Mapplethorpe au Grand Palais

Répondre
Avatar du membre
Bernard C
Basse
Basse
Messages : 9234
Enregistré le : 04 mai 2011, 23:00

Mapplethorpe au Grand Palais

Message par Bernard C » 20 mars 2014, 08:57

à partir du 26 mars

À ne pas louper. ..
Bernard
"L'amour infini, sans autre aliment qu'un objet à peine entrevu dont mon âme était remplie , je le trouvais exprimé par ce long ruban d'eau qui ruisselle au soleil entre deux rives vertes, par ces lignes de peupliers qui parent de leurs dentelles mobiles ce val d'amour..." Le Lys

Avatar du membre
Bernard C
Basse
Basse
Messages : 9234
Enregistré le : 04 mai 2011, 23:00

Re: Mapplethorpe au Grand Palais

Message par Bernard C » 09 avr. 2014, 14:43

Bien peu de choses vues en France .
Très bonne exposition pour qui aime ce genre de photographie sculpturale.
Très remarquable et rarissime série " fleur-bite-portrait" où je perçois l'influence de Louise Bourgeois ....
On peut en reparler si vous voulez.

Bernard
"L'amour infini, sans autre aliment qu'un objet à peine entrevu dont mon âme était remplie , je le trouvais exprimé par ce long ruban d'eau qui ruisselle au soleil entre deux rives vertes, par ces lignes de peupliers qui parent de leurs dentelles mobiles ce val d'amour..." Le Lys

Avatar du membre
Snobinart
Baryton
Baryton
Messages : 1886
Enregistré le : 29 août 2007, 23:00
Localisation : Paris 19
Contact :

Re: Mapplethorpe au Grand Palais

Message par Snobinart » 09 avr. 2014, 15:16

Après dimanche alors ;)

Avatar du membre
Snobinart
Baryton
Baryton
Messages : 1886
Enregistré le : 29 août 2007, 23:00
Localisation : Paris 19
Contact :

Re: Mapplethorpe au Grand Palais

Message par Snobinart » 14 avr. 2014, 08:55

Découverte pour moi, je ne connaissais que de loin sans avoir pu voir autre chose que quelques œuvres dans des expos thématiques (Masculin/Masculin reprenait une ou 2 photos).
Super travail sur les corps et sur le "Black and White" à tous les sens tant de la photo argentique que des photos de blacks et de personnes aux couleurs de peau différente. On sent effectivement cette fascination pour le corps, souvent jeune musclé (les femmes notamment) et en bonne santé. Paradoxalement cette courte expo pense bien plus le corps et le masculin que sa comparse (très Pierre et Gilles) du musée d'Orsay.
Parce que tout est bien en représentation et effectivement le triptyque "Calla Lily, Cock, Calla Lily" l'illustre parfaitement.
La prochaine fois à NYC je fais le Whitney! (j'avais fait l'impasse la dernière fois, on ne peut pas tout faire d'un coup)

houppelande
Ténor
Ténor
Messages : 520
Enregistré le : 01 juil. 2011, 23:00

Re: Mapplethorpe au Grand Palais

Message par houppelande » 14 avr. 2014, 12:54

Bizarrement, j'ai été plus intéressé par les photos de fleurs que je ne connaissais pas ou que je ne me rappelais pas. Le reste avait été largement montré notamment dans un gros livre qu'on trouvait à une époque sur la table basse de tous les gays américains.
Les premiers polaroïds sont aussi intéressants, comme celui où on voit un jeune Pierre Bergé.

Avatar du membre
Bernard C
Basse
Basse
Messages : 9234
Enregistré le : 04 mai 2011, 23:00

Re: Mapplethorpe au Grand Palais

Message par Bernard C » 14 avr. 2014, 17:34

houppelande a écrit :Bizarrement, j'ai été plus intéressé par les photos de fleurs que je ne connaissais pas ou que je ne me rappelais pas. Le reste avait été largement montré notamment dans un gros livre qu'on trouvait à une époque sur la table basse de tous les gays américains.
Les premiers polaroïds sont aussi intéressants, comme celui où on voit un jeune Pierre Bergé.

Précisément on va à une exposition pour voir autre chose que des reproductions dans un livre .

Je n'ai pas trouvé la construction muséographique très subtile , mais de nombreuses photos rarement montrées ( y compris à NY ) à l'étranger ( l'époque Patti Smith )

Mapplethorpe n'a plus rien de subversif du côté du sexe , bien sûr , c'est une esthétique à situer dans son époque sinon on passe à côté ( alors que son travail avec Louise Bourgeois reste autrement plus énigmatique )
Il est difficile de penser le rapport au corps de cette façon aujourd'hui , une chair sculpturale , une photographie du corps aussi construite .

Une esthétique du corps masculin en opposition absolue à un Francis Bacon ..ou plus fortement encore à un Lucian Freud .

Je n'ai pas eu le temps d'aller voir la confrontation Mapplethorpe/Rodin . Si vous y allez , donnez nous vos impressions , c'est certainement captivant .


Bernard
"L'amour infini, sans autre aliment qu'un objet à peine entrevu dont mon âme était remplie , je le trouvais exprimé par ce long ruban d'eau qui ruisselle au soleil entre deux rives vertes, par ces lignes de peupliers qui parent de leurs dentelles mobiles ce val d'amour..." Le Lys

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 4 invités