Ermione en DVD

L'actu des DVD; découvertes, sorties, critiques et conseils !
Avatar du membre
PH
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 110
Enregistré le : 11 oct. 2004, 23:00
Contact :

Message par PH » 26 mai 2006, 18:12

Pour ceux qui aime ACA, Merritt et Blake je vous conseille un enregistrement audio d'ermione :

Ermione

Azione tragica in due atti

Testo Andrea Leone Tottola
Musica Gioachino Rossini
Prima rappresentazione Napoli, Teatro San Carlo 27 marzo 1819

Personaggi Interpreti

Ermione : Anna Caterina Antonacci
Andromaca : Gloria Scalchi
Pirro : Chris Merritt
Oreste : Rockwell Blake
Pilade : Luca Canonici
Fenicio : Stefano Rinaldi Miliani
Cleone : Bernadetta Lucherini
Cefisa : Laura Misella
Attalo : Mauro Buffoli

Coro e Orchestra del Teatro del Oera di Roma

Direttore d?orchestra Evelino Pido

Roma,1er février 1991

c'est a mon avis un des meilleurs enregistrements de cet opera
j'ai vu quelques extraits des repetitions en video, je ne crois pas que l'integrale existe

PH

JC87
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 117
Enregistré le : 21 juil. 2005, 23:00
Localisation : Limoges
Contact :

Message par JC87 » 26 mai 2006, 20:09

Semolino a écrit :
Catherine a écrit :Je pense qu'il vaut mieux entendre Antonacci que Caballé, qui chantait tout sauf la partition, même si elle est à la limite de ses moyens dans ce rôle. Et puis, quelle bête de scène.
Quand Caballé a chanté Ermione à Pesaro elle était déjà au bout de son déclin, elle n'était plus que l'ombre d'elle même. Je suis de l'avis que Caballé aurait dû mettre un terme à sa carrière à la fin des années 70..
La fin des années 70 marque peut-être celle de la période brillande de la carrière de Caballé, mais elle a encore eu de très belles réussites dans dans les années 80 : Turandot magnifique à Garnier, la série des Sémiramis à Aix et au TCE (oui elle pouvait encore chanter Rossini après avoir chanté Turandot, ce qui prouve la solidité de la voix et de la technique), quelques magnfiques Ariane de Strauss, une belle Gioconda à Orange (je l'ai vue, elle était formidable) une splendide Elisbeth de Valois encore à Orange... pour ne citer que ce qu'elle a fait en France. Si elle était finie à la fin des années soixante dix alors Callas était finie en 1950 ! Soyons un peu sérieux ! D'ailleurs en 1980 elle chantait depuis 25 ans et on peut dire qu'elle a encore très bien chanté, pas tout le temps mais souvent et de façon diffférente (plus dure, moins agile, mais voix plus dramatique, jusque vers 1990 soit trente cinq ans après ses débuts. A part elle, Sutherland et Fréni (mais avec beaucoup moins de rôles à leur actif) qui a fait mieux sur la durée ?

Poliuto
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 224
Enregistré le : 27 avr. 2005, 23:00

Message par Poliuto » 26 mai 2006, 22:09

Tout à fait d'accord.Je souhaite à Antonacci la même carrière et la même longévité que celles de Caballe.Et les mêmes prises de risques et de rôles.

Avatar du membre
Semolino
Alto
Alto
Messages : 401
Enregistré le : 18 août 2004, 23:00
Contact :

Message par Semolino » 26 mai 2006, 22:17

JC87 a écrit : Caballé,une belle Gioconda à Orange
La voix de Caballé n'a pas grand chose à voir avec ce qu'il faut pour chanter Gioconda. Si elle a chanté Gioconda à Orange comme elle a chanté le rôle au disque cela a dû être une catastrophe. C'est ce qu'elle a fait de pire dans toute sa carrière avec Anna Bolena à la Scala. Avec sa vocalità elle aurait pu être une Gioconda valable si elle avait abordé le rôle plus tôt et surtout avec une toute autre approche interprétative.

Avatar du membre
Semolino
Alto
Alto
Messages : 401
Enregistré le : 18 août 2004, 23:00
Contact :

Message par Semolino » 26 mai 2006, 22:20

JC87 a écrit :Si elle était finie à la fin des années soixante dix alors Callas était finie en 1950!
Maria Callas aurait dû s'arrêter en 1957-58.

JC87
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 117
Enregistré le : 21 juil. 2005, 23:00
Localisation : Limoges
Contact :

Message par JC87 » 26 mai 2006, 22:32

Semolino a écrit :
JC87 a écrit : Caballé,une belle Gioconda à Orange
La voix de Caballé n'a pas grand chose à voir avec ce qu'il faut pour chanter Gioconda. Si elle a chanté Gioconda à Orange comme elle a chanté le rôle au disque cela a dû être une catastrophe. C'est ce qu'elle a fait de pire dans toute sa carrière avec Anna Bolena à la Scala. Avec sa vocalità elle aurait pu être une Gioconda valable si elle avait abordé le rôle plus tôt et surtout avec une toute autre approche interprétative.
Je ne suis pas d'accord. J'étais à Orange pour cette Gioconda et Caballé a parfaitement rendu justice au rôle. Son deuxième acte et le duo avec Laura était même epoustouflant de puissance. Si elle avait abordé le rôle plus tôt elle n'aurait pas eu la largeur de voix nécessaire. Dans la troisième décennie de sa carrière la voix était devenue celle d'un grand spinto et le se faisait parfaitement entendre dans Gioconda même si je te l'accorde, son meilleur rôle. Je suis toujours sidéré des reproches qu'on luit fait alors qu'on crie au génie pour la moindre inflexion de Callas qui avait la voix en ruines mais vraiment en ruines en 1960.

Avatar du membre
Semolino
Alto
Alto
Messages : 401
Enregistré le : 18 août 2004, 23:00
Contact :

Message par Semolino » 26 mai 2006, 22:46

JC87 a écrit :J'étais à Orange pour cette Gioconda et Caballé a parfaitement rendu justice au rôle.
Une question : Caballé a-t-elle chanté le rôle à Orange comme elle l'a chanté au disque?
JC87 a écrit :Callas qui avait la voix en ruines mais vraiment en ruines en 1960.
Justement! C'est bien pour cela qu'elle aurait dû s'arrêter en 1957 au grand maximun en 1958.

Avatar du membre
Semolino
Alto
Alto
Messages : 401
Enregistré le : 18 août 2004, 23:00
Contact :

Message par Semolino » 26 mai 2006, 22:51

JC87 a écrit : Je suis toujours sidéré des reproches qu'on luit fait alors qu'on crie au génie pour la moindre inflexion de Callas qui avait la voix en ruines mais vraiment en ruines en 1960.
Moi aussi je suis sidéré de la façon dont les fans se pâment à la moindre inflexion de Callas après 1958. Mais je suis tout aussi sidéré de la façon dont les fans de Caballé se pâment pour Caballé après 1980.
J'estime énormément Callas mais elle ne fait pas partie de mes chanteuses préférées alors que Caballé en fait partie. Mais je ne suis pas fan des chanteurs que j'aime. Je sais reconnaître les limites et les défauts même chez les chanteurs que j'aime beaucoup.

JC87
Mezzo Soprano
Mezzo Soprano
Messages : 117
Enregistré le : 21 juil. 2005, 23:00
Localisation : Limoges
Contact :

Message par JC87 » 27 mai 2006, 13:18

Semolino a écrit :
JC87 a écrit :J'étais à Orange pour cette Gioconda et Caballé a parfaitement rendu justice au rôle.
Une question : Caballé a-t-elle chanté le rôle à Orange comme elle l'a chanté au disque?
Je ne peux pas répondre, je n'ai jamais écouté le disque de Caballé. Je ne connais que l'air "Sucidio" par elle et je reconnais bien volontiers que ce n'est pas ce qu'elle a fait de plus beau, même si toutes les notes y sont. Mais il ne faut pas oublier que même si Caballé a laissé des disques merveilleux, le studio n'a jamais vraiment favorisé sa voix et lui donnait parfois une dureté surtout dans les aigus "forte" qu'elle n'avait pas au naturel. Les enregistrements publics sont souvent plus fidèles à la qualité du timbre (voir le DVD de Pleyel, c'est très net).
Et pour terminer, il est évident qu'à l'époque où elle a chanté Hermione, elle n'était plus à son top pour ce style de rôle et n'aurait jamais dû le faire. Elle avait déjà abandonné Norma et c'est étrange qu'elle ait accepté de chanter ce rôle qui demande un peu les mêmes qualités contradictoires (puissances, agilité, étendue). C'est à cette même époque qu'elle a chanté Isolde, c'est tout dire !

Avatar du membre
Ruggero
Basse
Basse
Messages : 4634
Enregistré le : 02 sept. 2004, 23:00
Contact :

Message par Ruggero » 30 déc. 2006, 21:00

Je viens de regarder le DVD, c'est une très belle production, ACA est somptueuse ainsi que Ford, j'aime bien Montague mais je suis déçu par les trois autres ténors.
JdeB a écrit :
tuano a écrit :
Montfort a écrit :à ma connaissancen ACA ne chante presque jamais Rossini, qui n'est pas dans sa vocalité
Elle ne chante plus tellement Rossini mais à l'époque de la captation d'Ermione, c'était son répertoire habituel.
Effetivement. On peut se reporter à la chronologie du dossier ODB pour en savoir plus sur le versant rossinien de sa carrière.
La carrière rossinienne d'ACA :


29 avril 1986
Don Fulvia, Rossini, La Pietra del Paragone
Severini, Orchestra e Coro Teatro Comunale di Bologna
Avec Dupuy, Banditelli, Alaimo, Matteuzzi, Dara, Corbelli, Tortura

1986
Rossini, Barbiere di Siviglia
Rosina
Arezzo

1988
24, 26, 28, 31 mai, 2, 8, 10, 12, 15 juin
Rossini, Mosè
Elcia
Rome

Rossini, Torvaldo e Dorliska
Dorliska
Savona

26, 28, 30 avril, 2, 4, 6 mai 1989
Rossini, Zelmira
Rome, Opéra
Avec Rockwell Blake et Chris Merrit

16 et 20 avril 1990
Rossini, La Gazza ladra
Ninetta
Philadelphie
Mercurio/Veredon
Graham, Cousins, Wroblewski, Plischka

1991, une année entière pour Rossini :

1, 3, 6, 9, 12, 17 février
Rossini, Ermione
Rome, Teatro dell'Opera
Evelino Pidò
Chris Merritt, Gloria Schalchi, Rockwell Blake, Luca Canonici, Mario Buffali, Rinaldi Miliani, Laura Musella

21 mars/10 avril
Rossini, Mosè
Anaide
Bologne
Gatti
R. Raimondi, Vargas, Nakamaru, Scalchi, G. Furlanetto, Pertusi, Di Cesare, Banditelli

28 avril
Rossini, Semiramide
Catania, Teatro Massimo Bellini
Bonynge
Anselmi, Alaimo, Palacio, Milani

11 décembre
Rossini, Elisabetta regina d'Inghilterra
Naples, San Carlo
Alberto Zedda
Avec Chris Merritt, Sumi Jo, Rockwell Blake

1992, idem :

Rossini, Ermione
Version concert
Londres, Queen Elizabeth Hall

26 et 28 juin
Rossini, Ermione
San Francisco
Summers/Bernhard
Kuhlmann, Wells, Nava, Guo, Gao, Li, Yanez, Estep

30 juillet 1992
Aix-en-Provence, cathédrale Saint-Sauveur
Stabat Mater et Messa di gloria de Rossini
Avec J. Larmore, B. Lazzaretti, D. Kavrakos
Dir. C. Mackerras

3, 6, 8, 11 novembre
Rossini, Ermione
Buenos Aires, Teatro Colon
Malaval/Rodriguez-Arguibel
Merritt, Kaasch, D'Auria, Pierotti, Lerner, Almerares, Imhoff

Rossini, La Donna del Lago
Elena
Amsterdam

23 mai/11 juin 1994
Rossini, Mosè
Elcia
Londres, Covent Garden
Olmi/Deana
R. Raimondi, Ford, Murray, Alaimo, Reece, Rhys-Davies

22, 24 mai, 3, 5, 10, 17, 19, 22, juin 1995
Rossini, Ermione
Glyndebourne
En alternance avec Linda Maguire
London Philharmonic, Andrew Davis
Mise en scène Graham Vick
Montague, Lopez-Yanez, Ford, Austin Kelly/Rocke, Howell, Unwin, Windsor, Nilon, Bridge
DVD

1996

Mars
Rossini, Cenerentola
Toronto

2, 5, 7, 10, 12, 15, 17, 20, 22, 25 août
Rossini, Ermione
Glyndebourne
Cast identique à 1995

27, 29, 31 mai, 3, 6, 8, 14, 18, 20, 22 juin 1997
Rossini, Il Barbiere di Siviglia
Rosina
Rome

1998

20, 22, 24, 27 février, 1er mars 1998, Théâtre du Capitole,
Rossini: Le Barbier de Séville
Marco Armiliato / Arnaud Bernard
Rosina (en alternance avec K. Goeldner)
avec Juan Diego Florez ( Almaviva), Boris Statsenko (Figaro), Claudio Desderi (Bartolo), Luigi Roni (Basilio)

6 et 7 mars ?
Rossini, Petite Messe Solennelle
Rome
D'Intino, La Scola, Pertusi

1er avril 2000
Rossini, Cenerentola
Monte-Carlo, Festival Rossini
Benini, Orchestre Philharmonique de Monte-Carlo
Jorge Lopez-Yanez, Pietro Spagnoli, Bruno Pratico, Lucia Scilipoti, Tiziana Carraro, Michele Pertusi

1er, 3, 5, 9, 13, 17 décembre 2000
Rossini, Il Barbiere di Siviglia
Rosina, en alternance avec Laura Polverelli et Marina Comparato
Turin
Rovaris/Soleri
Rockwell Blake, Bruno Pola, Roberto Servile, Andrea Papi, Enzo Di Matteo, Angelo Nardinocchi, Giovanna Donadini, Aldo Bertolo
Radio

2004

18 janvier
Rossini, La Donna del lago
Elena
Gênes, Teatro Carlo Felice
Alberto Zedda / version concert
Avec Juan Diego Florez, Hadar Halevy, Robert McPherson, Simone Alberghini, Lilia Gamberini, Cataldo Caputo
L'opéra semble voué à être le dernier refuge du besoin de la beauté artistique en toc.
(Bernard Shaw, 1898)

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 12 invités