Callas chante Puccini

L'actu; découvertes, sorties, critiques et conseils !
Avatar du membre
Friedmund
Baryton
Baryton
Messages : 1124
Enregistré le : 20 nov. 2004, 00:00
Localisation : Paris
Contact :

Message par Friedmund » 08 avr. 2005, 17:31

Correction du quizz...
tuano a écrit : 1) Quelle est la seule à avoir donner cette angoisse fièvreuse à la mort de Manon Lescaut?
Sylvia Sass
C'était le piège, c'est Sass qui était toujours un peu mourrante dans ce genre de rôle, pas le personnage... :D 0/1
tuano a écrit : 2) Quelle est la seule, dont la Mimi sonne comme une vraie femme faite de désirs et de peurs, et non pas une blondinette naïve et "si malheureuse" sortie tout droit d'un film sentimental hollywoodien de série C?
Angela Gheorghiu
Trop lisse et trop glamour... mais je vous accorde 1/4 de point, c'est une belle Mimi (vous auriez eu la moitié si vous aviez répondu Freni)
0,25/2
tuano a écrit : 3) Quelle est la seule Tosca a) vraiment crédible dramatiquement b) rendant toutes les facettes du personnage (artiste, amoureuse, angoisée, violente, rigide moralement etc)?
:?: ça fait un peu trop de facettes à mon avis.
Pas pour Callas qui les fait toutes briller... 0,25/3
tuano a écrit : 4) Joker pour Butterfly que je n'aime pas globalement, mais dont le "Con onor muore" est un sommet d'émotion
C'est quoi la question ??
Vous séchez sur "Con onor muore'??? 0,25/4
tuano a écrit : 5) Quelle est la seule Turandot réellement fièvreuse et désirable?
Katia Ricciarelli
C'est vrai que Ricciarelli est particulièrement fiévreuse... surtout dans l'aigu :lol: 0,25/5
tuano a écrit : 6) Qui a fait avec Serafin le plus grand récital puccinien de tous les temps?
Normalement, le plus grand récital puccinien n'est pas avec Serafin mais avec Mackerras.
Ne changez pas l'énoncé! cela dit, c'est une réponse acceptable qui vaut la moitié des points 0,75/6


Elève Tuano, cela vous fait un petit 2,5/20, pas brillant tout ça! Va falloir mieux réviser vos Callas la prochaine fois 8)

Avatar du membre
Kat
Ténor
Ténor
Messages : 558
Enregistré le : 04 nov. 2004, 00:00
Localisation : Paris

Message par Kat » 08 avr. 2005, 18:37

A mon tour !
Pour la fin de Manon Lescaut : Renata Scotto au Met
Pour Mimi : mon coeur balance entre Freni et...Gheorghiu ("glouglou", franchement :lol: !)
Tosca : Oh, alors là, match au sommet entre Callas, Olivero et Kabaivanska :Jumpy: ...Mais on peut aussi y rajouter Zeani
Butterfly : ce n'est pas mon préféré, mais j'avoue que je ne peux pas me sortir de la tête l'enregistrement de Callas.
Turandot : avec de tels adjectifs, le terrain est miné d'avance ! Comment y placer ma Turandot favorite, le glaçon, Nilsson ?
Récital Puccini : oui, oui, Friedmund, tu peux sans honte écouter le récital de Gheorghiu !
Kat.

Avatar du membre
philopera
Baryton
Baryton
Messages : 1202
Enregistré le : 12 mars 2005, 00:00
Localisation : Paris
Contact :

Message par philopera » 08 avr. 2005, 18:45

Merci Friedmund pour ton coup de main et merci à Nothung

Vous l'avez compris je place Callas n°1 partout dans ce Quizz alors je vais vous donner mes médailles d'Argent

Manon : Olivero

Tosca : Kabaivanska

Mimi : Freni

Butterfly : Scotto

Turandot : Nilsson

mc92
Soprano
Soprano
Messages : 87
Enregistré le : 31 mars 2004, 23:00

Message par mc92 » 08 avr. 2005, 19:41

Callas selon moi a grandement servi Puccini dans trois rôles en pariculier :Butterfly ,Turandot et Tosca.
Son chant traduisait parfaitement l'évolution psychologique de Cio-Cio San :naiveté du début, l'espérance puis le sens du devoir..Tebaldi ou Scotto ne parviennent pas à exprimer toutes les facettes du personnage.
Sinon j'ai un petit faible pour les Butterfly "fragiles" comme celle de M.Freni ou de Y.Huang (petite voix mais interprétation très touchante...c'est par la bo du film de FM que j'ai découvert l'oeuvre).

Dans Tosca, Callas est souveraine...(voix et interprétation).Différentes mais intéressantes sont les Tosca de Kaibanvanska (Parme 76) ou de L.Price (Karajan II).
Gheorghiu m'avait agréablement surpris au disque (très bon IIIème acte) même si son visse d'arte est quelconque.

Enfin dans Turandot, Callas est à sa place , une des rares à conférer à une âme à la princesse de glace (très beau " in questa reggia" ...j'adore l'abandon avec lequel elle chante "principessa Lo-u -ling.
Mais je préfère tout de même entendre B.Nilsson fort bien entourée dans ses intégrales contrairement à Callas.

Quant à Mimi voici mon tiercé gagnant : Freni, Cotrubas,Vaduva
Gheorghiu dans la version Chailly aux côtés de Roberto est plutôt convaicante.
(je n'ai pas eu l'occasion d'entendre la Mimi de Callas).

Le récital Puccini de J.Varady ( chez Orfeo) m'a bien plu notamment sa Manon, sa Butterfly,sa Suor Angelica.

Avatar du membre
philopera
Baryton
Baryton
Messages : 1202
Enregistré le : 12 mars 2005, 00:00
Localisation : Paris
Contact :

Message par philopera » 08 avr. 2005, 19:50

mc92 a écrit :

(je n'ai pas eu l'occasion d'entendre la Mimi de Callas).

.
Ton gout m'a l'air parfait ( normal puisqu'il est identique au mien :lol: )
Alors n'hésite pas une demi seconde, ecoute la Mimi de Callas et prépare tes mouchoirs ; Di stefano est un bien séduisant Rodolfo cela dit en passant même si en 57 sa voix commençait à être moins belle....

Avatar du membre
Xavier
Rainbow Maker
Messages : 1062
Enregistré le : 03 mars 2003, 00:00
Localisation : Somewhere over the rainbow
Contact :

Message par Xavier » 08 avr. 2005, 21:41

[quote="Friedmund"]
1) Quelle est la seule à avoir donner cette angoisse fièvreuse à la mort de Manon Lescaut?
Scotto
2) Quelle est la seule, dont la Mimi sonne comme une vraie femme faite de désirs et de peurs, et non pas une blondinette naïve et "si malheureuse" sortie tout droit d'un film sentimental hollywoodien de série C?
Il y en a plusieurs : Stella, Scotto toujours et Ricciarelli
3) Quelle est la seule Tosca a) vraiment crédible dramatiquement b) rendant toutes les facettes du personnage (artiste, amoureuse, angoisée, violente, rigide moralement etc)?
Ah, là je veux bien convenir qu'un seul nom me vient à l'esprit : Callas !
4) Joker pour Butterfly que je n'aime pas globalement, mais dont le "Con onor muore" est un sommet d'émotion
Moffo
5) Quelle est la seule Turandot réellement fièvreuse et désirable?
Inge Borkh
6) Qui a fait avec Alberto Erede le plus grand récital puccinien de tous les temps?
Stella

Pourquoi toujours croire que ce qu'on aime est l'évidence même ?

X

Avatar du membre
aroldo
Baryton
Baryton
Messages : 1706
Enregistré le : 29 nov. 2004, 00:00

Message par aroldo » 09 avr. 2005, 00:25

Xavier a écrit :
Friedmund a écrit : 6) Qui a fait avec Alberto Erede le plus grand récital puccinien de tous les temps?
Stella
X
:D :D :D
Difficile en tous cas de prétendre être objectif, il faut bien le reconnaitre. Mais pour moi, Callas n'a pas la sensualité ondoyante des pucciniennes, question de timbre, de couleurs, et d'aigus douloureux. Mimi ou Manon sont des jeunes filles ... qui nous fera croire que Callas a jamais eu la voix idéale pour incarner une jeune fille ? Ces incarnations sont magistrales car calculées. Elle fait tout ce qu'elle peut, avec une intelligence diabolique, pour "jouer" la cousette, la japonaise de 15 ans ou la petite couventine. Mais cet effort, magnifique artistiquement parlant (je me rappelle de son récital d'airs français : elle chantait Marguerite sans avoir la voix pour cela exactement comme on l'attendait) ruine tout pour moi.
Et à mon avis si elle détestait Puccini et ses petites femmes c'était en femme de gout consciente de ses propres "limites". Elle aurait pu au disque exploiter un autre répertoire. Ce ne sont ni sa voix ni son gout qui l'ont fait chanter Mimi, Manon, Nedda, Aida ou Leonora de la Forza, mais les lois du marketing !
l'enlevement de Clarissa a été un des évènements de ma jeunesse.

Avatar du membre
Friedmund
Baryton
Baryton
Messages : 1124
Enregistré le : 20 nov. 2004, 00:00
Localisation : Paris
Contact :

Message par Friedmund » 09 avr. 2005, 01:03

Xavier a écrit : Pourquoi toujours croire que ce qu'on aime est l'évidence même ?
X
Ce n'est pas le cas, loin s'en faut :)

Ce fil à démarrer sur quelques posts quasi-unanimes sur l'incompatibilité puccinienne de Callas... il fallait bien forcer un peu le trait dans l'autre sens sur la forme :D

Après, pour le reste, de gustibus et caetera. :wink:

Avatar du membre
philopera
Baryton
Baryton
Messages : 1202
Enregistré le : 12 mars 2005, 00:00
Localisation : Paris
Contact :

Message par philopera » 09 avr. 2005, 06:54

aroldo a écrit : Et à mon avis si elle détestait Puccini et ses petites femmes c'était en femme de gout consciente de ses propres "limites". Elle aurait pu au disque exploiter un autre répertoire. Ce ne sont ni sa voix ni son gout qui l'ont fait chanter Mimi, Manon, Nedda, Aida ou Leonora de la Forza, mais les lois du marketing !
Pas si sûr que cela que Callas "detestait" les femmes de Puccini et qu'elle n'ait chanté ces rôles que pour obeir au marketting . Comment expliquer en effet que Callas au sommet de sa gloire ait choisir de se glisser SUR SCENE dans la peau de la petite geisha de 15 ans ! c'était à Chicago pour 3 soirs en Novembre 1955 !! ( 1 mois après elle était Norma à la Scala !). Je ne peux concevoir que Callas ait pu chanter ces rôles artificiellement sans ressentir les émotions ces personnages.
PS / PAuse PAris MAtch à titre exceptionnel : Il semble que Callas en privé était justement une petite femme sentimentale : cf ses lettres à Meneghini et son histoire avec Onasis

Avatar du membre
HV
Alto
Alto
Messages : 295
Enregistré le : 21 juil. 2004, 23:00

Message par HV » 09 avr. 2005, 08:29

J'ajouterais bien une 7e question à la liste de Friedmund pour Liu, et je dirais Ricciarelli (avec Carreras et Marton à Vienne)
Quand à Turandot, je rejoins Xavier pour Inge Borkh.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 9 invités