Ermione de Rossini

L'actu; découvertes, sorties, critiques et conseils !
Avatar du membre
jerome
Basse
Basse
Messages : 8032
Enregistré le : 03 mars 2003, 00:00
Localisation : NANCY

Ermione de Rossini

Message par jerome » 15 nov. 2016, 22:11

ImageImage
ImageImage

Avatar du membre
Loïs
Basse
Basse
Messages : 2785
Enregistré le : 06 févr. 2013, 11:04
Localisation : sans opera fixe

Re: Ermione de Rossini

Message par Loïs » 15 nov. 2016, 22:39

il y a aussi la fabuleuse version caballé horne Merrit & Blake mais tu n'as indiqué que les versions "officielles"?

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 12376
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Ermione de Rossini

Message par PlacidoCarrerotti » 15 nov. 2016, 23:22

Ah que c'était bon !
“Plus on ira, moins il y aura de centenaires qui auront connu Napoléon 1er.” Alphonse Allais.

Avatar du membre
jerome
Basse
Basse
Messages : 8032
Enregistré le : 03 mars 2003, 00:00
Localisation : NANCY

Re: Ermione de Rossini

Message par jerome » 16 nov. 2016, 00:55

et en live:

Image

Avatar du membre
Loïs
Basse
Basse
Messages : 2785
Enregistré le : 06 févr. 2013, 11:04
Localisation : sans opera fixe

Re: Ermione de Rossini

Message par Loïs » 16 nov. 2016, 07:41

jerome a écrit :et en live:

Image
Chouette! Elles ont toutes les deux les tenues de scène de Demis Roussos :mrgreen:

Avatar du membre
Adalbéron
Baryton
Baryton
Messages : 1656
Enregistré le : 01 mars 2015, 20:51

Re: Ermione de Rossini

Message par Adalbéron » 16 nov. 2016, 08:10

Loïs a écrit :
Chouette! Elles ont toutes les deux les tenues de scène de Demis Roussos :mrgreen:
:lol:
« Dans l'édifice de la pensée, je n'ai trouvé aucune catégorie sur laquelle reposer mon front. En revanche, quel oreiller que le Chaos ! » — Cioran

ermione
Messages : 47
Enregistré le : 02 déc. 2005, 00:00

Re: Ermione de Rossini

Message par ermione » 14 déc. 2016, 14:06

mon pseudo indique tout l'intérêt que je porte à cette oeuvre-là :) C'est à mon sens un des opéras majeurs du compositeur: dramaturgie, audace musicale, richesse mélodique et orchestration somptueuse. Le finale du premier acte (à partir du sublime "Sperar... Temer... Poss'io? ") me met en particulier en transe à chaque écoute.

Concernant la discographie / videographie :
La version Scimone est très recommandable. Pour ma part j'ai "appris" l'oeuvre en écoutant ces deux CD en boucle. Objectivement, cette version est pourtant bourrée de défaut :
Zimmerman bèle et beugle à tout-va (son aria di sortita donne le mal de mer : une vraie épreuve). Merritt (génial !) gente Oreste alors qu'il possède la typologie vocale de Pirro. Palacio, comme toujours impeccable et grand musicien, peine dans les passages les plus périlleux (là où Merritt aurait brillé de tous ses feux). Gasdia, bien qu'elle enfile une fois encore un costume trop grand pour elle, demeure la meilleure Ermione qu'il m'ait été donné d'entendre : technique rossinienne sûre, présence et incarnation troublante, beauté de l'instrument... Disons que ses qualités rachètent les defauts d'ampleur de la voix. Enfin, Alaimo est parfait dans son rôle très court.
L'orchestre fait du zim-boum-boum à la Scimone, mais le finale du 1 est vraiment réussi : même Zimmerman nous offre des sonorités de velours dans "Sperar... Temer... Poss'io? " qui ont largement de quoi mettre à genoux l'auditeur.

La version de Pesaro meriterait tous les éloges (blake, horne, Merritt : l'âge d'or du chant rossinien), sans Caballe. Fan absolu de la chanteuse catalane, je dois avouer que sa prestation à de quoi éloigner pour toujours les sceptiques du Rossini serio : vocalises savonnées, passages escamotés, absence de caractérisation vocale et scénique... La voix même (de miel et d'or, comme disait Segalini) n'est plus au zénith. Ce qu'elle fait ici gâche une soirée qui, avec Gasdia, serait entré au panthéon des grandes soirées rossiniennes.

La version Perry est à fuir absolument : je la juge calamiteuse à tous points de vue et ne mérite pas une analyse détaillée. Les années 80 sont bien loin :(

Quant au DVD de Glyndebourne, il est intéressant à plusieurs égards. Antonnacci (superbe à regarder) accuse, selon moi, toujours les mêmes défauts : voix intéressante dans le médium, elle se déchire malheureusement dans l'aigu, dès le haut médium. Elle n'est de plus pas réellement brillante dans la vocalise. Mais l'interprète fascine : femme blessée jusqu'au-boutiste, Ermione est bien là, vibrante et troublante.
Montague a un fort joli timbre et une technique aguerrie : je la trouve juste un peu légère pour un contralto serio rossinien, surtout de la période napolitaine. Très subjectivement, je n'aime pas les deux ténors : passe Bruce Ford (acceptable malgré l'instrument médiocre et la technique défaillante, à des années lumières derrière Blake et Merritt), mais M. Lopez-Yanez (que je ne connaissais pas) s'effondre dans Pirro. "Balena in man del figlio" est difficilement acceptable.

Je ne connais pas encore la version Abaddo. Dans l'attente de vos commentaires...
Balena in man del figlio
L'asta di Achille ancora,
Né sa temer periglio
Di Troja il vincitor.

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 12376
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Ermione de Rossini

Message par PlacidoCarrerotti » 14 déc. 2016, 15:05

ermione a écrit :
La version de Pesaro meriterait tous les éloges (blake, horne, Merritt : l'âge d'or du chant rossinien), sans Caballe. Fan absolu de la chanteuse catalane, je dois avouer que sa prestation à de quoi éloigner pour toujours les sceptiques du Rossini serio : vocalises savonnées, passages escamotés, absence de caractérisation vocale et scénique... La voix même (de miel et d'or, comme disait Segalini) n'est plus au zénith. Ce qu'elle fait ici gâche une soirée qui, avec Gasdia, serait entré au panthéon des grandes soirées rossiniennes.
C'est une vraie caricature :roll:
Sauf erreur de ma part, il s'agit de l'enregistrement de la générale. De mémoire, à la première c'était pire (il faudra que je réécoute).
“Plus on ira, moins il y aura de centenaires qui auront connu Napoléon 1er.” Alphonse Allais.

ermione
Messages : 47
Enregistré le : 02 déc. 2005, 00:00

Re: Ermione de Rossini

Message par ermione » 14 déc. 2016, 16:30

A propos de Caballe à Pesaro, on connait une célèbre anecdote. Huée par une partie du public, elle s'empare d'une partition d'un des musiciens et la tend en public, d'un air de dire : "j'ai chanté ce qui est écrit. Adressez-vous au compositeur si ca ne vous a pas plu..."
Balena in man del figlio
L'asta di Achille ancora,
Né sa temer periglio
Di Troja il vincitor.

Avatar du membre
jean-didier
Modérateur ODB
Modérateur ODB
Messages : 3384
Enregistré le : 02 août 2006, 23:00
Localisation : Asnières

Re: Ermione de Rossini

Message par jean-didier » 15 déc. 2016, 09:31

Merci Ermione pour ce passage en revue des différentes versions. Il n'y en a aucune d'idéal, mais moi aussi j'ai été "élevé" à la version Scimone que j'ai aussi écouté en boucle (notamment en prépa quand je révisais, c'était un de mes carburants !). J'ai trouvé la version Antonacci ennuyeuse à l'extrême, et la version Caballé reste palpitante si on retire le rôle-titre (et pour mon cas Horne que je ne supporte pas dans Rossini).

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 25 invités