Discographie de Salomé de Strauss

L'actu; découvertes, sorties, critiques et conseils !
Avatar du membre
Adalbéron
Baryton
Baryton
Messages : 1387
Enregistré le : 01 mars 2015, 20:51

Re: Discographie de Salomé de Strauss

Message par Adalbéron » 21 août 2017, 18:10

DelBosco a écrit :
21 août 2017, 17:54
J'ai découvert Salomé par une retransmission radio depuis le Gd Théatre de Genève, en 1983, avec Julia Migenes-Johnson, Simon Estes, Robert Tear, Kristina Szostek-Radkova et Gösta Winbergh dirigés par Horst Stein.
Ce fut un choc. Migenes est étonnante, Estes est magistral, et Winbergh un luxe en Narraboth.
Ca doit se trouver en CD "privé" sur des sites Web spécialisés.
Ensuite bien sûr, Karajan et Sinopoli en tête de liste.
J'aime aussi l'enregistrement de Leinsdorf 1968 , avec Caballe et Milnes, tous deux un peu inattendus ici (quoique, c'était vraiment le répertoire de Caballe à l'époque), mais très bons !
J'ai découvert l'œuvre dans la version Böhm avec Jones. Ce fut aussi un choc, pourtant je trouve maintenant que cet enregistrement n'est pas formidable, même s'il n'y a rien de foncièrement indigent. Salomé ferait sans doute son effet même chantée par les moins bons chanteurs du monde ;)

Caballé, j'écouterai, mais ça me fait très peur (est-ce qu'elle ne fait que chanter ou se rappelle-t-elle qu'il y a un texte écrit sous la portée ?). J'espère être surpris.
« Dans l'édifice de la pensée, je n'ai trouvé aucune catégorie sur laquelle reposer mon front. En revanche, quel oreiller que le Chaos ! » — Cioran

xavierscriabine
Baryton
Baryton
Messages : 1006
Enregistré le : 08 juin 2005, 23:00
Contact :

Re: Discographie de Salomé de Strauss

Message par xavierscriabine » 21 août 2017, 21:55

Adalbéron a écrit :
21 août 2017, 18:01
Je ne sais pas pourquoi elle ne l'a pas abordé sur scène. Le rôle demande sans aucun doute une grande endurance parce que Salomé chante beaucoup et au-dessus d'un orchestre pléthorique qui ne joue pas toujours piano, mais je n'ai jamais entendu Studer en salle donc je ne sais rien de la projection, ni de la puissance de sa voix. Je ne sais pas si elle aurait pu conserver cette pureté de timbre tout le long d'une représentation et si ça n'aurait pas fatigué sa voix (bon, mais elle a chanté des Wagner "de jeunesse").
Elle a aussi chanté Chrysothémis et l'Impératrice.

Avatar du membre
Adalbéron
Baryton
Baryton
Messages : 1387
Enregistré le : 01 mars 2015, 20:51

Re: Discographie de Salomé de Strauss

Message par Adalbéron » 21 août 2017, 22:36

xavierscriabine a écrit :
21 août 2017, 21:55
Adalbéron a écrit :
21 août 2017, 18:01
Je ne sais pas pourquoi elle ne l'a pas abordé sur scène. Le rôle demande sans aucun doute une grande endurance parce que Salomé chante beaucoup et au-dessus d'un orchestre pléthorique qui ne joue pas toujours piano, mais je n'ai jamais entendu Studer en salle donc je ne sais rien de la projection, ni de la puissance de sa voix. Je ne sais pas si elle aurait pu conserver cette pureté de timbre tout le long d'une représentation et si ça n'aurait pas fatigué sa voix (bon, mais elle a chanté des Wagner "de jeunesse").
Elle a aussi chanté Chrysothémis et l'Impératrice.
C'est exact ! Elle aurait sans doute pu chanter Salomé sur scène, tu as raison.
Quand on voit de toute manière tout ce qu'elle a chanté, de Mozart à Strauss, en passant par Rossini, Wagner ou Verdi...
J'ignore si on lui a proposé le rôle pour une production scénique.
« Dans l'édifice de la pensée, je n'ai trouvé aucune catégorie sur laquelle reposer mon front. En revanche, quel oreiller que le Chaos ! » — Cioran

xavierscriabine
Baryton
Baryton
Messages : 1006
Enregistré le : 08 juin 2005, 23:00
Contact :

Re: Discographie de Salomé de Strauss

Message par xavierscriabine » 22 août 2017, 05:45

Adalbéron a écrit :
21 août 2017, 22:36
C'est exact ! Elle aurait sans doute pu chanter Salomé sur scène, tu as raison.
Oh, je n'affirme rien, mais a priori je ne vois rien qui s'y oppose.
Peut-être que ça aurait pu venir mais que c'est arrivé au moment où elle a commencé à avoir des soucis...

Avatar du membre
Lucas
Baryton
Baryton
Messages : 1784
Enregistré le : 07 janv. 2005, 00:00
Contact :

Re: Discographie de Salomé de Strauss

Message par Lucas » 22 août 2017, 08:49

Adalbéron a écrit :
21 août 2017, 15:41

Je suis loin de connaître toute la discographie de l'œuvre, mais je préfère indifféremment écouter deux versions : celle de Karajan et celle de Sinopoli, qu'on pourrait toutes les deux rapprocher pour leur direction et leur orchestre superlatifs.

La direction de Karajan me semble être une synthèse admirable entre hédonisme sonore et structure dramatique, servie par une prise de son très moite, qui donne à l'ensemble toute sa charge décadente. Behrens est extraordinaire - c'est peu dire -, vipère grimée en ange aux inflexions d'une sensualité exaspérée, et surtout agile, fragile, ductile, funambulesque. Je ne crois pas qu'on puisse faire mieux, même si Lubitsch fut aussi formidable (mais avec quel entourage malheureusement !...). Van Dam est étonnement assez placide (l'allemand ?), mais la voix est belle, la musicalité (comme toujours) remarquable et cette attitude marmoréenne convient finalement bien à la figure du prophète. Baltsa est à tomber à la renverse, j'en ai des palpitations rien que d'y penser et je désespère toujours que le rôle soit si court. Böhm en Hérode est bon, comme Ochman en Narraboth : rien d'extraordinaire mais ils servent l'ensemble et participent à la réussite de cet enregistrement.

Sinopoli, c'est tout de même quelque chose de très différent : c'est plus fantasque, plus opulent, plus "Jugendstil" aussi, plus doré. Ce qui se passe à l'orchestre est de l'ordre de la pure extase sonore, mais la musique de Strauss n'en perd pas pour autant sa dimension dramatique. Une vraie orgie de couleurs, de formes, de timbres. Studer est miraculeuse, la plus angelique de toutes, celle qui dit le mieux le texte, et elle n'est pas aussi placide que ce qu'on lit partout. Elle est peut-être plus pure, plus chaste que d'autres, mais Salomé est une jeune vierge, et on peut imaginer le personnage autrement que comme une vicieuse accomplie (j'aurais presque envie de dire que c'est toujours comme ça qu'il faudrait l'aborder, mais il y a des choses intéressantes dans d'autres lectures). Elle n'aurait sans doute pas pu l'aborder à la scène, mais c'est pour moi un de ses plus grands rôles et une des meilleures Salomé qui soient. Terfel, quant à lui, est un Jean sauvage, très beau (c'est dur quand même de donner une âme à ce personnage). J'adore le Hérode histrionique de Hiestermann, névrosé jusqu'au bout des doigts. Très bonne Herodias de Rysanek. Le Narraboth est dans mes souvenirs un peu plus faible que le reste de la distribution, mais c'est tout à fait bien.
+1

Ces deux versions me semblent dominer la discographie de l’œuvre avec un Sinopoli qui tire Salomé vers la seconde école de Vienne quand Karajan joue davantage la carte du post-romantisme. Et puis, dans les deux cas, une voix jeune et allégée (Behrens, à ses débuts, et donc bien avant son déclin précoce et Studer qui chante la moitié du temps en-dessous du mezza forte) qui nous changent agréablement des Brünnhilde égarées au pays de Strauss. Je garde peut être une légère préférence pour Sinopoli, plus théâtral car laissant davantage de liberté à ses interprètes qui peuvent, de ce fait, davantage incarner leurs personnages quand Karajan les considère comme de merveilleux instruments d'orchestre.

Image Image

Avatar du membre
Adalbéron
Baryton
Baryton
Messages : 1387
Enregistré le : 01 mars 2015, 20:51

Re: Discographie de Salomé de Strauss

Message par Adalbéron » 22 août 2017, 12:44

Je parlais évidemment de Ljuba Welitsch, quand je disais Lubitsch :lol:
Une espèce de concaténation du prénom et du nom...

Je vois qu'il y a deux enregistrements, et je ne connais que celui de 49 disponible sur YT où le chant m'avait semblé compassé et l'orchestre unidimsensionnel (la prise de son est mauvaise quoi).
Lequel préfère ceux qui s'y connaissent en vieille cire de Salomé ?
Il faut absolument que j'écoute Mitropoulos/Borkh en tout cas.
« Dans l'édifice de la pensée, je n'ai trouvé aucune catégorie sur laquelle reposer mon front. En revanche, quel oreiller que le Chaos ! » — Cioran

Avatar du membre
Loïs
Basse
Basse
Messages : 2530
Enregistré le : 06 févr. 2013, 11:04
Localisation : sans opera fixe

Re: Discographie de Salomé de Strauss

Message par Loïs » 22 août 2017, 15:47

Adalbéron a écrit :
22 août 2017, 12:44
Je parlais évidemment de Ljuba Welitsch, quand je disais Lubitsch :lol:
Une espèce de concaténation du prénom et du nom...

Je vois qu'il y a deux enregistrements, et je ne connais que celui de 49 disponible sur YT où le chant m'avait semblé compassé et l'orchestre unidimsensionnel (la prise de son est mauvaise quoi).
Lequel préfère ceux qui s'y connaissent en vieille cire de Salomé ?
Il faut absolument que j'écoute Mitropoulos/Borkh en tout cas.
Welitsch évidemment...... Peut être celle que je mettrais en haut du panthéon et évidemment avec Rainer (bon après pour le son...., je crains pour tes juveniles oreilles)
Image
Image
Pour Borkh: tu as un condensé de ses deux rôles, toujours avec Rainer:
Image

Avatar du membre
aroldo
Baryton
Baryton
Messages : 1748
Enregistré le : 29 nov. 2004, 00:00

Re: Discographie de Salomé de Strauss

Message par aroldo » 23 août 2017, 11:53

Adalbéron a écrit :
21 août 2017, 18:10
DelBosco a écrit :
21 août 2017, 17:54
J'ai découvert Salomé par une retransmission radio depuis le Gd Théatre de Genève, en 1983, avec Julia Migenes-Johnson, Simon Estes, Robert Tear, Kristina Szostek-Radkova et Gösta Winbergh dirigés par Horst Stein.
Ce fut un choc. Migenes est étonnante, Estes est magistral, et Winbergh un luxe en Narraboth.
Ca doit se trouver en CD "privé" sur des sites Web spécialisés.
Ensuite bien sûr, Karajan et Sinopoli en tête de liste.
J'aime aussi l'enregistrement de Leinsdorf 1968 , avec Caballe et Milnes, tous deux un peu inattendus ici (quoique, c'était vraiment le répertoire de Caballe à l'époque), mais très bons !
J'ai découvert l'œuvre dans la version Böhm avec Jones. Ce fut aussi un choc, pourtant je trouve maintenant que cet enregistrement n'est pas formidable, même s'il n'y a rien de foncièrement indigent. Salomé ferait sans doute son effet même chantée par les moins bons chanteurs du monde ;)

Caballé, j'écouterai, mais ça me fait très peur (est-ce qu'elle ne fait que chanter ou se rappelle-t-elle qu'il y a un texte écrit sous la portée ?). J'espère être surpris.
Oui, j'attendais encore mieux, à la réécoute, et ça n'est pas fiévreux, ni gigantesque, mais elle a quelque chose d'un peu somnambulique qui est assez effrayant et qui se défend pour le personnage. Le ton un peu détaché ne messied pas. Une Salomé psychopathe et argentée plus que jeune séductrice solaire (à la Behrens), contrairement à ce que je pensais.
l'enlevement de Clarissa a été un des évènements de ma jeunesse.

Macbetto
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 148
Enregistré le : 14 juil. 2006, 23:00
Contact :

Re: Discographie de Salomé de Strauss

Message par Macbetto » 23 août 2017, 12:54

aroldo a écrit :
23 août 2017, 11:53

Oui, j'attendais encore mieux, à la réécoute, et ça n'est pas fiévreux, ni gigantesque, mais elle a quelque chose d'un peu somnambulique qui est assez effrayant et qui se défend pour le personnage. Le ton un peu détaché ne messied pas. Une Salomé psychopathe et argentée plus que jeune séductrice solaire (à la Behrens), contrairement à ce que je pensais.

Cher Aroldo, en te lisant, le problème c'est qu'on ne sait pas de qui tu parles: Jones ou Caballé, voire Migenes? Pour les esprits cartésiano-logiques et un peu lents comme le mien c'est dur :mrgreen:

Avatar du membre
aurele
Basse
Basse
Messages : 2230
Enregistré le : 30 août 2006, 23:00
Contact :

Re: Discographie de Salomé de Strauss

Message par aurele » 23 août 2017, 12:58

Cela me paraît pourtant évident. Il parle de Jones.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 21 invités