Les versions de référence ont-elles un sens ?

L'actu; découvertes, sorties, critiques et conseils !
tuano
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 10631
Enregistré le : 30 mars 2003, 23:00
Localisation : Paris
Contact :

Les versions de référence ont-elles un sens ?

Message par tuano » 24 févr. 2017, 10:18

Maintenant qu'on n'achète plus qu'un seul coffret d'opéra pour écouter une oeuvre mais qu'on a accès gratuitement ou au maximum pour dix euros par mois à des milliers d'enregistrements, je trouve que déterminer quelle est LA version de référence n'a plus de sens. Il y a vingt ans, oui car on n'avait pas la place ou les moyens financiers d'acheter plusieurs versions de chaque oeuvre du répertoire mais je suis désormais heureux de pouvoir jouir d'une multitude de versions où je piocherais ici ou là selon mes envies du moment et mes goûts.
J'ai souscrit à Deezer l'an dernier et je me régale d'écouter des "petites" versions.

Qu'en pensez-vous ?

Avatar du membre
aroldo
Baryton
Baryton
Messages : 1075
Enregistré le : 29 nov. 2004, 00:00
Localisation : au fin fond de la campagne bretonne

Re: Les versions de référence ont-elles un sens ?

Message par aroldo » 24 févr. 2017, 10:57

Je suppose que ça garde un sens pédagogique, au moins pour ceux qui débutent leur écoute et qui ne sont pas musiciens. A titre d'information, pas de modèle à suivre.

"Voilà quelle est la norme dans cette oeuvre, aux yeux d'une partie, en principe éclairée, de la population".

Commentant le récital d'opéra comique d'Eda-Pierre, tu avais dit toi-même que le fait de ne pas avoir de références pour ce répertoire brouillait ta perception.
l'enlevement de Clarissa a été un des évènements de ma jeunesse.

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 11068
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Les versions de référence ont-elles un sens ?

Message par PlacidoCarrerotti » 24 févr. 2017, 11:04

L'observation de Tuano est très pertinente.

Il faudrait donner un autre sens à "version de référence" : celle qui facilite l'accès à l'oeuvre par exemple.

Dans ce cas, les DVD l'emporteraient sans doute sur les studios Hi-Fi lesquels l'emporteraient sur les studios mono. Quant aux "live", tout dépendrait de la qualité de l'interprétation mas aussi du son.

Ce qu'on appelait autrefois "versions de référence" (au hasard : La Bohème de Beecham, les Parsifal de Kna, les Faust, Damnation mono avec Gedda, les Callas, etc.) seraient plutôt des enregistrements "historiques" mais au sens où ils ont fait l'histoire de la discographie de l'oeuvre.
The business of life is the acquisition of memories. In the end that's all there is (Carson of Downton Abbey).

Avatar du membre
jerome
Basse
Basse
Messages : 7283
Enregistré le : 03 mars 2003, 00:00
Localisation : NANCY

Re: Les versions de référence ont-elles un sens ?

Message par jerome » 24 févr. 2017, 16:06

Le fait d'avoir accès à toutes les versions très facilement n'a absolument rien à voir avec le fait que toutes ne se valent absolument pas (ce qui n'interdit pas le plaisir de se régaler à toutes les écouter! Les grandes comme les petites! Les mauvaises comme les moyennes comme les bonnes comme les excellentes!). Bien évidemment qu'un enregistrement de référence d'une oeuvre reste celui dont les interprètes sont les meilleurs de la discographie. L'accès à tout ne supprime pas la valeur intrinsèque (qui n'a d'ailleurs rien à voir non plus dans l'absolu avec le goût personnel de chacun!)

Avatar du membre
Lucas
Baryton
Baryton
Messages : 1548
Enregistré le : 07 janv. 2005, 00:00
Contact :

Re: Les versions de référence ont-elles un sens ?

Message par Lucas » 25 févr. 2017, 09:42

tuano a écrit :
24 févr. 2017, 10:18
Maintenant qu'on a accès gratuitement ou au maximum pour dix euros par mois à des milliers d'enregistrements ...Je suis désormais heureux de pouvoir jouir d'une multitude de versions où je piocherais ici ou là selon mes envies du moment et mes goûts.
J'ai souscrit à Deezer l'an dernier et je me régale d'écouter des "petites" versions.
Qu'en pensez-vous ?
Et bien je ne suis pas du tout d'accord dans la mesure ou Deezer offre un son complètement compressé (du mauvais MP3) qui n'arrive pas à la cheville d'un bon CD. Je m'en sers (en version gratuite quitte à supporter les pubs) pour voir si un enregistrement me plait et, dans l'affirmative, je l'achète en CD.

Quant au nouveau format en 24 bits, je rappelle qu'il n'est pas compatible avec le CD qui n'encode qu'en 16 bits. Il n'en reste pas moins que c'est, à mon avis, un mauvais argument publicitaire. Ce qui compte, c'est la qualité de l'ingénieur du son plus que l'encodage ainsi que le matériel d'écoute. Un bon CD sur un bonne chaîne sonnera toujours beaucoup mieux qu'un fichier 24 bits sur une clef USB sur du matériel moyen.

Et puis, mea culpa, je reste très attaché au support physique en feuilletant un livret avec de jolis photos qui ont un pouvoir très évocateur et la dématérialisation de la musique n'est vraiment pas pour moi.

Enfin, pour chaque œuvre, j'ai toujours 4 ou 5 "versions de référence" (qui ne sont d'ailleurs pas toujours celles des critiques : je déteste par exemple l'Otello de Serafin) qui me semblent représenter un bon équilibre entre "la" version de référence (qui n'a aucun sens dans la mesure où un opéra peut faire l'objet de lectures aussi différentes que complémentaires) et "la multitude de versions" (qui sous-entend que tout se vaut)

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 11068
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Les versions de référence ont-elles un sens ?

Message par PlacidoCarrerotti » 25 févr. 2017, 11:12

Les beaux coffrets CD, la chaîne stéréo dans le salon, le pot-au-feu préparée par la cuisinière dans des casseroles en cuivre et les lits passés à la bassinoire par la femme de chambre ... Les enfants,c'est fini Dowtown Abbey :D

En attendant que l'impénétrable Tuano précise sa pensée, je pense, avec tout le respect que je vous porte, que vous êtes hors sujet. :wink:

Aujourd'hui, les gens écoutent de la musique sur leur smartphone, avec des écouteurs, en particulier dans les transports en commun et jusqu'à l'ascenseur du bureau (quand ils ne les gardent pas pour travailler !). Alors la qualité sonore du son compressé ...
Ils ont, téléchargés, des milliers de titres dans la paume de la main. Plus personne n'achète de disque.
Et je dis bien "les gens" et pas "les jeunes", parce que ça touche le public jusqu'à 35 ans environ (de ce que je peux constater tout les jours dans mon entreprise : 4.000 personnes, ça vaut tous les sondages).
Pour les plus âgés, il y aura, majoritairement une vie de famille : la télé allumée juste pour voir ce qu'il y a ("t'inquiète pas je mets le son pas trop fort"), les appels divers ("Tu peux venir deux secondes dans la salle de bains, j'ai l'impression que ça fuit"), etc. Le plaisir de l'écoute solitaire, un Armagnac hors d'âge à la main, c'est réservé aux célibataires endurcis (je parierais que des hétéros endurcis ont prétendu faire leur coming out uniquement pour un peu de tranquillité).

Quand on achetait en 33 tours le Werther de Georges Thill, c'était cher et même si on avait un recul d'horreur aux premières notes de Ninon Vallin, on se forçait à écouter le disque, et plusieurs fois.Et on finissait par apprécier.
Aujourd'hui, à supposer que quelqu'un télécharge Samson et Dalila avec Luccioni, il s’arrêterait aux premières notes d'Hélène Bouvier ! Et encore, il n'est même pas certain qu'il aurait été jusque là.

Donc, malheureusement, et en absence d'accompagnement éducatif (personnellement, je dois beaucoup aux rencontres faites durant les queues à Garnier), les versions de référence, au sens ancien du terme, ne seront plus celles qui seront écoutées en premier,mais celles que les plus curieux découvriront peut-être après avoir entendu celles en tête des "like" sur les playlists.
The business of life is the acquisition of memories. In the end that's all there is (Carson of Downton Abbey).

Avatar du membre
Stefano P
Basse
Basse
Messages : 2689
Enregistré le : 08 déc. 2013, 09:31

Re: Les versions de référence ont-elles un sens ?

Message par Stefano P » 25 févr. 2017, 13:01

PlacidoCarrerotti a écrit :
25 févr. 2017, 11:12
Plus personne n'achète de disque.
C'est en effet ce que tout le monde dit, de même que l'on affirme aussi que plus personne n'a le temps de lire des livres ; et pourtant, il sort encore beaucoup de disques (si j'en juge par les critiques des revues spécialisées (je parle du classique) qui en recensent une bonne centaine tous les mois, ou les rayons de la FNAC toujours bien garnis de nouveaux CD) et à chaque rentrée littéraire (deux fois par an), on publie environ cinq cents nouveaux romans (mille par an, donc), sans parler des milliers d'autres ouvrages qui ne relèvent pas de la fiction.
Il faudra que l'on explique un jour clairement ce paradoxe qui n'est peut-être qu'apparent mais qui pour ma part ne cesse pas de m'étonner... :?:
"Bald, bald, Jüngling, oder nie !"

Avatar du membre
Lucas
Baryton
Baryton
Messages : 1548
Enregistré le : 07 janv. 2005, 00:00
Contact :

Re: Les versions de référence ont-elles un sens ?

Message par Lucas » 25 févr. 2017, 13:42

Stefano P a écrit :
25 févr. 2017, 13:01
PlacidoCarrerotti a écrit :
25 févr. 2017, 11:12
Plus personne n'achète de disque.
C'est en effet ce que tout le monde dit, de même que l'on affirme aussi que plus personne n'a le temps de lire des livres ; et pourtant, il sort encore beaucoup de disques. Il faudra que l'on explique un jour clairement ce paradoxe qui n'est peut-être qu'apparent mais qui pour ma part ne cesse pas de m'étonner... :?:
Placido joue la carte de la provoc'.

On sort des CD car il y a encore des gens pour en acheter pour les raisons précitées mais aussi parce que la différence de prix CD/téléchargement légal est quasi-nulle grâce au développement du Marketplace.

Il reste le streaming de qualité médiocre sauf qobuz (mais il faut être équipé en conséquence) ou le téléchargement illégal qui fait davantage recette en pop qu'en classique en raison d'un public plus jeune, donc plus sensible aux nouvelles technologies même si cela se traduit par une dégradation sonore.

Avatar du membre
Adalbéron
Ténor
Ténor
Messages : 581
Enregistré le : 01 mars 2015, 20:51
Localisation : Paris

Re: Les versions de référence ont-elles un sens ?

Message par Adalbéron » 25 févr. 2017, 14:33

J'ai toujours trouvé que ça n'avait pas de sens pour les enregistrements d'opéra de ne se concentrer que sur une seule version, dans la mesure où il y aura toujours un interprète, une inflexion, une nuance qui, même si le reste de l'ensemble touche à la perfection, déçoit. La version de référence est toujours une version imaginaire. Selon les sensibilités, telle version sera préférable pour une première audition, telle autre pour telle autre personne. Mais ensuite, j'aime bien penser qu'on peut passer d'une version à l'autre, qu'on peut conserver la diversité des approches et des interprétations, ce qui me semble essentiel ; aussi, ne pas arrêter les potentialités de l'oeuvre.
Pour Carmen, par exemple : je suis loin de connaître encore toutes les versions de l'oeuvre, mais je sais que quand je veux du beau chant, j'écoute Solti, du théâtre, Abaddo, du raffinement, Beecham, du sauvage et du luxe orchestral, Karajan. La version de référence étant le condensé de tout ça, une espèce de compilation monstrueuse.

Moi j'écoute un peu partout de la musique en qualité prétendument sans perte dans un casque, mais je sais ce que ça vaut, et je suis toujours très heureux de retrouver la richesse du son d'un vrai CD. Je possède déjà pas mal de CD, et je n'en achète que chez des disquaires, le plus souvent quand ce sont des offres d'ailleurs, mais, maintenant que j'ai un abonnement à la médiathèque, très peu.
Il est certain que les plateformes d'écoutes en streaming tue le disque, mais je ne vois pas les choses de la même manière qu'avec les livres : la musique enregistrée est immatérielle, le livre a besoin d'occuper un espace précis dans l'étendue, et je préfère les livres aux écrans.
"Songe bien, oui, songe en combattant qu'un oeil noir te regarde, et que l'amour t'attend."Carmen

Avatar du membre
Lucas
Baryton
Baryton
Messages : 1548
Enregistré le : 07 janv. 2005, 00:00
Contact :

Re: Les versions de référence ont-elles un sens ?

Message par Lucas » 25 févr. 2017, 15:09

Adalbéron a écrit :
25 févr. 2017, 14:33
Il est certain que les plateformes d'écoutes en streaming tuent le disque ...
Oui et non. Oui pour ceux qui se contentent du MP3 et ne sont pas attaché à l'objet discographique. Non pour ceux qui voient ces plateformes comme une aubaine pour découvrir des enregistrements qu'ils ne connaissent pas ... avant de les acheter. Que de CD j'ai acheté après les avoir entendu sur Deezer ou ailleurs. Les derniers en date : Salomé, Elektra et Ariane à Naxos par Sinopoli et je peux vous garantir que c'est cent fois meilleur en CD que sur Deezer.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 6 invités