Rossini - Ciro in Babilonia

L'actu des DVD; découvertes, sorties, critiques et conseils !
Avatar du membre
jerome
Basse
Basse
Messages : 8032
Enregistré le : 03 mars 2003, 00:00
Localisation : NANCY

Re: Rossini - Ciro in Babilonia

Message par jerome » 05 mai 2014, 13:32

Le grave et le medium de la jeune Anderson étaient un peu plus nourris mais l'aigu et le suraigu de Pratt est plus large.
On reste grosso modo dans la même typologie.

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 12363
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Rossini - Ciro in Babilonia

Message par PlacidoCarrerotti » 05 mai 2014, 13:42

jerome a écrit :Le grave et le medium de la jeune Anderson étaient un peu plus nourris mais l'aigu et le suraigu de Pratt est plus large.
On reste grosso modo dans la même typologie.
Je pense que tu te laisses abuser par les enregistrements live qui flattent quelque peu son medium (l'enregistrement électrique ne peut pas rendre compte correctement de la différence de projection : c'est d'ailleurs pourquoi c'est intéressant d'entendre des 78 tours ou des cylindres enregistrés analogiquement et sur le matériel d'époque (fin de l'aparté)).

Même sur Il Corriere de la Grisi, ils la considèrent comme un leggero sur-développé.
“Plus on ira, moins il y aura de centenaires qui auront connu Napoléon 1er.” Alphonse Allais.

Avatar du membre
jerome
Basse
Basse
Messages : 8032
Enregistré le : 03 mars 2003, 00:00
Localisation : NANCY

Re: Rossini - Ciro in Babilonia

Message par jerome » 05 mai 2014, 13:58

le Corriere de la Grisi, ils ont déjà raconté beaucoup de bêtises dans l'absolu...

Quant à Pratt, non elle est bien davantage qu'un leggero sur-développé car elle n'en a pas du tout le timbre.
Je suis d'accord pour dire que son medium est effectivement un peu flatté par les enregistrements lives officiels. J'ai des lives amateurs qui sont plus fidèles sur ce plan là.
Et c'est bien pour ça que je dis qu'Anderson était sur ce plan là à un niveau supérieur.
Il n'empêche que la voix est de couleur, de technique, de style, de maîtrise totale de la grammaire belcantiste, d'extension vocale et de splendeur de l'aigu et du suraigu totalement éloignée de ce qu'est un leggero!

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 12363
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Rossini - Ciro in Babilonia

Message par PlacidoCarrerotti » 05 mai 2014, 14:23

jerome a écrit :le Corriere de la Grisi, ils ont déjà raconté beaucoup de bêtises dans l'absolu...

Quant à Pratt, non elle est bien davantage qu'un leggero sur-développé car elle n'en a pas du tout le timbre.
Je suis d'accord pour dire que son medium est effectivement un peu flatté par les enregistrements lives officiels. J'ai des lives amateurs qui sont plus fidèles sur ce plan là.
Et c'est bien pour ça que je dis qu'Anderson était sur ce plan là à un niveau supérieur.
Il n'empêche que la voix est de couleur, de technique, de style, de maîtrise totale de la grammaire belcantiste, d'extension vocale et de splendeur de l'aigu et du suraigu totalement éloignée de ce qu'est un leggero!
Je dis bien leggero sur-développé sinon je suis d'accord avec la première partie de ta phrase.

J'ai passé la moitié de ma soirée à tendre l'oreille pour profiter de sa Lucia à la Scala, pareil avec sa Gilda à Séville. Une authentique leggero comme Serra avait davantage de corps dans le medium dans les deux rôles précités.
En revanche, dans l'ancien Garsington (400 places et acoustique de rêve ...) en Armida c'était génial.

Maintenant, si elle chante Violetta n'importe où (pas trop loin quand même) j'y cours, ne serait-ce que pour les variations sutherlandesques dans le "Simple et libérée" !
“Plus on ira, moins il y aura de centenaires qui auront connu Napoléon 1er.” Alphonse Allais.

Avatar du membre
Peleo
Ténor
Ténor
Messages : 852
Enregistré le : 06 févr. 2007, 00:00

Re: Rossini - Ciro in Babilonia

Message par Peleo » 31 mai 2014, 16:25

Excellent spectacle. Hélas le film abuse des gros plans. La scène de la prison faisait beaucoup d'effet mais ici on ne voit presque que Ciro enchainé. Un autre regret que j'ai devant quasiment tous les enregistrements video (sauf les vrais directs bien sûr), le décalage image-son au moment des saluts. On entend le public hurler alors qu'il ne se passe rien sur scène alors que Pratt et Podles semblent arriver dans la plus complète indifférence! Ca ne doit pas être si difficile de faire des coupures qui se correspondent.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 7 invités