Page 2 sur 6

Re: Discographie de Fidelio/Leonore

Posté : 04 mars 2005, 22:07
par bajazet
Friedmund a écrit :C'est vrai que c'est mieux chanté, a priori, mais pas dans le même esprit. Les chanteurs de Gardiner sont plus mozartiens et moins wagnériens que ceux de Blomstedt, et je trouve que cela marche mieux pour Leonore (comme pour Fidelio d'ailleurs, cf. Fricsay). Et Gardiner, c'est surtout infiniment mieux dirigé que Blomstedt qui sonne à mes oreilles affreusement lourd; le handicap fondamental de la version Blomstedt pourrait se résumer dans la question suivante: quel intérêt de restaurer Leonore pour le diriger comme Meistersinger? Je trouve qu'il y a plus de musicalité, de légereté, de vie et de splendeur musicale chez Gardiner (et les textes allemands de liaison sont magnifiques et magnifiquement récités).
Blomstedt est assez lourd en effet, mais je ne suis pas d'accord sur l'étiquette "wagnérien" des chanteurs. Moser était-elle "wagnérienne" alors ? De toute façon, c'est un opéra où il faut avoir un certain poids : Fricsay a beau être "mozartien", il a quand même Rysanek, Frick et Seefried dans sa manche, qui ne sont pas des voix légères, et c'est très bien ainsi.

Quant aux "textes de liaison" assumés par un récitant, je trouve ça insupportable. Surtout dans une ?uvre aussi fortement théâtrale (quoi qu'on en ait dit) que cet opéra !

Re: Discographie de Fidelio/Leonore

Posté : 04 mars 2005, 22:16
par Friedmund
bajazet a écrit : Blomstedt est assez lourd en effet, mais je ne suis pas d'accord sur l'étiquette "wagnérien" des chanteurs. Moser était-elle "wagnérienne" alors ? De toute façon, c'est un opéra où il faut avoir un certain poids : Fricsay a beau être "mozartien", il a quand même Rysanek, Frick et Seefried dans sa manche, qui ne sont pas des voix légères, et c'est très bien ainsi.
Moser, c'est pas du jeu :D Qui saurait classer cette voix? Par contre, Rysanek me semble justement très aérienne et légère chez Fricsay, comparée à ce qu'elle deviendra rapidement dans les années 60 et 70 (c'est vrai pour tous ces enregistrements des années 50 d'ailleurs, de Sieglinde à la Kaiserin, en passant par cette Leonore)
bajazet a écrit : Quant aux "textes de liaison" assumés par un récitant, je trouve ça insupportable. Surtout dans une ?uvre aussi fortement théâtrale (quoi qu'on en ait dit) que cet opéra !
Je déteste cela en temps habituels aussi (à commencer par ceux d'Harnoncourt, surtout dans Zauberflöte où cela gâche une des plus belles versions musicalement parlant du chef d'oeuvre mozartiens). Mais là, j'apprécie vraiment la qualité des textes retenues et la convictin avec lesquels ils sont dits. Cela ne me gène pas du tout dans cette Leonore, et j'attendscertains de ces textes désormais quand j'écoute l'intégrale.

Re: Discographie de Fidelio/Leonore

Posté : 04 mars 2005, 22:25
par bajazet
Friedmund a écrit :Rysanek me semble justement très aérienne et légère chez Fricsay, comparée à ce qu'elle deviendra rapidement dans les années 60 et 70 (c'est vrai pour tous ces enregistrements des années 50 d'ailleurs, de Sieglinde à la Kaiserin, en passant par cette Leonore)
Nous sommes d'accord. Mais si j'ose dire, c'est drôlement charnel pour de l'aérien ! C'est pour ça qu'on l'aime, hein ?
Mais franchement Martinpelto en Leonore chez Gardiner, c'est vraiment le service minimum pour un tel rôle. Non qu'elle ne soit pas une musicienne de premier ordre, d'une probité totale (idem pour son Electre d'Idoménée), mais pour le sang, le feu et les larmes, on repassera.

version fidelio

Posté : 04 mars 2005, 23:23
par phil06
à fortement conseiller :le live de böhm san-fr., vickers-rysanek 68(melodram) et le FURTW. flagstad-patzak-schwarzkpf,salz.50

Posté : 04 mars 2005, 23:28
par Golaud
Qui connaît la version de Barenboïm avec Waltraud Meier et Placido Domingo (Teldec) ?
Je ne l'ai jamais entendue mais je suppose que c'est assez exotique...

Re: version fidelio

Posté : 04 mars 2005, 23:32
par Friedmund
phil06 a écrit :à fortement conseiller :le live de böhm san-fr., vickers-rysanek 68(melodram) et le FURTW. flagstad-patzak-schwarzkpf,salz.50
OULA 8O Böhm-Rysanek-Vickers, celui là il me faut; publié en CD??????

Quant au 50, bien sûr, c'est d'une intensité dramatique orchestrale introuvable dans les deux autres éditions de Furt... et puis rien que pour l'Abscheulicher de Flagstad le disque vaut le déplacement.

Posté : 05 mars 2005, 09:35
par phenix
J'ai une version de Karajan des années 70 avec Janowitz , Ridderbusch , et autres . Mes souvenirs sont flous parce-que c'est un vinyle - pas écouté depuis longtemps - , je signale cet enregistrement qui est ma première écoute et découverte de ce superbe et unique opéra de Beethoven.

Posté : 05 mars 2005, 10:55
par Neil_Schicoff_tenor
Golaud a écrit :Qui connaît la version de Barenboïm avec Waltraud Meier et Placido Domingo (Teldec) ?
Je ne l'ai jamais entendue mais je suppose que c'est assez exotique...
J'ai écouté des extraits (seulements :oops: ) de ce CD. Domingo n'est pas le plus grand Florestan, d'un point de vue purement stylistique, Vickers, Heppner, Seiffert et même King (pourtant fatigué dans l'intégrale Orféo live de Böhm) sont bien meilleurs. Mais Domingo, ça reste Domingo, ce timbre ample, cette profonde musicalité!!
Meier, c'est un peu le contraire! Vocalement, tout n'est pas toujours nickel, mais elle s'engage dans Léonore avec une force Dramatique qui parvient même à passer l'épreuve redoutable du disque! Pour ce que j'en ai entendu, la direction de Barenboïm me paraît idéale, tendue, puissante et théâtrale!

Posté : 05 mars 2005, 13:02
par bajazet
phenix a écrit :J'ai une version de Karajan des années 70 avec Janowitz , Ridderbusch , et autres . Mes souvenirs sont flous parce-que c'est un vinyle - pas écouté depuis longtemps - , je signale cet enregistrement qui est ma première écoute et découverte de ce superbe et unique opéra de Beethoven.
Tu ne confonds pas ? Karajan a enregistré Fidelio avec Dernesch (EMI), Janowitz a gravé le rôle avec Bernstein (DG) : voir plus haut.

Posté : 05 mars 2005, 15:52
par phenix
Merci d'avoir rectifié le tir Bajazet , oui c'est bien Dernesch ; seul mon faible pour la voix de Janowitz peut éventuellemnt excuser cette erreur. :wink: