Gwyneth Jones

L'actu; découvertes, sorties, critiques et conseils !
Répondre
tuano
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 10694
Enregistré le : 30 mars 2003, 23:00
Localisation : Paris
Contact :

Dame Gwyneth Jones

Message par tuano » 21 juil. 2005, 22:03

La location pour Elektra en septembre ouvre demain.
Ce sera certainement la dernière occasion d'entendre Gwyneth Jones dans cette oeuvre.

Les infos sur :

http://www.hkpo.com

Quelqu'un a-t-il entendu parler d'autres projets de cette grande dame du chant ? Patrice Chéreau ne l'a pas invitée voir Cosi fan tutte ?

Avatar du membre
Abigaille
Ténor
Ténor
Messages : 571
Enregistré le : 10 sept. 2004, 23:00
Localisation : Dans un bourg où la vie est cher...
Contact :

Message par Abigaille » 21 juil. 2005, 22:17

Encore une qui s'est faite annoblir?Mais c'est une mode!

Real
Soprano
Soprano
Messages : 76
Enregistré le : 16 mars 2003, 00:00
Localisation : Au Québec
Contact :

Message par Real » 21 juil. 2005, 22:39

Abigaille a écrit :Encore une qui s'est faite annoblir?Mais c'est une mode!
J'avais l'impression qu'elle l'avait été depuis longtemps. En tout cas la grande artiste qu'elle fut le mérite bien. Je toutes façons pour moi, elle était noble dans tous les sens du terme et je n'ai pas attendu que la reine lui décerne ce titre pour le penser.

tuano
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 10694
Enregistré le : 30 mars 2003, 23:00
Localisation : Paris
Contact :

Message par tuano » 21 juil. 2005, 22:46

Oui, oui, ça fait longtemps. Elle a été l'une des grandes stars de Covent Garden. J'ai l'impression qu'à Londres, c'est comme à Paris, on oublie les vieilles gloires lorsqu'elles prennent de l'âge, même si elles sont encore en activité. Il aurait peut-être intéressant de penser à elle pour le nouveau cycle du Ring plutôt qu'à Rosalind Plowright ? C'est une idée juste comme ça, en passant. Je sais qu'un certain nombre d'ODBiens pensent qu'elle aurait dû arrêter depuis longtemps... et je ne pensais pas à un rôle en particulier mais il y en a tellement dans le Ring !

Une de mes premières représentations d'opéra a été Elektra à Bastille avec elle, en 1992. Ce fut un choc.

Avatar du membre
beckmesser
Alto
Alto
Messages : 260
Enregistré le : 16 juil. 2004, 23:00
Localisation : PARIS

Message par beckmesser » 21 juil. 2005, 22:50

Oui, mais c'est à Hong-Kong et elle chante Clytemnestre.

Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 20568
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Message par JdeB » 22 juil. 2005, 07:17

Abigaille a écrit :Encore une qui s'est faite annoblir?Mais c'est une mode!
Tu sais il y a à peine 7-8 cantatrices annoblies: J. Baker, Kiri te kanawa, J. Sutherland, M. Price, G. Jones, F. Lott

Tu réagis comme si elle s'était fait faire un tattoo ou un piercing :wink:

J. qui garde un grand souvenir de la Dame dans Elektra (Orange, Nice, Bastille), Turandot (Nîmes), l'Impératrice (Marseille), Isolde (Marseille), etc...

Dommage que Kubrick n'ait pas gardé les cris qu'il lui avait fait enregister pour l'un de ses films

Avatar du membre
lyricomaniaque
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 206
Enregistré le : 16 févr. 2004, 00:00

Message par lyricomaniaque » 22 juil. 2005, 08:53

:crybaby:

ah, Dame Gwyneth... Pour tous ceux qui ne l'ont jamais entendue en salle, il faudrait préciser que sa présence, son engagement scénique et vocal, et une projection foudroyante emportaient le public dans des délices infinies !

Mes souvenirs d'elle sont marseillais (sans oublier l'extraordinaire soirée à Orange dans Elektra, bien loin de cette misère Bastilloise !) : une Isolde qui relègue Meier au rang de comparse : inoubliable jaillissement de ""mit ihr gab er es preis", fabuleuses imprécations, duo enivrant, et, pour culminer, Liebestod tout en piani et avec des sonorités de corne de brume... Je précise que j'ai tellement applaudi ce soir-là que je me suis fait saigner la paume des mains !!! :crazyeyes:

Et Salomé !!! Là encore, quelle(s) soirée(s) !!! Duo survolté et scène finale à sauter depuis le poulailler ! (ah ! la "prizessin von Judäa" qui faisait claquer le plafond !) UN délire final !! Confetti, cris de joie, etc...

Pour Die Frau ohne Schatten, la barre était encore plus haute : Tomowa, Jones, Runkel, Laffont ! Une superbe mise en scène de Roubaud ! Et Jones, encore survoltée et électrisant le plateau et la salle, avec danse frénétique dans le II, et finale scotchant ! J'en reparlais encore avec Laffont à l'entracte de la Frau de Bruxelles (il était venu entendre Van Dam qui alternait avec lui),avec une émotion partagée...

Je ne reviendrai pas sur l'Elektra de Jones, j'en ai déjà abondamment parlé dans le fil sur la chose de la Bastille... Orange, le mur, une représentation unique, et 10 000 personnes clouées par Gwyneth et un exceptionnel Janowsky !

Bien sûr l'Ortrud de Bastille est venue trop tard... Malgré tout j'avais trouvé Gwyneth encore artiste et engagée, malgré l'usure définitive de la voix. Itou pour le Hansel und gretel du Châtelet : même ruinée vocalement, quelle mère émouvante et impliquée !!! Le contraire des Graham et autres lectrices de notes...


Je voudrais aussi faire mention du concert "O Malvina !"... pour la 110e fois sur ODB ! :hammer: avec un programme fabuleux, et, à Marseille, une forme vocale resplendissante. Le souvenir du "Entweite Götter" me hante encore parfois !!!

Mon grand regret : Brünnhilde - que je viens de revoir dans la Tétralogie Boulez-Chéreau enfin remasterisée ! - que j'aurais adoré entendre et voir !

Il faudrait que Vincenzo et les autres mémoires vives de Garnier nous content les grandes heures parisiennes de Gwyneth (la Teinturière avec Behrens, etc...) !

En tout cas, voilà une artiste qui se donnait à 120 %, et libérait une vraie voix d'opéra, un tempérament de feu, et une vraie grandeur ! Gwyneth, tu as toujours été pour moi une DAME ! :coeur2:

doudou
Baryton
Baryton
Messages : 1073
Enregistré le : 20 avr. 2004, 23:00
Localisation : Paris
Contact :

Message par doudou » 22 juil. 2005, 09:20

Je n'ai vu Dame Gwyneth Jones que lors de ses dernières apparitions parisiennes. Dans Elektra, elle était bouleversante et d'une intensité impressionante. Dans Ortrud, la voix avait perdu sa stabilité et le déclin était perceptible, néanmoins, elle avait gardé un charisme extraordinaire. A certains moments, bien qu'elle ne chante pas, elle captivait l'attention par sa simple présence. C'est une Dame ! :)
On veut la mort du ténor dont la grosse dame veut partager le sort.
Faites en mourir au moins un, et les deux si le coeur vous en dit.
Quant au baryton, il reste seul avec son deshonneur. (Monsieur Bluf à l\\\\\\\'Opéra)

Avatar du membre
HV
Alto
Alto
Messages : 322
Enregistré le : 21 juil. 2004, 23:00

Message par HV » 22 juil. 2005, 09:43

L'Elektra d'Orange était anthologique, insurpassée pour moi.
A son concert 'O Malvina' à Gaveau, la salle était clairsemée, ce qui m'avait surpris, elle avait chanté l'air de Rezia "Ocean ... avec une force ! presque too much pour la salle Gaveau, faut dire que la voix remplissait le théatre antique d'Orange sans peine :wink: Très belle présence sur scène en plus !

Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 20568
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Message par JdeB » 22 juil. 2005, 09:54

lyricomaniaque a écrit ::crybaby:


Il faudrait que Vincenzo et les autres mémoires vives de Garnier nous content les grandes heures parisiennes de Gwyneth (la Teinturière avec Behrens, etc...) !

En tout cas, voilà une artiste qui se donnait à 120 %, et libérait une vraie voix d'opéra, un tempérament de feu, et une vraie grandeur ! Gwyneth, tu as toujours été pour moi une DAME ! :coeur2:
Pour préparer cette évocation, une petite chrono:

2, 5, 7, 10, 13, 20, 23, 26, 30 mai 1973, 3, 7, 13, 18, 22, 27, 30 juin 1973
Il Trovatore
C. Mackerras-J. Rudel (13, 30 mai, 3, 7, 13 juin) / T. Capobianco
O. Santunione / G. Jones (20, 23, 26 mai) / M. Arroyo(18, 22, 27, 30 juin), S. Verrett / M. Dunn,/ F. Cossottto , C. Cosutta / P. Domingo (20, 23, 26 mai) / G. Py (30 mai, 3, 7, 13, 27 juin), P. Cappuccilli, R. Soyer / I. vinco

19, 24, 29 octobre, 5, 8, 11, 14 décembre
30 janvier, 2, 13, 16 février 1974
Il Trovatore
R. giovanetti / J. Rudel (décembre)
K. Paskalis / R. Wolansky / P. Cappuccilli (1974), L. Bosabalian / G. Jones / R. Scotto, F. Cossotto / M. Dunn / S. Verrett, P. Domingo (octobre) / G. Py / B. Prevedi (1974), I. vinco / J. Mars / R. Soyer

18, 21 décembre 1976,
Walkyrie
G. Solti / KM Grüber
P. Hoffmann, G. Jones, C. Ludwig, H. Dernesch , K. Moll

17, 20, 22, 25, 29 mars, 1, 4, 7, 19, 22 avril 1978
L?incoronazione di Poppea
J. Rudel / G. Rennert
G. Jones, J. Vickers, R. Stiwell, C. Ludwig, V. Masterson, N. Ghiaurov, M. Sénéchal

24, 27, 29, 31 janvier, 3, 6 et 9 février 1979
L?incoronazione di Poppea
J. Rudel / G. Rennert
G. Jones, J. Vickers, R. Stiwell, C. Ludwig, V. Masterson, J. Macurdy, M. Sénéchal


19, 22, 25 sept. 11, 16 octobre 1980
La Femme sans ombre
C.Von Dohnanyi / N. Leehnohf
R. Kollo / R. Shunk (11, 16), H. Behrens, M. dunn, W. Berry, G. Jones

5 février 1982, récital à Garnier


30 juin, 3, 6, 9, 12 juillet 1982
Tosca,
Rivoli (juin-juillet) / Auvray
G. Jones, G. Aragall, I. Wixell, Soumagnas, Duminy, Dumé


11, 14, 18, 20, 21, 30 avril, 6 mai 1987
Elektra
Nagano / S. Scheidman
G. Jones, C. Studer C. Ludwig

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 11 invités