Franco Fagioli - CD Rossini - DGG

L'actu; découvertes, sorties, critiques et conseils !
Avatar du membre
Peleo
Ténor
Ténor
Messages : 825
Enregistré le : 06 févr. 2007, 00:00

Re: Franco Fagioli - CD Rossini - DGG

Message par Peleo » 02 oct. 2016, 15:52

Contrairement à beaucoup ici je suis rarement catégorique malgré les décennies passées à user mes fonds de culottes sur les sièges d'opéra (déjà à l'époque où les costumes en velours étaient à la mode). De plus Rossini a toujours été le le compositeur qui m'a fait le plus voyager.
Et bien pour une fois, je suis catégorique, ce que fait Fagioli dans ce récital est du grand art. Certes on peut trouver Arsace un peu timide mais tout le reste atteint des sommets.

Avatar du membre
Asvo
Ténor
Ténor
Messages : 858
Enregistré le : 05 févr. 2011, 00:00
Contact :

Re: Franco Fagioli - CD Rossini - DGG

Message par Asvo » 02 oct. 2016, 23:37

Comme Jérôme, je vous trouve très sévère, il y a d'énormes qualités dans ce récital. D'un point de vue esthétique c'est brillant, le matériau est magnifique, les vocalises impeccables, les aigus impressionnants. L'incarnation est peut-être à parfaire mais c'est un récital qui s'écoute à l'envi.

Pour information, vu que ça m'a travaillé toute la journée, la dernière cabalette du CD, celle d'Eduardo e Cristina est aussi celle de l'air d'entrée d'Oreste dans Ermione.

Avatar du membre
Franz Muzzano
Ténor
Ténor
Messages : 804
Enregistré le : 30 oct. 2014, 02:19

Re: Franco Fagioli - CD Rossini - DGG

Message par Franz Muzzano » 02 oct. 2016, 23:43

jerome a écrit :Je vous trouve bien sévère avec cet album qui est très réussi. Fagioli chante ces pages avec une facilité déconcertante: la voix est égale, ronde ductile. Le timbre est toujours aussi beau et particulièrement phonogénique et la technique assez phénoménale. Il n'est pas le premier dans sa typologie vocale à avoir tenté l'expérience rossinienne mais si avec les autres, on frôlait le ridicule le plus absolu tant le résultat faisait plonger dans des abîmes de laideur, avec lui le résultat est probant. Et en disant cela, la suprématie de Horne dans ce répertoire n'est en rien remise en cause.
Ah mais je suis parfaitement d'accord avec tout ce que tu dis. Il aurait simplement mérité d'être mieux accompagné.
Nous n'avons pas besoin d'artistes, nous avons besoin de gens qui ont besoin d'artistes...

Avatar du membre
HELENE ADAM
Basse
Basse
Messages : 8661
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: Franco Fagioli - CD Rossini - DGG

Message par HELENE ADAM » 03 oct. 2016, 06:27

jerome a écrit :Je vous trouve bien sévère avec cet album qui est très réussi. Fagioli chante ces pages avec une facilité déconcertante: la voix est égale, ronde ductile. Le timbre est toujours aussi beau et particulièrement phonogénique et la technique assez phénoménale. Il n'est pas le premier dans sa typologie vocale à avoir tenté l'expérience rossinienne mais si avec les autres, on frôlait le ridicule le plus absolu tant le résultat faisait plonger dans des abîmes de laideur, avec lui le résultat est probant. Et en disant cela, la suprématie de Horne dans ce répertoire n'est en rien remise en cause.
+1
Une vraie crédibilité confirmée dans ce répertoire. :wink:
On n'a quand même pas pris la Bastille pour en faire un opéra (Desproges).

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

JC87
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 118
Enregistré le : 21 juil. 2005, 23:00
Localisation : Limoges
Contact :

Re: Franco Fagioli - CD Rossini - DGG

Message par JC87 » 17 oct. 2016, 15:34

Je ne sais pas à qui vous faites allusion en parlant "d'abîmes de laideur" mais certainement pas à Max-Emmanuel Cencic qui en 2006 a enregistré un disque Rossini très réussi sur le plan vocal et salué par la critique (avec des réserves là aussi sur l'orchestre et la direction). Et si Fagioli a une voix plus longue et plus virtuose que Cencic, il n'a pas la même palette de couleurs qui faisait justement tout le prix du CD Rossini de 2006. Et quant à la suprématie de Horne dans ce répertoire, il est permis de la remettre en question car la regrettée Valentini Terrani avait la même virtuosité mais un timbre d'une tout autre élégance quoique d'une moindre énergie, reconnaissons le, sans parler d'Ewa Podles, qui elle surclasse Marylin Horne à tous points de vue, virtuosité, puissance, étendue vocale ( et j'ai entendu les deux à la scène) et -pour moi, car c'est subjectif - beauté du timbre.

Avatar du membre
Stefano P
Basse
Basse
Messages : 3455
Enregistré le : 08 déc. 2013, 09:31
Contact :

Re: Franco Fagioli - CD Rossini - DGG

Message par Stefano P » 17 oct. 2016, 16:46

JC87 a écrit :sans parler d'Ewa Podles, qui elle surclasse Marylin Horne à tous points de vue, virtuosité, puissance, étendue vocale ( et j'ai entendu les deux à la scène) et -pour moi, car c'est subjectif - beauté du timbre.
Vous avez raison de préciser que c'est subjectif, parce que pour ma part, je ne partage absolument pas votre avis sur ce point...
"Bald, bald, Jüngling, oder nie !"

Avatar du membre
Peleo
Ténor
Ténor
Messages : 825
Enregistré le : 06 févr. 2007, 00:00

Re: Franco Fagioli - CD Rossini - DGG

Message par Peleo » 17 oct. 2016, 16:58

Il n'y a pas que pour la beauté du timbre qu'il est permis de parler de subjectivité.
Car je ne suis pas non plus d'accord sur la supériorité que vous prêtez à Valentini et Podles sur Horne dans tous les autres domaines.

JC87
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 118
Enregistré le : 21 juil. 2005, 23:00
Localisation : Limoges
Contact :

Re: Franco Fagioli - CD Rossini - DGG

Message par JC87 » 17 oct. 2016, 17:04

Peleo a écrit :Il n'y a pas que pour la beauté du timbre qu'il est permis de parler de subjectivité.
Car je ne suis pas non plus d'accord sur la supériorité que vous prêtez à Valentini et Podles sur Horne dans tous les autres domaines.
Et moi je ne vois pas en quoi Marilyn Horne serait supérieure à Valentini ou Podles (ou Dupuy ou Barcellona) Disons alors qu'elles sont différentes et que chacune a des d'immenses qualités à faire valoir dans ce répertoire rossinien. Sommes nous tous d'accord ainsi ?

Avatar du membre
Stefano P
Basse
Basse
Messages : 3455
Enregistré le : 08 déc. 2013, 09:31
Contact :

Re: Franco Fagioli - CD Rossini - DGG

Message par Stefano P » 17 oct. 2016, 17:16

JC87 a écrit :Et moi je ne vois pas en quoi Marilyn Horne serait supérieure à Valentini ou Podles (ou Dupuy ou Barcellona) Disons alors qu'elles sont différentes et que chacune a des d'immenses qualités à faire valoir dans ce répertoire rossinien. Sommes nous tous d'accord ainsi ?
Presque d'accord : chacune a de grandes qualités à faire valoir dans ce répertoire rossinien, mais Horne en a d'immenses... :wink:
"Bald, bald, Jüngling, oder nie !"

Avatar du membre
jerome
Basse
Basse
Messages : 7976
Enregistré le : 03 mars 2003, 00:00
Localisation : NANCY

Re: Franco Fagioli - CD Rossini - DGG

Message par jerome » 17 oct. 2016, 17:42

Peleo a écrit :Il n'y a pas que pour la beauté du timbre qu'il est permis de parler de subjectivité.
Car je ne suis pas non plus d'accord sur la supériorité que vous prêtez à Valentini et Podles sur Horne dans tous les autres domaines.
Entièrement d'accord!
Horne surclasse allègrement Podles tant sur le plan de la pure beauté vocale que sur l'élégance du style rossinien, la classe spectaculaire de la virtuosité, l'arrogance du chant quand Podles (qui a des mérites incontestables notamment dans la générosité de sa projection vocale) étale un timbre roturier et rugueux sans grâce aucune, sans beauté. Elle n'est pas plus virtuose que Horne et peut-être même un peu moins (avec Horne tout semble toujours très facile alors qu'avec Podles on entend l'effort). Seul point commun, l'arrogance du chant.
Valentini-Terrani se situe entre les 2 mais avec une voix moins somptueuse de matériau que Horne mais plus classe que Podles. Très belle virtuosité mais le haut de la tessiture a été très vite tendu et un peu arraché.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Epsilon et 21 invités