Giovanna d'Arco - Verdi (discographie)

L'actu; découvertes, sorties, critiques et conseils !
Avatar du membre
jerome
Basse
Basse
Messages : 8309
Enregistré le : 03 mars 2003, 00:00
Localisation : NANCY

Giovanna d'Arco - Verdi (discographie)

Message par jerome » 29 nov. 2015, 14:31

voilà un ouvrage qui mérite mieux que la réputation que certains lui donnent et qui mériterait une discographie moins réduite que celle-là:

Image
Image
Image
Image

versions officieuses puis officialisées:

Image
Image
Image
Image

Avatar du membre
HELENE ADAM
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 10507
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: Giovanna d'Arco - Verdi (discographie)

Message par HELENE ADAM » 29 nov. 2015, 14:59

Merci ! Et tout à fait d'accord avec toi, la version que j'écoute (EMI Levine) confirme la beauté musicale de cet opéra, surtout aussi royalement interprété.
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre, je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

Stefano P

Re: Giovanna d'Arco - Verdi (discographie)

Message par Stefano P » 29 nov. 2015, 18:53

Il y a en effet de très belles choses dans cette œuvre des années dites "de galère" de Verdi. L'omniprésence des chœurs est tout à fait remarquable : ils accompagnent et commentent sans cesse l'action comme dans une tragédie grecque et on peut faire confiance aux chœurs de la Scala pour être à la hauteur de l'entreprise ! Quand on écoute Giovanna d'Arco avec dans l'oreille les chefs d’œuvre postérieurs, on est frappé par de nombreuses anticipations : le chœur infernal de l'Acte I ("nell'orribile foresta") annonce les sorcières de Macbeth, la marche triomphale qui ouvre l'acte II évoque la scène du triomphe d'Aida, le duo entre Giovanna et Giacomo de l'Acte III ("Amai, ma un solo istante") a des accents proches de celui de Violetta et Germont dans la Traviata, la merveilleuse romance de Carlo au dernier acte ("Quale più fido amico") est accompagnée par un violoncelle qui fait penser à l'air de Philippe II dans Don Carlo ("Ella giammai m'amò") ; dans le même acte, le final élégiaque ("Addio terra ! Addio gloria mortale !") est proche de celui d'Aida ("O terra addio, addio valle di pianti").

Il y a des moments très inspirés comme l'air d'entrée de Giovanna ("Sempre all'alba e alla sera") ou la romanza "O fatidica foresta" ; d'autre part, le rôle de Giacomo est certainement parmi les plus beaux que Verdi ait écrits pour un baryton (et Dieu sait s'ils sont nombreux dans son œuvre !). J'aime beaucoup la version Caballé, mais c'est aussi me semble-t-il l'une des interprétations les plus réussies de Tebaldi. J'ai lu également que Chailly, pour la prochaine reprise à la Scala, a travaillé à partir d'une nouvelle édition critique de l’œuvre avec des modifications dans le texte par rapport à la version qu'il a déjà dirigée en 1989 à Bologne. Il existe d'ailleurs un DVD de cette production, avec Susan Dunn, Vincenzo La Scola et Renato Bruson, dans une mise en scène très hiératique mais assez belle de Werner Herzog.

Avatar du membre
jerome
Basse
Basse
Messages : 8309
Enregistré le : 03 mars 2003, 00:00
Localisation : NANCY

Re: Giovanna d'Arco - Verdi (discographie)

Message par jerome » 29 nov. 2015, 19:48

Stefano P a écrit :Il existe d'ailleurs un DVD de cette production, avec Susan Dunn, Vincenzo La Scola et Renato Bruson, dans une mise en scène très hiératique mais assez belle de Werner Herzog.
Que j'avais beaucoup aimée! Et Chailly dirigeait l'oeuvre de façon magistrale!

Stefano P

Re: Giovanna d'Arco - Verdi (discographie)

Message par Stefano P » 29 nov. 2015, 22:11

jerome a écrit :
Stefano P a écrit :Il existe d'ailleurs un DVD de cette production, avec Susan Dunn, Vincenzo La Scola et Renato Bruson, dans une mise en scène très hiératique mais assez belle de Werner Herzog.
Que j'avais beaucoup aimée! Et Chailly dirigeait l'oeuvre de façon magistrale!
Oui, et je pense que ce sera encore plus beau à la Scala, où l'on peut aussi attendre une grande Netrebko, dans la foulée de sa magnifique Leonora du Met (l'enregistrement avec Carignani n'est pas mal, mais Chailly, è tutta un'altra cosa !).

Avatar du membre
HELENE ADAM
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 10507
Enregistré le : 26 sept. 2014, 18:27
Localisation : Paris
Contact :

Re: Giovanna d'Arco - Verdi (discographie)

Message par HELENE ADAM » 29 nov. 2015, 22:42

Stefano P a écrit :
jerome a écrit :
Stefano P a écrit :Il existe d'ailleurs un DVD de cette production, avec Susan Dunn, Vincenzo La Scola et Renato Bruson, dans une mise en scène très hiératique mais assez belle de Werner Herzog.
Que j'avais beaucoup aimée! Et Chailly dirigeait l'oeuvre de façon magistrale!
Oui, et je pense que ce sera encore plus beau à la Scala, où l'on peut aussi attendre une grande Netrebko, dans la foulée de sa magnifique Leonora du Met (l'enregistrement avec Carignani n'est pas mal, mais Chailly, è tutta un'altra cosa !).
+1
Dans l'enregistrement DG, Meli n'est pas Domingo évidemment mais il se défend drôlement bien. Il a des rôles qui lui vont bien dans Verdi, comme Gabriele Adorno par exemple. Celui de Carlo lui convient très bien aussi, très beau timbre, beaucoup de nuances et d'élégance. Et Netrebko et lui chantent finalement assez souvent ensemble (le Trovatore à Salzburg deux années de suite !).
Lui : Que sous mes pieds se déchire la terre ! que sur mon front éclate le tonnerre, je t'aime, Élisabeth ! Le monde est oublié !
Elle : Eh bien ! donc, frappez votre père ! venez, de son meurtre souillé, traîner à l'autel votre mère

Mon blog :
https://passionoperaheleneadam.blogspot.fr

Avatar du membre
jerome
Basse
Basse
Messages : 8309
Enregistré le : 03 mars 2003, 00:00
Localisation : NANCY

Re: Giovanna d'Arco - Verdi (discographie)

Message par jerome » 29 nov. 2015, 22:45

Stefano P a écrit :Oui, et je pense que ce sera encore plus beau à la Scala, où l'on peut aussi attendre une grande Netrebko, dans la foulée de sa magnifique Leonora du Met (l'enregistrement avec Carignani n'est pas mal, mais Chailly, è tutta un'altra cosa !).
ah musicalement et vocalement, effectivement ça promet! Pour le reste ... :roll:

Avatar du membre
jean-didier
Basse
Basse
Messages : 3031
Enregistré le : 02 août 2006, 23:00
Localisation : Asnières

Re: Giovanna d'Arco - Verdi (discographie)

Message par jean-didier » 30 nov. 2015, 20:55

Il y aussi cette version très intéressante qui comme l'image le montre est introuvable ...

Image

Avatar du membre
jean-didier
Basse
Basse
Messages : 3031
Enregistré le : 02 août 2006, 23:00
Localisation : Asnières

Re: Giovanna d'Arco - Verdi (discographie)

Message par jean-didier » 30 nov. 2015, 20:56

Avec la toute jeune Stefania Bonfadelli comme la photo ne l'indique pas d'ailleurs.

Stefano P

Re: Giovanna d'Arco - Verdi (discographie)

Message par Stefano P » 30 nov. 2015, 22:13

jean-didier a écrit :Il y aussi cette version très intéressante qui comme l'image le montre est introuvable ...

Image
Je vois sur Internet qu'il s'agit d'une version donnée en concert en 1994 au teatro Valle de Rieti, sous la direction de Maurizio Rinaldi (Orchestra Nova Amadeus). La production réunissait des lauréats du concours Maria Battistini (présidé par l'actrice Franca Valeri, très populaire en Italie) : le ténor Roberto Miani (Carlo VII), le baryton Paolo Troisi (Giacomo, padre di Giovanna), le ténor Alessandro Nizza (Delil, ufficiale del Re) et la basse Luca Gallo (Talbot, comandante degli inglesi). Dans le rôle titre, Stefania Bonfadelli était la plus chevronnée puisqu'elle avait remporté ce concours en 1987 et avait déjà commencé sa carrière.

La journaliste qui commente cette représentation souligne le décalage entre la protagoniste et le reste du cast beaucoup moins au niveau, vocalement et dramatiquement : "E proprio la differenza di esperienza tra lei ormai sicura e padrona della propria voce, e i suoi debuttanti colleghi ha creato qualche squilibrio. Come si è notato più volte, le opere date in forma di concerto esigono una notevole pratica di palcoscenico al fine di supplire con la voce alla mancanza di scene e all' aiuto della recitazione per dare spessore e verosimiglianza al personaggio. C' è riuscita la Bonfadelli che con la sua esperienza ha creato una Giovanna plausibile, con i suoi tormenti, le incertezze, il coraggio della sfida. In parte anche Miani, cantante piuttosto dotato e di ottima dizione. Gli altri, invece, in particolare Troisi in un ruolo molto impegnativo, lasciavano alquanto a desiderare. Preparazione insufficiente, mancanza di esperienza, emozione? Non sappiamo. Forse i tre elementi hanno contribuito insieme all' esito deludente. Migliorata invece, rispetto al passato, l' Orchestra Nova Amadeus che, sotto la guida di Maurizio Rinaldi, ha ottenuto larghi consensi."

A noter que l'entreprise bénéficiait du sponsoring des Ferrovie dello stato, la SNCF italienne...

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 26 invités