Page 3 sur 7

Posté : 13 juin 2005, 15:35
par tuano
Pour une approche "light", il y a aussi le CD d'Inge Borkh (Fritz Reiner dirige le Chicago Symphony Orchestra) avec des extraits d'Elektra. C'est comme ça que j'ai commencé.

Posté : 13 juin 2005, 15:42
par philopera
tuano a écrit :Pour une approche "light", il y a aussi le CD d'Inge Borkh (Fritz Reiner dirige le Chicago Symphony Orchestra) avec des extraits d'Elektra. C'est comme ça que j'ai commencé.
Frances Yeend en Chrysothémis :? :( :x :cry: ; je suis partisan d'extraits d'opéras pour commencer "light" comme tu dis mais diminuer la quantité n'implique pas forcement de diminuer la qualité :wink:

Posté : 13 juin 2005, 19:01
par aroldo
Je l'ai dit sur le fil Nilsson mais je persiste : la reconnaissance qui m'a le plus prise aux tripes, en même temps qu'elle m'est apparue comme une ivresse sonore incomparable c'est le Ludwig/Berry !
Quel dommage que Christa n'ait pas chanté le rôle en entier !
Sinon personne ne peut nous dire un mot du Bohm de chez DG ? :?:

Posté : 13 juin 2005, 19:17
par philopera
aroldo a écrit :
Quel dommage que Christa n'ait pas chanté le rôle en entier !
:?:
J'adore Ludwig mais autant je regrette son Isolde autant je ne la reve pas en Elektra . Je suis d'accord avec toi pour la beauté de la reconnaissance d'Oreste mais je l'imagine mal dans le reste ( en particulier l'affrontement avec Chlytemnestre )

Posté : 13 juin 2005, 19:47
par cyrilll
philopera a écrit :
aroldo a écrit :
Quel dommage que Christa n'ait pas chanté le rôle en entier !
:?:
J'adore Ludwig mais autant je regrette son Isolde autant je ne la reve pas en Elektra . Je suis d'accord avec toi pour la beauté de la reconnaissance d'Oreste mais je l'imagine mal dans le reste ( en particulier l'affrontement avec Chlytemnestre )
Tout à fait d'accord.

Sinon, la vidéo est peut-être mieux pour ce genre d'opéra ? Je me souviens que la première fois que j'ai écouté Elektra au disque, j'ai cru entendre un long hurlement et c'est tout (forcément c'était Nilsson, version dirigée par Solti, que je ne recommande pas).
Le live avec Abbado est super. On dirait même que Marton pleure à un moment, non (scène avec Oreste je crois) ?
Sinon, ma version préférée c'est aussi Krauss (merci la bibliothèque de la rue de Rennes) Varnay, Hotter, Rysanek et une très bonne Clytemnestre, c'est insurpassable je trouve.
Le film ou dirige Bohm est quand même bizarrement ficelé... cf. les gros plans fixes, les voix qui sont pas très en phase avec les chanteurs qui jouent. Mais bon Rysanek, Varnay, DFD c'est génial.

Posté : 13 juin 2005, 21:36
par Poliuto
Si il n'en fallait qu'une ,ce serait Borkh/Boehm chez DG.L'anti Nilson .Pas de cri et de hurlement,mais une femme blessée chantant tout en nuances.Ecouter la scène de reconnaissance avec DFD en Orest...

A mettre au même niveau,la très large sélection avec Rose Pauly jadis parue chez Eklipse.La encore ,du vrai chant jamais poussé ni hurlé.Peut être même à placer avant Borkh.

Posté : 13 juin 2005, 22:10
par Friedmund
Pour commencer, dans un beau et bon son de studio chaleureux et non toniturant: BÖHM avec INGE BORKH et FISCHER-DIESKAU, sublimes tous deux, et la belle Klytemnestra de JEAN MADEIRA. Et puis surtout BÖHM, merveilleux straussien, qui rend toute la beauté de la partition avec transparence et retenue... ce qui rend encore la partition plus fascinante et plus emportante que le bruit assourdissant, froid et analytique bien que tonitruant de SOLTI.

Pour les live, MITROPOULOS 57 avec BORKH et DELLA CASA, ou bien KARAJAN pour l'affrontement de VARNAY et MÖDL. Les deux dans un très bon son.

Posté : 13 juin 2005, 23:00
par tuano
un live de 1957 dans un "très bon son" ?

Je n'ai pas entendu mais j'ai des doutes.

On pourrait quand même avoir les références discographiques de ce spectacle mythique ? Quelle est l'édition avec le meilleur son (et au meilleur prix) ?

Posté : 13 juin 2005, 23:21
par Friedmund
tuano a écrit :un live de 1957 dans un "très bon son" ?

Je n'ai pas entendu mais j'ai des doutes.

On pourrait quand même avoir les références discographiques de ce spectacle mythique ? Quelle est l'édition avec le meilleur son (et au meilleur prix) ?
Très bon son... pour un live 1957 naturellement. Orfeo l'a republié récemment à partir des bandes de la radio autrichienne à un prix modique (environ 25?), et dans un son vraiment magnifique comparé à la première édition que j'avais acheté il y a une dizaine d'année chez Fonit Cetra.

Pour rappel du cast de cette soirée légendaire: Inge Borkh, Jean Madeira, Lisa Della, Kurt Böhme, Max Lorenz... et même Marylin Horne dans une des servantes :wink:

Posté : 13 juin 2005, 23:27
par tuano
Friedmund a écrit :et même Marylin Horne dans une des servantes
alors j'achète !