Brokeback Mountain de Charles Wuorinen (BelAir)

L'actu des DVD; découvertes, sorties, critiques et conseils !
Répondre
Avatar du membre
JdeB
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 20761
Enregistré le : 02 mars 2003, 00:00
Contact :

Brokeback Mountain de Charles Wuorinen (BelAir)

Message par JdeB » 05 févr. 2015, 10:45

Brokeback Mountain, opéra sur une musique de Charles Wuorinen et un livret d'Annie Proulx, production de la création mondiale (Madrid, Teatro Real, 2014). DVD BelAir (sortie le 24 février 2015)


En 2005, Ang Lee a adapté au cinéma, avec l’impact que l’on sait, la nouvelle d’Annie Proulx, Brokeback Mountain, film qui a reçu trois Oscars et le Lion d’or à la Mostra de Venise, film qui fut interdit de diffusion en Chine et dans beaucoup du Golfe persique.
En 2008, Gerard Mortier, préparant sa programmation pour le New York City Opera, a lu dans le New York Times que le compositeur Charles Wuorinen désirait en faire un opéra et lui en a passé commande. Après avoir démissionné de l’institution new-yorkaise, il a repris ce projet au Teatro Real de Madrid où la création de cette œuvre plongée dans une menace de la mort permanente a eu lieu le 28 janvier 2014, un mois et demi avant son propre décès. Ce DVD est donc logiquement dédié à sa mémoire, chérie par les uns, vouée aux gémonies par les autres.


G. Mortier se refusait à voir dans ce récit de la lauréate du prix Pulitzer, initialement publié dans The New Yorker en 1997 et remanié ici par l'auteure-librettiste elle-même pour devenir un opéra composé par un autre lauréat du Pulitzer, un manifeste de la question gay et préférait parler d’opéra politique pour cet ouvrage écrit en plein débat sur les lois Taubira en France et au moment où W. Poutine durcissait la législation anti-gay de son pays. Il s’agit aussi sans doute d’une parabole sur la passion, au double sens de transport amoureux et de calvaire, de deux cow-boys du Wyoming magistralement incarnées par le baryton-basse Daniel Okulitch (Ennis Del Mar) et le ténor Tom Randle (Jack Twist) malgré une écriture vocale rocailleuse et tourmentée, ingrate et anti-glamour. Avec la religiosité et le sentiment de la faute qui imprègnent et innervent tout un pan immense de l’art américain. Un certain kitsch et un sens profond du politiquement correct aussi.

Saluons bien bas la direction d’acteur incisive et percutante d’Ivo Van Hove qui met l’accent aussi sur ce chemin de croix et la scénographie ingénieuse à base de projections vidéographiques. De même la distribution féminine est de première force; l' Alma d’Heather Buck et la Lureen d’Hannah Esther Minutillo (pilier des distributions mortiéristes) prennent un grand relief.

Hélas, la musique du compositeur américain né en 1938 Charles Wuorinen, où l’on sent les influences a priori contraires de Berg, Schönberg et de Stravinsky, par son âpreté et son refus asséné de tout sentimentalisme, son manque de tension dramatique, laisse le spectateur à l’orée du drame et n’évite pas les tunnels à des moments cruciaux comme c’est le cas lors du trop long monologue final qu’Enis adresse post morten à Jack et qui tombe à plat.

En bonus de la captation, on trouvera des interviews inédites avec le compositeur, la librettiste, G. Mortier, Titus Engel (chef d'orchestre) et les deux chanteurs principaux.

Jérôme Pesqué
"Si tu travailles avec un marteau-piqueur pendant un tremblement de terre, désynchronise-toi, sinon tu travailles pour rien." J-C Van Damme.
Odb-opéra

Avatar du membre
David-Opera
Basse
Basse
Messages : 3767
Enregistré le : 06 févr. 2004, 00:00
Localisation : Boulogne Billancourt
Contact :

Re: Brokeback Mountain de Charles Wuorinen (BelAir)

Message par David-Opera » 25 févr. 2015, 19:25

Demain sur France culture

21h-22h LA DISPUTE par Arnaud Laporte, avec les critiques

L’invité (e) de la semaine : Eric Vigner metteur en scène et chorégraphe

MUSIQUE. Anna Sigalevitch de France Culture et Marie-Aude Roux du Monde, autour de Brokeback Mountain, d’Annie Proulx, dirigé par Titus Engel, et mis en scène par Ivo Van Hove en DVD et Blu-Ray à partir du 24 février chez Bel-Air Classiques, Sokolov : The Salzburg Recital 2008, chez Deutsche Grammophon, sortie le 2 février.

Et la revue de presse culturelle d’Antoine Guillot


http://www.franceculture.fr/2015-02-25- ... vrier-2015

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 55 invités