opéras de Paisiello, Cimarosa, etc : quels CD choisir?

L'actu; découvertes, sorties, critiques et conseils !
Répondre
Geronimo
Messages : 11
Enregistré le : 26 mai 2005, 23:00
Localisation : quelque part en Belgique
Contact :

opéras de Paisiello, Cimarosa, etc : quels CD choisir?

Message par Geronimo » 27 mai 2005, 21:14

Bonjour, je suis nouveau sur ODB.
Il y a pas 5 mois que j'ai commencé à écouter de l'opéra. J'ai d'abord découvert Wagner puis Mozart et maintenant je suis attiré par l'opéra italien du 18ème.
J'ai La Molinara de Paisiello avec Sciutti (adorable) et Il matrimonio segreto dirigé par barenboim. J'aimerais écouter d'autres opéras du même genre mais je ne sais pas trop quel opéra me procurer et dans quelle version. Que me conseillez-vous?

Avatar du membre
EdeB
Dossiers ODB
Messages : 3135
Enregistré le : 08 mars 2003, 00:00
Localisation : Ubi est JdeB ...

Re: opéras de Paisiello, Cimarosa, etc : quels CD choisir?

Message par EdeB » 27 mai 2005, 21:32

Geronimo a écrit :Bonjour, je suis nouveau sur ODB.
Il y a pas 5 mois que j'ai commencé à écouter de l'opéra. J'ai d'abord découvert Wagner puis Mozart et maintenant je suis attiré par l'opéra italien du 18ème.
J'ai La Molinara de Paisiello avec Sciutti (adorable) et Il matrimonio segreto dirigé par barenboim. J'aimerais écouter d'autres opéras du même genre mais je ne sais pas trop quel opéra me procurer et dans quelle version. Que me conseillez-vous?
Aie aie aie...
Question compliquée, car s'il existe des intégrales, elles ne sont pas forcément servies par de bons chanteurs/orchestres....
Bon, essayons tout de même...

Pour rester dans le créneau Cimarosa-Paisiello, voici un début de liste, en attendant d'y réfléchir un peu plus sérieusement.

Cimarosa Armida immaginaria Live de Martina Franca/août 1997, E. Hull. (Dynamics)
--> l'oeuvre est hilarante si on connait déjà l'histoire Armide/a. réalisation moyenne.

Plein de Cimarosa et Paisiello chez Dynamics et Bongiovanni, mais les enregistrements sont vraiment médiocres, hélas... (Apparemment, ces opéras n'intéressent que les élèves de conservatoires et les orchestres locaux... :cry: )

Paisiello Nina ossia la pazza per amore
- CD (?) avec Antonacci, Florez (dffusé sur Arte, à guetter) http://www.operastudio.it/Nina.htm
- DVD avec Bartoli
--> entre les 2 le coeur balance...

Paisiello Il Barbiere di Siviglia (L. Cuberli ; E. Dara; A. Corbelli ; P. Visconti) 33t Frequenz (live de Martina-Franca, 1982) B. Campanella
--> version la moins pire, mais pas rééditée en CD

Paisiello La Serva Padrona Jeanne Marie Bima ; Petteri Salomaa. München Rundfunkorchester H L Hirsch, dir CD Arts
--> et réécouter le Pergolese après ! (réalisation moyenne)

(Et bienvenue sur ODB)
Emmanuelle

Geronimo
Messages : 11
Enregistré le : 26 mai 2005, 23:00
Localisation : quelque part en Belgique
Contact :

Message par Geronimo » 27 mai 2005, 22:22

Merci, merci... de bonnes heures de plaisirs en perspective.

Il Barbiere di Siviglia par Campanella est disponible en CD

bajazet
Basse
Basse
Messages : 2676
Enregistré le : 12 juin 2004, 23:00
Contact :

Message par bajazet » 27 mai 2005, 22:38

Ne pas oublier Haydn !
Pour commencer, "L'Infedeltà delusa", dir. Dorati, avec Mathis et Hendricks (cette dernière à son apogée, je trouve);
et "L'Incontro improvviso", dir. Dorati encore, avec Zoghby, Marshall et Della Jones : les airs de Rezia sont des splendeurs, et on trouve là un trio pour voix de femmes qui est un sommet de l'opéra italien du XVIIIe siècle.
Les 2 figurent dans la réédition récente : "Haydn Operas, vol. 2" (Philips).

Avatar du membre
aroldo
Baryton
Baryton
Messages : 1754
Enregistré le : 29 nov. 2004, 00:00

Re:

Message par aroldo » 14 sept. 2017, 19:28

bajazet a écrit :
27 mai 2005, 22:38
Ne pas oublier Haydn !
Pour commencer, "L'Infedeltà delusa", dir. Dorati, avec Mathis et Hendricks (cette dernière à son apogée, je trouve);
et "L'Incontro improvviso", dir. Dorati encore, avec Zoghby, Marshall et Della Jones : les airs de Rezia sont des splendeurs, et on trouve là un trio pour voix de femmes qui est un sommet de l'opéra italien du XVIIIe siècle.
Les 2 figurent dans la réédition récente : "Haydn Operas, vol. 2" (Philips).
J'aime beaucoup certains opéras de Haydn : Armida, Orfeo ou la Fedelta et son livret baroque. Pour les opéras bouffe, je les suppose représentatifs des opéras de cour du XVIIIème en Autriche-Hongrie, même si c'est vraisemblablement le haut du panier : je vois bien en quoi ils peuvent évoquer des spectacles de marionnettes ou des avatars tardifs de la Comedia ell arte, mais ils ont aussi quelque chose qui voisine avec la sensibilité, mettons, d'un Marivaux.

Je viens de découvrir cette Infedeltà (dernière édition dans le coffret complet des opéras de Hadyn jadis publiés chez Philips avec Dorati à la baguette). Ce que je retiens surtout c'est ... Mathis, Mathis et encore Mathis. C'est quasiment un one woman show, dans lequel l'héroïne adopte plusieurs déguisements (quatre !) et autant de voix. Elle s'en donne à cœur joie, croquant avec brio la vieille dame cacochyme (l'air est drolatique), la servante allemande ou le notaire (on pense évidemment à Despina d'autant qu'elle chante avec la voix pincée en général adoptée pour grimer vocalement le personnage dans l'opéra de Mozart), tout en étant magnifiquement vocale et animée, drôle, vivante comme rarement dans les dialogues. Les hommes ne sont pas à la hauteur, mais Hendricks a deux airs qu'elle chante délicieusement (même si elle n'est jamais aussi précise que Mathis) et, surtout, s'amuse visiblement dans les récitatifs (elle pleurniche avec une conviction renversante qui rend le personnage d'ingénue vraiment bien dessiné). Un enregistrement court et léger, qui s'écoute le sourire aux lèvres.
l'enlevement de Clarissa a été un des évènements de ma jeunesse.

Avatar du membre
aroldo
Baryton
Baryton
Messages : 1754
Enregistré le : 29 nov. 2004, 00:00

Re: opéras de Paisiello, Cimarosa, etc : quels CD choisir?

Message par aroldo » 16 sept. 2017, 10:52

Dans la mesure où c'est un répertoire qui passionne les foules, quelques mots de La vera costanza (toujours de Haydn, toujours la série dirigée par Dorati, toujours dans le coffret Decca qui reprend les enregistrements Philips). C'est une oeuvre de semi-caractère (genre que j'aime beaucoup) qui n'est pas loin du conte de fée et qui a parfois des accents mythologiques (référence précise à Orphée avec même une réminiscence de l'opéra de Gluck). Dans le genre, je l'ai trouvée moins inspirée que la Fedelta Premiata (qui releverait peut-être plutôt d'une forme de pastorale héroïque) au titre voisin, avec néanmoins des moments très inspirés et très "écrits" (en particulier dans les ensemble, avec, aussi quelques belles surprises pour les airs virtuoses, dont un pour ténor et un pour alto, particulièrement réussis). A nouveau les femmes brillent particulièrement (Donath, décidément toujours parfaite, fait honneur à son rôle de soubrette et a le premier air marquant de la partition tandis que la jeune Jessye Norman est pleine de délicatesse, je craignais un peu le monument, en Rosina). Si on peut trouver Ganzarolli filandreux (mais très italien et animé) les ténors, Rolfe-Johnson et Ansjhö, restent à un niveau très satisfaisant, même si la clarté des timbres et la technique sont un peu trois voisines (avec quelque chose de plus naturellement policé et achevé chez l'Anglais). Les interprètes s'amusent et s'impliquent moins visiblement que dans l'Infedelta, mais ce dernier enregistrement me parait vraiment remarquable, sur ce plan.
l'enlevement de Clarissa a été un des évènements de ma jeunesse.

Avatar du membre
Adalbéron
Baryton
Baryton
Messages : 1656
Enregistré le : 01 mars 2015, 20:51

Re: opéras de Paisiello, Cimarosa, etc : quels CD choisir?

Message par Adalbéron » 16 sept. 2017, 11:21

aroldo a écrit :
16 sept. 2017, 10:52
Dans la mesure où c'est un répertoire qui passionne les foules
:lol:
Tu as tout mon soutien ;)
J'ai l'idée qu'ordinairement Haydn m'ennuie, mais il faut réessayer. L'infedelta, ça a l'air parfait :D
« Dans l'édifice de la pensée, je n'ai trouvé aucune catégorie sur laquelle reposer mon front. En revanche, quel oreiller que le Chaos ! » — Cioran

Avatar du membre
jerome
Basse
Basse
Messages : 8032
Enregistré le : 03 mars 2003, 00:00
Localisation : NANCY

Re: opéras de Paisiello, Cimarosa, etc : quels CD choisir?

Message par jerome » 16 sept. 2017, 12:08

j'adore cet opéra:

ImageImage

Avatar du membre
aroldo
Baryton
Baryton
Messages : 1754
Enregistré le : 29 nov. 2004, 00:00

Re: opéras de Paisiello, Cimarosa, etc : quels CD choisir?

Message par aroldo » 16 sept. 2017, 16:24

Adalbéron a écrit :
16 sept. 2017, 11:21
aroldo a écrit :
16 sept. 2017, 10:52
Dans la mesure où c'est un répertoire qui passionne les foules
:lol:
Tu as tout mon soutien ;)
J'ai l'idée qu'ordinairement Haydn m'ennuie, mais il faut réessayer. L'infedelta, ça a l'air parfait :D
Il est recevable de s'ennuyer à Haydn quand on a vingt ans (moi-même ... à l'époque ...). A moins d'être un vrai musicien (j'ai l'impression qu'ils en perçoivent la magie mieux que d'humbles mortels). Dans tous les cas, je ne conseillerai pas de s'y remettre par l'opéra (surtout au disque, sans livret etc.) Mais une bonne Création, à mon avis, ça peut fonctionner aussi bien qu'un opéra de Mozart (je réécoute la version Markevitch en ce moment).
l'enlevement de Clarissa a été un des évènements de ma jeunesse.

Avatar du membre
aroldo
Baryton
Baryton
Messages : 1754
Enregistré le : 29 nov. 2004, 00:00

Re: opéras de Paisiello, Cimarosa, etc : quels CD choisir?

Message par aroldo » 16 sept. 2017, 16:25

jerome a écrit :
16 sept. 2017, 12:08
j'adore cet opéra:

ImageImage
Je ne connais pas intégralement, mais j'ai écouté en boucle le fameux air stendhalien par Ricciarelli, à un moment.
l'enlevement de Clarissa a été un des évènements de ma jeunesse.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 23 invités