Franco Fagioli - CD Rossini - DGG

L'actu; découvertes, sorties, critiques et conseils !
Avatar du membre
Peleo
Ténor
Ténor
Messages : 817
Enregistré le : 06 févr. 2007, 00:00

Franco Fagioli - CD Rossini - DGG

Message par Peleo » 24 sept. 2016, 09:08

Rossini est depuis toujours mon compositeur préféré et Fagioli est depuis plusieurs année mon chanteur préféré (répétition).
C'est dire si j'attendais beaucoup de ce CD. Et je n'ai pas été déçu. Depuis 3 jours je l'écoute en boucle.

Avatar du membre
Arbace
Soprano
Soprano
Messages : 63
Enregistré le : 20 déc. 2012, 00:00
Contact :

Re: Franco Fagioli - CD Rossini - DGG

Message par Arbace » 30 sept. 2016, 00:11

+ 1000 ! Ce disque, c'est de la dynamite ! :Jumpy: :trampoline: :trampoline:

Avatar du membre
Franz Muzzano
Ténor
Ténor
Messages : 760
Enregistré le : 30 oct. 2014, 02:19

Re: Franco Fagioli - CD Rossini - DGG

Message par Franz Muzzano » 30 sept. 2016, 00:51

Arbace a écrit :+ 1000 ! Ce disque, c'est de la dynamite ! :Jumpy: :trampoline: :trampoline:
Oui...si on veut. L'orchestre est une calamité, et du coup, je pense que ça joue sur l'interprétation de Fagioli, superbement chantant (même carrément hallucinant dans certains passages), mais à mon avis très "extérieur" parce qu'il n'est pas "suivi". On est passé à côté d'un très grand disque.
Nous n'avons pas besoin d'artistes, nous avons besoin de gens qui ont besoin d'artistes...

Avatar du membre
Stefano P
Basse
Basse
Messages : 3468
Enregistré le : 08 déc. 2013, 09:31
Contact :

Re: Franco Fagioli - CD Rossini - DGG

Message par Stefano P » 30 sept. 2016, 17:56

En fait de dynamite, c'est plutôt un pétard mouillé : quand j'entends ce Tancredi chlorotique et cet Arsace chichiteux, je n'ai qu'une seule envie : retrouver illico la jubilatoire "vulgarité" de Marilyn Horne... :wink:
"Bald, bald, Jüngling, oder nie !"

Avatar du membre
Arbace
Soprano
Soprano
Messages : 63
Enregistré le : 20 déc. 2012, 00:00
Contact :

Re: Franco Fagioli - CD Rossini - DGG

Message par Arbace » 30 sept. 2016, 22:56

Houlah ! L'orchestre n'est effectivement pas fameux (euphémisme...) et les chœurs indignes n'améliorent pas les choses mais dire que le Tancredi de Fagioli est chlorotique et son Arsace chichiteux... c'est quand même fort de café ! Moi, je m'en satisfais :wink:

Avatar du membre
Franz Muzzano
Ténor
Ténor
Messages : 760
Enregistré le : 30 oct. 2014, 02:19

Re: Franco Fagioli - CD Rossini - DGG

Message par Franz Muzzano » 30 sept. 2016, 23:18

Arbace a écrit :Houlah ! L'orchestre n'est effectivement pas fameux (euphémisme...) et les chœurs indignes n'améliorent pas les choses mais dire que le Tancredi de Fagioli est chlorotique et son Arsace chichiteux... c'est quand même fort de café ! Moi, je m'en satisfais :wink:
Le souci majeur (et je comprends le terme "chichiteux" pour un Arsace que je qualifierai plutôt de "tranquille) est que tous les personnages sont interprétés de la même façon, sans réelle incarnation. Et je pense que l'accompagnement y est pour beaucoup. Difficile de réellement caractériser avec un tel ensemble qui se complaît dans le "zim-boum".

http://www.franzmuzzano.com/2016/09/fra ... style.html
Nous n'avons pas besoin d'artistes, nous avons besoin de gens qui ont besoin d'artistes...

Avatar du membre
Stefano P
Basse
Basse
Messages : 3468
Enregistré le : 08 déc. 2013, 09:31
Contact :

Re: Franco Fagioli - CD Rossini - DGG

Message par Stefano P » 01 oct. 2016, 08:33

Franz Muzzano a écrit :Le souci majeur (et je comprends le terme "chichiteux" pour un Arsace que je qualifierai plutôt de "tranquille) est que tous les personnages sont interprétés de la même façon, sans réelle incarnation. Et je pense que l'accompagnement y est pour beaucoup. Difficile de réellement caractériser avec un tel ensemble qui se complaît dans le "zim-boum".

http://www.franzmuzzano.com/2016/09/fra ... style.html
A mon avis, ce n'est pas seulement un problème d'accompagnement ; cette voix de contre-ténor (même si je reconnais qu'elle peut-être très brillante chez Fagioli) ne me semble pas convenir à Rossini : cela manque de caractère (le timbre n'est pas assez corsé), de mordant (la diction souvent cotonneuse), de ductilité, de couleur. Tout est uniforme, on y sent l'effort et l'application et on s'ennuie très vite. Pour ma part, la seule fois où j'ai trouvé qu'il se passait quelque chose, c'est dans la scène d'Ottone, où il est presque convaincant, mais il faut vraiment être un fan sfegatato de Fagioli pour écouter tout ça d'une traite...
"Bald, bald, Jüngling, oder nie !"

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 11971
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Franco Fagioli - CD Rossini - DGG

Message par PlacidoCarrerotti » 01 oct. 2016, 09:20

Stefano P a écrit :En fait de dynamite, c'est plutôt un pétard mouillé : quand j'entends ce Tancredi chlorotique et cet Arsace chichiteux, je n'ai qu'une seule envie : retrouver illico la jubilatoire "vulgarité" de Marilyn Horne... :wink:
Ben oui mais si c'est pour dire que Horne, une des plus grandes chanteuses de tous les temps, c'est mieux que Fagioli. .. C'est flatteur pour Franco ;-)
“Plus on ira, moins il y aura de centenaires qui auront connu Napoléon 1er.” Alphonse Allais.

Avatar du membre
Stefano P
Basse
Basse
Messages : 3468
Enregistré le : 08 déc. 2013, 09:31
Contact :

Re: Franco Fagioli - CD Rossini - DGG

Message par Stefano P » 01 oct. 2016, 09:37

PlacidoCarrerotti a écrit :
Stefano P a écrit :En fait de dynamite, c'est plutôt un pétard mouillé : quand j'entends ce Tancredi chlorotique et cet Arsace chichiteux, je n'ai qu'une seule envie : retrouver illico la jubilatoire "vulgarité" de Marilyn Horne... :wink:
Ben oui mais si c'est pour dire que Horne, une des plus grandes chanteuses de tous les temps, c'est mieux que Fagioli. .. C'est flatteur pour Franco ;-)
C'est ce que l'on appelait au seizième siècle un éloge paradoxal... :wink:
"Bald, bald, Jüngling, oder nie !"

Avatar du membre
jerome
Basse
Basse
Messages : 7936
Enregistré le : 03 mars 2003, 00:00
Localisation : NANCY

Re: Franco Fagioli - CD Rossini - DGG

Message par jerome » 02 oct. 2016, 12:22

Je vous trouve bien sévère avec cet album qui est très réussi. Fagioli chante ces pages avec une facilité déconcertante: la voix est égale, ronde ductile. Le timbre est toujours aussi beau et particulièrement phonogénique et la technique assez phénoménale. Il n'est pas le premier dans sa typologie vocale à avoir tenté l'expérience rossinienne mais si avec les autres, on frôlait le ridicule le plus absolu tant le résultat faisait plonger dans des abîmes de laideur, avec lui le résultat est probant. Et en disant cela, la suprématie de Horne dans ce répertoire n'est en rien remise en cause.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 23 invités