Roméo et Juliette, Opéra de Paris

Avatar du membre
jeanch
Baryton
Baryton
Messages : 1547
Enregistré le : 10 avr. 2005, 23:00
Localisation : Paris

Message par jeanch » 27 juin 2005, 01:02

Friedmund a écrit :
Kat a écrit :. En attendant, je m'apprête à allez voir le lavomatic d'Elektra. Je devrais peut-être amener mes lessives, cela permettrait de faire d'une pierre deux coups :lol: .
Kat.
Dans le même esprit, quand je pense à tous les gens que j'aurais pu emmener à la Dame de Pique... :lol:
j'ai eu du mal à comprendre, mais elle est excellente celle-là ! :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol:

jeanch, deplusenplusfandefriedmund :wink:

Avatar du membre
Kat
Ténor
Ténor
Messages : 655
Enregistré le : 04 nov. 2004, 00:00
Localisation : Paris

Message par Kat » 27 juin 2005, 22:39

Je reviens juste de Roméo et Juliette avec une merveilleuse et bouleversante E. Maurin (à deux jours de la "retraite" hélas !) et un très beau B. Pech en Roméo. Le reste de la distribution était éblouissant avec rien moins que L. Hilaire en Tybalt et E. Thibault en Mercutio.
La direction d'orchestre de K. Rhodes avait fait l'objet de discussions : certains la trouvaient fantastique, d'autres mauvaise, trop lourde... Mon impression, après un gros moment de doute au 1er acte, est finalement très favorable à défaut d'être totalement convaincue. En effet, si les "pesanteurs" de la partition (notamment la célèbre séquence du début du bal des Capulets) sont encore accentuées au point d'en devenir étouffantes, j'ai beaucoup apprécié le travail sur le lyrisme, la passion (superbe scène du balcon). Certains moments étaient réellement d'une grande délicatesse (sérénade précédant la découverte du corps de Juliette, scène de Roméo et juliette du début de l'acte III, le choix du poison toujours à l'acte III) et la tension palpable (combat de Tybalt et Roméo, scène du poison).
Je n'ai pas vu de décalage entre la fosse et la scène et pas noté de couacs...
Donc au final, une bonne surprise, relayée par la formidable interprétation des danseurs.
Mercredi, je retournerai voir ce Roméo, pour dire adieu à E. Maurin :cry: .
Kat.

Ariadne
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 205
Enregistré le : 30 oct. 2004, 23:00
Localisation : Paris
Contact :

Message par Ariadne » 27 juin 2005, 23:03

Entre les fausses notes (des cors principalement)
Tu as confondu avec les trompettes...
et la sonorité horrible des tubas
Il n'y a pas plusieurs tubas mais un tuba et des trombones...

doudou
Baryton
Baryton
Messages : 1073
Enregistré le : 20 avr. 2004, 23:00
Localisation : Paris
Contact :

Message par doudou » 27 juin 2005, 23:39

Kat a écrit :Mercredi, je retournerai voir ce Roméo, pour dire adieu à E. Maurin :cry: .
Kat.
Moi aussi j'irai dire adieu à Elisabeth :cry:
On veut la mort du ténor dont la grosse dame veut partager le sort.
Faites en mourir au moins un, et les deux si le coeur vous en dit.
Quant au baryton, il reste seul avec son deshonneur. (Monsieur Bluf à l\\\\\\\'Opéra)

Avatar du membre
jeanch
Baryton
Baryton
Messages : 1547
Enregistré le : 10 avr. 2005, 23:00
Localisation : Paris

Message par jeanch » 28 juin 2005, 00:01

doudou a écrit :
Kat a écrit :Mercredi, je retournerai voir ce Roméo, pour dire adieu à E. Maurin :cry: .
Kat.
Moi aussi j'irai dire adieu à Elisabeth :cry:
Elle arrête là :?:
Ce n'est qu'un au revoir Lisi.. :cry:

Emilie
Messages : 16
Enregistré le : 14 mai 2005, 23:00

Message par Emilie » 28 juin 2005, 01:32

Ariadne a écrit :
Entre les fausses notes (des cors principalement)



Tu as confondu avec les trompettes...

et la sonorité horrible des tubas


Il n'y a pas plusieurs tubas mais un tuba et des trombones...
Pardon :oops: j'ai vraiment honte! :oops: :oops: :oops: Je plaisante, je suis une grande néophyte en à peu près tout! :lol: Merci de la précision! Enfin j'avoue que j'ai quand même fait plus attention à ce qui se passait sur scène que dans la fosse, sauf qu'à certains moments... :mrgreen:


Sinon, il semblerait en effet que ça s'améliore... Ca doit être cette prestation lors de la générale qui me hante! :lol: J'ai été profondément traumatisée vendredi alors forcément il reste des séquelles!! :wink: Mais je crois être sur la voie de la guérison!! :v:

doudou
Baryton
Baryton
Messages : 1073
Enregistré le : 20 avr. 2004, 23:00
Localisation : Paris
Contact :

Message par doudou » 28 juin 2005, 08:12

jeanch a écrit :
doudou a écrit :
Kat a écrit :Mercredi, je retournerai voir ce Roméo, pour dire adieu à E. Maurin :cry: .
Kat.
Moi aussi j'irai dire adieu à Elisabeth :cry:
Elle arrête là :?:
Ce n'est qu'un au revoir Lisi.. :cry:
Elle va devenir professeur à l'Ecole de Danse !
On la reverra peut être en invitée mais ce n'est pas sur !
On veut la mort du ténor dont la grosse dame veut partager le sort.
Faites en mourir au moins un, et les deux si le coeur vous en dit.
Quant au baryton, il reste seul avec son deshonneur. (Monsieur Bluf à l\\\\\\\'Opéra)

Avatar du membre
David-Opera
Basse
Basse
Messages : 4360
Enregistré le : 06 févr. 2004, 00:00
Localisation : Boulogne Billancourt
Contact :

Message par David-Opera » 28 juin 2005, 08:46

Je ne connais pas bien le milieu de la danse mais E.Maurin m'a vraiment beaucoup impressionné : à 2 jours de la retraite donc! et pourtant elle paraissait si juvénile, si pleine d'un tempérament fougueux (voir la scène du mariage forcé avec Paris).
B.Pech était d'une véritable décontraction.

Mais c'est surtout le chef qui valait le détour. Kevin Rhodes a dirigé parfois de manière un peu trop sonore mais en dégageant un lyrisme où au dernier acte il caressait et enveloppait carrément l'orchestre.
La mort de Mercutio puis de Tybalt fût particulièrement dramatique.
Il peut venir quand il veut diriger "Mort et transfiguration" ou "les 4 derniers lieder" à Paris : j'irai les yeux fermés!.

Enfin, je ne savais pas que Lucas s'était s'inspiré de la superbe chorégraphie qui accompagne les combats de Mercutio, Roméo et Tybalt pous ses derniers Starwars! :lol:

doudou
Baryton
Baryton
Messages : 1073
Enregistré le : 20 avr. 2004, 23:00
Localisation : Paris
Contact :

Message par doudou » 28 juin 2005, 08:52

David-Opera a écrit :Je ne connais pas bien le milieu de la danse mais E.Maurin m'a vraiment beaucoup impressionné : à 2 jours de la retraite donc! et pourtant elle paraissait si juvénile, si pleine d'un tempérament fougueux (voir la scène du mariage forcé avec Paris).
B.Pech était d'une véritable décontraction.

Mais c'est surtout le chef qui valait le détour. Kevin Rhodes a dirigé parfois de manière un peu trop sonore mais en dégageant un lyrisme où au dernier acte il caressait et enveloppait carrément l'orchestre.
La mort de Mercutio puis de Tybalt fût particulièrement dramatique.
Il peut venir quand il veut diriger "Mort et transfiguration" ou "les 4 derniers lieder" à Paris : j'irai les yeux fermés!.

Enfin, je ne savais pas que Lucas s'était s'inspiré de la superbe chorégraphie qui accompagne les combats de Mercutio, Roméo et Tybalt pous ses derniers Starwars! :lol:
Par son physique Elisabeth maurin a toujours été très bonne dans les roles juvéniles. Elle a été nommée Etoile dans Casse-Noisette (Clara) !

Je n'ai pas vu d'épée laser. :lightsabre: 8O
On veut la mort du ténor dont la grosse dame veut partager le sort.
Faites en mourir au moins un, et les deux si le coeur vous en dit.
Quant au baryton, il reste seul avec son deshonneur. (Monsieur Bluf à l\\\\\\\'Opéra)

doudou
Baryton
Baryton
Messages : 1073
Enregistré le : 20 avr. 2004, 23:00
Localisation : Paris
Contact :

Message par doudou » 28 juin 2005, 09:01

Pour en savoir plus sur Elisabeth Maurin

Figaro
http://www.lefigaro.fr/culture/20050627 ... tml?094424
Sa bio sur le site de l'ONP
http://www.opera-de-paris.fr/?Rub=ToutS ... bethMaurin
:wiggle:
On veut la mort du ténor dont la grosse dame veut partager le sort.
Faites en mourir au moins un, et les deux si le coeur vous en dit.
Quant au baryton, il reste seul avec son deshonneur. (Monsieur Bluf à l\\\\\\\'Opéra)

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 4 invités