Callas à la Manufacture des Abbesses

Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 19741
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Message par JdeB » 23 août 2012, 17:24

rossini a écrit :
tuano a écrit :Quand je dis qu'un certain non-jeunisme existe encore à l'opéra, ça ne signifie pas que le jeunisme est inexistant par ailleurs. Les deux peuvent cohabiter et l'un n'empêche pas l'autre.

L'opéra est par définition un art vieux (comme dirait presque Natalie Dessay).
J'ai l'impression quand même qu'aujourd'hui plus que n'importe quand, la longévité de nombreux chanteurs est exceptionnelle. Ceux qui décident de prendre leur retraite sont devenus l'exception.
La longevité des chanteurs a toujours existé 0. Dans les années 50 on pouvait voir et entendre , par exemple : Stignani , Tagliabue, Schipa qui a 70 ans , chantait 30 morceaux, Roswaenge qui a chanté jusqu'au debut des années 70!!!! et s'ils n'avaient eu des problemes Physiques , Luccioni , Bianco , Nougaro, Legros , et bien d'autres auraient données des leçons a certains... Et de nos jours , Olivero (102 ans depuis avril, )ou Lo forese sont etonnants...
oui, tout à fait. on pourrait aussi évoquer M. Dens ou, si on remonte un peu dans le passé, le légendaire Lucien Fugère...

De plus, à cette époque, les chanteurs débutaient leur carrière souvent plus jeunes et chantaient en moyenne beaucoup plus souvent qu'aujourd'hui.
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 19741
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Message par JdeB » 23 août 2012, 17:28

rossini a écrit :Et j'oubliais : Geoges LICCIONI , prepare pour l'an prochain un récital pour feter ses 80 ans...
j'ai des contacts avec son fils pour un hommage ODB à cette occasion...
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

Avatar du membre
jerome
Basse
Basse
Messages : 8454
Enregistré le : 03 mars 2003, 00:00
Localisation : NANCY

Message par jerome » 23 août 2012, 19:47

JdeB a écrit :De plus, à cette époque, les chanteurs débutaient leur carrière souvent plus jeunes et chantaient en moyenne beaucoup plus souvent qu'aujourd'hui.
oui mais aussi parce que les carrières étaient beaucoup moins internationalisées qu'aujourd'hui. Beaucoup de chanteurs faisaient partie de troupes ou faisaient carrière presque exclusivement dans leur pays d'origine sauf les stars les plus immenses.
Et puis le rythme général n'était pas le même qu'aujourd'hui. Les chanteurs prenaient leur temps pour chaque nouveau rôle alors qu'aujourd'hui il y a comme une boulimie temporelle assez vertigineuse.

Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 19741
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Message par JdeB » 24 août 2012, 07:26

jerome a écrit :
JdeB a écrit :De plus, à cette époque, les chanteurs débutaient leur carrière souvent plus jeunes et chantaient en moyenne beaucoup plus souvent qu'aujourd'hui.
oui mais aussi parce que les carrières étaient beaucoup moins internationalisées qu'aujourd'hui. Beaucoup de chanteurs faisaient partie de troupes ou faisaient carrière presque exclusivement dans leur pays d'origine sauf les stars les plus immenses.
Et puis le rythme général n'était pas le même qu'aujourd'hui. Les chanteurs prenaient leur temps pour chaque nouveau rôle alors qu'aujourd'hui il y a comme une boulimie temporelle assez vertigineuse.

et même les immenses stars travaillaient une saison entière (au sens de printemps, été, hiver, ...) dans le même Opéra.

A l'époque même les Opéras de province offraient 4 à 5 levers de rideau par semaine !
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

tuano
Basse
Basse
Messages : 9365
Enregistré le : 30 mars 2003, 23:00
Localisation : France
Contact :

Message par tuano » 24 août 2012, 08:37

Eh bien tant mieux si les chanteurs ont rarement pris leur retraite.
rossini a écrit :de nos jours , Olivero (102 ans depuis avril, )ou Lo forese sont etonnants...
Magda Olivero se produit encore ? Où ?

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 12816
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Message par PlacidoCarrerotti » 24 août 2012, 13:43

tuano a écrit :Eh bien tant mieux si les chanteurs ont rarement pris leur retraite.
rossini a écrit :de nos jours , Olivero (102 ans depuis avril, )ou Lo forese sont etonnants...
Magda Olivero se produit encore ? Où ?
Tous les 15 août dans son église (mais cette année je ne sais pas).
Loforese : au Japon !
« L’essentiel est d’être bien avec soi-même et de regarder le public comme des chiens qui tantôt nous mordent et tantôt nous lèchent » Voltaire, lettre au duc de Richelieu.

rossini
Alto
Alto
Messages : 324
Enregistré le : 28 mars 2007, 23:00
Localisation : 15 rue du bourg neuf 65400 argeles - gazost
Contact :

Message par rossini » 24 août 2012, 15:34

L'an dernier , elle a participé a une "conference" sur sa carriere , en donnant des exemples chantés. Cette année c'etait prevu , mais je n'en ai pas eu d'échos.
Je chante parce que l'orage n'est pas assez fort pour couvrir mon chant , et que quoi que demain l'on fasse ,on pourra m'oter cette vie , mais on n'eteindra pas mon chant . Louis Aragon .Les yeux d'Elsa .paris . 1942

Avatar du membre
raph13
Basse
Basse
Messages : 2680
Enregistré le : 03 déc. 2005, 00:00
Localisation : Paris

Message par raph13 » 05 sept. 2012, 08:54

J'ai vu cette pièce jeudi dernier.

Mise en scène minimaliste et extraits choisis d'interviews de la Callas, habilement mis bout à bout pour former un monologue passionné d'1h20.
A part un petit passage à vide sur la fin et quelques moments de silence parfois un peu longs, le montage est ingénieux et permet de rester accroché tout au long du spectacle.

Mention à la jeune Noémie Bianco, qui d'un regard, d'un sourire ou d'un geste du bras fait revivre la Divine sous nos yeux de façon troublante.
Seuls bémols: un accent étranger caricatural et mal maîtrisé ainsi qu'une voix trop forcée vers le grave, qui donne lieu à des accents parfois outrés.
On reste cependant bluffé par la performance de la jeune femme qui réussit à nous tenir suspendus à ses lèvres, seule en scène.

Une expérience intéressante et qui vaut le détour!
« L’opéra est comme l’amour : on s’y ennuie mais on y retourne » (Flaubert)

toscadecoigny
Alto
Alto
Messages : 446
Enregistré le : 19 juin 2005, 23:00

callas aux abbesses

Message par toscadecoigny » 05 sept. 2012, 12:10

Est que Noemie Bianco a chanté des airs d'opéra ou de mélodies ? J'ai lu sur ODB qu'elle était la petite fille de René Biano.

Donc, peut-être dans quelques années (pour le moment elle est comédienne) aura-t'on une nouvelle voix ?

Avatar du membre
raph13
Basse
Basse
Messages : 2680
Enregistré le : 03 déc. 2005, 00:00
Localisation : Paris

Re: callas aux abbesses

Message par raph13 » 05 sept. 2012, 13:41

toscadecoigny a écrit :Est que Noemie Bianco a chanté des airs d'opéra ou de mélodies ? J'ai lu sur ODB qu'elle était la petite fille de René Biano.

Donc, peut-être dans quelques années (pour le moment elle est comédienne) aura-t'on une nouvelle voix ?
Pas une note! On a juste quelques secondes d'opéra (la fin de "Vissi d'arte") diffusées à la fin de la pièce.
« L’opéra est comme l’amour : on s’y ennuie mais on y retourne » (Flaubert)

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités