L' OR DU RHIN....EN DVD....

L'actu des DVD; découvertes, sorties, critiques et conseils !
Avatar du membre
Friedmund
Baryton
Baryton
Messages : 1227
Enregistré le : 20 nov. 2004, 00:00
Localisation : Paris
Contact :

Message par Friedmund » 27 juin 2005, 01:03

xavierscriabine a écrit :J'ai toujours entendu parler des tempi lentissimes de Levine, et pourtant... en regardant l'intégralité de la Tétralogie je n'ai senti quasiment aucune différence avec les tempi de Solti par exemple.
Solti est lui même un chef très lent dans Wagner. Pour Gwyneth Jones, il ne faut pas non plus exagérer son degré de délabrement; d'ailleurs Behrens chez Levine souffre plus encore, et ce tout particulièrement dans le Crépuscule.
xavierscriabine a écrit :Enfin je suis très réservé concernant le "génie de Chéreau". Les choses qui me dérangent dans cette mise en scène sont légion.
Il est un peu tard pour se lancer dans un descriptif détaillé du Ring de Chéreau, mais je dirai simplement que Chéreau réintroduit dans le Ring la concepion de 'rapport social' si bien décrit par Bernard Shaw dans son "Parfait Wagnérien". Le Ring a été conçu dans la période qui a suivi immédiatement 1848, au cours de laquelle Wagner a été en forte proximité des idées révolutionnaires et particulièrement de Bakounine. Chéreau décrit à merveille ces rapports de force, ainsi que la personnalité propre de chacun des personnages, de l'aristocrate déclinant Wotan au bourgeois en quête d'aristocratie Alberich, en passant par le marginal Siegmund, jusqu'à l'anarchiste Siegfried. Par ailleurs, les moments de pure théatralité abondent, et la fin de l'acte II de Walküre, puisque tu en parles, et cette étreinte poignante de Wotan envers Siegmund mourrant, en est un parfait exemple. Que dire aussi de la fin de Rheingold et de ces dieux qui courrent à leur perte, contre leur gré, alors que Loge, le deus ex machina présent à l'issue des quatres journées, tire le rideau final? Ou bien du pur burlesque de Mime au I de Siegfried (dans les deux cas, Zednik étant pour moi l'acteur majeur de ce spectacle).

xavierscriabine
Baryton
Baryton
Messages : 1064
Enregistré le : 08 juin 2005, 23:00
Contact :

Message par xavierscriabine » 27 juin 2005, 01:18

Friedmund a écrit :
xavierscriabine a écrit :J'ai toujours entendu parler des tempi lentissimes de Levine, et pourtant... en regardant l'intégralité de la Tétralogie je n'ai senti quasiment aucune différence avec les tempi de Solti par exemple.
Solti est lui même un chef très lent dans Wagner. Pour Gwyneth Jones, il ne faut pas non plus exagérer son degré de délabrement; d'ailleurs Behrens chez Levine souffre plus encore, et ce tout particulièrement dans le Crépuscule.
Désolé je n'exagère pas je décris ce que j'entends ou ressens.
Pour Behrens certes elle souffre dans le Crépuscule (avant je ne trouve pas, elle est même souvent excellente), mais les aigus restent agréables, la voix toute entière reste écoutable, Jones franchement je suis obligé de baisser le son, je ne dis pas ça pour le plaisir de critiquer, c'est sincère, je trouve ça assourdissant. (et sincèrement je ne sais vraiment plus quelle note elle chante par moments)

Sinon merci pour les précisions concernant la mise en scène.
Mais vraiment, à part certains moments, je n'y arrive pas.
Et d'un point de vue strictement visuel je trouve ça pas très beau (voire parfois moche) et fade.
Concernant Zednik j'aime beaucoup, mais chez Chéreau il en fait encore plus, et à mon goût un peu trop même...

bajazet
Basse
Basse
Messages : 2676
Enregistré le : 12 juin 2004, 23:00
Contact :

Message par bajazet » 27 juin 2005, 01:23

Pour faire écho à ce qu'écrit Friedmund sur le Ring de Chéreau, sa vertu cardinale à mes yeux est de concilier cette lecture critique avec une forte poésie, onirique par moments (dans la Walkyrie c'est net, mais on la trouve ailleurs), sans parler de la beauté plastique : cette alliance, qui préserve les droits du merveilleux loin de toute imagerie éculée, a-t-elle été jamais égalée dans Wagner ?

Avatar du membre
Friedmund
Baryton
Baryton
Messages : 1227
Enregistré le : 20 nov. 2004, 00:00
Localisation : Paris
Contact :

Message par Friedmund » 27 juin 2005, 01:25

Je te crois bien volontiers, d'autant plus que ce serait mentir que dire que la voix de Gwyneth Jones était dépourvue d'instabilité et d'aigreur lors des captations audio/video.

J'utilisais le terme 'exagérer' parce que l'état vocal de Jones de ce Ring me semble faire l'objet d'un lieu commun de plus en plus développé à travers le temps. Jones succédait à Varnay et Nilsson au Festpielehaus, on peut comprendre les critiques de l'époque, mais franchement, depuis on a entendu bien pire, et sans les immenses qualités de tragédiennes de la grande Gwyneth. Et je ne suis pas sûr que l'on ait réellement entendu mieux depuis.

xavierscriabine
Baryton
Baryton
Messages : 1064
Enregistré le : 08 juin 2005, 23:00
Contact :

Message par xavierscriabine » 27 juin 2005, 01:53

Friedmund a écrit : J'utilisais le terme 'exagérer' parce que l'état vocal de Jones de ce Ring me semble faire l'objet d'un lieu commun de plus en plus développé à travers le temps. Jones succédait à Varnay et Nilsson au Festpielehaus, on peut comprendre les critiques de l'époque, mais franchement, depuis on a entendu bien pire, et sans les immenses qualités de tragédiennes de la grande Gwyneth. Et je ne suis pas sûr que l'on ait réellement entendu mieux depuis.
Enfin tu as vu que je suis sincère et que je n'ai pas peur d'être à mille lieues des opinions répandues. :wink:

A-t-on entendu mieux que Jones depuis dans Brunnhilde?
Behrens et de loin à mon humble avis.

parsifal832
Alto
Alto
Messages : 385
Enregistré le : 08 févr. 2005, 00:00
Localisation : SEINE ET MARNE

Message par parsifal832 » 27 juin 2005, 13:19

xavierscriabine a écrit :
Friedmund a écrit : J'utilisais le terme 'exagérer' parce que l'état vocal de Jones de ce Ring me semble faire l'objet d'un lieu commun de plus en plus développé à travers le temps. Jones succédait à Varnay et Nilsson au Festpielehaus, on peut comprendre les critiques de l'époque, mais franchement, depuis on a entendu bien pire, et sans les immenses qualités de tragédiennes de la grande Gwyneth. Et je ne suis pas sûr que l'on ait réellement entendu mieux depuis.
Enfin tu as vu que je suis sincère et que je n'ai pas peur d'être à mille lieues des opinions répandues. :wink:

A-t-on entendu mieux que Jones depuis dans Brunnhilde?
Behrens et de loin à mon humble avis.
Les avez- vous entendues sur scène l'une et l'autre dans ce role?
Pour les avoir entendues toutes les deux dans ce role(Bayreuth 76 et79 pour Jones, Bayreuth 86 pour Behrens) je dis que je préfère globalement JONES à BEHRENS
Et,comme le dit FRIEDMUND, on a vu et entendu meilleure BRUNNEHILDE que JONES avant elle(VARNAY,NILLSON,LIGENZA), mais pas après(pour ne parler que des titulaires du role à Bayreuth:BEHRENS,EVANS,POLASKY,la petite,à tous les sens du mot, HERLIZIUS)

xavierscriabine
Baryton
Baryton
Messages : 1064
Enregistré le : 08 juin 2005, 23:00
Contact :

Message par xavierscriabine » 27 juin 2005, 14:05

parsifal832 a écrit :
xavierscriabine a écrit :
Friedmund a écrit : J'utilisais le terme 'exagérer' parce que l'état vocal de Jones de ce Ring me semble faire l'objet d'un lieu commun de plus en plus développé à travers le temps. Jones succédait à Varnay et Nilsson au Festpielehaus, on peut comprendre les critiques de l'époque, mais franchement, depuis on a entendu bien pire, et sans les immenses qualités de tragédiennes de la grande Gwyneth. Et je ne suis pas sûr que l'on ait réellement entendu mieux depuis.
Enfin tu as vu que je suis sincère et que je n'ai pas peur d'être à mille lieues des opinions répandues. :wink:

A-t-on entendu mieux que Jones depuis dans Brunnhilde?
Behrens et de loin à mon humble avis.
Les avez- vous entendues sur scène l'une et l'autre dans ce role?
Non; je n'ai que les enregistrements et DVDs.

philipppe
Baryton
Baryton
Messages : 1039
Enregistré le : 17 févr. 2005, 00:00

Message par philipppe » 11 août 2005, 19:42

quelques reflexions concernant ce fil que je relis tardivement :

- mise en scène : Chéreau pas plus qu'un autre n'a eu la prétention de donner "la" version du ring définitive, celle qui explique définitivement l'oeuvre et ferme toute discussion. Il en a probablement, pour notre époque, dégagé des aspects nouveaux qui paraissent désormais fondamentaux. Notamment le personnage de Siegmund, la reflexion sur le liberté de Siegfried.
Je conseille à tous la lecture du texte ecrit par lui en 1980 ( Lorsque 5 ans auront passés, petite bibliothéque ombres) où il raconte sa "méthode" de travail pour ce ring et dit bien assez les insufisances qu'il trouve à sa propre mise en scène. c'est intéressant et trés émouvant

- direction Levine versus Boulez : les tempi de Boulez m'ont surpris (Acte III Walkyrie ). En fait, on confond souvent pathos et melo : Boulez ménage le pathos de l'oeuvre mais supprime le coté mélo que Levine privilégie.

Quelqu'un a t il vu le DVD Rheingold de Stugartt avec la mise en scène incroyable d'un certain Schlömer : c'est trés honnete musicalment, mais il est impossible de savoir de quoi parle le spectcle !

- j'avais trouvé Behrens horrible dans le live de Munich dirigé par Sawallisch, à bout de voie. Jones me parait ici plus nettement plus acceptable

cluster
Messages : 1
Enregistré le : 27 juin 2007, 23:00

Message par cluster » 03 juil. 2007, 15:51

Ciao à tous! Je suis italien, excusez-moi pour les erreurs d'orthographe: j'appris un peu de français au lycée... J'ai dejà le superbe Ring de Barenboim-Kupfer (dvd Warner Classics), mais je voudrais acheter une edition plus recente: quelqu'un a vu et ecouté la Tetralogie avec Hartmut Haenchen chef d'orchestre et Pierre Audi, dvd Opus Arte ( http://www.naxos.com/catalogue/item.asp ... de=OA0949D )?? Opinions à propos de mise en scène et direction?? Merci et salut! Giovanni

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 8 invités