Donizetti - Roberto Devereux (E Gruberova) - DVD DGrammophon

L'actu des DVD; découvertes, sorties, critiques et conseils !
tuano
Basse
Basse
Messages : 9361
Enregistré le : 30 mars 2003, 23:00
Localisation : France
Contact :

Donizetti - Roberto Devereux (E Gruberova) - DVD DGrammophon

Message par tuano » 04 juil. 2006, 08:50

Je viens de m'acheter le DVD de Roberto Devereux (Munich 2005) qui vient de paraître chez Deutsche Grammophon.

.Image

Cet opéra est à mon avis supérieur aux trois de Donizetti que l'on programme d'habitude. La production filmée à Munich il y a un an est fascinante bien que contestable à certains égards mais dans le bonus, Christof Loy explique ses choix (il n'est pas utile de l'écouter avant de visionner le DVD pour être convaincu de la force de sa mise en scène).

La direction d'acteurs justifie à elle seule le DVD : ça fait longtemps qu'Edita Gruberova n'avait pas autant joué la comédie. Il faut dire que son chant traduit toutes les facettes du personnage d'Elisabeth Ire. Son jeu s'accorde avec cette intelligence psychologique et musicale. Elle passe de l'amoureuse transie à la reine sanguinaire en passant par la femme humiliée. Mon passage préféré est la fin du second acte où on la voit dans un état de colère tel qu'on en a rarement vu sur une scène d'opéra. C'est le genre de DVD que je pourrais regarder de nombreuses fois avant de risquer de me lasser !

A mon avis, c'est la parution de l'année ! Le DVD est à 20,99 euros sur les Champs-Elysées.

Nicolesco11

Message par Nicolesco11 » 04 juil. 2006, 13:54

Gageons que nous pourrons tous y entendre des choses aussi peu communes que celles ci .... :lol:

[Message tronqué par la modération : le site indiqué en lien propose des documents illégaux. Merci de votre compréhension]

Avatar du membre
Maestro20
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 109
Enregistré le : 12 août 2005, 23:00
Contact :

Message par Maestro20 » 04 juil. 2006, 14:45

J'avais vu ce Roberto sur une chaine allemande il y a quelque temps et j'attendais sa parution en DVD. Gruberova est vraiment etourdissante dans cette enregistrement tant sur le point vocal, qui une foi de plus nous montre les moyens que possede cette femme, et sur un point de vu dramatique certainement une de ses incarnation les mieux réussi de ses dernieres années. les derniers moments de l'opera sont poignants...

Avatar du membre
Remigio2
Alto
Alto
Messages : 311
Enregistré le : 28 mai 2005, 23:00
Contact :

Message par Remigio2 » 04 juil. 2006, 15:32

Personnellement, la scène où elle ferme les yeux en serrant ses petits poings genre "boouuuhhh que je suis pas contente !" a tendance à me faire hurler de rire mais la scène finale est en revanche absolument étourdissante : rien à redire là dessus ! Les comprimari vont du bon (Aronica) au très bon (Schagidullin). Je ne suis par contre pas très convaincu par la pertinence de la transposition à notre époque...

R.
"Qu'on parle de vous, c'est affreux. Mais il y a pire : c'est qu'on n'en parle pas !" Oscar Wilde

Avatar du membre
Maestro20
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 109
Enregistré le : 12 août 2005, 23:00
Contact :

Message par Maestro20 » 04 juil. 2006, 15:39

C'est le cas pour beaucoup d'opera... les transpositions ne sont pas toujours evidente cf Simon et Aida mais tout de même ici c'est pas mal

Avatar du membre
Rodolphe
Ténor
Ténor
Messages : 532
Enregistré le : 01 mai 2006, 23:00
Localisation : Paris
Contact :

Message par Rodolphe » 04 juil. 2006, 18:41

Maestro20 a écrit : Gruberova est vraiment etourdissante dans cette enregistrement
Cette femme est vraiment géniale de toute façons. Elle ne m'a jamais déçu. Merci pour l'info, Tuano, je crois que je vais l'acheter.

Rollizetti
Soprano
Soprano
Messages : 52
Enregistré le : 23 nov. 2005, 00:00

Message par Rollizetti » 04 juil. 2006, 21:15

Je reste un adorateur de Sills dans ce rôle mais Gruberova est ici extraordinaire.

Avatar du membre
Dapertutto
Baryton
Baryton
Messages : 1306
Enregistré le : 08 janv. 2006, 00:00
Localisation : Paris, 18
Contact :

Message par Dapertutto » 04 juil. 2006, 23:28

Maestro20 a écrit :J'avais vu ce Roberto sur une chaine allemande il y a quelque temps et j'attendais sa parution en DVD. Gruberova est vraiment etourdissante dans cette enregistrement tant sur le point vocal, qui une foi de plus nous montre les moyens que possede cette femme, et sur un point de vu dramatique certainement une de ses incarnation les mieux réussi de ses dernieres années. les derniers moments de l'opera sont poignants...
Il me semble que cela fait un moment que ce DVD est édité. J'avais vu son image (jaquette indiquant la parution) et des critiques sur le Forum du site espagnol Opera Actual:

http://www.operaactual.com/foro/index.php
"Dis papa! Tu peux mettre la poupée qui chante?"

tuano
Basse
Basse
Messages : 9361
Enregistré le : 30 mars 2003, 23:00
Localisation : France
Contact :

Message par tuano » 05 juil. 2006, 07:21

Cela fait des mois que j'avais vu la jaquette aussi et donc des mois que j'en attendais la parution en France. Je peux t'assurer que ça vient d'apparaître dans les rayons !
Peut-être est-ce sorti avant dans les pays où Edita Gruberova a chanté cet opéra (la prise de rôle était à Barcelone).

Je rappelle que j'ai payé mon exemplaire 20,99 euros. Dans la plupart des Fnac, il est à 23,99 euros, il vaut mieux l'acheter au Virgin (mais tous les Virgin et toutes les Fnac ne pratiquent pas exactement les mêmes prix). Sur les Champs-Elysées, il y a une saine concurrence du fait de la proximité des magasins.
Les Galeries Lafayette est l'un des magasins à Paris où le prix du classique est le plus bas.

Pour ce qui est de la transposition, j'étais effectivement dubitatif avant de voir le spectacle. Edita Gruberova se méfiait elle-même beaucoup et avait carrément déclaré qu'elle ne participerait plus à de nouvelles productions scéniques si l'expérience n'était pas concluante et je crois qu'elle a été tout à fait convaincue. Cela lui a permis de jouer une Elisabetta moins imposante, moins froide et royale. Dans ce spectacle, c'est une femme bafouée, ridiculisée, pleine de doutes, qui se remet énormément en question, qui ne s'enferme pas dans le pouvoir.

Le bonus permet de voir travailler Brian Large. Il y a des interviews des 4 chanteurs principaux, du chef et du metteur en scène.

Rollizetti
Soprano
Soprano
Messages : 52
Enregistré le : 23 nov. 2005, 00:00

Message par Rollizetti » 05 oct. 2006, 17:16

"... Edita Gruberova atteint, avec cette production, un sommet de ridicule dont elle ne devrait pas se remettre....elle crie, éructe, torture le son et les oreilles...
Toute la critique de Jean Cabourg dans Opéra Magazine est du même tonneau.
En fait d'éructation ce monsieur à l'air d'être fin connaisseur. On se croirait revenu au temps Opéra International en train de lire une critique de Segalini.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités