Discographie de L'ELISIR D'AMORE (Gaetano Donizetti)

L'actu; découvertes, sorties, critiques et conseils !
Avatar du membre
Leporello84
Basse
Basse
Messages : 2206
Enregistré le : 11 juil. 2010, 23:00
Contact :

Discographie de L'ELISIR D'AMORE (Gaetano Donizetti)

Message par Leporello84 » 01 sept. 2011, 13:58

Bonjour
Je crois que j'ouvre un fil nouveau, consacré donc à la discographie de L'elisir d'amore, l'opéra-bouffe en deux actes de Gaetano Donizetti.

Quelles sont vos meilleures versions CD? Et, séparément, quel artiste est le meilleur en Nemorino, en Belcore, en Dulcamara? Quelle soprano est la meilleure Adina?

Pour ma part, j'aime beaucoup le Belcore de Leo Nucci (Deutsche Grammophon, James Levine), et le truculent Dulcamara d'Enzo Dara. L'Adina de Kathleen Battle me semble détestable, trop méchante et moqueuse, et son dernier grand air ne me semble pas sincère du tout. Le Nemorino de Pavarotti est excellent, mais pas impérissable. En tout cas, je le trouve plus naturel avec Bonynge (Decca).

Beaucoup moins mémorable à mon sens, le docteur Dulcamara de Simone Alaimo (Decca, Pidò), qui en fait trop et dont la voix est plus une voix d'opérette, de par sa légereté et sa finesse. Avec lui, Gheorghiu est un peu comme Battle. L'Adina de Mirella Freni me semble être l'exact contraire de celle de Battle: trop gentille et mignonne pour jouer les capricieuses (Glyndebourne, Cillario). Luigi Alva est lui très touchant en Nemorino.

Quelqu'un a-t-il des renseignements sur la cabalette d'Adina "Nel dolce incanto di tal momento", qui survient à la place de "Il mio rigor dimentica" à la fin du deuxième acte, et qu'on ne trouve qu'avec Joan Sutherland et Richard Bonynge? Cette cabalette très agréable est introuvable ailleurs et je n'ai aucune idée d'où elle provient, et pourquoi on lui préfère la seconde.

Quelqu'un connaît-il une version vraiment intégrale de l'opéra? Je veux dire, avec toutes les reprises des ensembles et des cabalettes, et sans la coupure traditionnelle du quatuor "Io già m'immagino" (rarement donné, et encore plus avec sa reprise)?

Merci!

muriel
Basse
Basse
Messages : 2873
Enregistré le : 17 nov. 2003, 00:00
Localisation : Arles

Message par muriel » 01 sept. 2011, 14:04

les DVD Alagna/Gheorghiu et Villazon/Netrebko sont excellents

Avatar du membre
Leporello84
Basse
Basse
Messages : 2206
Enregistré le : 11 juil. 2010, 23:00
Contact :

Message par Leporello84 » 01 sept. 2011, 14:08

muriel a écrit :les DVD Alagna/Gheorghiu et Villazon/Netrebko sont excellents
+1
Alagna est formidable, et le Dulcamara de d'Arcangelo est GENIAL! Villazon est très touchant, très benêt, et il me semble qu'il est un des meilleurs Nemorino. Et il sait jongler!

Avatar du membre
Rodolphe
Ténor
Ténor
Messages : 532
Enregistré le : 01 mai 2006, 23:00
Localisation : Paris
Contact :

Message par Rodolphe » 01 sept. 2011, 14:13

Leporello84 a écrit :
muriel a écrit :les DVD Alagna/Gheorghiu et Villazon/Netrebko sont excellents
+1
Alagna est formidable, et le Dulcamara de d'Arcangelo est GENIAL! Villazon est très touchant, très benêt, et il me semble qu'il est un des meilleurs Nemorino. Et il sait jongler!
+1
Ma version préférée, avec un Villazon (à l'époque) en état de grâce. Le jeu est des plus touchants (il ose la totale naïveté) et la voix idéale. Sa "furtiva lagrima" est la plus belle que je connaisse. Netrebko tout simplement délicieuse.
Le vent se lève! . . . il faut tenter de vivre!
L'air immense ouvre et referme mon livre,
La vague en poudre ose jaillir des rocs!

Paul Valéry, Le Cimetière marin

Avatar du membre
Leporello84
Basse
Basse
Messages : 2206
Enregistré le : 11 juil. 2010, 23:00
Contact :

Message par Leporello84 » 01 sept. 2011, 14:17

Rodolphe a écrit :
Leporello84 a écrit :
muriel a écrit :les DVD Alagna/Gheorghiu et Villazon/Netrebko sont excellents
+1
Alagna est formidable, et le Dulcamara de d'Arcangelo est GENIAL! Villazon est très touchant, très benêt, et il me semble qu'il est un des meilleurs Nemorino. Et il sait jongler!
+1
Ma version préférée, avec un Villazon (à l'époque) en état de grâce. Le jeu est des plus touchants (il ose la totale naïveté) et la voix idéale. Sa "furtiva lagrima" est la plus belle que je connaisse. Netrebko tout simplement délicieuse.
Le Belcore de Nucci est tout aussi jovial, très drôle (la marche militaire du I!), et la voix est excellente!

Avatar du membre
jean-didier
Basse
Basse
Messages : 3033
Enregistré le : 02 août 2006, 23:00
Localisation : Asnières

Re: Discographie de L'ELISIR D'AMORE (Gaetano Donizetti)

Message par jean-didier » 01 sept. 2011, 14:45

Leporello84 a écrit : Quelqu'un a-t-il des renseignements sur la cabalette d'Adina "Nel dolce incanto di tal momento", qui survient à la place de "Il mio rigor dimentica" à la fin du deuxième acte, et qu'on ne trouve qu'avec Joan Sutherland et Richard Bonynge? Cette cabalette très agréable est introuvable ailleurs et je n'ai aucune idée d'où elle provient, et pourquoi on lui préfère la seconde.
Cecilia Bartoli l'a enregistrée dans son CD hommage à Maria Malibran, mais dans une version différente de celle de Joan Sutherland. Elle n'a pas été écrite par Donizetti.
Leporello84 a écrit : Quelqu'un connaît-il une version vraiment intégrale de l'opéra? Je veux dire, avec toutes les reprises des ensembles et des cabalettes, et sans la coupure traditionnelle du quatuor "Io già m'immagino" (rarement donné, et encore plus avec sa reprise)?

Merci!
La version Sutherland/Bonynge ne comporte aucune coupure (sauf l'air "il mio rigor" bien sûr !). De mémoire c'est la seule, mais peut-être que la version Naxos (qui est très ennuyeuse) et la version Ferro avec Barbara Bonney sont aussi sans coupures.

Avatar du membre
Leporello84
Basse
Basse
Messages : 2206
Enregistré le : 11 juil. 2010, 23:00
Contact :

Re: Discographie de L'ELISIR D'AMORE (Gaetano Donizetti)

Message par Leporello84 » 01 sept. 2011, 14:49

Je suis désolé j'ai fait une fausse manip, en voulant répondre au message de Leporello84 j'ai fait éditer au lieu de citer, du coup j'ai effacé le message. :oops:
Bref je réponds ci-dessous aux questions :

Je pense que c'est Malibran elle-même qui l'a composé (l'air alternatif final d'Adina) mais il faudrait vérifier (ça doit être écrit dans le livret de son CD).

Pour la version Bonynge je ne me souvenais pas de cette coupure (dans le duo Nemorino/Belcore "Qua la mano" et effectivement c'est très bizarre que Pavarotti ne fasse pas le contre-ut (à la fin de ce duo) d'autant plus que Bonynge poussait pas mal à ce genre de pratiques !

JEAN-DIDIER

Avatar du membre
apoline
Alto
Alto
Messages : 370
Enregistré le : 23 févr. 2007, 00:00

Message par apoline » 01 sept. 2011, 15:38

Rodolphe a écrit :
Leporello84 a écrit :
muriel a écrit :les DVD Alagna/Gheorghiu et Villazon/Netrebko sont excellents
+1
Alagna est formidable, et le Dulcamara de d'Arcangelo est GENIAL! Villazon est très touchant, très benêt, et il me semble qu'il est un des meilleurs Nemorino. Et il sait jongler!
+1
Ma version préférée, avec un Villazon (à l'époque) en état de grâce. Le jeu est des plus touchants (il ose la totale naïveté) et la voix idéale. Sa "furtiva lagrima" est la plus belle que je connaisse. Netrebko tout simplement délicieuse.[/quote

+1
J'adore la version Netrebko, Villazon, Nucci et d'Archangelo. Je les trouve tous parfaits. Le couple Villazon, Netrebko fonctionne à merveille: un plaisir à tous points de vue.

Avatar du membre
raph13
Basse
Basse
Messages : 2832
Enregistré le : 03 déc. 2005, 00:00
Localisation : Paris

Message par raph13 » 02 sept. 2011, 11:38

J'aime beaucoup la version Bonynge pour les deux têtes d'affiche: Sutherland remontée comme un ressort et absolument éblouissante - bien sûr plus diva que jeune paysanne mais dans "Nel dolce incanto" c'est carrément jouissif! Je crois que c'est parmi l'une des choses les plus extraordinaires qu'elle ait enregistré.
A ses côtés Pavarotti est tout simplement parfait dans l'un de ses rôles fétiches.
Le reste du cast est très inférieur. Je n'ai jamais compris pourquoi chez DECCA ils ressortaient toujours Spiro Malas (on se le coltine aussi dans La Fille du Régiment du trio Bonynge/Sutherland/Pavarotti)...

Il faut absolument connaître également le Nemorino de Di Stefano !
En live à Florence en 1956 ou à Édimbourg en 1957 il est sublime.
Un rôle pile à sa pointure ou il n'affiche pas sa facheuse tendance à forcer.
Pour moi le meilleur dans "Una furtiva lagrima"
« L’opéra est comme l’amour : on s’y ennuie mais on y retourne » (Flaubert)

Avatar du membre
jerome
Basse
Basse
Messages : 8971
Enregistré le : 03 mars 2003, 00:00
Localisation : NANCY

Message par jerome » 02 sept. 2011, 17:28

Ne pas oublier que Donizetti a écrit une nouvelle cabalette finale "Ah l’eccesso del contento" pour Adina en 1843 dont le manuscrit se trouve d'ailleurs à la bibliothèque de l'Opéra de Paris et qu'elle est en tous points supérieure aux deux autres dont il est question plus haut.
Bergame en possède évidemment un exemplaire et en 1987, cette cabalette, retrouvée par Alberto Zedda, a été chantée par Denia Mazzola-Gavazzeni aux côtés de William Matteuzzi lors du festival Donizetti.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 12 invités