Armida de ROSSINI - discographie

L'actu; découvertes, sorties, critiques et conseils !
Avatar du membre
raph13
Modérateur ODB
Modérateur ODB
Messages : 2677
Enregistré le : 03 déc. 2005, 00:00
Localisation : Paris

Re: Armida de ROSSINI - discographie

Message par raph13 » 01 mars 2017, 13:00

jerome a écrit :
01 mars 2017, 12:53
Loïs a écrit :
01 mars 2017, 12:06
dans le bel canto romantique on ne vocalise pas pour vocaliser , chaque vocalise a un sens (perche immensément tendue pour reparler de Deutekom :mrgreen: mais faut savoir changer de sujet).
Tout à fait! La vocalisation a une signification dramatique et la nature des moyens vocaux impacte considérablement cette signification dramatique. C'est bien pourquoi, en soprano drammatico coloratura qu'elle est, Deutekom apporte techniquement une dimension dramatique incroyable.
Je rejoins Loïs sur le fait que les vocalises de Deutekom n'ont pour moi aucun impact dramatique mais me donnent plutôt envie de rire !
« L’opéra est comme l’amour : on s’y ennuie mais on y retourne » (Flaubert)

Avatar du membre
Lucas
Baryton
Baryton
Messages : 1641
Enregistré le : 07 janv. 2005, 00:00
Contact :

Re: Armida de ROSSINI - discographie

Message par Lucas » 01 mars 2017, 13:34

raph13 a écrit :
01 mars 2017, 10:03
Lucas a écrit :
01 mars 2017, 09:57
jerome a écrit :
28 févr. 2017, 19:45
Fleming n'est pas pleinement convaincante! Gatti dirige trop lentement! Elle a des moyens superlatifs mais le style est trop bellino-donizetto- ... puccinien!! (et la faute en incombe à Gatti! Car elle fera beaucoup mieux que ça à Carnegie Hall
Jérôme, tu fais allusion à sa prestation au Carnegie Hall mais n'est-ce pas plutôt au Met auquel tu pensais avec ce DVD ?
Il existe une bande d'un live au Carnegie Hall en 1996.
http://www.nytimes.com/1996/04/19/arts/ ... rmida.html
Et dans le DVD du Met, elle est comment Fleming? Parce que Brownlee, en général, j'aime bien.

Image

Avatar du membre
Loïs
Basse
Basse
Messages : 2027
Enregistré le : 06 févr. 2013, 11:04
Localisation : sans opera fixe

Re: Armida de ROSSINI - discographie

Message par Loïs » 01 mars 2017, 13:47

Lucas a écrit :
01 mars 2017, 13:34
Et dans le DVD du Met, elle est comment Fleming? Parce que Brownlee, en général, j'aime bien.
Image
Je crois que là nous étions tous d'accord (pour une fois) : hors style
mais au demeurant le charme de la voix est là (cf commentaires au dessus) et le format aussi

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 11550
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Armida de ROSSINI - discographie

Message par PlacidoCarrerotti » 01 mars 2017, 14:10

Loïs a écrit :
01 mars 2017, 13:47
Lucas a écrit :
01 mars 2017, 13:34
Et dans le DVD du Met, elle est comment Fleming? Parce que Brownlee, en général, j'aime bien.
Image
Je crois que là nous étions tous d'accord (pour une fois) : hors style
mais au demeurant le charme de la voix est là (cf commentaires au dessus) et le format aussi
Pas vraiment. La voix sonnait petite en salle au Met (c'est déjà tard : plus de 15 ans après Pesaro).
“Plus on ira, moins il y aura de centenaires qui auront connu Napoléon 1er.” Alphonse Allais.

Avatar du membre
Loïs
Basse
Basse
Messages : 2027
Enregistré le : 06 févr. 2013, 11:04
Localisation : sans opera fixe

Re: Armida de ROSSINI - discographie

Message par Loïs » 01 mars 2017, 14:20

PlacidoCarrerotti a écrit :
01 mars 2017, 14:10
Loïs a écrit :
01 mars 2017, 13:47
Lucas a écrit :
01 mars 2017, 13:34
Et dans le DVD du Met, elle est comment Fleming? Parce que Brownlee, en général, j'aime bien.
Image
Je crois que là nous étions tous d'accord (pour une fois) : hors style
mais au demeurant le charme de la voix est là (cf commentaires au dessus) et le format aussi
Pas vraiment. La voix sonnait petite en salle au Met (c'est déjà tard : plus de 15 ans après Pesaro).
Ah bon? Evidemment cela ne s'entend pas en vidéo mais je me souviens de commentaires déçus de ceux qui se souvenaient de sa prestation précédente

Avatar du membre
aroldo
Baryton
Baryton
Messages : 1215
Enregistré le : 29 nov. 2004, 00:00
Localisation : au fin fond de la campagne bretonne

Re: Armida de ROSSINI - discographie

Message par aroldo » 01 mars 2017, 14:50

Loïs a écrit :
01 mars 2017, 11:14
aroldo a écrit :
01 mars 2017, 11:02
Oui mais cela dit un timbre "muy sensual et muy caliente" ça me semble aussi extrêmement subjectif. Ce qui te fera de l'effet n'en fera pas nécessairement aux autres.
Bien entendu mais les critères de voix en opéra peuvent s'associer à un physique au cinéma et Sophia Loren, Gina Lolobridgida Sivana Mangano, Monica Vitti, etc.... font de l'effet à tout le monde; pour d'autres (par gentillesse je ne mettrai pas de noms) il faut avoir un gout certain ou un certain gout (mais y en a qui aiment) :D
Oh, je pense que l'érotisme, c'est plus compliqué que "gros nichons" (sans vouloir réduire ces dames à cet aspect de leur physique, évidemment, mais enfin ça fait partie de la mythologie italienne de la séduction) et j'en connais certains qui voient en Sophia Loren un espèce de monstre titanesque (un peu comme Deutekom, en fait) tout sauf excitant.

Gary Merrill raconte de son côté qu'après avoir dansé pour la première fois avec Bette Davis (à une époque où elle marquait la quarantaine et où beaucoup la considérait comme déjà vieille) il avait eu une érection pendant 24 heures.

Pour revenir à la musique, je trouve la voix de Janet Baker d'un érotisme diffus extrêmement efficace, alors que j'ai déjà lu que d'aucun la trouvait froide voire asexuée (idée que je n'aurais jamais eue).

Et pour revenir au sujet, je ne trouve pas la voix de Deutekom sensuelle (vraiment pas), mais dans la mesure où j'entends "charmer" plutôt au sens premier d'"enchanter", sa prestation me semble parfaitement cohérente avec ce que j'attends dans la personnage.
l'enlevement de Clarissa a été un des évènements de ma jeunesse.

Avatar du membre
aroldo
Baryton
Baryton
Messages : 1215
Enregistré le : 29 nov. 2004, 00:00
Localisation : au fin fond de la campagne bretonne

Re: Armida de ROSSINI - discographie

Message par aroldo » 01 mars 2017, 15:02

PS : Moïse !!! Moïse !!!

Sans blague, plus qu'Armida j'aimerais discuter de la discographie de l'oeuvre (Jérôme peut répondre qu'on a qu'à se charger de la faire, remarquez).
l'enlevement de Clarissa a été un des évènements de ma jeunesse.

Avatar du membre
MariaStuarda
Basse
Basse
Messages : 5721
Enregistré le : 13 févr. 2013, 14:33
Localisation : Paris

Re: Armida de ROSSINI - discographie

Message par MariaStuarda » 02 mars 2017, 16:14

jerome a écrit :
01 mars 2017, 00:21
Pour ce qui est de Callas, je l'ai dit: elle est anthologique! Et ce qu'elle donne à entendre dans son Armida fait regretter ô combien qu'elle ne se soit pas davantage intéressée au Rossini napolitain (mais bon à son époque on n'en était qu'aux balbutiements ...)! Quelle Ermione elle aurait été par exemple!!
Je confonds ou il existe un témoignage de l'air d'Armide (en concert) par Callas en 1949 qui est un sommet absolu ?

Avatar du membre
Loïs
Basse
Basse
Messages : 2027
Enregistré le : 06 févr. 2013, 11:04
Localisation : sans opera fixe

Re: Armida de ROSSINI - discographie

Message par Loïs » 02 mars 2017, 16:21

MariaStuarda a écrit :
02 mars 2017, 16:14
jerome a écrit :
01 mars 2017, 00:21
Pour ce qui est de Callas, je l'ai dit: elle est anthologique! Et ce qu'elle donne à entendre dans son Armida fait regretter ô combien qu'elle ne se soit pas davantage intéressée au Rossini napolitain (mais bon à son époque on n'en était qu'aux balbutiements ...)! Quelle Ermione elle aurait été par exemple!!
Je confonds ou il existe un témoignage de l'air d'Armide (en concert) par Callas en 1949 qui est un sommet absolu ?
Faut que je vérifie en rentrant mais j'ai un récital live ou elle fait un fabuleux d'amore al dolce impero avec l'enlevement au sérail, Dinorah et Lakmé ou Louise mais ne suis pas sur de l'année

Avatar du membre
MariaStuarda
Basse
Basse
Messages : 5721
Enregistré le : 13 févr. 2013, 14:33
Localisation : Paris

Re: Armida de ROSSINI - discographie

Message par MariaStuarda » 02 mars 2017, 16:23

Loïs a écrit :
02 mars 2017, 16:21
MariaStuarda a écrit :
02 mars 2017, 16:14
jerome a écrit :
01 mars 2017, 00:21
Pour ce qui est de Callas, je l'ai dit: elle est anthologique! Et ce qu'elle donne à entendre dans son Armida fait regretter ô combien qu'elle ne se soit pas davantage intéressée au Rossini napolitain (mais bon à son époque on n'en était qu'aux balbutiements ...)! Quelle Ermione elle aurait été par exemple!!
Je confonds ou il existe un témoignage de l'air d'Armide (en concert) par Callas en 1949 qui est un sommet absolu ?
Faut que je vérifie en rentrant mais j'ai un récital live ou elle fait un fabuleux d'amore al dolce impero avec l'enlevement au sérail, Dinorah et Lakmé ou Louise mais ne suis pas sur de l'année
Oui je crois que c'est ça !
C'est irréel. Et malheureusement, une fois qu'on a entendu ça, c'est difficile de passer à autre chose !

Par ailleurs, Caballé a aussi enregistré le grand air sur son disque Rossini.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 12 invités