Haendel, Rodelinda - Röschmann, Chance, Palmer/Bolton

L'actu des DVD; découvertes, sorties, critiques et conseils !
Répondre
Avatar du membre
Rameau
Baryton
Baryton
Messages : 1810
Enregistré le : 12 oct. 2003, 23:00
Contact :

Haendel, Rodelinda - Röschmann, Chance, Palmer/Bolton

Message par Rameau » 29 mai 2005, 11:18

Je viens de regarder les deux premiers actes de ce (double) DVD, reprenant un spectacle que j'ai eu le bonheur de voir deux fois en salle à l'Opéra de Munich. Il vient de sortir en France à un prix tout à fait intéressant!

DONNEES TECHNIQUES
Editeur: Farao Cassics (www.farao-classics.de)
Toutes régions
Durée: 3 h 23
Image 16/9, NTSC
Son DTS Surround 5.1 ou stéréo PCM
Sous-titres allemands, anglais, italiens ou japonais (pas de français!)
Enregistré en juillet 2003 à l'Opéra de Munich

LES CHANTEURS
J'y ai donc retrouvé avec bonheur Dorothea Röschmann , qui n'est certes pas la plus grande actrice du monde mais chante de façon extraordinaire, avec évidemment une virtuosité sans faille et un timbre extrêmement prenant, mais surtout un engagement émotionnel bouleversant. Par bonheur, elle a beaucoup d'airs à chanter: un pur délice. A ses côtés, et contrairement à mes craintes initiales, Michael Chance est un très digne Bertarido, techniquement tout à fait à l'aise, avec de sa part également beaucoup d'émotion. Le point faible est certainement le ténor Paul Nilon, mais il est beaucoup plus correct ici que dans mon souvenir: le timbre n'est pas très joli mais ça passe du point de vue technique. Parmi les petits rôles, c'est évidemment la toujours merveilleuse Felicity Palmer, qui se délecte à faire de son personnage une vieille peau sans scrupules et qui, cerise sur le gâteau, chante vraiment très bien, avec ce timbre si personnel... Christopher Robson, lui, ne chante que correctement, mais son implication dans la mise en scène en fait une silhouette extrêmement attachante. Enfin, Umberto Chiummo est vraiment très limite côté chant, mais il joue un rôle de vrai méchant de films noirs avec une aisance impressionnante.

L'ORCHESTRE ET LE CHEF
Comme toujours à Munich, les opéras baroques sont interprétés par l'orchestre maison, ici sous la direction d'Ivor Bolton qui est le responsable du répertoire baroque, parfois remplacé par Harry Bicket ou Christopher Moulds. Le résultat est en général acceptable, mais sans souffrir véritablement la comparaison avec nos Jacobs, Minko ou Rousset préférés. Cette Rodelinda, cependant, est certainement la plus grande réussite de Bolton dans ce répertoire, avec un orchestre et une direction très satisfaisants. Je crois que le côté très introspectif, souvent lent, de cette partition leur vont mieux que le côté plus extérieur d'un opéra à grands effets comme Rinaldo.
(la suite au prochain numéro: une mise en scène remarquable mais sans doute pas pour tous les yeux...)

bajazet
Basse
Basse
Messages : 2413
Enregistré le : 12 juin 2004, 23:00
Contact :

Message par bajazet » 29 mai 2005, 21:23

Merci, cher Rameau, ce compte rendu si clair et précis, et qui enflamme l'admirateur de Röschmann et de Palmer, lequel se demandait justement si le DVD était disponible en France.

Sais-tu les rôles que Röschmann doit aborder prochainement ? J'aimerais beaucoup l'entendre en Poppée, par exemple.

Avatar du membre
Rameau
Baryton
Baryton
Messages : 1810
Enregistré le : 12 oct. 2003, 23:00
Contact :

Message par Rameau » 29 mai 2005, 21:36

Je ne sais pas du tout, hélas. Elle a accouché au printemps, ce qui l'a amené à annuler toutes les représentations qu'elle devait chanter à Munich, notamment un Cosi que j'aurais dû voir en janvier (snif), et une Alcina (triple snif) en juillet, ce qui laisse supposer que ça ne devait pas bien se passer :cry: . En attendant, profitons de ce superbe DVD...

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité