Armida de ROSSINI - discographie

L'actu; découvertes, sorties, critiques et conseils !
Avatar du membre
jerome
Basse
Basse
Messages : 8032
Enregistré le : 03 mars 2003, 00:00
Localisation : NANCY

Armida de ROSSINI - discographie

Message par jerome » 28 févr. 2017, 19:45

Image

Maria Callas, anthologique et absolument à connaître même si le son est ingrat et que les ténors sont peu stylés et assez gueulards!

ImageImage

Dans ces 2 soirées différentes, Cristina Deutekom, spectaculaire d'arrogance vocale et de vocalisation, est mieux servie en ténors que Callas et le son est meilleur que ce soit pour l'enregistrement radiophonique ou pour l'archive du théâtre de la Fenice.

Image

Adelaide Negri, très intéressante interprète et technicienne (du moins à cette époque!) semble très à l'aise avec l'écriture terrifiante du rôle-titre et ses ténors sont satisfaisants à défaut d'être transcendants!

Image

C'est la meilleure version de l'oeuvre grâce à la direction idéale de Scimone et grâce à un trio inégalé et flamboyant de ténors rossiniens. Gasdia déploie un très beau timbre, assez envoutant pour le rôle d'Armida mais les exigences techniques du rôle et la largeur vocale requise font un peu défaut (elle savonne un peu et on sent qu'il manque toute une dimension au rôle).

Image

version intéressante mais pas pleinement convaincante! Gatti dirige trop lentement! Fleming a des moyens superlatifs mais le style est trop bellino-donizetto- ... puccinien!! (et la faute en incombe à Gatti! Car elle fera beaucoup mieux que ça à Carnegie Hall)
Ténors pas indignes mais pas folichons sauf Kunde qui n'avait cependant ni l'arrogance de Merritt ni l'abattage technique de Blake

Le reste appartient aux lives officieux ou aux DVDs et ne change pas grand chose à la discographie d'ensemble sauf pour un enregistrement qui était prévu chez EMI et qui devait reprendre la distribution d'Aix en Provence avec notamment June Anderson et Rockwell Blake qui furent absolument fabuleux. Malheureusement le climat de cette production fut si lesté de réactions tendues du public en raison de la direction fautive de Gianfranco Masini et d'une mise en scène discutable qu'EMI a renoncé à publier cette Armida ...

les autres documents permettent d'entendre Katia Ricciarelli, Nelly Miricioiu, Christine Weidinger et Carmen Romeu, ... qui s'emparèrent du rôle avec des bonheurs très très divers et surtout très très relatifs ....

Avatar du membre
raph13
Modérateur ODB
Modérateur ODB
Messages : 2791
Enregistré le : 03 déc. 2005, 00:00
Localisation : Paris

Re: Armida de ROSSINI - discographie

Message par raph13 » 28 févr. 2017, 22:57

Je suis dans daccord pour l'arrogance vocale de Deutekom, en revanche sa vocalisation si étrange, à mi chemin entre le cri des sioux et le gloussement de la dinde, la disqualifie pour moi.
Callas est au sommet à mon sens, malgré le son précaire.
« L’opéra est comme l’amour : on s’y ennuie mais on y retourne » (Flaubert)

Avatar du membre
jerome
Basse
Basse
Messages : 8032
Enregistré le : 03 mars 2003, 00:00
Localisation : NANCY

Re: Armida de ROSSINI - discographie

Message par jerome » 01 mars 2017, 00:21

Ah ben elle fait à la lettre ce qu'on appelle le staccato-legato et il n'y a rien de crié ni de gloussé dans ses vocalises qui sont nettes, précises, frappées, au son plein et percutantes. Et ce qu'elle chante, elle ne le savonne pas, elle! Contrairement à tant d'autres ...
Pour ce qui est de Callas, je l'ai dit: elle est anthologique! Et ce qu'elle donne à entendre dans son Armida fait regretter ô combien qu'elle ne se soit pas davantage intéressée au Rossini napolitain (mais bon à son époque on n'en était qu'aux balbutiements ...)! Quelle Ermione elle aurait été par exemple!!

Avatar du membre
raph13
Modérateur ODB
Modérateur ODB
Messages : 2791
Enregistré le : 03 déc. 2005, 00:00
Localisation : Paris

Re: Armida de ROSSINI - discographie

Message par raph13 » 01 mars 2017, 07:54

Staccato legato peut être, mais ces "attaques glottales" de chaque note sont pour moi tres désagréable à l'oreille, un problème récurrent qui me gâche l'écoute de cette chanteuse aux moyens pourtant étonnants.
Je trouve cette vocalisation beaucoup trop mécanique, et lui préfère largement La vocalise beaucoup plus liée des Callas.
Et en effet, on rage en imaginant ce que La Divina aurait pu donner dans Ermione, Elisabetta, Semiramide, Zelmira etc...
« L’opéra est comme l’amour : on s’y ennuie mais on y retourne » (Flaubert)

Avatar du membre
aroldo
Baryton
Baryton
Messages : 1754
Enregistré le : 29 nov. 2004, 00:00

Re: Armida de ROSSINI - discographie

Message par aroldo » 01 mars 2017, 09:21

C'est le début du carême aujourd'hui, je pensais plutôt qu'on allait avoir droit à une discographie de Mosé/Moïse (et un point sur l’œuvre, parce que je m'y perds :wink: )

Je suis, depuis toujours, fasciné par l'Armida de Deutekom. Je crois que c'est son plus grand rôle (même si on dit beaucoup de bien de son Amelia du Bal Masqué), celui où sa manière s'accorde le mieux avec le personnage. Elle y est monstrueuse, au sens étymologique du terme.
l'enlevement de Clarissa a été un des évènements de ma jeunesse.

Avatar du membre
Loïs
Basse
Basse
Messages : 2785
Enregistré le : 06 févr. 2013, 11:04
Localisation : sans opera fixe

Re: Armida de ROSSINI - discographie

Message par Loïs » 01 mars 2017, 09:21

raph13 a écrit :
28 févr. 2017, 22:57
Je suis dans daccord pour l'arrogance vocale de Deutekom, en revanche sa vocalisation si étrange, à mi chemin entre le cri des sioux et le gloussement de la dinde, la disqualifie pour moi.
Ah bon ! J'ai toujours considéré que c'était la plus grande des yodleuses et qu'elle a raté sa carrière au milieu des vaches.
Ses moyens et sa technique aussi impressionnants et irréprochables l'un que l'autre ne compense pas une absence la plus totale d'italianità (ce qui l'élimine pour moi du bel canto).
Après je sais "si vous n'aimez pas ça n'en dégouttez pas les autres".....

Pour la conclusion seule Callas me convainc (et m'enthousiasme) mais il manque le son et l'entourage pour jouir de l'enregistrement

Avatar du membre
aroldo
Baryton
Baryton
Messages : 1754
Enregistré le : 29 nov. 2004, 00:00

Re: Armida de ROSSINI - discographie

Message par aroldo » 01 mars 2017, 09:28

C'est quoi l'italianita ?
l'enlevement de Clarissa a été un des évènements de ma jeunesse.

Avatar du membre
Loïs
Basse
Basse
Messages : 2785
Enregistré le : 06 févr. 2013, 11:04
Localisation : sans opera fixe

Re: Armida de ROSSINI - discographie

Message par Loïs » 01 mars 2017, 09:29

aroldo a écrit :
01 mars 2017, 09:21
C'est le début du carême aujourd'hui, je pensais plutôt qu'on allait avoir droit à une discographie de Mosé/Moïse (et un point sur l’œuvre, parce que je m'y perds :wink: )
Ah oui très bonne idée (notamment la version française) :)

Avatar du membre
Loïs
Basse
Basse
Messages : 2785
Enregistré le : 06 févr. 2013, 11:04
Localisation : sans opera fixe

Re: Armida de ROSSINI - discographie

Message par Loïs » 01 mars 2017, 09:31

aroldo a écrit :
01 mars 2017, 09:28
C'est quoi l'italianita ?

l'italianité tout simplement , c'est ainsi que les Italiens (mais tous les amateurs de manière générale) vont juger si cela "sonne" italien. C'est une question (en partie subjective) de timbre, de chaleur, de rondeur, de phrasé et d'articulation.
Et cela a aussi une conséquence injuste pour certains chanteurs qui vont très sincèrement et louablement faire tous les efforts pour aborder le répertoire italien mais ne pourront jamais convaincre à cause de la nature même de leur timbre

Avatar du membre
aroldo
Baryton
Baryton
Messages : 1754
Enregistré le : 29 nov. 2004, 00:00

Re: Armida de ROSSINI - discographie

Message par aroldo » 01 mars 2017, 09:36

C'est bien ce qui me semblait : "(en partie subjective)" ;)
l'enlevement de Clarissa a été un des évènements de ma jeunesse.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 25 invités