Cecilia Bartoli - Antonio Vivaldi

L'actu; découvertes, sorties, critiques et conseils !
Répondre
Avatar du membre
Michel
Alto
Alto
Messages : 312
Enregistré le : 03 mars 2003, 00:00
Localisation : Nancy (France)
Contact :

Cecilia Bartoli - Antonio Vivaldi

Message par Michel » 01 déc. 2018, 04:41

Après avoir fondu au tout récent récital Vivaldi de Cecilia Bartoli à la Philharmonie de Luxembourg, j'ai retrouvé la même émotion proche de l'extase à l'écoute du Cd qui vient de paraître chez Decca. Délaissant un peu les airs de furie et les vocalises mitraillettes auxquels elle nous a (un peu trop AMHA) habitués, la Bartoli touche au sublime dans les airs introspectifs et lents, sensibles, susurrés et sur le souffle. Les airs d''Ottone in Villa et d'Il Giustino sont notamment à pleurer de beauté.

Image

Avatar du membre
EdeB
Dossiers ODB
Messages : 2929
Enregistré le : 08 mars 2003, 00:00
Localisation : Ubi est JdeB ...

Re: Cecilia Bartoli - Antonio Vivaldi

Message par EdeB » 01 déc. 2018, 22:58

Michel a écrit :
01 déc. 2018, 04:41
Après avoir fondu au tout récent récital Vivaldi de Cecilia Bartoli à la Philharmonie de Luxembourg, j'ai retrouvé la même émotion proche de l'extase à l'écoute du Cd qui vient de paraître chez Decca. Délaissant un peu les airs de furie et les vocalises mitraillettes auxquels elle nous a (un peu trop AMHA) habitués, la Bartoli touche au sublime dans les airs introspectifs et lents, sensibles, susurrés et sur le souffle. Les airs d''Ottone in Villa et d'Il Giustino sont notamment à pleurer de beauté.
Pas encore enlevé le cellophane de mon CD. J'avais prévu de l'écouter demain... même si je ne suis pas une grande fan de Vivaldi ni de Spinosi ! (Pas taper.)
Une monstrueuse aberration fait croire aux hommes que le langage est né pour faciliter leurs relations mutuelles. - M. Leiris
Mon blog, CMSDT-Spectacles Ch'io mi scordi di te : http://cmsdt-spectacles.blogspot.fr/
Mon blog consacré à Nancy Storace : http://annselinanancystorace.blogspot.fr/

Avatar du membre
Peleo
Ténor
Ténor
Messages : 858
Enregistré le : 06 févr. 2007, 00:00

Re: Cecilia Bartoli - Antonio Vivaldi

Message par Peleo » 02 déc. 2018, 11:35

J'ose à peine le dire mais j'ai trouvé ce récital ennuyeux.

veniziano
Alto
Alto
Messages : 495
Enregistré le : 29 août 2007, 23:00

Re: Cecilia Bartoli - Antonio Vivaldi

Message par veniziano » 05 déc. 2018, 01:06

He bien moi , je l'ai ecouté trois fois de suite , comment s'ennuyer avec une telle musique et une si grande interprète ? ce disque est magnifique de bout en bout , le premier disque consacré à Vivaldi il y a quelques années est juste un poil au dessus mais quelle merveille que ce dernier disque , Bravo Cecilia .

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 12805
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Cecilia Bartoli - Antonio Vivaldi

Message par PlacidoCarrerotti » 05 déc. 2018, 08:22

Peleo a écrit :
02 déc. 2018, 11:35
J'ose à peine le dire mais j'ai trouvé ce récital ennuyeux.
Je ne vais pas ouvrir un fil pour ça mais le concert Vivaldi de la Philharmonie lundi était assez soporifique. Le mieux, c’était les bis, mais il y avait de la redite (Stefani en duo avec le trompettiste).
« L’essentiel est d’être bien avec soi-même et de regarder le public comme des chiens qui tantôt nous mordent et tantôt nous lèchent » Voltaire, lettre au duc de Richelieu.

Avatar du membre
jerome
Basse
Basse
Messages : 8447
Enregistré le : 03 mars 2003, 00:00
Localisation : NANCY

Re: Cecilia Bartoli - Antonio Vivaldi

Message par jerome » 05 déc. 2018, 12:26

Très bel album! Tout y est superlatif et montre combien Bartoli peut être exceptionnelle quand elle est dans son vrai répertoire!
Merci Madame de revenir à Vivaldi et de rester dans cette sphère qui vous va si bien et surtout, ne songez plus au répertoire post-rossinien où vous n'avez que faire!

Avatar du membre
Michel
Alto
Alto
Messages : 312
Enregistré le : 03 mars 2003, 00:00
Localisation : Nancy (France)
Contact :

Re: Cecilia Bartoli - Antonio Vivaldi

Message par Michel » 05 déc. 2018, 14:10

PlacidoCarrerotti a écrit :
05 déc. 2018, 08:22
Peleo a écrit :
02 déc. 2018, 11:35
J'ose à peine le dire mais j'ai trouvé ce récital ennuyeux.
Je ne vais pas ouvrir un fil pour ça mais le concert Vivaldi de la Philharmonie lundi était assez soporifique. Le mieux, c’était les bis, mais il y avait de la redite (Stefani en duo avec le trompettiste).
Soporifique pourquoi, Placido ? Est-ce l'interprétation ou le choix du répertoire que tu n'as pas trouvé "excitant"? Je précise que je n'ai pas assisté à ce récital à Paris mais au même programme à Luxembourg et d'un moment à l'autre, d'un lieu à l'autre les choses peuvent avoir changé.

PS: En bis, vous avez eu droit à un air de Steffani avec trompette? Pour ce que j'en ai entendu, je suis bien d'accord que ce compositeur remis à l'honneur par Cecilia Bartoli n'est rien moins qu'excitant :lol: A Luxembourg, c'était il me semble un extrait d'Amadigi di Gaula de Haendel avec trompette et hautbois, sûrement plus flamboyant.

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 12805
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Cecilia Bartoli - Antonio Vivaldi

Message par PlacidoCarrerotti » 05 déc. 2018, 15:13

Michel a écrit :
05 déc. 2018, 14:10
PlacidoCarrerotti a écrit :
05 déc. 2018, 08:22
Peleo a écrit :
02 déc. 2018, 11:35
J'ose à peine le dire mais j'ai trouvé ce récital ennuyeux.
Je ne vais pas ouvrir un fil pour ça mais le concert Vivaldi de la Philharmonie lundi était assez soporifique. Le mieux, c’était les bis, mais il y avait de la redite (Stefani en duo avec le trompettiste).
Soporifique pourquoi, Placido ? Est-ce l'interprétation ou le choix du répertoire que tu n'as pas trouvé "excitant"? Je précise que je n'ai pas assisté à ce récital à Paris mais au même programme à Luxembourg et d'un moment à l'autre, d'un lieu à l'autre les choses peuvent avoir changé.

PS: En bis, vous avez eu droit à un air de Steffani avec trompette? Pour ce que j'en ai entendu, je suis bien d'accord que ce compositeur remis à l'honneur par Cecilia Bartoli n'est rien moins qu'excitant :lol: A Luxembourg, c'était il me semble un extrait d'Amadigi di Gaula de Haendel avec trompette et hautbois, sûrement plus flamboyant.
A part deux airs en seconde partie, j'ai trouvé le programme très anodin, les airs sans grand intérêt, sans vraies occasions de briller pour Cecilia AMHA. Je pense que c'est une question de choix car j'ai vu plusieurs ouvrages complets en scène (Orlando furioso, L’Olimpiade, La Vérité dans le Ciment, L’Incoronazione di Dario) et toujours avec beaucoup de plaisir. J'aime beaucoup ce compositeur.

Avec 6 morceaux, les bis constituaient une troisième partie du concert, et c’est celle que j’ai préférée : un magnifique « Desterò dall’ empia dite » extrait d’Amadigi di Gaula de Haendel, « Felicissima quest'alma » extrait d’Apolo e Dafne, « Sventurata navicella », un Cherubino impeccable et jeune à souhait…
On aurait pu se dispenser de « Non ti scordar di me », avec une telle orchestration sirupeuse et un orchestre inadapté. Enfin, je ne voudrais pas bouder mon plaisir mais il manquait pour moi l’effet de surprise dans le duel avec la trompette dans « A facile vittoria » de Steffani. Et puis, c’était fait avec moins de naturel (il était inutile que le trompettiste clame « elle sait tout faire » et que Bartoli prenne un air de fausse modestie).

J’ai trouvé que le premier violon jouait souvent faux (et pas qu’une note de temps en temps, plusieurs mesures de suite), mes oreilles ont saigné à plusieurs reprises.
« L’essentiel est d’être bien avec soi-même et de regarder le public comme des chiens qui tantôt nous mordent et tantôt nous lèchent » Voltaire, lettre au duc de Richelieu.

Avatar du membre
Michel
Alto
Alto
Messages : 312
Enregistré le : 03 mars 2003, 00:00
Localisation : Nancy (France)
Contact :

Re: Cecilia Bartoli - Antonio Vivaldi

Message par Michel » 05 déc. 2018, 16:17

PlacidoCarrerotti a écrit :
05 déc. 2018, 15:13
Michel a écrit :
05 déc. 2018, 14:10
PlacidoCarrerotti a écrit :
05 déc. 2018, 08:22
Peleo a écrit :
02 déc. 2018, 11:35
J'ose à peine le dire mais j'ai trouvé ce récital ennuyeux.
Je ne vais pas ouvrir un fil pour ça mais le concert Vivaldi de la Philharmonie lundi était assez soporifique. Le mieux, c’était les bis, mais il y avait de la redite (Stefani en duo avec le trompettiste).
Soporifique pourquoi, Placido ? Est-ce l'interprétation ou le choix du répertoire que tu n'as pas trouvé "excitant"? Je précise que je n'ai pas assisté à ce récital à Paris mais au même programme à Luxembourg et d'un moment à l'autre, d'un lieu à l'autre les choses peuvent avoir changé.

PS: En bis, vous avez eu droit à un air de Steffani avec trompette? Pour ce que j'en ai entendu, je suis bien d'accord que ce compositeur remis à l'honneur par Cecilia Bartoli n'est rien moins qu'excitant :lol: A Luxembourg, c'était il me semble un extrait d'Amadigi di Gaula de Haendel avec trompette et hautbois, sûrement plus flamboyant.
A part deux airs en seconde partie, j'ai trouvé le programme très anodin, les airs sans grand intérêt, sans vraies occasions de briller pour Cecilia AMHA. Je pense que c'est une question de choix car j'ai vu plusieurs ouvrages complets en scène (Orlando furioso, L’Olimpiade, La Vérité dans le Ciment, L’Incoronazione di Dario) et toujours avec beaucoup de plaisir. J'aime beaucoup ce compositeur.

Avec 6 morceaux, les bis constituaient une troisième partie du concert, et c’est celle que j’ai préférée : un magnifique « Desterò dall’ empia dite » extrait d’Amadigi di Gaula de Haendel, « Felicissima quest'alma » extrait d’Apolo e Dafne, « Sventurata navicella », un Cherubino impeccable et jeune à souhait…
On aurait pu se dispenser de « Non ti scordar di me », avec une telle orchestration sirupeuse et un orchestre inadapté. Enfin, je ne voudrais pas bouder mon plaisir mais il manquait pour moi l’effet de surprise dans le duel avec la trompette dans « A facile vittoria » de Steffani. Et puis, c’était fait avec moins de naturel (il était inutile que le trompettiste clame « elle sait tout faire » et que Bartoli prenne un air de fausse modestie).

J’ai trouvé que le premier violon jouait souvent faux (et pas qu’une note de temps en temps, plusieurs mesures de suite), mes oreilles ont saigné à plusieurs reprises.
Merci pour ces précisions. Plus de bis à Paris qu'à Luxembourg donc (on a eu Cherubino et Non ti scordar di me aussi + Reprise partielle de l'air d'Amadigi di Gaula). Moi aussi, j'ai trouvé ce dernier particulièrement réussi.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 42 invités