Discographie de Fidelio/Leonore

L'actu; découvertes, sorties, critiques et conseils !
bajazet
Basse
Basse
Messages : 2676
Enregistré le : 12 juin 2004, 23:00
Contact :

Message par bajazet » 06 mars 2005, 00:17

Il existe, je crois, un Fidelio dirigé par Erich Kleiber à la Radio de Cologne avec Nilsson, Hopf et Schöffler.
Qui le connaît et pourrait en parler ?

bajazet
Basse
Basse
Messages : 2676
Enregistré le : 12 juin 2004, 23:00
Contact :

Message par bajazet » 06 mars 2005, 00:52

Je suis en train de réécouter Leonore (je révise !).

Le rôle de Marzelline est notablement plus développé: un grand duo avec violon obligé la réunit à Leonore avant le grand air de celle-ci. Musique un peu décorative, sévèrement jugée en général, qui allentit le drame d'un certain point de vue, mais qui fait entendre un duo qui est évidemment un pur malentendu (on pense aux ensembles de la Clémence de Titus, par exemple) et qui comme tel est très prenant.

Le grand air de Léonore est moins concis que "Abscheulicher !", et surtout plus composite stylistiquement, avec une déferlante de vocalises d'opéra seria à la fin. C'est pas de la tarte pour la cantatrice !

Edda Moser est décidément magnifique dans ce rôle (1976). Elle a l'ampleur, la noblesse, la fougue, la tenue, et une expression douloureuse qui me subjugue. Et vraiment toute la partie parlée la montre admirablement investie, et subtile.

P.S. Elle avait été choisie par le chancelier Kohl pour interpréter Fidelio lors d'un concert officiel après la Chute du Mur (je ne sais plus dans quelle ville c'était).

Avatar du membre
Friedmund
Baryton
Baryton
Messages : 1227
Enregistré le : 20 nov. 2004, 00:00
Localisation : Paris
Contact :

Message par Friedmund » 06 mars 2005, 11:13

L'introduction orchestrale de l'air de Florestan ainsi que ses premières paroles sont saisissantes dans Leonore. C'est très wagnérien d'ailleurs, beaucoup moins lyrique et classique que ce que Beethoven en fera pour Fidelio, c'est une prison qui me sonne moins idéalisée.

Avatar du membre
tristan
Ténor
Ténor
Messages : 619
Enregistré le : 22 mai 2004, 23:00
Localisation : paris
Contact :

Tout en...

Message par tristan » 06 mars 2005, 12:05

....poursuivant mon voyage au pays des gloires wagnériennes et verdiennes, j' écoute avec EMOTION la fabuleuse soirée de réouverture de l'opéra de VIENNE le 5/11/1955 :

-MARTA MÖDL y est ,si cela est possible, encore plus "déchirante"qu' avec FURT en 53 ,sans doute l' émotion de l' évènement....

-DERMOTA ,c' est le grand style viennois ,qui sait se faire plus dramatique que dans ses immortels MOZART!

-Mais autre merveille, le PIZARRO déchaîné et léonin de PAUL SCHÖFFLER
d' un dramatisme qui fait fureur au 2 en face de MARTA !

-"GURNEMANZESQUE" le grand ROCCO de LUDWIG WEBER ;son "GELOBT sei GOTT!" donne le frisson!

-ET.....pour couronner le tout ,la passion fervente ,les tempos enflammés, les silences inquiétants, une respiration sans cesse haletante,LE GRAND KARL BÖHM à qui nous portons une éternelle reconnaissance pour toutes les soirées exaltantes qu' il nous a léguées!

PS:(perfide):conseil à MR MINKOWSKI :qu' il écoute ,avant son concert, BÖHM 55.....

Avatar du membre
Clement
Ténor
Ténor
Messages : 502
Enregistré le : 12 août 2004, 23:00
Localisation : PARIS

Re: Tout en...

Message par Clement » 06 mars 2005, 13:00

tristan a écrit :....poursuivant mon voyage au pays des gloires wagnériennes et verdiennes, j' écoute avec EMOTION la fabuleuse soirée de réouverture de l'opéra de VIENNE le 5/11/1955 :
voilà ce que j'ai commencé à écouter. pour l'instant j'ai des impressions mitigées... sur Seefried notamment, qui s'en est déjà pris pas mal sur le fil "monstres sacrés massacrés". J'ai écouté jusqu'au grand air de Leonore seulement, Mödl ne m'a pas fasciné jusqu'à présent, mais on ne saurait dire qu'elle n'est pas engagée dramatiquement. les voix graves sont très bien, mais on a coupé l'air de Rocco ?! il est normalement présent dans toutes les versions de l'oeuvre, 1814 y compris ?
il faut que j'écoute plus avant et que je réécoute.

Avatar du membre
tristan
Ténor
Ténor
Messages : 619
Enregistré le : 22 mai 2004, 23:00
Localisation : paris
Contact :

coupure....

Message par tristan » 06 mars 2005, 21:46

Qui a décidé cette coupure? BÖHM? sûrement pas !
Par contre, quel dramatisme , quelle tension insoutenable,et MÖDL dans son duo: "OH!NAMENLOSE FREUDE!" que de passion vraie!et de sincérité!

Montfort
Ténor
Ténor
Messages : 847
Enregistré le : 22 mai 2005, 23:00
Localisation : Paris XVI

Re: Discographie de Fidelio/Leonore

Message par Montfort » 02 juin 2005, 09:23

bajazet a écrit :En attendant la Leonore dirigée par Minkowski, quels enregistrements recommandez-vous ?

1) Pour Leonore (version originale de Fidelio, sensiblement plus longue), la version dirigée par Gardiner est fort célèbre, mais la précédente est beaucoup mieux chantée : Edda Moser y est stupéfiante, et remarquable dans les dialogues parlés, un de ses tout plus grands disques; Donath, Adam, Riddermusch excellents; Cassily s'en tire très bien. le tout est dirigé par Blomstedt avec la Staatskapelle de Dresde (Berlin Classics).

2) Pour Fidelio, j'aime beaucoup plusieurs versions :

? Furwängler à Vienne avec Mödl, Jurinac et Windgassen : préférer le live au studio, plus figé et dépourvu des dialogues parlés. Un must de toute façon.

? Böhm : soit le studio à Dresde chez DG (avec une Gwyneth Jones comme on aurait voulu toujours l'entendre : somptueuse et ardente), soit le live de Munich (Orfeo) avec Behrens (magnifique), Popp, Moll, etc. La direction de Böhm est celle que je préfère sans doute dans cette ?uvre.

? Klemperer : non pas le studio avec Ludwig, mais le live de Covent Garden (chez Testament), avec Jurinac en Leonore, Vickers et Hotter : fabuleux.

? Fricsay enfin, chez DG : il réunit Rysanek, Seefried, Fischer-Dieskau en grand méchant, Haefliger à sa limite. La direction est délibérément tournée vers le XVIIIe siècle, fluide et agile, la matière orchestrale allégée. Interprétation à connaître de toute façon.
Je confirme : le Fidelio de Furtwangler (live avec Moedl) est un témoignage exceptionnel : outre ses qualités vocales et musicales, c'est le premier opéra joué à Vienne après le départ des soviètiques, donc pour les autrichiens une libération.
Montfort

Avatar du membre
philopera
Ténor
Ténor
Messages : 730
Enregistré le : 12 mars 2005, 00:00
Localisation : Paris
Contact :

Message par philopera » 09 juin 2005, 19:31

FIDELIO CE SOIR sur la BBC
Distribution :
Leonore ...... Elizabeth Byrne
Florestan ...... Ian Storey
Marzelline ...... Sarah Redgwick
Rocco ...... Ulrich Dünnebach
Jaquino ...... Colin Judson
Don Pizarro ...... Peter Sidhom
Don Fernando ...... Michael George
Chorus and Orchestra of Scottish Opera
Richard Armstrong (conductor


Cliquez ici : http://www.bbc.co.uk/radio/aod/mainfram ... dio3.shtml

Avatar du membre
philou
Alto
Alto
Messages : 424
Enregistré le : 10 mars 2004, 00:00
Localisation : Paris
Contact :

Message par philou » 09 juin 2005, 19:58

J'en profite pour signaler le DVD de Fidelio du Metropolitan dirigé par Levine avec une distibution fastueuse qui m'a enchanté !
Voyez plutôt :
Don Fernando - Robert Lloyd
Don Pizarro - Falk Struckmann
Florestan - Ben Happner
Leonore - Karita Mattila
Rocco - René Pape
Marzelline - Jenniffer Welch-Babidge
Jaquino - Matthew Polenzani

En plus c'est très bien filmé, et la mise- en-scène de Jürgen Flimm remarquablement efficace....

Caroline
Messages : 49
Enregistré le : 12 mai 2005, 23:00
Localisation : Nord de la Bourgogne

Re: Discographie de Fidelio/Leonore

Message par Caroline » 22 juin 2005, 15:43

bajazet a écrit : — Böhm : soit le studio à Dresde chez DG (avec une Gwyneth Jones comme on aurait voulu toujours l'entendre : somptueuse et ardente)
Je viens de voir que cette version sera disponible d'ici quelques jours pour moins de 13 euros...

http://www.amazon.fr/exec/obidos/ASIN/B ... 68-1279328

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 21 invités