DVD La Traviata - Langree/Sivadier - Aix 2011

L'actu des DVD; découvertes, sorties, critiques et conseils !
tuano
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 10670
Enregistré le : 30 mars 2003, 23:00
Localisation : Paris
Contact :

Re: Re:

Message par tuano » 04 juin 2015, 08:39

jerome a écrit :
Mcfly1er a écrit :Je m'ennuie quand je regarde les autres Violetta... un ennui mortel encore plus lorsque j'écoute les divas du passé qui chantent à merveille mais qui n'incarnent rien.
ce n'est qu'un point de vue perso respectable en tant que tel mais qui ne s'appuie sur rien de fondé car bien évidemment c'est faux!
Non Jérôme, ce n'est pas faux car l'opéra (en tout cas pour des sommets mélodramatiques comme Traviata), c'est d'abord de l'émotion. Si le public est transporté, c'est que c'est réussi. Si le timbre de la soprano est sombre et coloré différemment selon les syllabes mais qu'on ne pleure pas avec l'héroïne, il manque l'essentiel.
Il faut que tu admettes que chaque personne peut avoir des approches différentes.
jerome a écrit :eh ben non! tout faux! lol
je ne la déteste pas du tout!
Qu'est-ce que ça doit être quand tu détestes !!

Avatar du membre
Mcfly1er
Soprano
Soprano
Messages : 90
Enregistré le : 29 mai 2015, 15:56

Re: Re:

Message par Mcfly1er » 04 juin 2015, 14:41

tuano a écrit :
jerome a écrit :
Mcfly1er a écrit :Je m'ennuie quand je regarde les autres Violetta... un ennui mortel encore plus lorsque j'écoute les divas du passé qui chantent à merveille mais qui n'incarnent rien.
ce n'est qu'un point de vue perso respectable en tant que tel mais qui ne s'appuie sur rien de fondé car bien évidemment c'est faux!
Non Jérôme, ce n'est pas faux car l'opéra (en tout cas pour des sommets mélodramatiques comme Traviata), c'est d'abord de l'émotion. Si le public est transporté, c'est que c'est réussi. Si le timbre de la soprano est sombre et coloré différemment selon les syllabes mais qu'on ne pleure pas avec l'héroïne, il manque l'essentiel.
Il faut que tu admettes que chaque personne peut avoir des approches différentes.
jerome a écrit :eh ben non! tout faux! lol
je ne la déteste pas du tout!
Qu'est-ce que ça doit être quand tu détestes !!
Et oui personne ne détient la vérité en matière d'émotion et de ressenti. Je me souviens les premières fois où j'ai écouté Dessay interpréter la Traviata... les puristes hurlaient au massacre et au crime de lèse majesté, moi je n'y comprenais rien, je trouvais cela sublime et je me suis pris une gifle tellement j'étais ému. Je le reste encore. :cry:

Avatar du membre
MariaStuarda
Basse
Basse
Messages : 6461
Enregistré le : 13 févr. 2013, 14:33
Localisation : Paris
Contact :

Re: Re:

Message par MariaStuarda » 04 juin 2015, 15:09

Mcfly1er a écrit :
tuano a écrit :
jerome a écrit :
Mcfly1er a écrit :Je m'ennuie quand je regarde les autres Violetta... un ennui mortel encore plus lorsque j'écoute les divas du passé qui chantent à merveille mais qui n'incarnent rien.
ce n'est qu'un point de vue perso respectable en tant que tel mais qui ne s'appuie sur rien de fondé car bien évidemment c'est faux!
Non Jérôme, ce n'est pas faux car l'opéra (en tout cas pour des sommets mélodramatiques comme Traviata), c'est d'abord de l'émotion. Si le public est transporté, c'est que c'est réussi. Si le timbre de la soprano est sombre et coloré différemment selon les syllabes mais qu'on ne pleure pas avec l'héroïne, il manque l'essentiel.
Il faut que tu admettes que chaque personne peut avoir des approches différentes.
jerome a écrit :eh ben non! tout faux! lol
je ne la déteste pas du tout!
Qu'est-ce que ça doit être quand tu détestes !!
Et oui personne ne détient la vérité en matière d'émotion et de ressenti. Je me souviens les premières fois où j'ai écouté Dessay interpréter la Traviata... les puristes hurlaient au massacre et au crime de lèse majesté, moi je n'y comprenais rien, je trouvais cela sublime et je me suis pris une gifle tellement j'étais ému. Je le reste encore. :cry:
Moi j'avoues que c'est un des rares rôles ou elles ne m'a pas convaincu (en live à Aix) mais c'était une très belle performance d'actrice comme d'hab'
en revoyant le DVD (remarquable) du best of, j’ai compris aussi le travail d'équipe incroyable qui avait été réalisé sur le spectacle de Sivadier.

Avatar du membre
PlacidoCarrerotti
Hall of Fame
Hall of Fame
Messages : 12059
Enregistré le : 04 mars 2003, 00:00
Contact :

Re: Re:

Message par PlacidoCarrerotti » 04 juin 2015, 15:24

MariaStuarda a écrit :
Mcfly1er a écrit :
tuano a écrit :
jerome a écrit :
Mcfly1er a écrit :Je m'ennuie quand je regarde les autres Violetta... un ennui mortel encore plus lorsque j'écoute les divas du passé qui chantent à merveille mais qui n'incarnent rien.
ce n'est qu'un point de vue perso respectable en tant que tel mais qui ne s'appuie sur rien de fondé car bien évidemment c'est faux!
Non Jérôme, ce n'est pas faux car l'opéra (en tout cas pour des sommets mélodramatiques comme Traviata), c'est d'abord de l'émotion. Si le public est transporté, c'est que c'est réussi. Si le timbre de la soprano est sombre et coloré différemment selon les syllabes mais qu'on ne pleure pas avec l'héroïne, il manque l'essentiel.
Il faut que tu admettes que chaque personne peut avoir des approches différentes.
jerome a écrit :eh ben non! tout faux! lol
je ne la déteste pas du tout!
Qu'est-ce que ça doit être quand tu détestes !!
Et oui personne ne détient la vérité en matière d'émotion et de ressenti. Je me souviens les premières fois où j'ai écouté Dessay interpréter la Traviata... les puristes hurlaient au massacre et au crime de lèse majesté, moi je n'y comprenais rien, je trouvais cela sublime et je me suis pris une gifle tellement j'étais ému. Je le reste encore. :cry:
Moi j'avoues que c'est un des rares rôles ou elles ne m'a pas convaincu (en live à Aix) mais c'était une très belle performance d'actrice comme d'hab'
en revoyant le DVD (remarquable) du best of, j’ai compris aussi le travail d'équipe incroyable qui avait été réalisé sur le spectacle de Sivadier.
J'avais également vu le spectacle à Aix. Je ne pense pas qu'aucune retransmission quelle qu'elle soit puisse rendre compte de l'électricité et de l'émotion qui régnait. J'avais ressenti un grand malaise, un sentiment de voyeurisme à la voir essayer de donner le peu "qui restait dans le tube". J'imagine qu'on pouvait avoir une impression identique dans certains concerts de la tournée Callas des années 73 - 74.
“Plus on ira, moins il y aura de centenaires qui auront connu Napoléon 1er.” Alphonse Allais.

Avatar du membre
jerome
Basse
Basse
Messages : 7979
Enregistré le : 03 mars 2003, 00:00
Localisation : NANCY

Re: Re:

Message par jerome » 04 juin 2015, 18:59

tuano a écrit :Il faut que tu admettes que chaque personne peut avoir des approches différentes.
je l'ai toujours admis! Seulement ça n'a absolument rien à voir. Je n'ai jamais pris comme point de départ d'évaluation un ressenti quel qu'il soit! je prends comme point de départ ce qu'est la partition, ce qu'elle exige musicalement ET vocalement ET dramatiquement. Le ressenti de tel ou tel est évidemment intéressant (c'est même la justification, entre autres, de notre forum) mais il ne prime pas (y compris le mien) sur l'oeuvre et ses exigences qui restent au dessus de tout! :wink:
Mais j'admets parfaitement que chacun ait son approche perso, même si ça va à l'encontre de l'oeuvre. :wink: (avec l'âge, on prend les choses avec philosophie)

tuano
Administrateur ODB
Administrateur ODB
Messages : 10670
Enregistré le : 30 mars 2003, 23:00
Localisation : Paris
Contact :

Re: Re:

Message par tuano » 04 juin 2015, 22:45

jerome a écrit :
tuano a écrit :Il faut que tu admettes que chaque personne peut avoir des approches différentes.
je l'ai toujours admis! Seulement ça n'a absolument rien à voir. Je n'ai jamais pris comme point de départ d'évaluation un ressenti quel qu'il soit! je prends comme point de départ ce qu'est la partition, ce qu'elle exige musicalement ET vocalement ET dramatiquement.
Natalie Dessay chante toutes les notes donc musicalement et vocalement, elle respecte la partition.
Quant à "dramatiquement", ce n'est pas tellement dans la partition qu'on trouve les réponses mais dans le jeu scénique, la construction psychologique du personnage et la mise en scène.

Tu extrapoles par rapport à tes goûts. Selon toi, partition = Joan Sutherland.

Avatar du membre
jerome
Basse
Basse
Messages : 7979
Enregistré le : 03 mars 2003, 00:00
Localisation : NANCY

Re: DVD La Traviata - Langree/Sivadier - Aix 2011

Message par jerome » 04 juin 2015, 23:11

je suis désolé tuano, on ne sera jamais d'accord sur le sens des mots!
ce n'est pas le fait de chanter toutes les notes ou pas qui suffit à déterminer le respect d'une partition! C'est la manière de les chanter (c'est à dire la gestion technique doublée du respect stylistique)! Et techniquement, Dessay est loin d'être au top dans Traviata et stylistiquement, son chant n'est en rien verdien!
Quant à l'interprétation dramatique (qui doit obligatoirement passer par le chant), les moyens vocaux requis lui sont consubstantiels. Et ce ne sont pas mes goûts, ça! C'est le rôle tel qu'il a été voulu par Verdi! Je n'extrapole rien du tout! Je connais toute cette période sur le bout des doigts et depuis de longues années et je sais de quoi je parle!
Et faut arrêter de me ramener Sutherland pour essayer de discréditer la valeur de mon propos.
Oui dans l'absolu, la Violetta de Sutherland est infiniment supérieure à celle de Dessay, mais je n'ai pas besoin de convoquer Sutherland!
Il me suffit de citer Maria Callas et Virginia Zeani, 2 des plus grandes Violetta du 20ème siècle pour déterminer le ravin abyssal qui sépare Dessay de ces 2 authentiques références.
Dessay n'a plus au 1er acte la facilité du soprano léger qu'elle avait avant de façon flamboyante!
Au 2nd acte, elle n'a pas le grand lyrique requis.
Et au 3ème acte, elle n'a évidemment rien du soprano dramatique nécessaire.
Violetta c'est une vocalité particulière et très exigeante en termes de moyens vocaux.
Maintenant, je le redis, je peux comprendre parfaitement que certains veuillent aimer la Violetta de Dessay; ça ne me pose aucun problème mais je suis parfaitement libre de mon côté de rappeler certains points essentiels.
La Violetta de Dessay est à essentiellement assimiler à la mise en scène de Sivadier qui a été faite pour elle uniquement et c'est pour ça qu'elle s'y est sentie à l'aise (on a vu d'ailleurs que quand elle reprenait la mise en scène de Salzbourg au MET, même scéniquement ça n'allait pas!) mais ça n'est que scénique! Auditivement, c'était pas du chant verdien.

Par ailleurs, l'émotion que tu évoquais, elle a été loin d'être unanime concernant cette Traviata!
L'émotion ça ne se généralise pas, c'est très personnel et ça peut être totalement décorrelé des critères musicaux! Bref, c'est tout sauf objectif comme critère d'appréciation.
Et pour être totalement franc, sur le plan émotion, en ce qui me concerne, cette Traviata, ça a été un zéro pointé! Moi qui adore cette oeuvre et qui en suis systématiquement ému à l'écoute, cette version d'Aix en Provence m'a laissé totalement indifférent et pour la 1ère fois, je me suis profondément ennuyé! L'ennui m'avait déjà guetté avec Ciofi et Carsen mais c'était rien à côté de cette Traviata de Dessay/Sivadier!

Avatar du membre
Mcfly1er
Soprano
Soprano
Messages : 90
Enregistré le : 29 mai 2015, 15:56

Re: DVD La Traviata - Langree/Sivadier - Aix 2011

Message par Mcfly1er » 05 juin 2015, 00:43

Peut-être qu'il faut aussi accepter que l'on puisse interpréter une partition d'une autre manière, c'est ça aussi être artiste, et à mon avis Dessay a contribué à populariser l'opéra en y apportant son grain de sel. Ce n'est pas non plus à mon sens un manque de respect, l'opéra doit aussi évoluer.

Avatar du membre
jerome
Basse
Basse
Messages : 7979
Enregistré le : 03 mars 2003, 00:00
Localisation : NANCY

Re: DVD La Traviata - Langree/Sivadier - Aix 2011

Message par jerome » 05 juin 2015, 01:09

Ah mais je n'ai pas à accepter ou à ne pas accepter quoi que ce soit! Et je n'empêche rien ni personne!
Simplement moi je ne mets pas l'artiste au-dessus de l'oeuvre! Je mets l'oeuvre au-dessus de l'artiste (lequel est au service de l'oeuvre et ne met pas l'oeuvre à son service). Et l'artiste prend à mes yeux tous ses galons dès lors qu'il est pleinement dans le respect de ce que le compositeur a voulu. Le chanteur apporte sa sensibilité et son interprétation mais ça doit être cadré dans des critères préalables bien précis et immuables.
Quant à l'évolution de l'opéra, oui pas n'importe comment!

Avatar du membre
Mcfly1er
Soprano
Soprano
Messages : 90
Enregistré le : 29 mai 2015, 15:56

Re: DVD La Traviata - Langree/Sivadier - Aix 2011

Message par Mcfly1er » 05 juin 2015, 02:11

Oui vous avez raison, après je ne suis pas assez connaisseur, j'en suis pour le moment à découvrir les œuvres à travers les artistes et non l'inverse, c'est surement une erreur mais il y a tellement de choses à écouter (ça peut même être décourageant). En même temps venant de la variété, j'ai plus tendance à m'attacher aux artistes, et le marketing aussi a énormément évolué au sein des maisons de disques, du coup l'oeuvre passe en arrière plan, il y a beaucoup de communication autour des "grands" interprètes.
En tout cas je vous remercie infiniment pour votre ouverture d'esprit, ça fait du bien de pouvoir débattre avec de fins connaisseurs. Un grand merci, et surtout c'est réel plaisir.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 8 invités