon front. En revanche, quel oreiller que le Chaos ! » — Cioran

Avatar du membre
jerome
Basse
Basse
Messages : 7927
Enregistré le : 03 mars 2003, 00:00
Localisation : NANCY

Re: Discographie de La Gioconda

Message par jerome » 05 août 2017, 19:20

La mise en scène de Pizzi ? Elle est épurée mais esthétiquement magnifique et très respectueuse de l'oeuvre (et surtout, dieu merci, pas moderne!)

Avatar du membre
Adalbéron
Baryton
Baryton
Messages : 1387
Enregistré le : 01 mars 2015, 20:51

Re: Discographie de La Gioconda

Message par Adalbéron » 05 août 2017, 19:39

Ah c'était donc Pizzi !
Je l'avais trouvé d'une laideur accablante, avec ces quais en carton gris ceints de barrières (où voit-on ça à Venise ?), cette robe violette au milieu d'un bazar rouge et gris, une utilisation de la profondeur de la scène douteuse ; j'imagine qu'on peut aimer cependant, après tout pourquoi pas... C'était très vite oubliable. J'ai plutôt le sentiment qu'il s'agit d'une tentative moderne d'"épuration", (Gioconda je voyais ça foisonnant, je n'avais donc pas l'impression que la mise en scène était respectueuse de l'œuvre, ou si respectuseuse qu'elle ne la faisait même pas vivre), mais complètement ratée. J'ai rarement vu mise en scène moins stimulante. On aurait donné une version de concert, ça aurait été pareil.
Enfin, on sait tous les deux qu'on attend pas forcément la même chose d'une mise en scène d'opéra ;)
Je découvre en même temps que j'avais entendu Alvarez et D'Intino bien avant d'en être conscient ! :)
« Dans l'édifice de la pensée, je n'ai trouvé aucune catégorie sur laquelle reposer mon front. En revanche, quel oreiller que le Chaos ! » — Cioran

marcelin duclos
Alto
Alto
Messages : 304
Enregistré le : 15 oct. 2013, 17:27

Re: Discographie de La Gioconda

Message par marcelin duclos » 06 août 2017, 04:54

Vous semblez oublier ( ou alors le post m'est passé entre les yeux) une superbe version avec la Gioconda de Giannina Arangi - Lombardi ( professeur de Gencer )et la Laura de l'immense ebe Stignani , sans oublier l'Alvise de Corrado Zambelli , les cjhoeurs et l'orchestre de la Scala etant dirigés par
Lorenzo Molajoli , enregistré du 11 au 23 septembre 1931

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 21 invités