Versions discographiques d'Eugène Onéguine

L'actu; découvertes, sorties, critiques et conseils !
Hopera
Soprano
Soprano
Messages : 70
Enregistré le : 12 oct. 2012, 23:00
Contact :

Versions discographiques d'Eugène Onéguine

Message par Hopera » 15 août 2014, 13:24

Bonjour,

Quel est pour vous le meilleur enregistrement d'Eugène Onéguine ?

Avatar du membre
aurele
Basse
Basse
Messages : 2262
Enregistré le : 30 août 2006, 23:00
Contact :

Re: Versions discographiques d'Eugène Onéguine

Message par aurele » 15 août 2014, 13:29

En disque, je ne connais que la version Levine avec Thomas Allen, Mirella Freni et Neil Schicoff notamment. Une bonne version mais pas la meilleure probablement.

Hopera
Soprano
Soprano
Messages : 70
Enregistré le : 12 oct. 2012, 23:00
Contact :

Re: Versions discographiques d'Eugène Onéguine

Message par Hopera » 15 août 2014, 13:32

Oui, c'est aussi ce que je me dis. Gergiev l'a-t-il enregistré ?

Hopera
Soprano
Soprano
Messages : 70
Enregistré le : 12 oct. 2012, 23:00
Contact :

Re: Versions discographiques d'Eugène Onéguine

Message par Hopera » 15 août 2014, 13:32

Je connais aussi celle avec Hvorostovsky.

Avatar du membre
Lucas
Baryton
Baryton
Messages : 1797
Enregistré le : 07 janv. 2005, 00:00
Contact :

Re: Versions discographiques d'Eugène Onéguine

Message par Lucas » 15 août 2014, 16:05

Cela se joue entre la vieille version remasterisée de Melik Pachayev (avec la pochette ci-dessous : attention les autres éditions sont moins bonnes sur le plan sonore) avec l'un des plus grands ténors de tous les temps (Lemeshev a tout pour lui : beauté du timbre, voix mixte parfaite ... Le tout au service de nuances rares et d'une sensibilité à fleur de peau) et Vichnievskaya, à son zénith. Seules petites réserves : un prise de son un peu datée et un baryton correct sans plus.

Sinon, il y a la version Bychkov avec une meilleure prise de son et un Hvorostovsky formidable et très bien entouré (Focile et Shicoff). Si tu découvres l'œuvre, il faut savoir que la première édition (pochette ci-dessous) propose un livret traduit en français. Et comme il est tiré d'un texte de Pouchkine, cela vaut le coup :


Image Image

Avatar du membre
Polyeucte
Baryton
Baryton
Messages : 1750
Enregistré le : 21 juil. 2005, 23:00
Localisation : Vincennes
Contact :

Re: Versions discographiques d'Eugène Onéguine

Message par Polyeucte » 15 août 2014, 16:11

Et si les prises de son un peu anciennes ne font pas peur, la version de 1937 qui à mon sens surclasse celle de Melik-Pashayev :

Image

Nortsov est un Onegin magistral, loin devant Belov un peu mou quand même :?
Et puis Kozlovsky en Lenski... aussi bien que Lemeshev voir même mieux!
Kruglikova magnifique aussi en Tatiana.

Et pour l'époque, Naxos propose une très bonne qualité de son!
http://erikcarnets.fr/
"Périsse mon œuvre, périsse mon Faust, mais que Polyeucte soit repris et vive " Charles GOUNOD

Avatar du membre
Lucas
Baryton
Baryton
Messages : 1797
Enregistré le : 07 janv. 2005, 00:00
Contact :

Re: Versions discographiques d'Eugène Onéguine

Message par Lucas » 15 août 2014, 16:16

Polyeucte a écrit :
Et pour l'époque, Naxos propose une très bonne qualité de son!
Kruglikova est quand même bien acide tout comme la prise de son ... alors que l'édition remasterisée de Malik-Pachayev que j'ai signalée est bien plus confortable sur le plan sonore (plutôt meilleure que les gravures contemporaines de Callas ou Schwarzkopf).

PS : Gergiev, cela existe en DVD, soit dans une version très occidentalisée (Fleming, Vargas mais avec un Hvorostovsky toujours magnifique), soit dans une lecture lentissime et soporifique en dépit d'une belle distribution (Netrebko, Beczala ...).

Avatar du membre
Polyeucte
Baryton
Baryton
Messages : 1750
Enregistré le : 21 juil. 2005, 23:00
Localisation : Vincennes
Contact :

Re: Versions discographiques d'Eugène Onéguine

Message par Polyeucte » 15 août 2014, 16:23

Lucas a écrit :Kruglikova est quand même bien acide tout comme la prise de son ... alors que l'édition remasterisée de Malik-Pachayev que j'ai signalée est bien plus confortable sur le plan sonore (plutôt meilleure que les gravures contemporaines de Callas ou Schwarzkopf).
On parle bien de la version de 1937 (et non de la version 48 avec la même Kruglikova)?
Parce que je ne trouve pas cette voix soit particulièrement acide!

Pour la qualité de prise de son, bien sûr que c'est moins bon qu'en 55... on est quand même largement avant et sans les techniques qu'ont obtenus les russes pour les enregistrements!
Mais pour quelqu'un d'habitué à des prises de son un peu anciennes, ça vaut largement le coup je trouve!
http://erikcarnets.fr/
"Périsse mon œuvre, périsse mon Faust, mais que Polyeucte soit repris et vive " Charles GOUNOD

Hopera
Soprano
Soprano
Messages : 70
Enregistré le : 12 oct. 2012, 23:00
Contact :

Re: Versions discographiques d'Eugène Onéguine

Message par Hopera » 15 août 2014, 20:30

Merci pour ces conseils. J'avoue avoir un peu "peur" des versions aussi anciennes que 1937, car je suis habitué à et apprécie beaucoup la netteté du son. Je constate que les enregistrements récents ne sont pas légion et qu'ils n'ont pas chamboulé le paysage discographique...

Avatar du membre
Polyeucte
Baryton
Baryton
Messages : 1750
Enregistré le : 21 juil. 2005, 23:00
Localisation : Vincennes
Contact :

Re: Versions discographiques d'Eugène Onéguine

Message par Polyeucte » 15 août 2014, 20:35

Ben si... Bychkov est récent (92) et fait parti des meilleurs... mieux même que Levine de la même époque...
Après plus récemment ce sont des DVD qui sont sortis...

Celui du MET dirigé par Gergiev et mis en scène par Carsen réunit Hvorostovsky et Fleming pour une très belle version aussi!
http://erikcarnets.fr/
"Périsse mon œuvre, périsse mon Faust, mais que Polyeucte soit repris et vive " Charles GOUNOD

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 9 invités