Page 1 sur 7

Discographie des opéras d'Ambroise Thomas

Posté : 27 juil. 2017, 19:33
par aroldo
En voilà un, qui, comme Auber, ne semble pas intéresser le PBZ. Trop décoratif ? Trop louis-philippard ?


Ne comptez pas sur moi pour des mosaïques :

En français, je connais l'intégrale Horne/Vanzo/Welting chez Sony ... mais je ne garde réellement en tête que le merveilleux Frédéric de Von Stade (qui était prévue pour le rôle titre).

Et les extraits avec Rhodes, aujourd'hui introuvable (EMI). Il y a des également des extraits avec Jane Berbié et Mesplé (DG).

J'aimerais évidemment entendre un jour le live avec Tourangeau et Bonynge (je crois que Sutherland était trop chère pour Philine, dont elle a merveilleusement chanté l'air pour la TV australienne). Gala

Un rapide coup d'oeil à amazon me dit qu'il y a également des versions avec Moizan, Stevens et Vignon (Massis en Philine).


En italien, il y a la version Simionato/Di Stefano. Elle estimait que c'était un de ses meilleurs rôles. Je ne connais que quelques extraits, tous parfaits vocalement et dramatiquement, mais je trouve toujours que la voix de Simionato en impose un peu pour la petite orpheline. Et puis je n'aime pas beaucoup l'opéra français traduit en italien ...

Alors que j'aime plutôt ça traduit en allemand : j'ai deux disques. Les extraits avec Seefried et Haefliger (DG) tous les deux merveilleusement éloquents. Lui très sérieux, un peu corseté, très bon garçon. Elle dans une tessiture qui lui va à cette époque de sa carrière, avec son timbre et son caractère inimitables.

Mon intégrale est avec Töpper (meilleure que ce à quoi je m'attendais, en tout cas plus mobile sans être véritablement gracieuse non plus) et Schock, ce dernier à la fois viril et élégiaque, capable de faire le poids face à sa partenaire un peu matrone, idéalement bien chantant.

Je ne peux rien écouter cette semaine, détails à venir.

Edit : l’œuvre a dû être populaire en Allemagne (Goethe oblige), je découvre d'autres extraits en allemand, avec Lorengar et Wunderlich, cette fois.

Re: Discographie d'Ambroise Thomas

Posté : 27 juil. 2017, 20:09
par aroldo
Pour Hamlet, il y a décidemment peu de versions.
Je me rappelle de mon immense déception (je ne connaissais que la scène de la folie) en découvrant la version d'Almeida, un éteignoir comme il y a peu, malgré la distribution (Hampson et Anderson). Finalement, avant les versions classiques arrivées plus tard (DVD Keenlisyde/Dessay) je crois que la version de Bonynge est bien plus excitante. Evidemment, Sutherland (qui avait donné une interprétation idéalement aquatique et évanescente de la scène de la folie dans son deuxième album) a l'âge de la grand-mère d'Ophélie et ça s'entend un peu. Mais, objectivement, la voix est encore d'une tenue phénoménale. Milnes chante ça quasiment les yeux fermés et en marchant sur la tête, avec une insolence réjouissante et les seconds rôles "internationaux" sont un peu sales mais dans l'optique hénaurme de Bonynge, ça passe assez bien. Ce disque longtemps introuvable ... se retrouve assez bien aujourd'hui.

Je me rappelle du choc ressenti en voyant (sur YouTube) Jennifer Larmore en Gertrude. Je ne retrouve aucun lien, mais elle passait allégrement par dessus toutes les notions de goût ou de tenue musicaux, pour livrer un portrait sanguin absolument extraordinaire. Il fallait l'entendre cracher mots et aigus avec une flamme épique. Et elle avait vraiment une présence royale (la royauté revue par Bette Davis, disons ...).

Bon évidemment, la grande Gertrude du siècle ne l'a jamais chanté : c'était un rôle pour Regina Resnik.

Re: Discographie d'Ambroise Thomas

Posté : 27 juil. 2017, 20:14
par aroldo
Enfin, il faudrait que je réécoute La Cour de Célimène (Opera Rara), mais j'ai un souvenir charmant du Songe d'une Nuit d'été (DVD de Compiègne), avec sa musique hyper décorative et virtuose et Raphanel qui réussissait des acrobaties vocales avec beaucoup de dignité.

Je vais proposer un petit sondage à propos des versions des scènes de la folie.

Re: Discographie des opéras d'Ambroise Thomas

Posté : 27 juil. 2017, 20:39
par PlacidoCarrerotti
C'est amusant. La première fois où j'ai entendu Kunde, c'était en Laërte ("Laërte , Laërte, ou vous êtes perdus !") avec Milnes et Missise Foldingue qui m'avait fait pleurer APRES la scène de folie, quand elle s'enfonce dans le lac.

Re: Discographie d'Ambroise Thomas

Posté : 27 juil. 2017, 20:43
par DieFeen
aroldo a écrit :
27 juil. 2017, 20:14
Enfin, il faudrait que je réécoute La Cour de Célimène (Opera Rara), mais j'ai un souvenir charmant du Songe d'une Nuit d'été (DVD de Compiègne), avec sa musique hyper décorative et virtuose et Raphanel qui réussissait des acrobaties vocales avec beaucoup de dignité.
Je vais proposer un petit sondage à propos des versions des scènes de la folie.
Si tu pouvais nous en écrire davantage sur ce petit opéra stp...

Je possède un enregistrement de Mignon daté de 1998 édité par Accord dirigé par Denève avec Vignon-Gabriel-Massis-Courtis-Cassard
https://www.google.fr/search?q=mignon+d ... xm46v9hvM:

Aucune accroche. Rien. Uniquement de l'ennui pour un ouvrage que les Allemands ador-ai-ent...

Re: Discographie des opéras d'Ambroise Thomas

Posté : 27 juil. 2017, 20:48
par aroldo
Qui est Missise Foldingue ???? Tu avais pleuré de soulagement ?

Re: Discographie d'Ambroise Thomas

Posté : 27 juil. 2017, 20:52
par aroldo
DieFeen a écrit :
27 juil. 2017, 20:43
aroldo a écrit :
27 juil. 2017, 20:14
Enfin, il faudrait que je réécoute La Cour de Célimène (Opera Rara), mais j'ai un souvenir charmant du Songe d'une Nuit d'été (DVD de Compiègne), avec sa musique hyper décorative et virtuose et Raphanel qui réussissait des acrobaties vocales avec beaucoup de dignité.
Je vais proposer un petit sondage à propos des versions des scènes de la folie.
Si tu pouvais nous en écrire davantage sur ce petit opéra stp...

Je possède un enregistrement de Mignon daté de 1998 édité par Accord dirigé par Denève avec Vignon-Gabriel-Massis-Courtis-Cassard

Aucune accroche. Rien. Uniquement de l'ennui pour un ouvrage que les Allemands ador-ai-ent...
En même temps, ça n'est pas très excitant, comme distribution. La version Sony a son casting royal qui fait qu'on ne s'ennuie pas et les extraits DG ont un charme un peu austère mais bien réel (. Honnêtement, sur le stricte plan du charme mélodique, il y a des choses qui valent Faust ou Manon ("Elle ne croyait pas ..." c'est beau comme "Fuyez douce image", je trouve).

/watch?v=J0ak3TPu9Z0

Re: Discographie des opéras d'Ambroise Thomas

Posté : 27 juil. 2017, 21:13
par Polyeucte
Pour moi, Mignon c'est avant tout le disque d'extraits avec Jane Rhodes... immense et immortelle Mignon.
Le disque avec Lucile Vignon est chouette, mais tout ça est bien sage je trouve.

Et Hamlet... j'ai jamais osé la version Bonynge pour être honnête... et la version d'Almeida est en effet bien triste.
Du coup, j'écoute avant tout un live dirigé par Giovaninetti (94), avec Pendatschanska, Skovhus et Cortez. Étrangement le français est assez bon et les deux principaux rôles sont assez phénoménaux de charisme.

Après, je n'ai jamais retrouvé l'excitation de ce que j'ai vu à Avignon :
- Patrizia Ciofi sur le fil, bouleversante et fragile
- Jean-François Lapointe grandiose et d'une insolence rare!
- Géraldine Chauvet qui offrait une Gertrude d'une beauté scénique troublante et avec un impacte sidérant!


Ah si, il y a la superbe vidéo de Bruxelles mise en scène par Olivier Py : Minkowski à la baguette, Degout en Hamlet, Le Texier en Claudius et Brunet en Gertrude. Le seul soucis est que l'Ophélie est assez pâle. Elle remplaçait Yoncheva qui aurait à l'époque été sûrement géniale.

Re: Discographie des opéras d'Ambroise Thomas

Posté : 27 juil. 2017, 21:30
par aroldo
Malheureusement les extraits EMI avec Rhodes sont parus dans un coffret consacré à l'opéra français sous formes de sélections d'oeuvres (avec des choses intéressantes, comme une Medée en français, voire indispensable, comme la Salomé de Crespin) aujourd'hui introuvable. Je doute que ce soit réédité un jour.

Quelqu'un a voté pour "une autre". C'est donc toi (Ciofi ou Penda) ?

Re: Discographie des opéras d'Ambroise Thomas

Posté : 27 juil. 2017, 21:47
par jerome
Pour Hamlet, je vous trouve très sévère avec la version d'Almeida qui est magnifiquement chantée (un cast pareil, j'en veux bien tous les jours!) et pas si mal dirigée que ça (même si évidemment Bonynge est d'une intensité dramatique supérieure!).