Discographie de Fidelio/Leonore

L'actu; découvertes, sorties, critiques et conseils !
bajazet
Basse
Basse
Messages : 2676
Enregistré le : 12 juin 2004, 23:00
Contact :

Discographie de Fidelio/Leonore

Message par bajazet » 04 mars 2005, 14:28

En attendant la Leonore dirigée par Minkowski, quels enregistrements recommandez-vous ?

1) Pour Leonore (version originale de Fidelio, sensiblement plus longue), la version dirigée par Gardiner est fort célèbre, mais la précédente est beaucoup mieux chantée : Edda Moser y est stupéfiante, et remarquable dans les dialogues parlés, un de ses tout plus grands disques; Donath, Adam, Riddermusch excellents; Cassily s'en tire très bien. le tout est dirigé par Blomstedt avec la Staatskapelle de Dresde (Berlin Classics).

2) Pour Fidelio, j'aime beaucoup plusieurs versions :

? Furwängler à Vienne avec Mödl, Jurinac et Windgassen : préférer le live au studio, plus figé et dépourvu des dialogues parlés. Un must de toute façon.

? Böhm : soit le studio à Dresde chez DG (avec une Gwyneth Jones comme on aurait voulu toujours l'entendre : somptueuse et ardente), soit le live de Munich (Orfeo) avec Behrens (magnifique), Popp, Moll, etc. La direction de Böhm est celle que je préfère sans doute dans cette ?uvre.

? Klemperer : non pas le studio avec Ludwig, mais le live de Covent Garden (chez Testament), avec Jurinac en Leonore, Vickers et Hotter : fabuleux.

? Fricsay enfin, chez DG : il réunit Rysanek, Seefried, Fischer-Dieskau en grand méchant, Haefliger à sa limite. La direction est délibérément tournée vers le XVIIIe siècle, fluide et agile, la matière orchestrale allégée. Interprétation à connaître de toute façon.

Avatar du membre
aroldo
Baryton
Baryton
Messages : 1753
Enregistré le : 29 nov. 2004, 00:00

Message par aroldo » 04 mars 2005, 14:40

Je partage tes gouts au moins pour Fricsay parce que c'est ma première version et pour Klemperer live.
J'ajouterai que le studio n'est pas mal non plus (et j'adore Ludwig)
mais pour moi le couple fétiche c'est Janowitz (je sais qu'elle est limite, mais ça la rend encore plus émouvant comme dans Sieglinde) et Kollo. Et la lecture de Bernstein est quand même tellement électrisante. A connaître aussi je crois.

Avatar du membre
Neil_Schicoff_tenor
Alto
Alto
Messages : 491
Enregistré le : 17 janv. 2005, 00:00

Message par Neil_Schicoff_tenor » 04 mars 2005, 15:53

Sinon une belle version chez RCA (qui doit dater de la moitié des années 90) dirigée par Davis avec Voigt et Heppner.
Il existe aussi un DVD, au met, avec Mattila et Heppner derechef
J'ai aussi entendu parler d'un DVD dirigé à Berlin (ou Vienne je sais plus) par Dohnanyi, et je sais pas la distribution, quelqu'un peut m'éclairer?
J'adôôôre Fidelio

Clem

Avatar du membre
aroldo
Baryton
Baryton
Messages : 1753
Enregistré le : 29 nov. 2004, 00:00

Message par aroldo » 04 mars 2005, 16:03

tiens ça c'est un Clem que je connnais et qui adoooooooore Neil

Avatar du membre
Clement
Ténor
Ténor
Messages : 502
Enregistré le : 12 août 2004, 23:00
Localisation : PARIS

Message par Clement » 04 mars 2005, 18:15

je suis un autre Clément, mais je ne connais pas Fidelio... je viens justement cet après midi de prendre la version Böhm avec Mödl (qu'on m'a conseilllée dans le fil sur elle), j'espère que ça me donnera la passion de cette oeuvre dont je connais de très larges extraits mais que je n'ai jamais écoutée dans son intégralité... je m'inquiète de ne pas voir cette version parmi les favorites de Bajazet dont je révère les choix éclairés...

bajazet
Basse
Basse
Messages : 2676
Enregistré le : 12 juin 2004, 23:00
Contact :

Message par bajazet » 04 mars 2005, 18:37

Cher Clément, tu veux parler sans doute de la version Furtwängler ?
Du reste, elle a été republiée (le live, veu-je dire) chez Andante dans un coffret qui comprend aussi le live de Böhm, pour la réouverture de l'Opéra de Vienne en 1955.

Je n'ai pas entendu la version Davis, mais je doute BEAUCOUP que Voigt soit une Leonore.

J'ajoute que quand Klemperer a dirigé Fidelio à Covent-Garden, l'une de ses Leonore était Crespin. Je ne sais s'il existe une trace d'une de ces représentations.

Avatar du membre
Clement
Ténor
Ténor
Messages : 502
Enregistré le : 12 août 2004, 23:00
Localisation : PARIS

Message par Clement » 04 mars 2005, 20:42

bajazet a écrit :Cher Clément, tu veux parler sans doute de la version Furtwängler ?
Du reste, elle a été republiée (le live, veu-je dire) chez Andante dans un coffret qui comprend aussi le live de Böhm, pour la réouverture de l'Opéra de Vienne en 1955.
le coffret emprunté à la médiathèque ne comprend que le live de la réouverture de l'opéra de Vienne, donc Böhm, Mödl avec Dermota en Florestan, Kmentt, Seefried, Weber, Schöffler, Kamann. 2 CD parus chez Frequenz. je vais potasser l'avant-scène opéra à côté de ça pour devenir incollable sur l'oeuvre.

bajazet
Basse
Basse
Messages : 2676
Enregistré le : 12 juin 2004, 23:00
Contact :

Message par bajazet » 04 mars 2005, 20:53

Mille excuses, c'est moi qui confondais avec un autre live viennois de Böhm avec Seefried mais sans Mödl.

L'Avant-Scène sur Fidelio a été renouvelé il y a quelques années. J'ai toujours la première mouture, où c'est d'ailleurs Segalini qui a écrit la discographie ?

Avatar du membre
Friedmund
Baryton
Baryton
Messages : 1227
Enregistré le : 20 nov. 2004, 00:00
Localisation : Paris
Contact :

Re: Discographie de Fidelio/Leonore

Message par Friedmund » 04 mars 2005, 21:49

bajazet a écrit :En attendant la Leonore dirigée par Minkowski, quels enregistrements recommandez-vous ?

1) Pour Leonore (version originale de Fidelio, sensiblement plus longue), la version dirigée par Gardiner est fort célèbre, mais la précédente est beaucoup mieux chantée : Edda Moser y est stupéfiante, et remarquable dans les dialogues parlés, un de ses tout plus grands disques; Donath, Adam, Riddermusch excellents; Cassily s'en tire très bien. le tout est dirigé par Blomstedt avec la Staatskapelle de Dresde (Berlin Classics).
C'est vrai que c'est mieux chanté, a priori, mais pas dans le même esprit. Les chanteurs de Gardiner sont plus mozartiens et moins wagnériens que ceux de Blomstedt, et je trouve que cela marche mieux pour Leonore (comme pour Fidelio d'ailleurs, cf. Fricsay). Et Gardiner, c'est surtout infiniment mieux dirigé que Blomstedt qui sonne à mes oreilles affreusement lourd; le handicap fondamental de la version Blomstedt pourrait se résumer dans la question suivante: quel intérêt de restaurer Leonore pour le diriger comme Meistersinger? Je trouve qu'il y a plus de musicalité, de légereté, de vie et de splendeur musicale chez Gardiner (et les textes allemands de liaison sont magnifiques et magnifiquement récités).
bajazet a écrit :En attendant la Leonore dirigée par Minkowski, quels enregistrements recommandez-vous ?

2) Pour Fidelio, j'aime beaucoup plusieurs versions :

? Furwängler à Vienne avec Mödl, Jurinac et Windgassen : préférer le live au studio, plus figé et dépourvu des dialogues parlés. Un must de toute façon.

? Böhm : soit le studio à Dresde chez DG (avec une Gwyneth Jones comme on aurait voulu toujours l'entendre : somptueuse et ardente), soit le live de Munich (Orfeo) avec Behrens (magnifique), Popp, Moll, etc. La direction de Böhm est celle que je préfère sans doute dans cette ?uvre.

? Klemperer : non pas le studio avec Ludwig, mais le live de Covent Garden (chez Testament), avec Jurinac en Leonore, Vickers et Hotter : fabuleux.

? Fricsay enfin, chez DG : il réunit Rysanek, Seefried, Fischer-Dieskau en grand méchant, Haefliger à sa limite. La direction est délibérément tournée vers le XVIIIe siècle, fluide et agile, la matière orchestrale allégée. Interprétation à connaître de toute façon.
Je suis parfaitement d'accord, même si je trouve dommage de se priver de la Leonore de Ludwig et du coffret EMI de Klemperer. Pour Fricsay, je rajouterai que d'entendre Rysanek et Fischer-Dieskau dans toute la beauté de leur jeunesse, encore très purs de voix et de manièrismes, à nu en quelque sorte, rajoute encore à la splendeur du coffret Fricsay, de loin mon Fidelio préféré.

Avatar du membre
Friedmund
Baryton
Baryton
Messages : 1227
Enregistré le : 20 nov. 2004, 00:00
Localisation : Paris
Contact :

Message par Friedmund » 04 mars 2005, 21:54

aroldo a écrit :mais pour moi le couple fétiche c'est Janowitz (je sais qu'elle est limite, mais ça la rend encore plus émouvant comme dans Sieglinde) et Kollo. Et la lecture de Bernstein est quand même tellement électrisante. A connaître aussi je crois.
Après Fricsay, je pense que Bernstein est mon second choix, pour Janowitz avant tout (combien je partage ton avis sur la Leonore et la Sieglinde de Janowitz; j'aurai ajouté son Elisabeth de Valois à la liste de ces rôles limites d'hypersensibles qui lui conviennent mystérieusement si bien), mais aussi Bernstein qui nous fait un finale incroyable de vie et de joie, avec le Fernando sans égal de Fischer-Dieskau, autre splendeur de ce coffret.

Par contre je ne partage pas ton enthousiasme pour Kollo, dont le 'Gott' initial me rappelle la boutade de Walter Legge lors de l'enregistrement de la Forza de Callas: il aurait fallu fournir un médicament contre le mal de mer pour supporter cet aigu instable et mal maitrisé. D'autant plus dommage que l'introduction du II par Bernstein est une expérience musicale incroyable (comme sa Leonore III d'ailleurs).

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 9 invités