Coffret Théodore Gouvy (Palazzetto Bru Zane, 2014)

L'actu; découvertes, sorties, critiques et conseils !
Répondre
Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 21904
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Coffret Théodore Gouvy (Palazzetto Bru Zane, 2014)

Message par JdeB » 02 janv. 2014, 15:40

Le Palazzetto Bru Zane lance une nouvelle collection de livres-disques intitulée "Portraits" qui a pour but de faire mieux connaître un compositeur français injustement méconnu.
Le premier volume de cette nouvelle série, fort bien illustré de documents rares, est consacré à Théodore Gouvy (1819-1898) dont l'oeuvre lyrique reste à explorer malgré une belle Eléctre et des disques de musique sacrée (Requiem, Stabat Mater, etc..)
On serait ravi de découvrir ses grandes cantates dramatiques comme Iphigénie en Tauride (1882), Polyxène (1894-95) ou Fortunato (1896-97) d'après le Matteo Falcone de Mérimée ainsi que ses ouvrages inspirés par des légendes scandinaves tels Asléga composé au cours de l'été 1876 ou Egill, écrit une décennie plus tard. Mais surtout son unique opéra, Le Cid dont il existe deux versions, la première de 1862 et la seconde des années 1864-1865.

Le présent coffret nous dévoile, en première discographique mondiale, "une scène dramatique" d'une petite douzaine de minutes: La Religieuse dont le manuscrit porte la date du 12 octobre 1875 et que Paris découvrit le 30 mars suivant au cours d'un grand concert Gouvy où l'on applaudit aussi son Requiem. Les vers sont empruntés à des fragments d'un poème de Charles Hubert Millevoye (1782-1816), un héritier de Chénier, poète officiel de Napoléon et précurseur des romantiques. Il s'inspire d'un recueil d'Alexander Pope sur Héloïse et Abélard publié en 1717.
La composition musicale s'inscrit dans la tradition avec son prélude symphonique, son récit cantatible, le "tempo di mezzo" et une montée en puissance lors d'un final dramatique sous forme de cabalette ( ici il ne s'agit pas d'un feu d'artifice de vocalises mais de l'acmé du drame).
La jeune mezzo française Clémentine Margaine y déploie son timbre sensuel, riche d'une large palette de couleurs, et y fait montre d'une diction et d'un sens du texte remarquables traduisant à merveille l'obsédante mélancolie de cette religieuse qui ne parvient pas à oublier son amant et rêve de le rejoindre dans la mort où son voile monastique deviendrait son linceul selon un passage du long poème de Millevoye non retenu par Gouvy.
On comprend dès lors qu'elle chante Carmen sur de grandes scènes comme Berlin (où elle sera aussi la Marguerite de Berlioz au printemps) et Rome, avant Munich, Toronto ou Washington dans un futur plus lointain, tandis que le Festival de Salzbourg l'affiche cet été dans une création mondiale...En France, seul l'Opéra de Saint-Etienne l'a programmée cette saison (le 16 avril prochain, dans la Shéhérazade de Ravel).
L'Orchestre de Liège l'accompagne avec brio et un véritable sens dramatique, un beau sens du clair-obscur, aussi.

Les amateurs de musique instrumentale découvriront une Fantaisie pastorale pour violon interprété par Tedi Papavrami, les ouvertures de Jeanne d'Arc, de La Giaour et du Festival ainsi que le Quaturor à cordes à cordes opus 56, pour la première fois enregistrés.

A découvrir dès le 28 janvier.

Jérôme Pesqué
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

Avatar du membre
jean-didier
Basse
Basse
Messages : 3416
Enregistré le : 02 août 2006, 23:00
Localisation : Asnières

Re: Coffret Théodore Gouvy (Palazzetto Bru Zane, 2014)

Message par jean-didier » 02 janv. 2014, 16:04

Merci pour cette bonne nouvelle. Théodore Gouvy n'a pas un nom très alléchant, mais c'est un compositeur à découvrir sans hésitation. Ses symphonies publiées chez CPO sont des vrais bijoux et semblent à certains moments sorties de la plume de ... Mendelssohn !

Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 21904
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Coffret Théodore Gouvy (Palazzetto Bru Zane, 2014)

Message par JdeB » 02 janv. 2014, 16:12

C'est d'ailleurs ainsi que le présente Alexandre Dratwicki dans sa notice : "le Mendelssohn français"
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 12 invités